1. //
  2. // Huitièmes de finale

Les huitièmes de finale en chiffres

Le football, ça se compte. Et qui dit nouveau tour dans cet Euro dit nouvelle fournée de statistiques plus ou moins improbables, et aussi plus ou moins utiles.

Modififié
597 33
2 : En inscrivant le but de l'égalisation contre l'Irlande, Antoine Griezmann a prouvé une fois de plus que son jeu de tête était un de ses points forts. En quatre matchs d'Euro, il a marqué deux fois de la tête. Soit autant que Jan Koller, 2,02 mètres, en dix matchs. Grand, Griezmann.

11 : Contre la Hongrie, Eden Hazard a enfin réussi à donner la pleine mesure de son talent. Au-delà du but sublime qu'il a inscrit, il a fait tourner la tête à la défense hongroise en réussissant onze dribbles dans le match. Un record dans un match de l'Euro depuis Brian Laudrup contre la Turquie en 1996.

0 : De leur histoire, les Polonais n'ont jamais concédé de penalty ni dans un Euro, ni dans une Coupe du monde. Propres.

96 : Il aura fallu 96 secondes à Michy Batshuayi pour prouver à Marc Wilmots qu'il méritait une plus grande confiance. Moins de deux minutes après son entrée en jeu, l'attaquant marseillais a trouvé la faille et a marqué le but du break contre la Hongrie. Toujours aussi fort en sortant du banc.


5 : Encore une fois, les Allemands ont impressionné contre la Slovaquie. Mais au-delà de leur force de frappe offensive, les hommes de Joachim Löw ont surtout montré leur solidité défensive. Cela fait maintenant cinq matchs consécutifs dans un tournoi majeur que les Allemands n'encaissent pas de buts. Mur de Berlin.

52 : Darren Randolph est l'Irlandais qui a le plus touché de ballons contre la France. Accessoirement, c'est le gardien de but.

6 : Pour ceux qui en doutaient, le Portugal fait bien partie des valeurs sûres de la compétition. En s'imposant contre la Croatie, les Portugais se sont qualifiés pour la sixième fois pour les quarts de finale de l'Euro. Un record en Europe.

0 : En revanche, le Portugal ne doit pas cette réussite à sa folie offensive. En 90 minutes contre les Croates, aucune des deux équipes n'a été fichue de cadrer la moindre frappe. Bien, bien triste.


55 : On a beau le charrier pour son manque de charisme, Hugo Lloris est un vrai cadre du vestiaire. En 79 sélections, il a porté le brassard de capitaine pour la 55e fois contre l'Irlande. Histoire de faire tomber le record de capitanat de son sélectionneur, Didier Deschamps.

22 000 : Le nombre d'Islandais qui jouent au football en club. La France en compte un peu plus de 2 millions.

38 : S'il fallait encore une preuve, l'Italie a démontré qu'il n'y avait pas besoin d'être l'équipe qui tripote le plus la balle pour être la meilleure. Contre l'Espagne, les hommes d'Antonio Conte se sont contentés de 38% de possession de balle, et c'était largement suffisant pour s'imposer sans la moindre contestation. Il suffit de bien l'utiliser.

115 : Il ne doit pas trop s'en soucier, vu l'issue du match, mais contre l'Islande, Wayne Rooney a fêté sa 115e sélection avec les Three Lions en ouvrant le score. Il devient ainsi le joueur de champ anglais le plus capé de l'histoire, devant David Beckham. Un point positif à garder de la rencontre pour lui.


19 : L'Italie est et restera l'équipe la plus difficile à manœuvrer d'Europe. En s'imposant 2-0 contre l'Espagne, les Italiens ont rendu leur 19e clean-sheet dans un match de l'Euro. Un record bien sûr. Plutôt très propre.

130 : Le nombre de décibels quand tu as crié après le ciseau de Shaqiri.

54 186 : Le nombre de supporters français qui ont chanté des « on est chez nous » et des « et ils ont où les Irlandais » aux 5000 petits fans des Boys and Green qui avaient été autorisés à venir au Parc OL pour France-Irlande.

1 : Le pays de Galles est le premier pays depuis la Grèce en 2004 à gagner un match éliminatoire d'un Euro en ne frappant qu'une seule fois dans le cadre.


