1. //
  2. // Transfert de Julian Draxler

Les Germains chez Germaine

Alors que Julian Draxler traverse à son tour le Rhin, reste à savoir quelle trajectoire sera la sienne. Et pour tenter d'y répondre, retour sur les pionniers de l'axe franco-teuton.

Modififié

Les années 30


Après des années de magouilles et d'amateurisme marron, la FFF cède enfin aux sirènes du professionnalisme. Par décret, la Division nationale est créée le 1er juillet 1932. Il s'agit alors pour les nouveaux clubs pro d'offrir des contrats. Metz profite de sa proximité avec l'Allemagne encore amateure – il faudra attendre 1963 pour voir apparaître la Bundesliga – pour récupérer deux joueurs, Joseph Becker et Emile Buhrer. Deux ans plus tard, Strasbourg suit l'exemple et recrute l'attaquant Oskar Rohr. Un sacré phénomène. Champion avec le Bayern (buteur en finale) à vingt ans, Rohr compte également quatre sélections avec la Nationalmannschaft pour cinq buts (dont un doublé face à la France). Suffisant pour vouloir vivre de son talent. Après un détour par la Suisse et le Grasshopper Zurich, le « Gladiateur, qui se vend à l'étranger » , comme le décrit alors la presse germanique, débarque en Alsace. Il y claquera 117 buts en 136 matchs, devenant le meilleur buteur de l'histoire du club, un record qui tient toujours. « Ossi » , son petit surnom, a alors rendez-vous avec l'histoire. Considéré comme un traître à la patrie, il fuit lorsque ses compatriotes prennent la France, se réfugiant à Sète, en zone libre. Selon les versions, il aurait alors défendu les couleurs du club local pendant trois ans avant de se faire arrêter par la Gestapo, ou rapidement enfermé dans un camp de concentration, ou se serait engagé dans la Légion étrangère. Toujours est-il qu'Oskar se retrouve envoyé par le IIIe Reich sur le front de l'Est, où il survit en jouant au foot. Jusqu'à ce que, peu avant la fin de la guerre, un compatriote pilote le reconnaisse et lui propose un vol de retour vers son pays natal où il redeviendra footballeur, mais amateur cette fois-ci. Une légende, néanmoins.



Les originaux des 70's


Si l'on connaît aussi bien la vie romanesque d'Oskar, c'est grâce à son petit-neveu Gernot. Oui, ce Gernot Rohr-là. Gernot fait comme grand tonton : naissance à Mannheim, début au Bayern. Sauf que celui-là est un poil plus riche en talent. C'est l'époque bénie de Franz Beckenbauer, Sepp Maier, Gerd Müller, Uli Hoeneß ou encore Paul Breitner. Si le petit jeune joue peu, il amasse néanmoins deux titres de champions et une Coupe d'Europe, avant de filer lui aussi en France, via un détour par Mannheim et le Kickers Offenbach (quel nom, vraiment). Le rugueux latéral pose ses valises en Gironde et se fait un prénom, muselant tout ce qu'on lui propose, de Giresse à Platini. Il sera de tous les succès de l'ère Bez. Champion de France en 1984, 1985 et 1987 et vainqueur de la Coupe de France en 1986 et 1987 avec les Girondins, il revient entraîner l'équipe à trois reprises une fois sa carrière de joueur terminée. Oscillant aujourd'hui entre les postes en Afrique et un job de consultant sur beIN, Gernot est devenu la référence de l'amitié footballistique franco-allemande, en témoignent sa double nationalité et son super accent.

Julian Draxler pourrait aussi s'inspirer d'un autre naturalisé, Erich Maas. Frustré de ne pas être retenu pour la Coupe du monde 1970, l'ailier gauche quitte le Bayern et devient un Canari. Seize pions pour sa deuxième saison, un titre pour la troisième et la naturalisation dans la foulée : un modèle d'intégration. Maas se finira à Rouen et au Paris FC, en D2, signe qu'il se plaisait bien en France. Autre candidat, Erwin Kostedde. Premier joueur de couleur de la Nationalmannschaft, ce fils de G.I américain – qu'il n'a pas connu – débarque à Laval en 1979. Vieux, un peu gros, flemmard, Erwin ne parle pas français. Pire, il prend un avion pour rentrer en Allemagne rejoindre sa famille après chaque match, et s’entraîne avec l'équipe locale. Qu'importe, il est toujours titulaire avec le Stade et finit co-meilleur buteur du championnat avec vingt et un buts. Au bout d'une seule saison, Erwin retourne en Allemagne, se fait piller par un mauvais conseiller, est emprisonné à tort pour un cambriolage sur fond de racisme (la police a reconnu ne pas avoir réussi à réunir six personnes de couleur pour l'identification). Sale descente.



