Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Les Herbiers-Lens

Les Herbiers folles

Le club vendéen, pensionnaire de National, dispute le premier quart de finale de Coupe de France de son histoire ce mardi face à Lens à la Beaujoire. L’occasion de débroussailler le profil de celui qui partage avec Chambly le statut de Petit Poucet de la compétition. Sortez la tondeuse.

Modififié

La définition au ras-des-pâquerettes


Les Herbiers : 1. nm. pl. Collections de plantes desséchées mises sous presse, étiquetées et nommées avec rigueur, qui servent pour les études de systématique et occupent les enfants et/ou les retraités autour de l’automne.

2. nm. pl. Prairies sous-marines du bas de la zone des marées, composées, sur les côtes françaises, de zostères et de posidonies. Probablement malodorante ou du moins fortement iodée.

3. np. loc. Commune située dans le haut-bocage vendéen (85), peuplée par 16 000 Herbretais, dont un certain Philippe de Villiers. Trois fleurs au concours des villes et des villages fleuris et présentant la particularité de connaître le « plein emploi » sur son territoire, avec seulement 5% de la population étant sans activité (contre 8,9% à l’échelle nationale), dont un certain Philippe de Villiers. Si bien que les employeurs ont du mal à pourvoir les postes.

4. np. asso. Club de football évoluant en championnat de National 1 depuis 2015 et quart-de-finaliste de la Coupe de France 2018, affrontant ce mardi le RC Lens. Série en cours.


Pot-pourri du parcours en Coupe de France


Les Herbretais ne sont pas à leur coup d’essai en Coupe de France. Les Vendéens sont tombés face à Toulouse en 32es en 2010 (0-1), ont éliminé Tours en 2013 au 7e tour (2-0) et ont posé pas mal de problèmes à Guingamp en 2017 (1-2 après prolongation). Pour cette édition, ils présentent la particularité de n’avoir disputé qu’un seul tour à domicile. C’était contre Romorantin (N2) pour un victoire 2-1. Mais le VHF est à chaque fois rentré avec la qualif’ en poche, que ce soit de Balma (N3, 0-3), d’Angoulême (N3, 1-2 après prolongation) ou de Saint-Lô (N3, 1-2). Pas de gros poisson avant les huitièmes de finale où c’est un spécialiste de la compétition, l’AJ Auxerre, qui a glissé à l’Abbé-Deschamps sous la neige (0-3). Avec un magnifique penalty détourné par le portier Matthieu Pichot. Bim, au suivant. Et ça sera Lens, à domicile, ou plutôt à Nantes, capitale régionale.

Vidéo


Les bonnes feuilles


Le jardinier en chef : Stéphane Masala
Rital revendiqué et fan devant l’Éternel de la Juve, Stéphane Masala tire de ses origines sardes une culture de la gagne et une science tactique. Au point d’impressionner par sa capacité à conditionner son groupe à coups de discours référencés et de fines analyses vidéo. Milieu de terrain formé à Troyes, passé par Reims lors de l’époque National, l'entraîneur des Herbiers a fini sa carrière à Luçon où il a ensuite connu sa première expérience sur le banc en tant qu’adjoint de Frédéric Reculeau. C’est en binôme qu’ils ont filé en 2016 aux Herbiers, avant que le technicien de 41 ans ne prenne la relève de son numéro 1, remercié à la mi-janvier, faute de résultats. Avec des effets immédiats : sept matchs dirigés et aucune défaite. De quoi passer l’hiver sans craindre le gel.


La belle plante : Ambroise Gboho

Si un joueur de cette formation retient l’attention, c’est bien ce milieu offensif de 23 ans, qui est également son meilleur buteur cette saison avec sept réalisations toutes compétitions confondues. Formé à Rennes, grand pote de James Léa-Siliki, il apporte depuis cette année une vraie touche créative au VHF. Déjà buteur à Auxerre, ce guitariste averti ne s'interdit pas de claquer un nouveau solo à la Beaujoire contre Lens.

La main verte : Kévin Rocheteau
Rocheteau comme Dominique, Charentais comme Dominique, attaquant comme Dominique, mis à l’essai à 17 ans à Saint-Étienne grâce à un entraîneur ami avec Dominique sans pour autant pouvoir confirmer, Kévin n’a pourtant aucun lien de parenté avec l’Ange vert. Après quatre saisons discrètes aux Chamois niortais, l'attaquant de 24 ans est prêté cette année au club vendéen. Et forcément, cette épopée en coupe représente une belle opportunité de se faire un prénom.


Le mot du proprio


Michel Landreau, président du VHF depuis dix ans, presque homonyme du gardien nantais, à ne pas confondre avec l'Herbretais Marie-Eugène de Jousbert dit « Le Chevalier du Landreau » (1787-1853), chef de la cavalerie napoléonienne et royaliste lui valant le surnom de « Terreur des Bleus » :
« Quand on va jouer un match de foot, c’est pour le gagner. On fera le maximum, les joueurs sont prêts à en découdre. On a déjà joué à la Beaujoire, en amical face au FC Nantes. Là, les supporters vont mettre une belle ambiance. On en attend plus de 20 000, mais c’est possible que le kop de la Brigade Loire nous apporte un peu de renfort. On est très fiers. C’est un match historique pour notre club et pour la Vendée. La force de notre équipe, c’est d’avoir un groupe très homogène, très soudé. La réussite n’était pas au rendez-vous en début de saison, on a dû se séparer du coach, mais on est invaincu depuis (le club est actuellement 14e sur 17, ndlr). Pour nous, c’est important de garder ce rythme, même face à Lens. Le maintien en championnat reste la priorité, on considère ce parcours en coupe comme la cerise sur le gâteau. La victoire à Auxerre a donné de la sérénité, de la confiance, ça a montré aux joueurs ce qu’on est capable de faire quel que soit l’enjeu. »

Par Mathieu Rollinger Propos recueillis par MR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article