0 : Lors de sa dernière séance de tirs au but, contre l'Ukraine à la Coupe du monde 2006, les Suisses n'en avaient marqué aucun. Bravo à Oleksandr Shovkovskiy, le gardien ukrainien impérial qui avait tout sorti.

10 : En première mi-temps face à l'Irlande du Nord, Gareth Bale n'a réussi que 10 passes. Soit deux de moins que Wayne Hennessey, le gardien nord-irlandais.

Par Alexandre Doskov et Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 3
54 186 : le nombre de supporter français qui ont sifflé leur équipe à la mi-temps du match. Propre.
C'est beau ce que tu dit, mais non. Personne n'a sifflé l'équipe de France à ce match.

Un Irlandais m'a assuré que l'ambiance était très bonne au stade et que le public français du parc Ol était plutôt impressionnant.

Alors crachez sur le public, si ça vous fait plaisir, mais c'est aussi ça un euro à la maison: avoir l'avantage du terrain et des tribunes.

Quand les anglais chantent "England rules the wold", ce qui est a peu près assimilable au "On est chez nous", c'est beau pour les suiveurs, mais mais le supporter français qui chante, c'est un gros footix, voir un beauf.

La culture foot en France date de 98, certes, (ou de 84 pour certains) mais après 2008-2012, vous pouvez plus taxer le supporter français de footix après ce qu'il a vécu dans ces défaites et humiliations. Bien au contraire je pense que la base de supporter qui en est sortie est bien plus attachée à son équipe nationale que ceux qui se choisissent une équipe tout les 4 ans en fonction des ascendants du grand-père par alliance de leur mère.

Et les Islandais qui se découvrent au foot, c'est des Footix?
J'avais envie de râler sur les poncifs balancés à propos des supporters français.

c'est gratuit. de rien.
Je me disais qu'en gros depuis le début de la competition, dans tous les gros matchs, c'est la capacité à enrayer la mécanique de l'adversaire qui a primé sur la capacité à produire "ex-nihilo" des actions offensives complexes. Exemples: Italie vs Belgique, Italie vs Espagne, Portugal vs Croatie + les parcours des Gallois, Islandais voire des deux Irlande qui sont des équipes remarquablement organisées et engagées, mais moins riches techniquement que des éliminées précoces comme la Turquie, la Rep.Tchèque ou même l'Ukraine et la Russie.

C'est un scenario qu'on n'avait plus vu en grande competition depuis 2006. Le cycle 98-2006 était marqué par la stérilité des équipes pro-actives et l'échec du jeu de possession, avec comme symboles l'Euro 2004 (Grèce vainqueur, Espagne éliminée en poules), la finale de la C1 2003 (l'interminable Milan-Juve), la CDM 2006 (France, Italie) ou le Porto triomphant de Mourinho. L'Euro 2008 avait été une rupture totale avec ça (Espagne, P-B, Croatie, Allemagne et Russie en tête, France dézinguée, Italie très moyenne) et avait lancé un cycle opposé (Espagne-Allemagne en tête de gondole) qui est peut-être en train de se terminer aujourd'hui.
Message posté par Tatayoyo
C'est beau ce que tu dit, mais non. Personne n'a sifflé l'équipe de France à ce match.

Un Irlandais m'a assuré que l'ambiance était très bonne au stade et que le public français du parc Ol était plutôt impressionnant.

Alors crachez sur le public, si ça vous fait plaisir, mais c'est aussi ça un euro à la maison: avoir l'avantage du terrain et des tribunes.

Quand les anglais chantent "England rules the wold", ce qui est a peu près assimilable au "On est chez nous", c'est beau pour les suiveurs, mais mais le supporter français qui chante, c'est un gros footix, voir un beauf.

La culture foot en France date de 98, certes, (ou de 84 pour certains) mais après 2008-2012, vous pouvez plus taxer le supporter français de footix après ce qu'il a vécu dans ces défaites et humiliations. Bien au contraire je pense que la base de supporter qui en est sortie est bien plus attachée à son équipe nationale que ceux qui se choisissent une équipe tout les 4 ans en fonction des ascendants du grand-père par alliance de leur mère.

Et les Islandais qui se découvrent au foot, c'est des Footix?


Vous savez, chanter toute gorge déployée dans les tribunes, c'est plus une question d'alcoolémie que de culture foot.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par Claude le Gentil
54 186 : le nombre de supporter français qui ont sifflé leur équipe à la mi-temps du match. Propre.