Le temps de l'Europe


La réussite de Kostedde donne des idées aux dirigeants lavallois, qui décident de le remplacer par un autre Teuton, Uwe Krause, pour un résultat à la hauteur. Uwe finit lui aussi à quelques encablures d'Onnis pour le titre de meilleur buteur, assure le maintien, reste, aide à conquérir deux 5es places. Surtout, il devient une star grâce à La Vache qui rit, qui se plante et remplit ses boîtes de fromage de vignettes Panini à son effigie. Uwe part ensuite à Monaco, puis Sochaux, et termine à Sète, décidément une destination prisée des Allemands en manque de soleil.

Mais les années 1980 sont surtout celles des gros pleins d'argent, le duel Bordeaux-Marseille, avec une triangulaire (Matra) Racing. L'Allemand étant très fort, voire champion d'Europe, il est courtisé. Et ça dégomme. Bez dégaine le premier en enrôlant la tour de contrôle Dieter Müller après avoir asséné : «  Le meilleur. Nous voulons le meilleur !  » Et lorsque Dieter s'en va, Claude le remplace par un copain de moustache, Uwe Reinders. Dès son arrivée à l'OM, Tapie copie le système bordelais et met les sous sur la table pour Karl-Heinz Förster, puis Klaus Allofs. Lagardère ne veut pas rater le wagon et se paye le délicieux Pierre Littbarski. Un échec cuisant dans la capitale pour le futur champion du monde (fais gaffe Julian, même si toi, tu l'es déjà, champion du monde). Littbarski n'est d'ailleurs pas le seul à se planter. D'autres joueurs au pedigree établi ne parviennent pas à s'imposer loin de chez eux (peut-être ne chantait-on pas assez pour eux ?), comme Caspar Memering ou Manfred Kaltz.



Kaiser, Bomber et Paris


Juillet 1990, Bernard Tapie prend le contrôle d'Adidas, et l'Allemagne est sacrée championne du monde. Franz Beckenbauer, auréolé de son titre, vient apporter de la prestance à l'OM. Embourbé dans le «  marécage  » marseillais, le Kaiser ne tient que quelques mois. L'un de ses sélectionnés arrivera là où il a échoué. En 1992, Rudi Völler relance la mode de l'attaquant allemand, à moustache qui plus est, avec une coupe aux grandes oreilles à la clef. Un autre Bomber venu d'Italie commence plutôt bien également, les titres en moins, en la personne de Jürgen Klinsmann. La suite est bien plus compliquée. Les buts se font plus rares pour leur deuxième saison, l'OM file en D2, Rudi au Bayer, Klinsi devient une idôle à Tottenham. Un autre champion du monde (et même d'Europe !) ne retient pas la leçon : Andreas Köpke continue la tradition marseillaise, pour finir par s'embrouiller avec coach Courbis et se faire piquer sa place par l'inénarrable Stéphane Porato. L'Allemand ne s'épanouit plus dans le sud de la France, comme le prouvera Oliver Bierhoff au début du nouveau millénaire. À Paris, cela n'a jamais vraiment pris. Preuve en est avec le cas Christian Wörns, recruté en 1998 pour remplacer Bruno N'Gotty et que Bietry tente de refourguer avant même son premier match pour économiser son salaire. Même topo pour Trapp, dont le bilan s'avère mi-figue mi-raisin. Reste Opel, sponsor maillot du club pendant sept ans (1995-2002). Mais, manque de pot, lors du triomphe européen du PSG en 1996, la marque au Blitz est absente du maillot (contrairement au championnat). À Draxler de réparer cette injustice.



Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

FourFourTwo Niveau : CFA
Note : 1
Les panini dans les vache qui rit !! Ça me manque tellement, j'en ai avalé de ce fromage fondu pour mon album du mondial 94...
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Et dans une boîte, j'avais trouvé Emil Kostadinov.
La Vache qui rit Jaune?
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
La vache qui chiale sa mère.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Moi aussi je m'en suis enfourné des pelletées. Et après 3 mondiaux, j'en suis arrivé à la conclusion qu'avec toutes les vignettes de " Vache qui rit " éditées, tu ne pouvais pas compléter un album. Et ça je ne leur pardonnerais jamais. C'est pour ça que je leur préférerais toujours Babybel.

