Les Intouchables de l'équipe de France

On pourrait les appeler les chouchous du coach, ou les porteurs d'eau incompris du grand public. Toujours est-il qu'à chaque annonce des 23 en équipe de France, ils sont plusieurs à faire débat auprès des soixante millions de sélectionneurs que compte le pays. Revue d'effectif.

Modififié

Les vétérans


C'est un peu l'histoire de celui qui fait l'année de trop. Le plus souvent, l'intouchable a une histoire avec l'équipe de France, globalement heureuse. Et par difficulté à savoir dire stop de son propre chef, l'ancienne gloire devient progressivement un poids pour le sélectionneur. Au Mondial 2010, c'est ainsi que Raymond Domenech voulait laisser Thierry Henry sur le bord de la route, discrétos. Devenu remplaçant en club, plus vraiment indispensable en Bleu, voire tricard à la suite de sa main contre l'Irlande, Titi était contesté en interne et une réunion à Barcelone devait mettre fin à l'histoire, sans heurt. Par respect, Domenech voulait lui annoncer de vive voix son intention de ne plus en faire un titulaire, et donc de ne pas l'inclure dans ses 23 par la même occasion. C'était mal connaître le poids d'une Coupe du monde 1998, d'un championnat d'Europe 2000, d'une finale mondiale en 2006, d'une centaine de sélections et, surtout, de l'envie du joueur de disputer sa quatrième Coupe du monde et septième compétition internationale. Henry négocie sa place comme remplaçant. La suite, c'est un fiasco monumental, une honteuse grève, une entrevue avec le président Sarkozy à l'Élysée et une interview exclusive pour Michel Denisot où Henry explique qu'il n'avait plus aucun poids dans le vestiaire. Tiens donc. Triste fin de parcours, comme celle de Marcel Desailly et Bixente Lizarazu six ans plus tôt à l'Euro portugais. Le premier a 36 ans et un genou qui siffle, il se foire au second match contre la Croatie - dégagement fantôme devant Dado Pršo - et finit le tournoi sur le banc. Le second a presque 35 ans, doit souffler lors du second match contre la Croatie, car il a fini carbonisé contre l'Angleterre, et termine sa carrière internationale totalement dépassé sur le débordement grec qui amène au but fatal d'Angelo Charisteas en quarts. Trois destins internationaux dont les fins auraient été plus belles si elles avaient été un peu plus précoces. Crédit à double tranchant.




Les bons soldats


Après la défaite en Suède, le cas de Moussa Sissoko a fait débat. Comme à l'annonce de sa titularisation. Parce que le milieu de Tottenham sort d'une saison compliquée en club, et, surtout, qu'il tient mal la comparaison avec son concurrent à droite, un certain Ousmane Dembélé qui marche sur l'eau cette saison. Mais voilà, l'ancien Rennais est un pur talent offensif, quand l'ancien Toulousain a ce profil moins clinquant de joueur « polyvalent » . Un joueur censé apporter de l'équilibre dans une zone avancée, ou des certitudes plus nettes dans les bases arrière. C'est, par exemple, pour profiter de ces « garanties » que Jacques Santini épaissit la carrière internationale de Steve Marlet - conclue sur un Euro 2004 où il se blesse à l'œil avec son accréditation - et surtout que Raymond Domenech écourte celle de Ludovic Giuly, vainqueur de la Ligue des champions avec le FC Barcelone. Préférant miser jusqu'à 2010 sur un Sydney Govou moins clinquant, mais capable de répéter les courses défensives sur son flanc droit. 49 sélections pour lui, essentiellement sous les ordres de Domenech. Lequel, en 2008, s'est également privé de Philippe Mexès, alors au sommet de son art en Serie A, pour miser sur Jean-Alain Boumsong. Moins glamour, moins technique, le néo-Lyonnais a malgré tout un avantage majeur : un caractère moins imprévisible et rebelle que la star de l'AS Roma. Résultat, en tribune de presse, les journalistes italiens se moquent de leurs homologues français après l'élimination des Bleus par l'Italie, 2-0. Leur argument phare : le sélectionneur a préféré laisser à la maison l'un des meilleurs centraux du championnat au profit d'un autre tricard à la Juventus. Sans parler de l'absence d'un David Trezeguet, l'anti-thèse de l'intouchable sous le règne de Raymond Domenech, dont le chef-d’œuvre dans l'élaboration de sélections contestables reste le millésime 2006, avec Gaël Givet, Séb Squillaci et l'immense Pascal Chimbonda. Sans aucune explication devant les caméras de TF1, mais avec une finale de Coupe du monde au bout du chemin. Quand même.




Le génie enfermé dans sa bouteille


Au sortir de la Coupe du monde 2010, la France du football est aussi divisée que la société américaine après l'élection de Donald Trump. D'un côté, les indignés, qui veulent voir dégager les « racailles » Anelka, Évra, Ribéry... De l'autre, les opposants à la théorie des pauvres gamins apeurés face aux caïds de banlieues, principalement axée autour de Yoann Gourcuff. Lui, le beau gosse bien élevé qui devait devenir la star des Bleus, mais qui a traversé le Mondial comme un fantôme avec un carton rouge pour révérence. Sauf que le meneur de jeu a un avantage majeur : il est dans les petits papiers du nouveau sélectionneur Laurent Blanc, qui l'a magnifié à Bordeaux. À ceci près que le Breton digère mal son transfert à Lyon et toutes les spéculations sur ce qu'il se serait réellement passé en Afrique du Sud. En clair, il est alors loin de son meilleur niveau, mais continue d'être dans les listes. Avec quelques réussites - buts contre la Roumanie, deux fois contre le Luxembourg - et surtout trop de copies bien ternes. Au moment de la « crise des quotas » dans laquelle Laurent Blanc se retrouve en première ligne, la question du maintien de Gourcuff n'en devient que plus délicate. Trop souvent blessé, le milieu de terrain manque ensuite plusieurs rendez-vous avec les Bleus et est finalement l'un des deux recalés de la liste avant l'Euro. Avec Mapou Yanga-M'Biwa. Ce qui n'est jamais bon signe.



Christophe Dugarry


Si un joueur représente à lui seul la caste des intouchables, c'est bien Christophe Dugarry. Lorsque le futur consultant foot de SFR Sport et RMC décroche son ticket pour la Coupe du monde 98, il est alors clairement un joueur en difficulté, qui s'est perdu à l'AC Milan, puis au FC Barcelone, avant de se relancer in extremis à Marseille à l'hiver 1997. Pourtant, Aimé Jacquet préfère miser sur lui malgré des stats faméliques avec l'OM - un but en treize matchs - plutôt que sur le prodige Nicolas Anelka qui vient de claquer le doublé avec Arsenal. Il n'en faut pas plus pour faire de Duga l'un des mal-aimés des Bleus, un joueur largement décrit comme pistonné par son grand pote Zizou. Dans une séquence du documentaire Les Yeux dans les Bleus, on voit d'ailleurs l'attaquant touché par une séquence des Guignols de l'Info qui font dire à l'avatar de Zidane « mon copain Dugarry » . Coopté ou pas, le joueur formé à Bordeaux devient champion du monde en débloquant le premier match des Bleus contre l'Afrique du Sud, puis champion d'Europe avec un autre but contre les Pays-Bas. Avant de terminer à trente ans - seulement - sur la très mauvaise note du Mondial 2002, où il est tout aussi non influent que le reste de ses coéquipiers. Mérite-t-il ses 55 sélections et son palmarès international ? La seule vérité, quinze ans plus tard, c'est qu'il a fait partie de l'équipe de France la plus forte que l'on ait connue. Et elle ne s'appelait pas Team Duga.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

pedro mi guêpe pauleta Niveau : CFA2
"Et la je les voyais.. Ces put... de jounaliste. Et je me disais, je vous ai bien niq.."

Tu as "niq.." personne Christophe, on a tous vu que tu étais plus que moyen, voir complètement merguez.
Coach Taylor Niveau : DHR
Ajoutons juste que le but de Dugarry mentionné à l'Euro 2000 était dans le 3ème match de groupe, entre deux équipes déjà qualifiées et que la France avait perdu 3-2 en alignant son équipe de remplaçants.
L'importance de ce but est donc pour le moins relative.
John Pizzapan Niveau : District
Dugarry à l'Euro 2000 c'était plus fort et légitime qu'en 1998. C'est en tout cas le souvenir que j'en ai.
Après vérification, il était notamment titulaire en finale contre l'Italie et en quarts contre l'Espagne.

Puis Wiltord a émergé, c'était à peu près le même profil mais en beaucoup plus décisif.
MathySmith Niveau : DHR
Totalement d'accord, mais je pense qu'on peut quand même reconnaître le fait qu'il fait partie des rares ex-footballeurs qui ont de l'humilité et de la modestie parce qu'à chaque fois qu'il évoque sa carrière, il dit explicitement qu'il ne s'est jamais considéré comme un grand joueur, qu'il s'est perdu à Barcelone et au Milan, et qu'il n'a jamais eu le niveau qu'il aurait dû avoir à cause de ses sautes d'humeur sur le terrain, de ses mauvais choix et de son travail trop léger aux entraînements. Je trouve que c'est déjà pas mal qu'il le dise :)
pedro mi guêpe pauleta Niveau : CFA2
Heureusement qu'il ne dit pas qu'il meritait un ballon d'or...

On peut louer son honnêteté effectivement, cela lui permet d'être plus crédible dans le rôle qu'il occupe aujourd'hui.
Soit.

Du coup.

Enchaines Duga. Continue sur ta lancée. Dis :"J'ai été un imposteur la moitié de ma carrière mais je suis proche de Zidane (je ne dirais pas "ami") et la Cpe du Monde 2008 je ne la mérite pas. Allez dis le bordel! DIS!!!"
Pour moi, c'est au contraire, une nouvelle preuve de son extrême arrogance et de son complexe de supériorité:
Il ne dit pas que le niveau était trop haut pour lui ou qu'il a atteint ses limites au Barça ou au Milan.
Il dit (entre les lignes), si j'avais été sérieux, je me serais imposé là-bas, tellement j'étais fort.

Alors que, tout simplement, il avait atteint son plafond, qu'il n'était pas fait pour le foot de très haut-niveau, et peut importe ce qu'il veut faire croire, on ne change pas sa nature.
spacieux_rituel Niveau : CFA2
Mais comment tu sais qu'il avait atteint son plafond ?... il dit aussi qu'au début de sa carrière, en terme de potentiel Zidane et lui c'était pareil. Pourquoi ce serait faux ? Il peut très bien avoir eu un potentiel extraordinaire, le revendiquer, mais voilà comme il branlait rien et qu'il avait pas le mental il a jamais eu "le niveau qu'il aurait du avoir". Je trouve pas ça arrogant, on se plaint suffisamment des mecs qui font de la langue de bois... fin perso j'aime pas les faux modestes en tout cas.
7 réponses à ce commentaire.
Rud Sükur Niveau : DHR
L'absence de Mexes en 2008 dans la liste et la défense Abidal, Gallas, Boumsong est une arnaque autrement plus énorme que la confiance accordée à Matuidi ou à Lloris.
 //  08:46  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 3
Lloris???
Note : 5
Surtout qu'il était dans la forme de sa vie a la Roma. Rien de moins qu'une humiliation dont domenech avait le secret.
De mémoire, le problème de Mexes, c'était pas son niveau de jeu, plutôt son attitude...
Note : 6
De memoire, le probleme de domenech etait son niveau de coaching et aussi son attitude.

Note que Mexes a commencé à degoupiller apres sa non selection de 2008. Le match en autriche et la suite de sa carrière en ont grandement pati
Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  10:46  //  Tifoso della AS Rome
Note : 2
Mexes, chez nous, c'était un tueur.
Je n'en garde que de bons souvenirs.
Et franchement, même s'il a toujours été un sanguin sur le terrain, personne ne s'est jamais plaint de son attitude en dehors des terrains à l'As Roma.
Au contraire.
personne ne s'est jamais plaint non plus d'un Matuidi en dehors du terrain.
Le problème c'est sur le terrain, notamment lorsqu'il faut effectuer une passe. C'est là que tout se gate.

Sinon c'est un chouette mec.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  11:07  //  Tifoso della AS Rome
Note : 2
Bin si c'est ça, Mexes assurait bien les passes aussi.
Ah, l'époque Panucci, Chivu, Juan, Mexes...
@ Ruud Ne mets pas Boumsong dans la même liste que Gallas et Abidal stp, des joueurs d'un très bon niveau qund Boumsong méritait le statut de remplçant au grand OL.