C'est totalement faux: j'étais au stade dimanche et les Français n'ont jamais été sifflés. Au contraire, c'est bien la première fois qu'on supporte notre équipe quand elle est dans le dur!
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
 //  10:04  //  Hooligan du Panama
Message posté par LapinCrétin
C'est totalement faux: j'étais au stade dimanche et les Français n'ont jamais été sifflés. Au contraire, c'est bien la première fois qu'on supporte notre équipe quand elle est dans le dur!


A la tele on a vraiment entendu des sifflets a la mi-temps. Tu sais d'ou ca venait?
Claude le Gentil Niveau : CFA
Faudra m'expliquer quel était ce bruit sifflotant à la mi-temps. J'ai les images, Monsieur !

Plus sérieusement, j'ai pleinement le souvenir ( sans interférence d'un quelconque alcool) de sifflet, là où l'EDF, bien que mené, affichait franchement une capacité à gagner ce match. Mais si vous étiez au stade, je suppose qu'il vaut mieux vous faire confiance ...
Lost in translation Niveau : CFA2
"aux 5000 petits fans des Boys and Green"

The boys IN green bordel !

Lost in translation, faithful at the post.
"0 : De leur histoire, les Polonais n'ont jamais concédé de penalty ni dans un Euro, ni dans une Coupe du monde. Propres."

c'est faux. a l'euro 2012 lors du match d'ouverture Pologne/Grèce, la Pologne concède un pénalty... qui sera raté par Karagounis.

il aurait fallu préciser : "les Polonais n'ont jamais concédé DE BUT SUR PENALTY"
Gros Noblois Niveau : CFA2
Message posté par Tatayoyo
C'est beau ce que tu dit, mais non. Personne n'a sifflé l'équipe de France à ce match.

Un Irlandais m'a assuré que l'ambiance était très bonne au stade et que le public français du parc Ol était plutôt impressionnant.

Alors crachez sur le public, si ça vous fait plaisir, mais c'est aussi ça un euro à la maison: avoir l'avantage du terrain et des tribunes.

Quand les anglais chantent "England rules the wold", ce qui est a peu près assimilable au "On est chez nous", c'est beau pour les suiveurs, mais mais le supporter français qui chante, c'est un gros footix, voir un beauf.

La culture foot en France date de 98, certes, (ou de 84 pour certains) mais après 2008-2012, vous pouvez plus taxer le supporter français de footix après ce qu'il a vécu dans ces défaites et humiliations. Bien au contraire je pense que la base de supporter qui en est sortie est bien plus attachée à son équipe nationale que ceux qui se choisissent une équipe tout les 4 ans en fonction des ascendants du grand-père par alliance de leur mère.

Et les Islandais qui se découvrent au foot, c'est des Footix?


Mouais enfin balancer des "olé" quand les bleus enchaînent 3 passes après avoir très difficilement pris l'avantage sur une faible équipe Irlandaise réduite à 10, tu m'enlèveras pas de l'idée que c'est très con.
Message posté par Tatayoyo
C'est beau ce que tu dit, mais non. Personne n'a sifflé l'équipe de France à ce match.

Un Irlandais m'a assuré que l'ambiance était très bonne au stade et que le public français du parc Ol était plutôt impressionnant.

Alors crachez sur le public, si ça vous fait plaisir, mais c'est aussi ça un euro à la maison: avoir l'avantage du terrain et des tribunes.

Quand les anglais chantent "England rules the wold", ce qui est a peu près assimilable au "On est chez nous", c'est beau pour les suiveurs, mais mais le supporter français qui chante, c'est un gros footix, voir un beauf.

La culture foot en France date de 98, certes, (ou de 84 pour certains) mais après 2008-2012, vous pouvez plus taxer le supporter français de footix après ce qu'il a vécu dans ces défaites et humiliations. Bien au contraire je pense que la base de supporter qui en est sortie est bien plus attachée à son équipe nationale que ceux qui se choisissent une équipe tout les 4 ans en fonction des ascendants du grand-père par alliance de leur mère.

Et les Islandais qui se découvrent au foot, c'est des Footix?


