Les grosses stats d'Ibra

Modififié
0 9
Son entraîneur, Massimiliano Allegri, s'en défend : « Non, nous ne sommes pas dépendants d'Ibrahimovic » . Difficile à croire. Rappelons-lui tout de même que le seul match que le Suédois n'a pas joué ces dernières semaines, c'est un Milan-Ajax, perdu 2-0 par son équipe.



Et les statistiques semblent conforter cette Ibra-dépendance. Le Suédois a inscrit cinq buts dans les six derniers matches de Serie A, portant ainsi son total à neuf réalisations, soit 31% des buts rossoneri. La seule fois où il n'a pas marqué lors de ces six matches correspond à la seule fois où le Milan ne s'est pas imposé : 1-1 face à la Samp. Ibra a déjà tiré au but 56 fois, pour un pourcentage d'un but tous les six tirs. Prends ça Nolan Roux.



Mais ce n'est pas du tout. En plus de ses neuf buts, Ibra a déjà délivré sept passes décisives. En plus d'être meilleur buteur, il est aussi meilleur passeur du club, et a donc contribué à 56% des buts de son équipe.



Qu'est-ce qu'il disait déjà Allegri ? « Non, nous ne sommes pas dépendants d'Ibrahimovic » . Vraiment?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

je t'aime Zlatan, je t'aime.
ERREUR DE L'AUTEUR:
Ibracadabra est rentré en cours de jeu contre l'AJAX. Il avait laissé sa place dans le schéma de jeu à Ronaldinho.

Mais son entrée va dans le sens de l'article. Il a beaucoup pesé...sans concrétiser toutefois!
Putain, moi aussi je l'aime! Il est radieux, loin des nains du Barça le revoilà en forme, ça fait plaize!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Willem II va y arriver
0 9