Mais le vrai problème de 2008, outre la non-séléction incompréhensible de Mexès, Cissé, Trézeguet, Pires, Giuly...c'est la présence de Thuram titulaire, un Thuram fautif sur au moins 3 buts des Pays-Bas et oublié par la première partie de l'article
Annabella Niveau : DHR
Définitivement adopté. Même si les supporters doutaient un peu au début, surtout après le match perdu dans une drôle d'ambiance contre le Dynamo de Kiev.
Je me souviens que les journaux italiens titraient: "Mais c'est qui cette blonde avec les chaussettes au-dessus du genou?"
Rud Sükur Niveau : DHR
Entouré de ces monstres, il a progressé plus vite en quelques mois que pendant tout son séjour en Bourgogne...
Rud Sükur Niveau : DHR
@outah:
Tu as sans doute raison. Boum avait le niveau. J'étais simplement choqué de le voir à la place de Mexes...
Ce commentaire a été modifié.
Annabella Niveau : DHR
Sur ce match de 2008 contre l'Italie que tu citais au-dessus @RS, perdu 2-0, les italiens se sont moqués de nous parce que Mexes ne figurait même pas sur la liste, ils cherchaient à comprendre ce qui s'était passé pour en arriver là...
GonebabyGone2 Niveau : District
C'est pas en 2008, le premier match après l'Euro que Mexes est titulaire contre l'Autriche en éliminatoire de la CdM et qu'il nous fait perdre à lui tout seul en réalisant un match affreux (3-1 de mémoire) ?
Les Italiens se moquaient aussi de nous pour l'absence de Trezeguet. Et je me souviens qu'il avait été absolument nul en qualifications.

Ce que Domenech n'a pas compris, c'est que Trezeguet, même nul, il faut le prendre.
Dan_Petrescu Niveau : CFA
J'ai eut un frisson de bras rien qu'en lisant Chivu... que de bons souvenirs à la Roma
15 réponses à ce commentaire.
 //  08:49  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 4
Je ne me souvenais même pas que Dugarry avait participé au mondial 2002.

Des intouchables, il y en aura toujours, et ça n'a rien d'anormal. Tu ne peux pas tout chambouler tous les 3 mois en fonction des hausses et baisses de forme.

Bons joueurs, bon état d'esprit, rarement mauvais, disciplinés et peu enclins à gueuler s'ils sont sur le banc... sauf catastrophe majeure dans leur carrière ou en blessure, voir Matuidi et Sissoko systématiquement dans la liste des 23 bleus me semble être d'une évidence limpide et peu discutable.
C'est dans les 11 que leur présence fait tiquer et à juste titre.
chambouler tous les 3 mois, c'est ce qu'il a fait Zidane à Madrid pour gagner 2 C1 consécutives.

Je ne comprends pas ce qu'il y a de mal à laisser sur le banc un mec qui fait une série de mauvais matchs quand il y a à disposition des mecs capables de faire de supers matchs. Ne serait ce que pour piquer leur égo, à la Di Maria.
Ce commentaire a été modifié.
 //  11:16  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 2
La gestion d'un club et d'une équipe nationale n'ont rien à voir. Ce que tu peux faire en club ne marche pas forcément en sélection.
Les joueurs d'une équipe nationale se voient peu, sont rarement ensembles et n'ont qu'une poignée de matches à jouer chaque année, hors compétition finale. Un club joue à minima une quarantaine de matches, du coup oui tu peux te permettre de faire une gestion au mérite et à la forme du moment. Pas en sélection où tu dois avoir une base de 15-16 joueurs minimum inamovibles et un 11 titulaire fixe à 80-90%.
T'es sérieusement en train de comparer les turn over d'un club et d'une équipe nationale??
3 réponses à ce commentaire.
La grosse caguade de 2002, c'est surtout d'essayer de transformer Djorkaeff en meneur de jeu quand ZZ s'est blessé, alors qu'on avait Micoud sur le banc. Incompréhensible, même si j'imagine que France 98 a dû pousser pour Djorkaeff plutôt que Micoud.

Et puis on s'est aussi rendu compte que sans le "porteur d'eau" Deschamps et avec un Petit en fin de carrière, c'était plus difficile.
Note : 2
Micoud joue contre l'uruguay sans y faire grand chose. Mais l'absence de Carriere qui etait en feu est quand meme injuste. Sans parler de la presence de boghossian et leboeuf. Cette periode 2002 etait infame a coup de TF1, tous ensemble, leurs pubs de merde. Ca m'avait fait lacher le foot pendant qques mois tellement c'etait l'overdose
 //  09:13  //  Supporter des Pays-Bas
Micoud n'était pas aidé...
Quand un mec n'est pas voulu dans un groupe, il peut être hyper talentueux, il ne fera rien.
Note : 1
Micoud n'a jamais ete rejeté. D'ailleurs il est du groupe de l'euro 2000, chose qu'on oublie souvent. Le joueur rejeté par excellence est benoit cauet. Impensable qu'il n'est pas une selection mais plausible quand on sait que DD le meprisait, notement pour avoir ete champion avec Nantes, ce qu'il n'a jamais pu atteindre.
Ca m'a quand même l'air d'être une belle salope le DD, quand tu vois comme il a savonné la planche de Blanc en 2012..
Cauet était un très bon joueur mais il faut raison garder. Le mec s'éteint en 2000, il a connu son apogée en même temps que Deschamps Petit et Karembeu avec un petit jeune du nom de Vieira qui pointait son nez.

Pas de bol quoi, de là à y voir un scandale...
Note : -1
Cauet de 95 a 99 il peut etre titu facile. Il s'est imposé dans un effectif interiste absolument pletorique. Et toute ses passages en club correspondent aux grandes periodes des dits clubs:
Marseille 88-90 2 fois champion
Caen 93-94 4eme et parcours en UEFA
Nantes champion 95
PSG finale de C2
Inter victoire en C3

Techniquement et QI football il mettait tricards boghossian et karembeu tranquillement. Et en rien interieur a dechamps.

Sofoot papier avait fait un bel article sur la relation en EDF entre les nantais champion 95 et dechamps desailly qui ont tjr gardé une folle rancoeur a cause de ce titre. Meme makelele n'etait pas dans le groupe 98-00 et n'est arrivé qu'apres la desh. Ca trompe pas.
Rud Sükur Niveau : DHR
98 est une référence sans en être une. Cette équipe-là est championne du monde sans attaquants!!
 //  09:13  //  Supporter des Pays-Bas
Note : -1
Et avec un jeu dégueulasse.
mais quelques grands grands tauliers de ce sport
quand même hein ...

mais Henry/Trezeguet ça te dit rien ou bien ?
(autre remplaçant qui va devenir sublime derrière: Vieira)
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
@Toff11

C'est vrai que le jeu proposé n'était vraiment pas folichon. On joue la plupart des matchs avec un milieu Desch-Petit-Karembeu derrière ZZ.

Après, en regardant bien, on était pas les seuls. L'Italie alignait Di Diaggio, Albertini et Dino Baggio (vs Cameroon et Norvège). Finalement, on la gagne la coupe du monde en jouant à l'italienne !