A propos des Islandais qui découvrent le foot, tu seras surpris d'apprendre que 7,5% d'entre eux se rend au stade régulierement soit 7 fois plus qu'en France. Découvrir le haut niveau ne signifie pas spécialement découvrir le foot ;)

http://www.lexpress.fr/actualite/sport/ … 02216.html
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Je sais que vous aimez vous auto-flageller amis français mais vous êtes bien moins "footix" que vous ne le pensez. Autant au début des années 00 vous étiez imbuvables autant depuis que vous avez vécu fiasco sur fiasco (aucune bonne compet' internationale depuis 2000 sauf l'exception 2006) vous paraissez réellement humbles comparé à d'autres nation du foot, Belgique en tête.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  11:45  //  Passionné de la Jamaïque
OK, vous pointez du doigt les supporters Français qui ont fait "Olé" et qui ont chambré leurs adversaires. Mais c'est de bonne guerre, à 5 minutes de la fin, face à un public adverse certes en plus faible nombre, mais qui nous aurait allumé les oreilles si l'Irlande avait tenu le score.

Et rien que pour les Irlandais qui ont tout fait pour ralentir le jeu, gagner du temps après leur but et pendant toute la première mi-temps, c'est mérité, ils nous ont bien fait chier!

Sinon, quelqu'un a une statistique sur le nombre de minutes gagnées par les Irlandais en première période? Ou sur le temps de jeu effectif?
Message posté par sissa
Je me disais qu'en gros depuis le début de la competition, dans tous les gros matchs, c'est la capacité à enrayer la mécanique de l'adversaire qui a primé sur la capacité à produire "ex-nihilo" des actions offensives complexes. Exemples: Italie vs Belgique, Italie vs Espagne, Portugal vs Croatie + les parcours des Gallois, Islandais voire des deux Irlande qui sont des équipes remarquablement organisées et engagées, mais moins riches techniquement que des éliminées précoces comme la Turquie, la Rep.Tchèque ou même l'Ukraine et la Russie.

C'est un scenario qu'on n'avait plus vu en grande competition depuis 2006. Le cycle 98-2006 était marqué par la stérilité des équipes pro-actives et l'échec du jeu de possession, avec comme symboles l'Euro 2004 (Grèce vainqueur, Espagne éliminée en poules), la finale de la C1 2003 (l'interminable Milan-Juve), la CDM 2006 (France, Italie) ou le Porto triomphant de Mourinho. L'Euro 2008 avait été une rupture totale avec ça (Espagne, P-B, Croatie, Allemagne et Russie en tête, France dézinguée, Italie très moyenne) et avait lancé un cycle opposé (Espagne-Allemagne en tête de gondole) qui est peut-être en train de se terminer aujourd'hui.


On a aussi un retour assez marrant au 4-4-2 armoire à glace+petit technique qui tourne au tour(qui nous a fait gagner en 2e mi-temps contre l'Irlande d'ailleurs) qu'on a pu voir à l'Atletico cette année. Il y a un petit parfum de 90's là...
- Pour Batshuayi faut relativiser, hein, c'est pas lui a qui fait le goal, c'était une offrande de Hazard
- Les Italiens vont être difficile à bouger, surtout s'ils mènent
- La France en demi ce qui nous donne un France-DE/It de feu de Dieu, la finale avant l'heure,
- L'équipe qui gagnera ces demis sera archi favorite pour la finale
Message posté par sissa
Je me disais qu'en gros depuis le début de la competition, dans tous les gros matchs, c'est la capacité à enrayer la mécanique de l'adversaire qui a primé sur la capacité à produire "ex-nihilo" des actions offensives complexes. Exemples: Italie vs Belgique, Italie vs Espagne, Portugal vs Croatie + les parcours des Gallois, Islandais voire des deux Irlande qui sont des équipes remarquablement organisées et engagées, mais moins riches techniquement que des éliminées précoces comme la Turquie, la Rep.Tchèque ou même l'Ukraine et la Russie.

C'est un scenario qu'on n'avait plus vu en grande competition depuis 2006. Le cycle 98-2006 était marqué par la stérilité des équipes pro-actives et l'échec du jeu de possession, avec comme symboles l'Euro 2004 (Grèce vainqueur, Espagne éliminée en poules), la finale de la C1 2003 (l'interminable Milan-Juve), la CDM 2006 (France, Italie) ou le Porto triomphant de Mourinho. L'Euro 2008 avait été une rupture totale avec ça (Espagne, P-B, Croatie, Allemagne et Russie en tête, France dézinguée, Italie très moyenne) et avait lancé un cycle opposé (Espagne-Allemagne en tête de gondole) qui est peut-être en train de se terminer aujourd'hui.


