1. // CM 2018
  2. // Qualifs Europe
  3. // France-Bulgarie

Les gardiens de la paix

Si on parle le plus souvent des joueurs offensifs ou des derniers forfaits en charnière centrale, les gardiens n'en sont pas moins un rouage essentiel de l'équipe de France. Car il s'agit du seul poste où Didier Deschamps jouit d'une vraie stabilité. Revue d'effectif.

Modififié
3k 29

Hugo Lloris, le taulier


Il vient de sortir une grosse performance dans un gros match avec Tottenham contre Manchester City. Nouvelle preuve, s'il était besoin d'en rajouter, que l'actuel titulaire chez les Bleus aime les grands rendez-vous. À bientôt trente ans, il apparaît un cran au-dessus de ses concurrents et en a encore suffisamment dans le moteur pour pousser jusqu'au Mondial 2018, une certitude, probablement jusqu'à l'Euro 2020. Voire plus s'il imite Gianluigi Buffon, qui est encore titulaire dans les cages italiennes à quarante piges. À la seule différence qu'Alphonse Areola pointe le bout de son nez au PSG et affiche aujourd'hui un potentiel à même d'accélérer la fin de carrière internationale du titulaire depuis 2008. Mais pas à court terme.


Steve Mandanda, le plan B


À trente et un ans, il sait que le plus gros de sa carrière est derrière lui, même si un gardien peut durer. Il s'est remis en question cet été en quittant ses certitudes marseillaises pour les joutes engagées de Premier League. Premier signal positif, Alan Pardew l'a installé comme titulaire à Crystal Palace devant Wayne Hennessey, ce qui n'était pas forcément une certitude en août après le très bon Euro du Gallois. En septembre, Mandanda a assuré dignement l'intérim en l'absence de Lloris, mais si sa marge reste importante pour la seconde place, un retour comme titulaire dans les bois français semble désormais utopique. Pas faute d'avoir toujours été bon et constant, mais il a perdu au tirage en étant de la même génération que Lloris. Une excellente alternative, mais pas l'avenir du poste.


Alphonse Areola, l'héritier


Adoubé par son capitaine au PSG Thiago Silva après le match de Ligue des champions à Sofia contre Ludogorets, il est dans une situation idéale. « Il donne beaucoup de confiance aux joueurs parce qu’il est très bon avec le pied et les mains. J’espère qu’il va continuer comme ça, car c’est le prochain gardien de l’équipe de France » , avait alors déclaré le Brésilien. Vu son âge, il apparaît comme le grand gagnant du futur changement de génération, et vu sa progression, il pourrait même monter en grade avant les retraits volontaires de Lloris et Mandanda. Après un prêt concluant à Villarreal la saison passée qui a achevé de prouver l'étendue de son potentiel, il est désormais en passe de confirmer à Paris. Alors que le début de saison tendait à le placer comme doublure de Kevin Trapp. Ce qui n'a pas échappé au sélectionneur : « Il a eu un début de saison où il n'a pas beaucoup joué, mais depuis, il a enchaîné cinq matchs avec Paris, où il est très performant. Il dégage beaucoup de sérénité, de tranquillité. » Des qualités que le Parisien a toujours démontré, quelle que soit la catégorie d'âge, mais qui, appliquées en Ligue des champions, font de lui un international en puissance.


Benoît Costil, l'irréprochable


Son absence de la liste peut être perçue comme un crève-cœur pour ceux qui ont conscience de tous les efforts qu'il a fournis avec l'équipe de France. Car il a toujours défendu avec ferveur son rôle de troisième gardien, et donné l'impression qu'il pouvait venir aux rassemblements à la nage si nécessaire. À vingt-neuf ans, il a encore le temps d'égrener une première sélection qu'il mérite sur le principe, mais l'éclosion d'Areola conjuguée à sa différence d'âge minime avec Lloris et Mandanda réduisent quasiment à néant ses chances d'être un jour « officiellement » international A. Au moins, il est officiellement finaliste de l'Euro 2016...