@Barton

Carrière, quel joueur bordel ! J'ai adoré ce type, quelle intelligence de jeu !
 //  10:51  //  Supporter des Pays-Bas
Ce n'est pas une critique, juste un constat.
Quand tu gagnes, tu as le droit de te foutre de la manière.
En 2010 et en 2014, les Pays-Bas ont fini finaliste et demi finaliste avec un jeu dégueu et des matches gagnés à l'arrache, l'antithèse parfaite du légendaire jeu néerlandais. Et on aurait gagné de cette façon là, ça ne m'aurait pas dérangé.
Ne te méprends pas, je sais que tu ne critiques pas mais constates. Et je plussoie le fait qu'on puisse vouloir la victoire avant tout. Un coach DOIT savoir s'adapter en fonction des situations.
En 2002 on perd quand même Pirès et Zizou, les deux meneurs de jeu. Un peu comme si tu privais Lemar et Silva au Monaco d'aujourd'hui.

Ça craint du cul.

Avec Cissé, Henry, Trezeguet, on était fourni en 9, mais personnes pour leur filer des bons putains de ballons.
Tu as raison. Pirés marchait sur l'eau avant sa blessure et Zizou, c'était le monstre que l'on sait.

Et puis cette idée que des avant-centres peuvent forcément dépanner comme ailier (Duga, Wiltord) alors qu'à l'époque Laurent Robert (je sais...) était en feu en Angleterre...
Excellent, on a tous nos vieilles rengaines et nos plaies non cicatrisées par rapport à la sélection de certains plutôt que d'autres.

Donc Carrière, Cauet, Robert....et bernard Lambourde.

NB : j'abuse un peu, on était encore fournis en latéraux en 2002
Laurent Robert était réputé pour avoir foutu le boxon un peu partout où il était passé, je crois que personne n'était trop chaud pour passer un mois avec lui.

L'absence de Carrière est préjudiciable, je pense, mais moins que le fait de ne pas avoir opéré le passage de Thuram en défense centrale. Desailly était capitaine et marchait encore fort, mais à côté de lui on a alterné Leboeuf et Silvestre qui étaient tous les deux moyens-nuls en Bleu, alors que Sagnol faisait un carton au Bayern, mais restait barré par l'entêtement de Lemerre à garder Thuram à droite.
17 réponses à ce commentaire.
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Coup de gueule: L'expression à la mode "pays au 60M sélectionneurs" commence à me gonfler. Certes, tout le monde ne peut pas avoir un avis légitime sur le foot, c'est pas parce que ce sport est ultra médiatisé que quiconque est apte à comprendre ou à analyser. Pour cela, il faut regarder les matchs (ce que au final, peu de gens font), essayer de s'intéresser à ce qu'il se passe en dehors du terrain (économie du sport, management, bref). Mais, parmi ces "60M de sélectionneurs", il y en a certains passionnés qui en ont réellement marre des "erreurs" de DD et du jeu déguelasse de cette équipe. Aucun match référence, pas de jeu, rien, le néant total
y a qu'à voir l'entrée en compétition à domicile (pression certes, mais soutient avant tout) contre une équipe toute pérave de Roumanie (1 seul joueur ne jouant pas en roumanie ...)
...
eu besoin d'une faute de Giroud (arbitrage maison, un grand classique)
et d'un but venu d'ailleurs de "héro" Payet....

loin du début de compétition honduras/suisse de 2014
(mais l'élément décisif 5x alors n'étant pas là forcément...)
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Ah oui l'euro est clairement une mascarade. Même si on a vibré en allant en finale, à chaud ça fait rêver mais en y réfléchissant ....

Récemment, on a encaissé un but contre le LUXEMBOURG .. et on se fait bouger deux fois contre la SUEDE.

Je sais qu'on a pas des joueurs aussi forts que l'Allemagne, l'Espagne etc mais quand même ... c'est pas normal
Boxe-to-Bosse Niveau : DHR
Et pourtant en lisant vos fines analyses techniques et tactiques, je me dis que cette expression a de beaux jours devant elle...
touchefresh Niveau : Ligue 1
 //  10:27  //  Passionné du Paris S-G
Note : 1
L'Euro en France risque de provoquer notre chute pour la CDM. Le niveau de jeu de l'EDF était dégueulasse mais on arrive en final, ce qui conforte DD dans ses certitudes... Du coup rien ne change et c'est triste à voir (même pire, je ne tiens jamais plus de 30 min sur un match de l'EDF)
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Passionné, certes... Mais connaisseur ?
La Suède est un beau pays de football, avec ou sans superstar médiatique.
Le Luxembourg... N'importe qui peut marquer contre n'importe qui, c'est le principe du foot, je ne crois pas que l'on ce soit inclinés donc tu parles un peu pour rien... Par ailleurs ledit Luxembourg a battu l'Albanie quelques jours plus tard.
Bon tout ça à la limite, on peut le mettre sur le compte de la mauvaise foi. Mais lire qu'une compèt où on est arrivés en finale est une mascarade (en FINALE bordel, c'est arrivé 4 fois dans notre histoire !), ben direct tu perds toute crédibilité et gagne haut la main ta place au comptoir des 60M de sélectionneurs !

PS : à la relecture ça peut paraître un peu agressif, mais non offense hein, je dis tout ça sur le ton de la boutade (ho ho ho)
l'hiverpoule Niveau : Loisir
Tu la vois où l'analyse techniques et tactiques ....J'ai juste dit qu'on jouait mal et qu'on se faisait bouger par des "petites équipes" ...........
Même l'Italie se fait bouger régulièrement contre de petites équipes. L'Andorre vient de battre la Hongrie et nous avait fait douter quand on marchait sur l'eau (en 2001 je crois).

Les seuls à qui ça n'arrive pas (et les seuls à avoir un style de jeu bien défini) sont l'Espagne et l'Allemagne, comme par hasard ceux dont les joueurs jouent principalement dans 2 clubs au style bien défini.

Sans la cagade inhabituelle de Lloris on aurait peut-être pas ce débat.

Sur le match contre la Suède, je suppose que DD voulait répondre au défit physique des suédois en alignant de bons soldats plutôt que des joueurs fins...on ne saura jamais s'il a eu raison.

Par contre son coaching fut frileux lors du match et je reste persuadé qu'aligner Kante plutôt que Matuidi libèrerait Pogba un peu plus des tâches défensives.

