En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 19e journée

Les héros sont fatigués, Arsenal en profite

Alors qu'ailleurs la digestion de la dinde aux marrons se prolongeait, les p'tits Anglais remontaient dans l'arène encore fatigués par les efforts des matchs de l'avant-veille. Dans ce contexte, les « cadors » ont tous perdu des points sauf Arsenal, qui a flairé le bon coup. À part ça, du surprenant - Leicester City a enfin gagné un match - et du moins surprenant - Mourinho a encore fait parler de lui.

Modififié
  • L'équipe de la journée : Arsenal

    Gagner quand tous vos adversaires se plantent, c'est ce qu'on appelle une bonne opération. Gagner contre un concurrent direct, à l'extérieur, et le dépasser au classement, c'est ce qu'on appelle une très bonne opération. Gagner contre le cours du jeu, en marquant deux fois coup sur coup juste avant la mi-temps notamment grâce à un penalty bien généreux pour ouvrir le score, c'est ce qu'on appelle une opération du tonnerre ! Vous l'avez sans doute compris, les Gunners sont les grands gagnants de cette 19e journée, et les grands gagnants du Boxing Day au sens large, puisque la bande de Tonton Arsène est la seule équipe du top 7 à avoir engrangé six points entre Noël et le jour de l'An.

  • Le joueur de la journée : Hugo Lloris

    La frappe parfaite. L'enroulé impeccable. Le « R1 + Rond » de rêve pour les amateurs de FIFA. Le missile d'Ashley Young prend la direction de la lucarne lorsque notre Lloris national jaillit rapide comme l'éclair, se détend et sort le ballon du bout du gant. Les photographes peuvent s'en donner à cœur joie, l'arrêt est spectaculaire ! Brillant, décisif et même aidé par son poteau sur un coup franc de Mata en début de rencontre, l'ancien Lyonnais a été le grand artisan du match nul heureux des Spurs face à Manchester United. Une clean sheet en guise de cadeau de Noël que les spectateurs de White Hart Lane ont dû apprécier.

  • Le but de la journée : Fernandinho

    Jusqu'à ce match contre Burnley et cette 33e minute, l'ancien joueur du Shakhtar Donetsk n'avait pas cadré la moindre frappe de la saison. Décalé par Nasri aux abords de la surface adverse, le Brésilien décide enfin de viser les cages et envoie une gentille mine dans la lucarne de Tom Heaton. Tout simplement.


  • La déclaration de la journée

    « Dans d'autres pays dans lesquels j'ai travaillé, les journaux sportifs auraient fait leur une demain sur ce scandale parce que c'est un scandale ! Ce n'est pas un petit penalty, c'est un penalty de la taille de Big Ben ! » Vous avez compris, après le match nul (1-1) de ses Blues contre Southampton, José Mourinho a fait ce qu'il fait de mieux après gagner des titres : créer la polémique et se poser en victime. Furieux que l'arbitre Anthony Taylor ait sanctionné Fàbregas d'un carton jaune pour simulation au lieu de lui accorder un penalty à la 55e minute, l'ancien manager du Real Madrid en a comme d'habitude fait tout un fromage, allant même jusqu'à parler d'une mystérieuse « campagne » contre Chelsea…

  • L'analyse définitive

    Jouer au foot tous les deux jours, ça fatigue. Oui : des « gros » qui rament, un taux inhabituel de matchs nuls et vierges, et une moyenne de buts pas folichonne, cette folie du Boxing Day d'enchaîner les matchs quand la raison pousse à rester au coin du feu à bouffer du foie gras fatigue les organismes de nos pauvres athlètes de Premier League.

  • Vous avez raté Newcastle - Everton et vous n'auriez pas dû

    Rien que pour avoir le bonheur de revoir le blond péroxydé et le sourire radieux d'un Arouna Koné buteur dès la quatrième minute, cette rencontre charnière entre deux grands malades valait le détour. À part ça, un bon match à l'anglaise comme on les aime. Un niveau technique proche du néant, des coups de coude non sanctionnés, des longues chandelles, des buts, des boulettes de défenseurs et surtout un maximum de suspense. Indigents défensivement et plombés devant par la forme d'octogénaire de Samuel Eto'o, les Toffees ont sombré face à la puissance de Papiss Cissé, aux accélérations de Moussa Sissoko, à la technique du surprenant Ayoze Pérez et à la fougue d'un St James' Park déchaîné (3-2) ! Grâce à la victoire, les Magpies attendent 2015 dans la première partie de tableau, tandis que les pensionnaires de Goodison Park réveillonneront à cinq points du premier relégable. Moche.

  • La polémique autour de la théière : José Mourinho a-t-il le cul bordé de nouilles ?

    The Special One ? Sans doute. The Only One ? Pourquoi pas. The Happy One ? Couci-couça. La liste des surnoms du « Mou » est déjà longue comme le bras, mais elle peut compter un nouvel élément après cette dix-neuvième journée. Alors que son équipe vient d'être accrochée par Southampton 1-1, Manchester City mène outrageusement 2-0 à la pause face à Burnley et se prépare à revenir à un petit point des Blues. C'est à ce moment que la « baraka » légendaire de Mourinho entre en scène. City se met à déjouer, encaisse un premier but sur un hors-jeu flagrant avant de finalement craquer lors des ultimes minutes sur une frappe puissante de Barnes. Résultat des courses : Chelsea termine cette première partie de saison tranquillement et garde ses trois points d'avance sur le onze de Pellegrini. Et dire qu'en plus, le diable va chialer devant toutes les télévisions du monde pour cette histoire de penalty sur Fàbregas…

  • La stat inutile : 13

    Comme le nombre de matchs qu'ont dû attendre les supporters de Leicester avant de regoûter à la victoire. Incapables de gagner depuis le coup d'éclat contre United fin septembre, les Foxes ont enfin stoppé l'hémorragie contre Hull (1-0) grâce à un but splendide de l'Algérien Riyad Mahrez ! Prends-en de la graine Ryad Boudebouz !

  • What else ?

    Rémy Cabella a encore eu droit à deux minutes de temps de jeu. Merci Alan Pardew.
    Liverpool renoue avec le panache contre Swansea (4-1) avec une formation en 3-4-3 concoctée par Bredan « bricolo » Rodgers. Adam
    Lallana y est même allé de son petit doublé.
    Par contre, Mario Balotelli termine donc l'année 2014 sans le moindre petit but en Premier League. C'est l'heure des bonnes
    résolutions.
    Premier doublé de la saison pour Mame Diouf qui permet à Stoke d'enchaîner un deuxième succès d'affilée.
    Apparemment, le type chargé des sous-titres chez NBC avait un légèrement fumé avant de se mettre au boulot.



    Par Pablo Garcia-Fons
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 3 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) il y a 4 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 42
    il y a 6 heures Dupraz quitte le TFC 121 il y a 7 heures Robinho en route vers Sivasspor 52 il y a 10 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7