1. //
  2. // 6e journée – Ce qu’il faut retenir

Les gros calent, Dijon en profite

Alors que trois équipes, dont Monaco et Nantes, ont perdu pour la première fois de la saison, Dijon en a profité pour reprendre seul la tête de la Ligue 2. Tours gagne enfin, tandis que Clermont n’arrive toujours pas à décoller.

Modififié
4 0
Sale journée pour les gros
Il aura fallu attendre six journées pour voir les Monégasques s’incliner pour la première fois. En déplacement au Stade Océane du Havre, les hommes de Ranieri ont subi la loi normande (2-1), en encaissant notamment un superbe but de Rivière dans le dernier quart d’heure. Même sort pour les Nantais qui, rapidement réduits à dix, n’ont rien pu ramener d’Arles-Avignon. Du coup, c’est Dijon qui en profite. Malmenés par le dernier de la classe, le Gazélec d’Ajaccio, les Bourguignons ont dû attendre les entrées de leurs hommes providentiels, Corgnet et Thil, pour inverser la tendance et reprendre ainsi la tête du championnat. Et rester la seule équipe invaincue.

Premières pour Châteauroux et Tours
Hormis Nantes et Monaco, une autre équipe s’est inclinée pour la première fois lors de cette sixième journée. La Berrichonne de Châteauroux n’a pas trouvé la solution pour prendre à défaut une formation guingampaise bien en place. En dix minutes, juste avant la pause, un doublé de l’attaquant malien Yatabaré a plié le match. Ce dernier en est déjà à quatre buts cette saison.
À l’inverse, Tours a connu la joie du succès pour la première fois, et pas contre n’importe qui. Les Auxerrois, toujours aussi inconstants, n’arrivent pas à enchaîner et accusent déjà cinq points de retard sur le leader et voisin dijonnais. Désormais, seul le Gazélec d’Ajaccio n’a pas encore empoché trois points d’un coup cette saison.

Istres dans le bon tempo
S’il y a bien une équipe qui est dans le coup, mais dont on ne parle pas beaucoup en ce début de saison, c’est Istres. Les Bucco-Rhodaniens ont remporté leur troisième succès de la saison in extremis face à des Chamois Niortais, qui s’inclinent une nouvelle fois en fin de match, comme face à Laval en ouverture du championnat. Un coup franc de Tardieu à deux minutes de la fin du temps règlementaire a suffi au bonheur des Sudistes, qui se placent dans le bon wagon. Avec 11 points, les Istréens sont troisièmes, à égalité avec Nantes, Arles-Avignon et Caen, qui a arraché un point du côté de Sedan. Et les hommes de José Pasqualetti pourraient bien continuer à avancer cachés et, pourquoi pas, nourrir des ambitions.

Clermont n’y arrive pas
Cinquième du dernier exercice, dont une dizaine de journées dans le fauteuil de leader, Clermont n’y arrive décidément pas cette année. L’apprentissage de la Ligue 2 est plus difficile que prévu pour l’ancien coach de Quevilly, Régis Brouard. Éliminés de la coupe de la Ligue cette semaine (défaite contre Caen 1-0), les Auvergnats sont revenus bredouilles du Mans. Plus mauvaise défense de Ligue 2, les Clermontois en ont pris trois dans la Sarthe. Prétendants à la montée en début de saison, ils devront réagir vite s’ils ne veulent pas vivre une saison galère.

Par Yoann Crenn
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 0