1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique-Italie (0-2)

Les Italiens en patrons

Annoncée comme une des favorites du tournoi, la Belgique est tombée au Parc OL face à une sélection italienne qu'on présentait comme presque honteuse. La Nazionale a donné une véritable leçon de football aux Belges.

Modififié
9k 215

Belgique 0-2 Italie

Buts : Giaccherini (32e), Pellè (92e) pour l'Italie

Une leçon de football. De réalisme. D'expérience. De ce que vous voulez. Le score est là, sous les yeux de tous. 2-0 pour l'Italie. On attendait une Belgique conquérante, on a finalement eu une Italie maîtresse de son sujet. Un but par mi-temps, aux moments qui font mal, à la demi-heure et en fin de rencontre. Antonio Conte avait mis au point un plan tactique parfait, un piège dans lequel toute l'équipe belge est tombée, Wilmots compris. Ce succès redistribue totalement les cartes de ce groupe E, où l'on attendait une Belgique favorite, et une Italie outsider, comme la Suède. Les Italiens sont arrivés sans faire de bruit à cet Euro, ont bossé en silence, et frappent un premier grand coup dans cette compétition.

Giaccherini score, Pellè rate le cadre


Personne ne chante l'hymne italien, le Fratelli d'Italia, comme Gianluigi Buffon. Peut-être parce que c'est l'une des dernières fois que le grand Gigi monte sur scène. C'est l'Euro, c'est une tournée d'adieu dans les casino de Las Vegas. Sauf qu'on est à Décines, à l'OL land et qu'il y a un micro à prendre. C'est Giaccherini qui sort de l'anonymat son CV de joueur de Bologne sur son côté gauche dès le début de la rencontre. Rien de décisif, mais des déplacements qui laissent penser que le joueur de Bologne possède un sens de l'occupation de l'espace un peu coquin et un toucher de balle qui rappelle Antonio Cassano, en moins Mezzogiorno. Privé de ballon, Eden Hazard attend dix minutes avant de faire ce que font les attaquants privés de ballon : redescendre pour prendre le guidon du scooter. La Belgique reprend le lead. Mais mollement. Les 18 000 Belges sont déjà en rade de « Tous ensemble » et les Italiens sifflent.


Lukaku est obligé de jouer dos aux buts par ce renard de Chiellini. De Bruyne regarde Hazard venir chauffer son couloir. Alors, pour tromper l'ennui dans les tribunes, un groupe de Batucada-jazz, sorti de nulle part, a commencé à jouer des rythmes qu'affectionnent les étudiantes en ethnologie de Grenoble. Le moment que choisit Bonucci pour trouver Giaccherini seul au milieu de la défense belge, le joueur de Bologne contrôle et ajuste de près Courtois. Ça fait 1-0. Mérité, et loin d'être contre le cours du jeu. Juste l'ouverture du score de la part de la prétendue « pire Squadra de l'histoire  » . Et c'est déjà beaucoup pour les supporters italiens. D'autant que dans la foulée, Candreva manque de doubler la mise sur une belle frappe à mi-distance boxée par Courtois. Et que Pellè manque seul à six mètres sa tête après un mauvais dégagement de Fellaini. À la mi-temps, on peut se dire une chose : la défense à trois de la Juventus est toujours plus forte que tous les attaquants belges de la Premier League.

Pellè ne rate pas, ce coup-ci


On se dit aussi que le scénario de la seconde mi-temps est écrit. Que les Italiens vont attendre comme des prédateurs, avant de crucifier les Belges d'un contre. Finalement, c'est le contraire qui se passe. Une contre-attaque de Hazard sur le côté gauche trouve De Bruyne en relais qui remet au centre à Lukaku dont le tir finit au-dessus de la transversale italienne. Comme l'avait annoncé Conte la veille, elle sert les dents, cette Italie, bien consciente que le salut ne viendra pas seulement de son talent, même tactique. Pas caricaturale pour autant, elle joue tous les coups à fond, à l'image de cette tête de Pellè détournée par Courtois d'une manchette à la 50e minute. Les Belges en sont réduits à ce que produisent offensivement toutes les équipes depuis le début de cet Euro avec plus ou moins de variations : des centres et des centres, sauf que Chiellini et Bonucci se régalent sur les missiles.