Et plus sérieusement je cautionne ce que tu dis mais je trouve qu'en parlant d'"enrayer la mécanique adverse" on ne dit pas tout sur le travail fait par l'Italie ou l'Islande.
La façon dont les islandais ont utilisé le ballon quand ils l'avait a été admirable. Tout est pensé,calme et rationnel. Quand ils décident de sortir un ballon proprement, ils y arrivent et ça se termine par une frappe, un centre ou un but.
Sans parler de l'Italie qui peux mener 3-0 à la mi-temps sans un grand De Gea.
Bref, je vois beaucoup d'élaboration dans cette manière de jouer et j'y vois beaucoup de choses positives. Disons qu'on stérilise le jeu adverse en jouant toute ses cartouches de façon juste et élaborée. Ca n'est pas un jeu de pure destruction.
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Bizarre la stat sur le Portugal et ce record de 6 1/4 finale. En Vérifiant vite fait https://fr.wikipedia.org/wiki/Palmar%C3 … e_football
cela donne :
- Allemagne 8 quarts de finale
- P-B 7
- France, Espagne, Portugal, Russie, Italie, Tchèques 6
- Danemark, Yougoslavie, Angleterre 4
J'étais au stade, j'ai entendu 2 ou 3 sifflets à la mi-temps mais alors trois fois rien comparés aux encouragements, et je crois que ça venait d'à côté du kop français, mais pas dedans. Il y avait aussi beaucoup de gens ni irlandais ni français dans le stade, qui bourrés, auraient pu siffler pour le piètre spectacle...

Quant aux olé ou "et ils sont où?", c'était pas hyper élégant mais les irlandais ne sont pas des enfants, ça charrie c'est le jeu, aucune animosité après le match, on faisait des passes devant le stade tous ensemble.

LE SEUL SCANDALE LE VRAI : à la fin, les joueurs irlandais restent 10 minutes devant leur kop qui chante à me faire pleurer "fields of athenry"... Et ce con de speaker qui parle sans s'arrêter dans le micro pour dire de la merde payée par l'UEFA pendant les chants, et qui essaie même de lancer un allez les bleus alors que le stade est vide et que seuls les irlandais sont encore là, il voulait juste gâcher le truc.
John-Kévin Gourcuff Niveau : District
Message posté par sissa
Je me disais qu'en gros depuis le début de la competition, dans tous les gros matchs, c'est la capacité à enrayer la mécanique de l'adversaire qui a primé sur la capacité à produire "ex-nihilo" des actions offensives complexes. Exemples: Italie vs Belgique, Italie vs Espagne, Portugal vs Croatie + les parcours des Gallois, Islandais voire des deux Irlande qui sont des équipes remarquablement organisées et engagées, mais moins riches techniquement que des éliminées précoces comme la Turquie, la Rep.Tchèque ou même l'Ukraine et la Russie.

C'est un scenario qu'on n'avait plus vu en grande competition depuis 2006. Le cycle 98-2006 était marqué par la stérilité des équipes pro-actives et l'échec du jeu de possession, avec comme symboles l'Euro 2004 (Grèce vainqueur, Espagne éliminée en poules), la finale de la C1 2003 (l'interminable Milan-Juve), la CDM 2006 (France, Italie) ou le Porto triomphant de Mourinho. L'Euro 2008 avait été une rupture totale avec ça (Espagne, P-B, Croatie, Allemagne et Russie en tête, France dézinguée, Italie très moyenne) et avait lancé un cycle opposé (Espagne-Allemagne en tête de gondole) qui est peut-être en train de se terminer aujourd'hui.


De la qualité technique en Russie ?! Mec, tartine-toi le Russie - Angleterre et tu me diras si Dzyuba est un esthète... Les Ukrainiens, à part Konoplyanka qui était insipides, c'était proprement ridicule balle au pied. Je te parle même pas de la République Tchèque. Et la Turquie, quelques bons manieurs de gonfles, mais à ce jeu-là, même Matuidi passe pour un freestyler.

"Critiquer" les Gallois, les Islandais ou les Irlandais en disant qu'ils sont moins techniques, c'est absurde. Ils sont mieux organisés, mais ils ne sont pas moins techniques que les quatre nation que tu cites. C'était la pire équipe de Russie de tous les temps...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Judas du Messi
597 33