1. //
  2. // 2e journée

Les gros en cale sèche

La L2 repart sur les mêmes bases que l'an passé : les candidats déclarés à la montée se font dessus (Lens, Le Mans, Nantes...), laissant le champ libre aux équipes de l'ombre (Bastia, Reims). Le tout égayé par la vitalité des trentenaires David Suarez et Ulrich Ramé. Et sans viagra.

Modififié
0 1




La vedette de la semaine : David Suarez

Luis Suarez a été élu meilleur joueur de la dernière Copa America. De quoi inspirer son illustre cousin lointain, le bien nommé David. Le roi David donc, qui vient tout de même de claquer trois buts en seulement deux journées de championnat pour permettre au promu bastiais de prendre les commandes de la L2. Vendredi soir, il a fait chialer la Beaujoire en marquant le but du 2-0 à la 65e. Et voilà qu'à 32 ans, l'attaquant corse, auteur de 20 pions en National la saison passée, est déjà au sommet de la hiérarchie des buteurs.

Le coup de sang de la semaine : Istres

Au pays de la tauromachie, les Istréens voient rouge. Un peu trop même. Alors certes, leur abnégation leur a permis de s'offrir une victoire de prestige contre Lens à domicile (2-1). Mais à la 93e, Nicolas De Préville est rentré aux vestiaires quelques secondes avant ses coéquipiers après son expulsion. Soit le troisième carton rouge en deux matches pour les hommes de José Pasqualetti. A ce rythme là, le coach provençal va devoir piocher dans la poignée de supporters qui garnit les travées de Parsemain pour composer son onze de départ...

Le bide de la semaine : Lens, Le Mans et Nantes

Une sorte de hat-trick du bide. Un trinôme infernal conscient que les ambitions de montée ne seraient pas évidentes à satisfaire cette saison vu la densité du championnat. Mais débuter par deux défaites au compteur, aucun de ces trois clubs ne l'avait envisagé. Encore moins de former le trio de relégables. Nantes qui se fait punir à la maison par un promu, Lens qui part perdre chez le plus petit budget de la L2 et Le Mans qui encaisse son premier revers à la MMArena, dans un derby qui plus est (défaite 1-0 face à Tours). Les vérités du mois d'août ne sont pas toujours celles du mois de mai. Pas sûr que cela ne rassure les présidents Martel, Legarda et Kita.

Le scénario de la semaine : Boulogne-Angers (3-3)

A la 50e, Allart envoie son penalty sur la barre de Malicki et manque l'occasion de ramener son équipe de Boulogne à 2-2. Quelques minutes plus tard, Keserü ne se fait, lui, pas prier pour tromper magnifiquement Gurtner. 3-1 pour Angers à moins de 16 minutes du terme de la rencontre. Roulement de tambours, changement de décor et dernier quart d'heure hitchcockien. Salibur (74e) puis Karuru (88e) offrent un happy-end aux supporters nordistes. Et un joli coup de massue aux Angevins.

Le vieux de la vieille de la semaine : Ulrich Ramé

Les bons chasseurs (il y a aussi les mauvais chasseurs...) ne vont le diront jamais assez : il faut se méfier des vieux sangliers. Ces mâles, solitaires, un peu grincheux, que l'on pense naïvement lent et emprunté. A bientôt 39 ans, Ulrich Ramé a décidé de quitter Bordeaux et de s'offrir un ultime challenge à Sedan. Il a prouvé sur la pelouse synthétique de Châteauroux qu'il n'avait rien perdu de ses réflexes sur sa ligne (victoire des Ardennais 1-0). Plus que jamais, avec Ramé dans les cages, les Sangliers s'affichent en sérieux candidat à la montée.

Le bon mot de la semaine

« Il ne faut pas noircir le tableau. Sur l'ensemble de la rencontre, nous aurions largement mérité le nul, voire mieux... Mais c'est aussi ce qui fait le charme du football » dixit le défenseur lensois Franck Queudrue. Ou plutôt Franck “Queubasse” en ce début de saison.



Résultats

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sedan est clairement parmi les favoris, mais méfions-nous, la saison dernière ils avaient eu du mal à tenir sur la longueur, espérons pour eux que ça change cette année! Sinon Lens reste un favori pour la montée, mais Le Mans et le FCN j'y croyais pas et j'y crois pas plus maintenant...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1