Alors, Wilmots fait entrer Mertens pour mettre les centres, puis Origi pour les convertir. Éder échappe au rouge après avoir ceinturé Mertens qui partait pour un 3 contre 1. Bonucci y échappe aussi après une vilaine semelle sur Hazard. C'est l'Italie façon premier tour de la Coupe du monde de 1982. Celle que personne n'avait vu venir. Celle qui concède une flopée de corners sans bouger une oreille. Lors des dix dernières minutes, Origi manque de peu l'égalisation de la tête, puis Immobile claque une énorme frappe, mais Courtois se surpasse. Le temps passe, et l'Italie tue tout suspense dans les arrêts de jeu. Candreva, très bon ce soir, centre et offre à Pellè une reprise de volée qui raconte une belle histoire. N'enterrez jamais trop tôt les vieux crooners. Gigi n'en a pas fini de chanter.

Par Joachim Barbier, au Parc OL (Lyon)
Modifié

Dans cet article

Paolo Foutre Niveau : Loisir
J'ai pleuré 2 fois dans ma vie

La premiére avec la fin de bagdad café

La seconde en voyant lukaku ce soir.
Note : 2
Quelles merveilles de compétiteurs, admirable équipe de foot.
Biffle tactique monumentale à Wilmots.
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Je suis profondément outré des critiques sur Origi que j'ai pu lire ce soir.
Note : 4
J'ai l'impression d'être dans une dimension parallèle pour 2 raisons

La 1ere c'est que dans les 2matchs le plus bandants que j'ai vu cette saison y avait tjr une equipe italienne.

La 2ieme c'est d'entendre que c'est une surprise de voir l'Italie battre les "terribles" belges.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Hahahaha!

Ca valait quand même le coup de se taper une année entière de melons belges dégueulasse pour voir leurs culs tout rouge ce soir.

Finalement la Hollande est un peu présente à cet euro.
Ravière Pastauré Niveau : CFA
Note : 2
LE meilleur match de l'euro pour l'instant.
Payetazo>>>ElFiasco Niveau : Loisir
Note : 1
Et dire que je me plains à longueur de temps de voir Matuidi titulaire... qu'on m'enterre vivant si je suis un jour amener à supporter une équipe dont l'arme offensive numéro 1 est cette énorme tanche de Fellaini
Note : 2
Si l'Italie que j'ai vue ce soir est la pire de l'Histoire et que la Belgique est la meilleure depuis le Mondiale 90 c'est que c'est 2 nations n'ont pas la même place dans l'histoire du jeu.

Sinon pourquoi Carrasco le seul joueur satisfaisant au haut niveau cette saison c'est à dire en demi de C1 peut-il être remplaçant dans cette Belgique moyenne.
Et De Bruyne mon dieu la faiblesse mentale qu'il l'empêche d'être à son niveau.
Lukaku est l'attaquant le plus faible de l'Euro pour l'instant.
Bravo à l'Italie qui sera 1 ère de son groupe. La force des grandes équipes !
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Et bien écoutez, le ton de l'article se veut épique dès le début, je suis sur la même ligne. Je me fais un peu chier depuis le début de cet euro, là c'était du très très grand. Même si ça manque d'élégance pour des italiens (sauf devant), c'était magnifique !
Note : 2
Message posté par Football à Trez'
Ok ok Lukaku fait un match pas terrible tout le monde lui tombe dessus, mais bon il se coltine quand meme une défense à trois (pas n'importe laquelle) tout seul sans personne autour et avec les autres belges qui jouent trop loin. Bon après son occase ..

Par contre ce que je comprend pas chez les belges (du moins ce que j'ai vu sur le live), c'est l'enthousiasme pour Mertens qui est quand meme un sacré poulet sans tête, pire que sterling et pitroipa réunis (oui oui), et dont le jeu consiste en "je tente, je loupe, je tente, je loupe"
c'est un peu préféré la quantité à la qualité


Je tente, je loupe
Pour moi, c'est ça le foot.
Regarde combien de fois Messi et CR7 tentent et loupent dans un match.
mais visiblement, faut avoir une certains aura auprès de certains pour tenter.
Message posté par Mez
En patrons ou leçon de football, faut arrêter. Analyse de comptoir, encore.
Ça paniquait pas mal dans la défense ritale d'ailleurs, le nombre de floches sous la pression était impressionnant.
Ceci dit, on pouvait jouer 1h de plus qu'on n'aurait pas mis de but, le dernier gteste était défaillant. La victoire italienne est méritée, mais ils n'étaient pas si supérieuirs dans le jeu. On a subi la loi du réalisme.

Fellaini est complètement inutile dans ce schéma de jeu. Pas qu'il ait été nul, mais plutôt inutile. Aucun liant avec l'attaque, et une grosse perte en matière d'animation offensive. On avait jamais qu'un gars dans le rectangle adverse.
Si on rajoute à l'absence d'un 10/créatif les mauvais jours de Vertonghen et De Bruyne, ça fait beaucoup. Sachant que Lukaku était dans un jour normal, i.e. pitoyable. Statique comme un baudet devant.
Origi a touché plus de ballons en 15 minutes. Il bouge, lui, se démène, vient les chercher, appelle.

Wilmots a joué sans cojones, comme d'habitude.

Il nous reste de l'espoir. La Suède et l'Irlande, c'était encore plus faible que nous. Avec quelques automatismes derrière et un vrai 10 en soutien de Origi/Batshuayi/Benteke, on peut encore grandir dans le tournoi.


ça fait des mois que je dis que Lukaku est nul. Et Benteke c'est pareil. Y'a que Origi ou Batshuayi qui peuvent faire quelque chose. Et c'est pas non plus des foudres de guerre hein.
Puis De Bruyne et Hazard, si tu les coinces sur l'aile, faut pas t'étonner qu'ils font pas tourner l'équipe.
Bref, Wilmots est à chier même si on a connu encore pire en Belgique.
Avec les joueurs qu'on a, c'est à pleurer...
josip-illicite Niveau : DHR
Note : 2
2 choses ce soir:

1-Je suis forcé de faire mon Mea Culpa envers Conte.
J'ai passé des mois à marteler qu'il faisait n'importe quoi.
Je pense que les motifs qui m'y ont poussé étaient justes, car ils correspondaient à une logique cohérente, mais, très bêtement, j'ai oublié un des éléments les plus fondamentaux: Conte est un entraineur qui a eu une carrière de joueur, qui a ses diplômes d'entraineur, et qui a fait ses preuves: il sait donc bien mieux que moi quoi faire.
La Nazionale peut encore très bien foirer son tournoi, peut être dans deux matchs dirons nous qu'effectivement la sélection des joueurs n'était pas bonne, toujours est il que je fermerai ma gueule; Conte a déjà réussi la mission la plus importante de son mandat: que la Nazionale ne soit pas ridicule.
Toutefois, j'avais aussi dit, et je le maintiens, que le match qui me semblait a priori le plus abordable était justement celui face à la Belgique. En effet, dans ce match, la nazionale a pu tranquillement bouffer les belges et contrer. Dans les deux prochains matchs, il va falloir faire le jeu, ce qui va pas être évident du tout.

2-On va peut être finir par s'apercevoir que cette équipe de Belgique n'est pas le mastodonte annoncé.
C'est pas compliqué, dès lors qu'elle se retrouve face à une équipe qui défend bien, elle est incapable de quoique ce soit (cf ce match, ou, à la CDM 2014, ceux face à l'Argentine et même les US et l'Algérie).
Peut être est ce une très bonne équipe de contre, mais une équipe qui ne sait que contrer est elle une grande équipe ? Perso, je pense pas.
Et d'ailleurs, on peut appliquer ce système de pensée à des joueurs.
Je sens que le pauvre Lukaku va être le bouc émissaire, lequel Lukaku est certes limité (quand je pense que je m'étais fait traiter d'hérétique il y a quelques temps pour avoir osé dire ça), mais qui n'est jamais qu'un 9, un type censé planter les seules occasions qu'il a et peser sur les défenses. Or, il a au moins rempli l'une des deux missions ce soir.
Personnellement, j'orienterais plutôt la réflexion sur les "stars" (mot prononcé 100 fois par Balbir et Ferreri ce soir pour les désigner), Hazard et KDB.
D'abord, Hazard, le fabuleux dribbler qui a besoin d'un boulevard pour s'exprimer. A la Gervinho. Sans espace, Hazard contrôle, tente un petit crochet, se démmerde pour la conserver, et la redonne derrière. Peu, pour un futur ballon d'or. Il a du talent, incontestablement, mais il va falloir qu'il bosse assez sérieusement et vite sa prise de décision et sa réflexion footballistique, car mine de rien il a "déjà" 25 ans.
Puis KDB, bah lui aussi c'est un peu la même chose. Super joueur lui aussi, très talentueux, mais qui là encore a besoin d'espace pour s'exprimer. Il le fait d'ailleurs très bien, puisqu'au moindre espace laissé, il te fait un deuxième trou de balle (cf sa passe incroyablement rapide pour Lukaku en début de 2nde MT). Mais là encore, il faut bosser la prise de décision en petits espaces, car, en tant que favori, la Belgique se retrouvera régulièrement dans cette configuration de dominateur.
Le contraste entre Mertens et ces deux joueurs est d'ailleurs éloquent.
Message posté par Gunner's Dude
Pour la neurasthénie, je demanderai à mon médecin.
Pour ce qui est du courant "Giroud-like", je ne suis pas au courant et n'en fais absolument pas partie.
Enfin, m'as-tu une seul fois entendu dire que Eden était "surcôté"??? D'abord; par principe, je n'utilise jamais cet adjectif insignifiant qui m'énerve au plus haut point. Et l'affirmation "Eden est un des meilleurs joueurs de sa génération" n'a, pour moi, absolument rien de choquante.