Parce qu'eux au moins, ils n'ont pas voulu nous faire croire qu'ils avaient le monopole du panino.
Y'avait pire: les panini avec les boites de ravioli en 1986. Et le pire c'est que je détestais ça, c'est mes parents qui devaient se les farcir. Je m'en excuse encore auprès d'eux.
4 réponses à ce commentaire.
Note : 2
Et même pas un petit mot sur ce bon vieux Roland Wohlfarth, qui a trainé la grole (et sa moustache) du côté de Sainté ?
Lui aussi dans le genre renard des surfaces un peu bourrin il se posait là, et il a rendu des fiers services aux verts.
Putain de 90's..
Ce qui m'a toujours fait halluciner chez Wohlfarth, c'est qu'il ne compte que 2 misérables sélections en équipe nationale, alors que c'était l'avant-centre du Bayern avec qui il a claqué 150 buts (2 fois meilleur buteur de Buli) et remporté un tas de titres.
Ça situe le niveau de concurrence qui régnait à son époque.
Même dans les articles Sofoot, on trouve le moyen de l'oublier.
1 réponse à ce commentaire.
Draxler Deustche Qualität?
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Gernot est devenu un excellent consultant, parfait complément de Jean-Charles Sabatier.
Qu'est-ce qu'il y en a des mauvais? Qui a parlé de Patrice Ferri?
Et les intervenants plateau de SFR Sport 1.
bandinidakar Niveau : CFA2
Je ne me souviens pas d'un si gros échec pour Worns...
ils ont essayé de le vendre avant même qu'il ait joué, mais pour une question de masse salariale! Après, lui, c'était pas le pire, mais il est arrivé la mauvaise année. Giresse se fait débarquer après quelques matchs, c'était le souk permanent, les résultats étaient désastreux: ils ont terminé 9èmes, mais avec seulement 4 points d'avance sur le premier relégué, et avec 15 défaites en 34 journées....
1 réponse à ce commentaire.
Je ne connaissais pas l'histoire d'Oskar Rohr. Et j'avais oublié la plupart des joueurs cités par l'article.

Du coup, sa lecture m'a été profitable.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Pas mieux.

Avant la période Voller/Klinsmann, je garde effectivement un fort souvenir d'un Roland Wolfharf très opportuniste et surtout de l'exquis Klaus Allofs. Déçu d'avoir raté Littbarski, je pense que je n'étais pas suffisamment éveillé au foot pour sentir le joueur qu'il était. J'aurais bien aimé le voir rester au Matra, cela dit. L'équipe qui se mettait en place avait fière allure pour un promu (Olmeta, Bossis, Tusseau, Francescoli...).

Quelqu'un sait pourquoi il a été revendu aussi vite ?
Le Matra c'est la première expérience d'équipe montée du jour au lendemain avec d'énormes moyens en France.
Bossis qui part de Nantes pour aller en D2 à un an de la coupe du monde, ça a fait l'effet d'une bombe à l'époque. Idem quand Fernandez quitte "son" PSG pour passer dans l'autre club de la capitale.
Lagardère s'est planté. Trop gourmand, il a tout voulu trop vite, trop tôt. La mayonnaise n'a jamais pris. Littbarski comme les autres mais aussi... Artur Jorge (ils se sont payés le coach qui venait de remporter la C1 avec Porto, comme Abramovitch 15 ans plus tard avec Mourinho!).
L'expérience tout aussi négative qu'elle fut, a servi de contre modèle à Tapie pour construire l'OM sans bruler les étapes et en respectant des équilibres, se permettant notamment le luxe de relancer Francescoli qui s'était perdu là-bas.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
C'est sûrement ça. Il leur a manqué une équipe de transition. Dommage car le tandem Littbarski/Francescoli aurait pu envoyer du rêve...

Merci pour tes lumières l'ami.
3 réponses à ce commentaire.
 //  13:50  //  Aficionado del Argentine
Je ne sais pas si on pourrait dire que le Klinsmann de Monaco soit l'Allemand qui a le plus réussit dans l'histoire de l'ancienne Division 1 ?!?!
Voller de Marseille c'est un peu moins bien comme buteur , mais c'était pas si mal .
Cependant en Allemagne ils ont du mal avec les langues étrangères en général , pour eux seul l'Anglais existe , et Beckenbauer et le Français parlé ne sont pas une légende urbaine .
L'amitié Franco-Allemande elle existe juste par intéret pour les politiciens ayant engagés des traducteurs .

Et sinon pour l'anecdote Thomas Allofs ( frère de Klaus ) sélectionné avec l'Allemagne finaliste du mondial 1982 , a fait une saison au Racing Strasbourg .
Et Stefan Kohn avec l'OGCNice ?
Il manque aussi Mustafa Kucukovic flambloyant avec Grenoble
Et rien sur Tony Kurbos, buteur allemand du FC Metz au début des années 80, vainqueur de la coupe de France contre Monaco en 1984 et auteur d'un hat-trick contre Barcelone la saison suivante...
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Il a été naturalisé français en 1986.
1 réponse à ce commentaire.
danseavecmamie Niveau : DHR
Je trouve l'article très mal écrit, complètement illisible sur certains passages, avec ces figures de style hypster branché... Médiocre.

Klaus allofs a aussi joué à Bordeaux après l'om et déçu de ne pas voir apparaître Rainer Ernst et Caspar Memering.

http://www.sofoot.com/top-7-les-alleman … 77874.html
Charles Alf Niveau : Loisir
J'ai évoqué le raté Memering, et pour Ernst, c'était la 2e Division.
1 réponse à ce commentaire.
Uwe Reinders oui, c'était un sacré joueur !
Fred Astaire Niveau : Ligue 2
Une pensée et un hommage à Henri Skiba (89 ans)

Attaquant allemand, d'origine polonaise, naturalisé français, a joué à l'AS Monaco, au RC Strasbourg,au Nîmes Olympique, au FC Sochaux et au Stade français.
3 sélections en EDF en 59-61.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 1 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 54
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32
samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 14 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2