Mais bon, au moins DD n'est pas du genre à mourir avec ses idées et il apprendra de ses erreurs.
euh je suis pas d'accord.

la boulette de Lloris, ne change strictement rien à constat amer et simple, qui était/est à faire sur la gestion de ce match de DD ...

de la feuille de match, au manque de coaching durant le match.

perso je considérais avant le match
que si la démonstration (comme d'hab amical = dla merde)
contre le paraguay traduisait une réelle force,
alors fallait même s'imposer contre la suède (dont les stars sont au TFC bordel...) AVEC la manière !!!

et perso à la 89ème 1-1
mon bilan était exactement le même ... qu'à la 95ème

Avec Giroud "meilleur attaquant puisque décisif"
je vois personnellement l'EDF exactement comme celle où Valbuena était "le meilleur attaquant" ... (avec Benzema dans le rôle de Griezmann = pas en forme, sous exploité)

càd une équipe de France vraiment pas au "vrai" haut niveau...

les matchs amicaux me fatiguent, il n'ont pas suffisamment de sens.
quand je vois les types te faire des deepthroats à un joueur qui n'a mis que 9 buts en compétition officielle avec les bleus à 31 ans ... je vomis.






(


Benito-Bx Niveau : CFA
 //  14:22  //  Supporter de la Belgique
Mascarade pas...mais dire que la France a bénéficié de circonstance ultra-favorables ce n'est pas du délire.

1)Le groupe le plus claqué de la compétition.
2)Une troisième de poule en 1/8 ième avec ce système tordu à 24 équipes.
3)La faillite d'autres gros pour se chopper l'Islande en quart.
4)Une Allemagne qui venait de se taper 120 minutes et que la France bat sur deux faits de match en étant ultra-dominée tout le long.
5)Enfin une defaite en finale en ayant peu d'occasions.

C'était pas un Euro terrible. La France a été solide alors que d'autres meilleures équipes sur le papier se sont foirées (l'Espagne, la Belgique, l'Italie perd d'un rien, ...). Il faut laisser ce mérite à deschamps mais quand même c'était pas glorieux.
Junkhead1980 Niveau : District
La victoire étriquée obtenue contre Andorre date de 1999, me semble-t-il. Score final 1-0, avec un penalty dans les toutes dernières minutes
10 réponses à ce commentaire.
Pour en revenir au match de vendredi dernier, DD a voulu jouer la sécurité (comme bien souvent) en titularisant Sissoko et Matuidi et finalement au lieu d'avoir un match nul il a eu la défaite (et la honte) comme quoi jouer petit bras n'est heureusement pas récompensé
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  10:52  //  Tifoso della AS Rome
C'est ce que je commence à apprécier avec Ventura par exemple côté italien. Dans les matchs dits "faciles", il envoie 4 attaquants (Insigne, Belotti, Immobile, Candreva), ni plus, ni moins.

Tu peux être frileux si tu joues l'Espagne, ce qu'on fera en septembre où il n'alignera pas un 4-2-4, mais quand tu joues des adversaires beaucoup plus faibles (je ne parle pas de la Suède, hein!), faut pas hésiter à envoyer l'artillerie lourde.

Bref, tout ça pour dire que DD doit oser un peu plus.
L'EDF a du potentiel mais il n'est pas exploité pour l'instant.
Loulou Nic au Lin Niveau : CFA2
D'accord avec toi Totti mais là c'était pas un match "facile" parce que c'était à l'extérieur contre la Suède, 2ème de la poule.

Je comprends que DD n'ait pas pris de risque parce que c'était un match très important, en fin de saison (donc avec des joueurs fatigués) il a préféré mettre son équipe habituelle.

Je pense qu'il essaiera d'intégrer les jeunes sur les matchs plus simples (même si maintenant on a la pression)
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  12:34  //  Tifoso della AS Rome
D'où le "je ne parle pas de la Suède, hein!" entre parenthèses.
el.maestro Niveau : CFA
Là où je suis pas tout à fait d'accord avec vous les gars, c'est qu'avec tout le respect dû à la Suede, cette confrontation ne devrait pas poser de problème. J'ai conscience que ce que je dis peut paraître arrogant au plus haut point, mais quand t'ambitionnes d'aller loin en CDM tu te dois de battre sans trembler la sélection suédoise, meme si elle a certaines qualités. Fin mince quoi, on parle pas de l'Espagne, l'Italie l'Allemagne ou le Brésil quand même. C'est pas possible d'avoir à ce point la trouille des Suédois au point de joueur avec des gars aussi emmerdé avec la balle que Matuidi et Sissoko. Aussi brave et valeureux soient-ils, tu ne gagnes pas une compétition avec deux mecs aussi pauvres techniquement.
C'est d'ailleurs le paradoxe de DD je trouve. Il joue avec deux marathoniens, par principe de sécurité. Sauf que contre des grandes équipes, meme s'ils vont t'amener de l'équilibre, il te faut des gars habile avec la balle parce qu'à un moment, les buts il faut les marquer.
Certes on fait une finale de l'Euro (un peu chanceuse quand même), mais ce n'est pas une raison pour ne pas vouloir tenter d'autre chose. Quand je vois le banc, les dembelé, rabiot, Kanté , Lemar et autres, ca me fait chier.

L'autre chose qui me fait chier, c'est concernant la probable future utilisation de M'bappé. Ma main à couper que comme le gars court vite, descemps va évidemment l'utiliser sur l'aile, ce qui serait un gâchis énorme...
4 réponses à ce commentaire.
C'est assez bizarre le foot.
J'ai aujourd'hui 23 ans, et j'ai connu quasiment toutes les campagnes (sauf la 2008) des Bleus.

Pourtant, même si je me souviens des résultats, ou plutôt de la finition, je ne me rappelle plus de leur jeu proposé, ni de leur parcours exact avant 2006. C'est assez troublant.
Je ne sais absolument pas comment vous faites pour vous souvenir de tout, et je vous respecte énormément pour ça
Rashtignac Niveau : DHR
T'avais 13 ans en 2006. 9 ans en 2002. 5 ans en 1998. Un peu normal que tu ne te souviennes vraiment que de 2006 non ?

Pour ma part j'ai 25 ans et mes souvenirs de foot vraiment précis en bleu datent de l'euro 2004. 2002 et 98, c'est juste des fulgurances ici et là.
Certes, mais je trouve ça beau.
En 98, je me souviens pourtant des deux buts de Thuram (mais pas du match en lui même).
Je me souviens aussi des buts de la finale, du tampon de Barthez sur Ronaldo mais plus du déroulé exact du match. Par exemple, le carton rouge de Desailly, et bien sans wikipédia, je m'en souviendrai pas.
Sur le but de Petit, c'est Dugarry qui fait la passe si je dis pas de bêtises? (20 ans quasiment, c'est loin...)