Voilà, c'est dit (et laisse moi rajouter qu'il est un peu facile de broder sur des propos que tu inventes : même s'il est certain que, pour toi, ce sont du coup les plus aisés à réfuter).

Parlons, maintenant que ces choses sans intérêt ont été réglées, du match de ce soir.

Éden a été littéralement hyperactif : je me demande s'il n'est pas le belge qui a touché le plus de ballon. Mais à quel prix?
Il a joué sans aucune spontanéité et n'a fait qu'attendre le ballon avant de tenter de partir en dribble. Pour moi, une action illustre cette attitude. La contre attaque menée par Felaini à la toute fin de la première mi-temps. Il y a un deux contre trois à jouer et Felaini avance avec le ballon. Ou est Hazard à ce moment là? JUSTE à côté Dde Felaini, ne proposant rien, ne faisant aucun appel, attendant simplement que Felaini lui donne le ballon. Il finit par le recevoir mais, du fait même de son attitude complètement passive, la défense italienne est complétement réorganisée.

Eden est devenu un poulet sans cervelle : son jeu sans ballon est catastrophique et quand il l'a, il ne sait plus jouer simplement. Il cherche constamment la solution solitaire. Il se rêve en sauveur et n'est plus qu'un boulet.


Cette action est justement très révélatrice. C'est Hazard qui aurait dû avoir le ballon déjà au départ et pas Fellaini. Ce dernier ne sait pas quoi en faire, donc il le laisse au joueur créatif de l'équipe. Fellaini, ça fait longtemps qu'il devait être en pointe à attendre la passe de Hazard. Mais comme en vérité c'est un milieu défensif, c'est normal qu'il n'ait pas eu l'instinct de laisser à Hazard et de se jeter à l'avant dès l'entame de l'action. Bref, plein d'incohérences dans le positionnement dans cette équipe.
Note : 2
Message posté par Ruud3000
Petit HS concernant l'arrogance des PB;
Quand avez-vous de l'arrogance chez les néerlandais, mis à part chez cette pute de Van Persie?
-Sneijder? Il se fait voler un BO, pas une seule décla
-Robben? nominé au BO, il dit qu'il le mérite pas
-Kuyt, modèle d'abnégation et de modestie.
-Depay? Juste une kayra fan de gangsta rap
-Ils ont déjà declaré quoi que ce soit, comme quoi ils avaient la meilleure équipe du monde, y a quelques année? Jamais: Alors que les belges et les français, si.
-Leurs journalistes? Ils traitent tous leurs joueurs de pauvres merdes, aucun des RVP, Sneijder, Robben, n'a eu le titre de sportif de l'année.

Perso, je vois pas.


Robben a quand même un putain de boulard, la refais pas à l'envers ruud
Cafu crème Niveau : DHR
Note : 1
@goatkeeper

Les fautes tactiques ça fait partie du jeu, dans tous les sports.

Je comprendrai jamais ceux qui se plaignent de ça, vraiment.