Stéphane Ruffier, le téléspectateur


Sans son retrait volontaire, Benoît Costil n'aurait pas goûté aux Bleus. Car lors du dernier derby entre Lyon et Saint-Étienne, il a encore prouvé qu'il était un gardien de grande qualité, sûr de ses capacités. Mais qui est aujourd'hui un cran en dessous du trio Lloris/Mandanda/Areola, la faute entre autres à une carrière qui s'éternise dans le Forez alors qu'on aurait aimé le voir un cran au-dessus. Foutu marché des gardiens, jamais très fluide. Au moins, désormais il n'a plus à regarder les matchs depuis le banc des Bleus, mais bien confortablement installé devant son écran plat. Sauf que s'il y avait une épidémie de gastro-entérite chez les quatre autres portiers, on serait bien content de le voir revenir pour une pige. Après avoir vécu le Mondial 2014 comme numéro 2, aurait-il l'âme d'un sauveur de la nation ?


Lafont, Didillon, Cardinale : où en est la relève ?


Il n'y a pas qu'Areola qui postule la même confrérie que Bruno Martini ou Bernard Lama. Mais l'avenir est encore difficile à lire. Chez les espoirs actuels, seul Thomas Didillon est aujourd'hui titulaire en Ligue 1 avec le FC Metz. L'autre talent réellement précoce étant Alban Lafont, titulaire et très performant à Toulouse, mais laissé à disposition des U18 nationaux. D'autres prodiges annoncés comme Paul Nardi ou Paul Bernardoni sont quant à eux dans le dur : le Monégasque, prêté à Rennes, devrait faire toute la saison comme doublure de Costil quand l'ancien Troyen est devenu numéro trois à Bordeaux. Et dans tout le contingent des bons gardiens de Ligue 1 qui ne sont plus sélectionnables en jeunes, seul aujourd'hui Yoan Cardinale sort des performances susceptibles un jour de l'amener jusqu'à la sélection A. Mais c'est encore loin.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

A ceux qui suivent le championnat anglais, il donne quoi a Crystal Palace Mandanda?
Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  13:25  //  Hooligan de la France
Note : 1
Areola c'est très fort, pour moi plus fort que Mandanda, qui n'a finalement que très peu de bonnes performances avec les bleus (à part le France-Portugal d'automne 2014 avec cette parade monumentale sur la tête de CR7, je sèche), pas mal de bourdes et une moyenne de buts encaissés proche des deux buts par match. J'ai adoré ce gardien à l'OM, mais il est clairement surcoté et n'a réalisé au final que quatre saisons sur huit de haut niveau, dans l'ordre :

1 - 2007/08 (niveau hallucinant)
2 - 2012/13
3 - 2014/15
4 - 2009/10 (année du titre, où sans être extraordinaire, fait très bien son taf)

En dehors de ça, on a deux saisons moyennes : 2015/16 où la faiblesse de l'équipe l'a mis en avant et où il a réalisé des matches de dingue, mais un gardien régulièrement sollicité fait fatalement plus d'arrêts, et il encaisse quand même quelques buts coupables (son match contre Braga... ou celui contre Caen au début de saison). Sans oublier que cette saison fut une nouvelle fois la preuve de son plus gros (certainement le seul vrai) défaut, mais fatal pour un gardien : il ne sait pas gérer une défense. Et non, gérer une défense ce n'est pas forcément gueuler, râler ou faire la même tête que Mouss Diouf dans Astérix Mission Cléopâtre (oui, je cite des belles références, je sais), mais savoir coordonner ses mouvements et ceux de ses centraux et latéraux, ce qu'il ne sait putain de pas faire. L'autre saison moyenne, c'est 2011/12, où il est irrégulier mais réalise malgré tout de grands matches contre de grosses équipes.

Et puis dans le tas y a deux saisons effroyables : 2008/09 et surtout 2010/11 où il nous coûte clairement le titre dans des matches où on le défend mais où il ne fait absolument pas la différence quand il doit la faire. Son match contre Lille au Vélodrome où il prend le but de Hazard à 35m, mais je suis coach je le vire sans préavis : il foutait quoi à 8m de ses buts ? Et son match contre Lorient en 2008 où on mène 0-2 et qu'on prend 2-3 parce qu'il était en train de compter les moutons...