En 2000, je me souviens que des buts français de la finale. Du dégagement lointain de Barthez sur Wiltord qui tire fort et Toldo qui se troue... Et de la passe de Pirès sur Trezeguet. Aucun souvenir du but italien...

En 2002, je me souviens juste de Zidane qui se repète en tournoi. Après, c'était plus difficile à suivre, vu que c'était les poules et à j'étais à l'école.

2004 0 souvenir

2006 Galérer face à la Suisse et ? pour la délivrance avec Vieira face au Togo ! Puis l'espagne avec Ribery et surtout Gilardi... Le Brsil et le magnifique Z. Aucun souvenir du Portugal mis à part le péno. Bizarrement, la finale mis à part les buts et le geste, aucun souvenir du déroulé.

2008 pas vu pas pris

2010 Trop de problème extra sportifs (Zahia, Ribery en tongue, insulte, main d'Henry, etc) qui ont pollué la campagne, du coup j'ai pas suivi à fond leur parcours chaotique.

2012 Match nul face aux british (coucou Nasri), Ciseau d'Ibra, ? face aux Ukrainien et gros lol pour le double arrière droit face aux espagnols.

2014 Facile face au Honduras & Suisse, rien contre l'Equateur car déjà qualifié. Nigeria, 0 souvenir.

En vrai, sur tous les matchs que j'ai vu, mis à part les matchs face à l'espagne et au brésil en 2006, j'ai jamais réellement pris mon pied en regardant l'équipe. Ca a toujours été très poussif à mon goût, et j'en retiens pas grand chose. Sentiment étrange...
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Mes souvenirs de la coupe du monde 86 se résument à mère qui rentre dans ma chambre après la demi finale et me dis "tu dors ?" , je réponds non et elle me dit "on a perdu, bonne nuit". J'ai mis longtemps avant de lui pardonner ^^
J'adore ta mère ! Joli de sa part !
Pouretcontre Niveau : CFA2
France 98 chez papy mamie à Nantes à 7 ans. 22h30, victoire, klaxons, cris, fête. "-Papy on peut aller dehors ?
Mamie : "non, il est tard tu vas te coucher".
3 jours plus tard j'entendais le récit de ma soeur jumelle -qui n'en a rien à battre du foot- restée avec mes parents disant qu'ils avaient fait la fête avec des amis toute la nuit.
John Pizzapan Niveau : District
Ah la même pour moi :)
Heureusement, j'ai pu me rattraper en 2000.
John Pizzapan Niveau : District
En 2006, la France sort deux gros matches contre l'Espagne en 1/8e et le Brésil en 1/4, mais grâce à Zidane qui était au sommet de son art ces jours-là.

Le reste de la compétition, c'était poussif. On sort des poules par la petite porte, la demi-finale contre le Portugal était une purge mais au moins, on avait une défense de fer. Quant à la finale, elle me fait un peu penser à celle contre le Portugal à l'Euro, j'ai le souvenir d'une domination bleue stérile et sans réelle occase franche.
@John tu as parfaitement résumé cette WC 2006. 2 bons matchs, et le reste c'était poussif et stérile.

Les actions ressemblait à : débordement de Govou, personne dans la surface, passe en retrait. La balle revient jusqu'à barthez, etc.
Il était pas remplaçant govou à l'époque?
Y avait malouda/ribery en titulaire non? en tout cas en phase finale c'était eux, j'en mettrai ma main à couper !
John Pizzapan Niveau : District
Tu peux garder ta main, ma mémoire m'indique également Malouda et Ribéry en ailiers, en tout cas des 8es jusqu'en finale. Avant je ne me rappelle pas.

Par contre, ce genie tactique de Domenech faisait toujours les mêmes changements. Les deux sortaient en cours de match pour être remplacés par Wiltord et Govou.
bestclic 2.1.2 Niveau : Loisir
C'était pas des changement tactiques, c'était de la superstition. Domenech l'avait dit à plusieurs reprises qu'il était très superstitieux.

Du coup quand il a fait un truc qui a marché une fois, il l'a fait jusqu'à la finale.
Pas 2 bons matchs, 2 matchs stratosphériques.

En 1/8ème on fait tomber l'Espagne qui arrive comme outsider très sérieux à défaut d'être favori. Il ne faut quand même pas oublier qu'il faudra attendre 2014 pour voir l'Espagne éliminée d'un tournoi...

En 1/4 c'est l'équipe aux 3 ballons d'or + Cafu, Roberto Carlos... Une sélection où Cris et Juhnino sont des porteurs d'eau.

En 1/2 c'est plus poussif mais le Portugal est aussi un sacré client à cette époque. Probablement bien plus fort que celui de 2014.

En finale ça peut basculer des 2 côtés. Mais bon, ne pas dominer une finale n'est pas non plus scandaleux...

Il ne faut pas minimiser, la Cdm 2006 a été énorme. Tu ne peux pas minimiser un tel parcours au vu de matchs de poule certes pourris.
@ bestclic :

Non, justement, il l'a pas fait en finale à cause de la blessure de Vieira, et on a perdu.
13 réponses à ce commentaire.
En définitive, tout dépend de la tactique mise en place par... le coach.

Que ce soit défensivement (défense basse, pressing haut...) ou offensivement (jeu sur les côtés, verticalité, possession, contre-attaque...), le choix des joueurs découle (avec un coach un tant soit peu compétent) de cette tactique.

Concernant les choix de Sissoko, Matuidi ou Giroud, ce n'est hélas pas déconnant si l'on s'oriente vers une défense basse avec un jeu de projection et des contre-attaques. Cela pose seulement problème quand les équipes jouent à 10 derrière (autrement dit, cela pose problème assez souvent quand on s'appelle "Équipe de France").

De même, les choix de Govou voire de Boomsong par Domenech n'est tactiquement pas stupide si l'on veut jouer défensif.
Giroud contre une équipe qui joue regroupée peut être très utile.

Pr contre Matuidi, dont les principales qualités sont ses 3 poumons et l'intelligence de ses courses, a du mal à se mettre en valeur contre des équipes qui jouent bas.
1 réponse à ce commentaire.
Boxe-to-Bosse Niveau : DHR
Si on analyse le parcours de Deschamps, on remarque une chose : il a toujours fait des erreurs, souvent dans des instants rattrapables et a toujours su en tirer des leçons aussitôt. Très souvent durant les étés pairs d'ailleurs.

En 2013, regardez l'équipe qui se prend une valise au Brésil et comparez avec celle qui explose la Suisse un an jour pour jour plus tard. La moitié de l'effectif a changé.

