Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Les gros sous de la Premier League

Modififié
Membre du Big Four des cabinets d'audit, Deloitte est célèbre dans l'univers du ballon rond pour son classement des clubs de football en fonction de leurs revenus, révélé chaque année. Mais la firme s'amuse aussi à étudier les dépenses et revenus de la Premier League. Un monde où dépenser sans compter est l'adage le plus répandu ?

Premier chiffre qui pique les yeux : le montant des salaires dépensés par les vingt clubs au cours de la saison 2011-2012 atteint un stratosphérique montant de 1,92 millard d'euros. La palme revient au Chelsea de Roman Abramovitch, qui a enregistré 229 millions d'euros en feuilles de paye.

Quant à Manchester City, s'il ne pointe pas à la première place, il se défend tout de même bien. Alors que les salaires des joueurs d'United représentent 46% des dépenses du club, ceux de Kompany, Agüero, Tevez & co équivalent à 114% des revenus du club ! Question fair-play financier, on repassera...

Dan Jones, le responsable de l'étude, précise que les clubs augmentent leurs charges concernant ce poste, avec un solde plus proche des 70% à présent, contre 60% lors de la dernière décennie. Une conséquence de l'arrivée des richissimes propriétaires de clubs et de leurs gros dollars.


Pour être complet, sachez que les formations de l'élite anglaise ont réussi l'exploit de réduire leur dette globale de 420 millions d'euros. Malgré tout, celle-ci pèse encore 2,9 milliards d'euros. À peu près autant que le PIB 2011 du Lesotho. Vous avez dit demesuré?
AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 23
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible