1. //
  2. // Play-offs promotion
  3. // Finale aller
  4. // Rangers/Motherwell

Les Gers sur l'échelle de Glasgow

L'Ibrox Park risque de trembler, ce soir, lors de la finale aller des play-offs entre les Rangers et Motherwell. Trois ans seulement après la relégation en quatrième division, les Teddy Bears peuvent rêver d'une remontée tant attendue en Premier League. Et les supporters, eux, peuvent rêver d'une ré-ouverture du Old Firm.

Modififié
5 4
De l'autre côté de Glasgow, loin de Parkhead et des Bhoys chantant à la gloire des Celtics, champions d'Écosse pour la 46e fois de leur histoire, les Gers se massent dans Broomloan road jusqu'aux tribunes de l'Ibrox. Ce soir, les Light Blues vont disputer un match contre une équipe de Premier League : Motherwell. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en Alba, l'avant-dernier de la première division se mêle aux play-offs de promotion de la deuxième division. L'équation est aujourd'hui très simple. Si les Steelmen remportent cette finale, ils ne seront pas relégués et évolueront en Premier League l'année prochaine. Si les Rangers l'emportent, Motherwell sera relégué et les joueurs de Glasgow retrouveront l'élite, trois ans seulement après avoir été exclus de la première division et jetés en quatrième division. Une double confrontation plus qu'importante pour un club mythique qui n'a pas vécu une saison des plus faciles.

Des hommes en acier fragilisés


D'un côté comme de l'autre, la prudence est de mise. Personne ne peut vraiment se permettre de sous-estimer son adversaire ou de surestimer ses propres forces. Sur le papier, donc, bien heureux est celui qui pourrait pronostiquer le sort de cette finale. Seulement, les joueurs de Glasgow peuvent miser sur un petit surplus de motivation face à une équipe de Motherwell qui reste sur une saison extrêmement décevante : 36 points ramassés en 38 matchs, une seule victoire lors des six derniers matchs joués, 63 buts encaissés... Des statistiques incroyables et inexplicables compte tenu de la très belle saison 2013-2014, pendant laquelle les Steelmen avaient terminé seconds, derrière les Bhoys champions. Seulement, enterrer les joueurs de Motherwell trop tôt, c'est leur donner une motivation supplémentaire. « Personne ne croit en nous. Les gens ont fait de nous les perdants dès l'annonce de cette confrontation. Mais jouer pour bouleverser les pronostics, c'est quelque chose qui me plaît » , a confié l'entraîneur de Motherwell, Ian Baraclough, à la BBC.

Du côté des Rangers, il serait préférable de ne pas se voir trop beau trop tôt. Troisième de la Scottish Premiership, derrière l'intouchable Heart of Midlothian et Hibernian, les Teddy Bears se sont assuré une place pour les barrages de promotion. Et les play-offs n'ont pas été de tout repos. Cette finale, les Gers sont allés la chercher au courage, en éliminant de justesse Hibernian en demies (2-0, 1-0). Cette défaite, la première depuis 19 matchs toutes compétitions confondues, empêche les Rangers d'aborder cette finale dans les meilleures conditions. D'autant plus que les Light Blues seront encore privés de Sebastien Faure, absent déjà depuis plusieurs semaines. « Depuis que j'ai eu mes premiers crampons de football, j'ai voulu gagner. Mes enfants vous diront que je les laissais en larmes après les avoir battus à Monopoly  » , a tout de même confié Stuart McCall, le nouvel entraîneur des Rangers, et l'homme clé de cette finale.

Stuart McCall, retour à l'envoyeur


La très mauvaise saison de Motherwell coïncide étrangement avec le départ de son ancien entraîneur, en décembre 2014. Un certain Stuart McCall, qui va donc retrouver son ancienne équipe pour la première fois, ce soir. « Je suis un homme loyal et j'ai passé quatre années fabuleuses à Motherwell. Mais mes sentiments pour cette équipe et ce qui leur arrivera, je les enterre jusqu'à dimanche soir  » , a expliqué le principal intéressé, pleinement concentré sur son job à l'Ibrox. Arrivé le 12 mars 2015 à Glasgow, avec un contrat lui garantissant la stabilité de l'emploi seulement jusqu'à la fin de la saison, il est alors devenu le troisième entraîneur de la saison. Niveau turnover, on ne fait pas mieux que les Rangers. Après les échecs successifs de McCoist et de McDowall, McCall pourrait s'assurer un contrat à moyen terme en cas de promotion en Premier League. Et se faire une place de choix dans le menu des McDo de Glasgow.

Alors les Rangers partent peut-être avec un léger avantage. De quoi entrevoir une courte victoire, 1-0, ce soir. Quoi qu'il en soit, si les Rangers parviennent à remonter en Premier League à l'issue de cette saison, c'est toute l'Europe du football qui se réjouira de retrouver l'un des derbys les plus chauds du football. Il faut dire qu'au vu des galères traversées par les Teddy Bears depuis 2012, et plus particulièrement cette année, cette promotion serait une belle récompense pour les fans qui ont chanté jusque dans les recoins les plus paumés de l'Alba. Mais comme l'expliquait très bien Stuart McCall à la BBC, il ne faut pas faire de plans sur la comète : « Ça ne sert à rien de spéculer maintenant. Quand j'étais joueur pour les Rangers, il y avait toujours une ambiance exceptionnelle à l'Ibrox pour une finale ou un gros match, même quand on perdait ou qu'on faisait match nul. » Alors voilà où en sont les Rangers, à 180 minutes de revenir dans l'élite du football écossais, aux côtés de leurs meilleurs ennemis.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

cuchulainn69 Niveau : District
En tant que grand fan du Celtic, je ne peux qu'espérer une remontée des Rangers pour revoir les Old Firms et juste parce que ces matchs sont juste la meilleure ambiance que l'on puisse trouver dans tout le Royaume Uni.

Et puis, on a senti un certain relâchement du Celtic, en championnat, n'ayant plus de concurrent direct.
0-2 à la mi-temps... Ce ne sera pas pour cette année... Dommage.
Je regarde par curiosité, et même si y'a des boulevards au milieu du terrain ça joue bien, peu d'approximation technique, du rythme ... c'est pas si mal que ça finalement le championnat écossais ^^
Le 3 éme but de motherwell est pas mal du tout.
 //  22:11  //  Aficionado de la Thaïlande
Note : 1
0 3 c est Motherwell qui y reste, juste pour signaler un papier sympa d hattrick sur Motherwell http://www.hat-trick.fr/motherwell-une- … es-annees/

qui va en complement de celui-ci sur les Rangers. C est pas si mal pour de la D2, ca attaque donc ca compense en spectacle les trouades et autres.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 4