En 2015, après la défaite contre la Belgique et celle contre l'Albanie pareil (Manqueront à l'appel Kondogbia, Gonalons, Tremoulinas et Lacazette, sans oublier N'Tep, Fékir et Valbuena, mais en raison de blessures ou "autres").

Parce qu'un effectif ne se chamboule pas sans raison dans son esprit. Alors, comme la patience et la vision à long-terme n'est pas l'apanage de la plèbe, qui aime tant le changement et l'immédiateté, forcément ça coince.

Je suis à peu près certain que dans un an jour pour jour, Matuidi sera sur le banc et Sissoko probablement pas dans le groupe (sauf grosse saison ou replacement en arrière latéral), que l'équipe aura certainement changé de tactique, qu'au moins cinq joueurs de la liste actuelle ne seront pas au mondial et qu'on se plaindra tous de la non-sélection d'un joueur dont nous ignorons l'existence actuellement et qui aura brillé en plantant 10 buts en 9 matches entre Février et Mai.

Je suis à peu près certains aussi que cette défaite contre la Suède sera bénéfique et que nous nous qualifierons.
Ce commentaire a été modifié.
Boxe-to-Bosse Niveau : DHR
*étés impairs.

On peut aussi repenser à son année à Marseille où il décide d'abandonner un 4-3-3 sans imagination pour un 4-2-3-1 avec deux demis (Cheyrou et Cissé) où Lucho joue plus haut, touche donc moins de ballon mais est bien plus proche du but est enchaîne les passes décisives. Sans oublier le retour en grâce de Valbuena dans un improbable poste d'ailier droit où il crève l'écran, le replacement de M'Bia en DC aux côté de Diawara, celui de Heinze à gauche et Ben Arfa qui joue le rôle de supersub pouvant remplacer Lucho, Valbuena ou Niang.

Résultat : doublé coupe de la ligue/Championnat et une seconde partie de saison où on marque beaucoup, on encaisse peu et où on gagne 3 matches sur 4.

Ne faisons pas passer Deschamps pour ce qu'il n'est pas : un type buté qui meurt avec ses idées. Ce type, c'est absolument tout l'inverse. On aura jamais de projet de jeu défini avec lui, mais on aura jamais une équipe immuable.

On en reparle du totem de Cabaye ? Celui de Valbuena ? de Sakho ? Ou même celui de Benzema, quand DD fut critiqué de le maintenir après plus de 1 000 minutes sans planter en bleu ?
Merci pour ce message, j'avais un peu halluciné sur le lynchage de Deschamps parfois violent dans les commentaires du débrief vendredi soir.

Certes on ne jouera jamais à l'espagnole mais on a comme sélectionneur un de nos meilleurs tacticiens français, s'il veut rester quatre ans de plus après le Mondial je signe direct.
Tout cela est bien vrai, mais la progression de DD reste frustrante. Il est intelligent, mais lent.

Il prend de bonnes décisions de changement lorsque l'EDF affiche des difficultés, il peut même se révéler inventif (apparition de Cabaye en 6 et milieu à 3), mais nous avons toujours plusieurs années de retard dans l'analyse tactique de ce qui fait gagner ou perdre un match, il donne une trop forte importance à la dimension physique dans son choix de joueurs titulaires, et suit le foot de trop loin (affaire Koulibaly) pour se pencher sur les véritables raisons de la stagnation du Barca (Xavi et Iniesta non remplacés), du passage du Real d'une équipe médiocre avant Mourinho à la plus forte aujourd'hui (meilleurs passeurs et passeurs clefs au monde, Isco, Modric, Kroos..), etc.

Après des années qui ont fait exploser le potentiel de l'EDF et largement stagner celui de l'Espagne, nous nous retrouvons encore et toujours démunis en match face à eux.

Deschamps ne trouve pas les bonnes réponses. Aucune top nation au monde n'oserait installer Sissoko ailier droit titulaire. Tout le monde a compris (Guardiola le premier) qu'il fallait un joueur à la fois décisif et utile en termes de jeu collectif à ce poste.

Et j'ai très peur quand je vois que tout le monde loue le parcours des Bleus à l'Euro. Pour moi ce parcours fut un échec ponctué par une victoire de prestige et un peu chanceuse face à l'Allemagne. Avez vous oublié les matchs calamiteux du 1er tour en termes de jeu ? Rien ne marchait collectivement.

Si Deschamps ne profite pas de l'année qui arrive pour aligner en même temps des joueurs aussi performants collectivement que Lemar, Lacazette, Mbappé, N'Zonzi et Rabiot, alors Griezmann continuera à être le seul à essayer de jouer vite et simple, et l'EDF ressemblera à une pâle copie d'elle-même.
Dans trois mois, Sissoko saute pour Thauvin, à droite, ne t'inquiète pas. Et ça ne sera pas le seul.

Mais il ne faut pas vouloir aller plus vite que la musique. Une sélection, ce sont des dynamiques lentes, mais sur des périodes très brèves.

Là, il est en train d'installer deux nouveaux arrières latéraux, le reste viendra après l'été, c'est comme ça qu'on gère une transition générationnelle. On est en tête de la poule à égalité avec la Suède, avec trois matches à domicile à jouer alors qu'ils en ont trois à l'extérieur. Il va pas falloir merder une deuxième fois, évidemment, mais on reste en pôle pour la qualif.
John Pizzapan Niveau : District
Sissoko va sauter à droite, ça ne fait aucun doute. Pas sûr quand même que Thauvin soit devant Dembélé...

Quant aux latéraux, ça fait 10 ans qu'on en installe un nouveau chaque année avant qu'on réalise qu'en fait non, le mec n'est qu'un choix par défaut. C'est en train d'être le cas pour Sidibé qui est très loin d'être convaincant. Pour Mendy, à voir la saison prochaine, s'il y a confirmation ou juste eu une lueur d'espoir façon Kurzawa / Digne.
5 réponses à ce commentaire.
Rashtignac Niveau : DHR
Ca aura eu le mérite de raviver le souvenir de Domenech, et de nous faire relativiser Deschamps.

Domenech sérieux, la seule figure que je hais vraiment dans le foot pro, improbable qu'on lui demande encore son avis après les dégâts qu'il a causés.
Pareil, Domenech, c'était la mort du football. Il a laissé des ruines en plus. Matchs purges,une défaite contre l'équipe B de la Chine, coaching et sélections incompréhensibles, pourrissement de joueurs talentueux...
1 réponse à ce commentaire.
A la liste des anciens de 98, on peut ajouter Thuram qui avait eu un euro 2008 très compliqué (notamment contre les Pays-Bas de mémoire).
Boxe-to-Bosse Niveau : DHR
Je l'avais pas trouvé si mauvais Thuram en 2008. Moins que Sagnol qui n'arrivait plus à courir, Vieira qui était blessé et n'a même pas joué (on avait un groupe de 22 du coup) et Abidal, catastrophique à gauche, inqualifiable en DC contre l'Italie.

Thuram n'a pas supporté la défaite contre les Pays-Bas et se l'est attribué, mais aucun but ne lui est imputable à 100%. Sur le premier il se fait enfumer par Van Nistelrooy mais derrière les Hollandais traversent notre défense comme du gruyère, notamment à cause de nos milieux qui ne redescendent pas et de Sagnol qui était à sept lieux de l'action.

Quant à l'avant-dernier but signé Robben, il bloque super bien le néerlandais, ne commet pas la faute, lui laisse un angle de frappe de 5° et fait donc parfaitement le job (un défenseur ne peut pas systématiquement empêcher la frappe, parfois il doit simplement limiter l'angle au minimum et se reposer sur son gardien). Sauf que Coupet se troue lamentablement en prenant un but absolument interdit (JAMAIS LE PREMIER POTEAU !). Thuram pète un plomb à ce moment et regrette de ne pas avoir attaqué Robben.

Du coup "les experts" lui tombent dessus... Mais il n'a pas fait un mauvais match, il était complètement seul en défense. S'il avait attaque Robben qui attendait le penalty, il aurait fait une faute. La frappe de Robben est quasiment désespérée. Landreau l'aurait arrêtée.

La réaction de Thuram était noble, digne, tout ce que vous voulez... Mais elle était plus orgueilleuse qu'autre chose paradoxalement. Il est évident que deux ans plus tôt, il bouffait Robben, parce que c'était avec Nesta le meilleur DC de son époque. Mais à l'Euro 2008, si ce n'est plus LE meilleur, c'est encore notre meilleur DC et un immense joueur. Il a juste mal vécu le fait de ne plus être à son niveau, mais il était encore au niveau.
Boxe-to-Bosse Niveau : DHR
https://www.youtube.com/watch?v=wtO3DNsImy8

L'occasion aussi de voir un fait rare, un Corner repris dans les 5m,50. Thuram n'est pas au marquage du buteur, même si le sien est un peu laxiste, ça s'explique par le fait qu'il pensait que Couper sortira (ce qu'il aurait dû évidemment faire).
 //  11:20  //  Supporter des Pays-Bas
D'accord sur Sagnol qui a été totalement à la ramasse en 2008.
Mais sur le match des Pays-Bas, sincèrement, je ne vois pas un joueur plus à marquer que les autres.
Le but de Sneijder, le but de Robben dans l'angle impossible... Coupet ne peut pas faire grand chose.
Van Nistelrooy était en fusion sur cette compétition, comme toute l'équipe, il a fait taire tous ceux qui voyaient en lui un piquet devant les buts avec une démonstration technique totale.
Je viens de me refaire le résumé en effet Coupet est fautif d'un bout à l'autre.
Surtout sur le but de Robben
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  11:09  //  Tifoso della AS Rome
Là, t'es dur.
Duga, Chimbonda, etc, ok.
Mais c'est déjà plus normal de mourir avec ses champions.
Tout le monde le fait.
Tu te dis qu'il va retrouver son niveau d'antan sur une compét', etc.
5 réponses à ce commentaire.
Fanfanlatulipe Niveau : Loisir
Jallet, Cabaye, Matuidi, Cissokho, Matuidi, Costil; de gentils garçons comme les aime Dédé : restent mignons en toutes circonstances, c'est important pour l'ambiance du groupe
 //  11:47  //  Supporter des Pays-Bas
Et c'est très bien comme ça.
Par contre, c'est Sissoko, le MO, pas Cissokho l'arrière latéral qui a disparu des radars (en tout cas des miens).
Il a quand même fait :
Porto -> Lyon -> Valence -> Liverpool -> ?

C'est pas dégueux comme parcours. Même si il a été mauvais un peu partout...
Olympiakos récemment. Pas énorme mais il fait le taf!
il joue en 2ème div anglaise je crois.
4 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Bon, puisque tout le monde a honte d'avoir lu Gala et Voici à l'époque, je me lance:
Domenech a fait de Guily un tricard parce que celui avait osé draguer sec sa femme Estelle Denis.
Tandis que Deschamps lui dans la même situation aurait été pragmatique comme d'hab : " ça prouve que t'as bon goût, allez je te prends" .
Plus que dragué d'aprés les rumeurs,tout comme Trezeguet et Pires, mais cela ne nous regarde pas...
Trez aussi? J'étais au courant uniquement pour Giuly et Pires!

Dans ce cas, comment ça se fait que Trezeguet a été pris dans l'équipe quand même en 2006? Parce qu'il se serait fait juste tailler le crayon?
2 réponses à ce commentaire.
Il y a eu quand même des sacrés loupés à l'époque avec des joueurs aussi talentueux que Dhorasoo, L. Robert ou Rothen...
Dhorasso n'est pas intouchable.
1 réponse à ce commentaire.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 1
 //  13:31  //  Hooligan du Panama
En 98 il y'avait aussi Karembeu qui se faisait bien chier dessus, et de qui on disait qu'il devait sa selection grace a sa femme...

Dans un pays ou le grand public commence a suivre l'EDF a partir des quarts de finale (tout en donnant quand meme son avis sur les joueurs) et ou l'unique quotidien sportif est un torchon, on devrait peut-etre arreter de toujours tout critiquer et laisser faire les specialistes un peu.
cascarino9 Niveau : DHR
Mon 11 Domenech :

Frey
Chimbonda - Boumsong - Squillacci - Evra
Gourcuff - Alou Diarra - Marvin "Magic" Martin
Govou - Bafé Gomis - Ménez

Du talent partout
Ah, on ne peut pas s'empêcher de glisser le joueur en activité qui a disputé le plus de finales de C1, sacré farceur.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Biais de l'escalier de Cantor. Contre la Grèce Liza fait un de ses meilleurs matchs en EDF et on ne retient que la petite erreur.
danseavecmamie Niveau : DHR
Au niveau des intouchables, le roi selon moi c'est Pat Evra, je ne comprends toujours pas comment il a eu autant de sélections en edf, un des pires défenseurs que l'on ai jamais eu.
Lizarazu est le coupable de l'élimination de la France par la Grèce en 2004. Il fait une montée et est incapable de revenir défendre ensuite.
Résultat : centre sur son côte et but.
stephane bossler
Squillaci n'était pas dans les 23 en 2006
il y a 1 heure Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 4
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1