Bref, très bon gardien, mais pour moi en sélection les gardiens c'est :

GB 1 : Le titulaire, celui qui lie le plus talent et expérience internationale (ce qui a fait de Barthez un titulaire en 2006 au détriment d'un Coupet pourtant au sommet de son art).

GB 2 : Le remplaçant, soit extrêmement talentueux mais encore jeune et appelé à remplacer le numéro 1 à terme (comme Barthez avec Lama en 96), soit un mec qui a prouvé au plus haut niveau, a encore des restes mais est inférieur au numéro 1 (comme Lama en 98 ou, plus récemment, Iker Casillas avec l'Espagne).

GB 3 : Idéalement un jeune prometteur ou un vieux briscard qui saura encadrer les deux devant lui.

Clairement, Mandanda correspond au profil d'un troisième gardien, en attendant qu'Areola passe devant Lloris (sûrement après 2018) et à ce moment là, le numéro 3 reviendra au choix à Lafont ou à Lecomte, qui sont les deux jeunes gardiens intrinséquement les plus talentueux de notre réservoir.
Gardien de la paix, ça s'applique bien à ruffier j'trouve
Note : -1
Message posté par modrobily
A ceux qui suivent le championnat anglais, il donne quoi a Crystal Palace Mandanda?


Si Mandanda continue comme ça, il va ne faire qu'un an à Crystal palace et ralliera vite une plus grosse équipe.
Ouène Roux-Né Niveau : District
Geoffrey Jourdren ne comprend pas ce classement dont il est absent.
 //  14:05  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 4
Mandanda en bleu a toujours été une passoire... "pas de chance d'être de la même génération que LLoris"? La blague. Heureusement pour l'EDF qu'il l'est!

Lloris est indétronable jusqu'en 2018, après il faudra voir ce qu'aura donné Areola dans le même laps de temps. Et Costil en 3e qui lui pour le coup aurait mérité un peu plus de temps de jeu que la passoire marseillaise.
Message posté par dogtor
Si Mandanda continue comme ça, il va ne faire qu'un an à Crystal palace et ralliera vite une plus grosse équipe.


Non, le train est passé pour lui.

A quelques exceptions près (Bravo, Cech), les gardiens ne sont plus transférés dans de gros clubs une fois les 29/30 ans passés. Les transferts de gardiens vers les gros clubs se font soit très jeunes (+- 20 ans), soit aux alentours de 25/26 ans, pratiquement jamais après.
Message posté par rty
Non, le train est passé pour lui.

A quelques exceptions près (Bravo, Cech), les gardiens ne sont plus transférés dans de gros clubs une fois les 29/30 ans passés. Les transferts de gardiens vers les gros clubs se font soit très jeunes (+- 20 ans), soit aux alentours de 25/26 ans, pratiquement jamais après.


Pas du tout d'accord avec toi, autour de 30 ans c'est le moment ou les gardiens sont au top.

Le plus bel exemple c'est quand meme van der Sar mais il y en a plein d'autres rien que Bravo (2 fois) et Cech sont deux exemples sur les deux dernières années.
@ Attaque-Défonce

Je te suis totalement sur le fait que Mandanda a connu des saisons meilleures que d'autres. Comme n'importe quel joueur, j'ai envie de dire.

Mais Aréola qui serait devant lui, je ne te suis pas du tout.
Sous quelque temps, je ne sais pas mais aujourd'hui, non.

Quand aux jeunes qui "montent"...
Cardinale, Lafont et Didillon, ben qu'ils prennent le temps de monter encore. Parce que je les trouve encore loin, mais vraiment loin, des Costil, Ruffier ou Carrasso.
Message posté par Phil...
@ Attaque-Défonce

Je te suis totalement sur le fait que Mandanda a connu des saisons meilleures que d'autres. Comme n'importe quel joueur, j'ai envie de dire.

Mais Aréola qui serait devant lui, je ne te suis pas du tout.
Sous quelque temps, je ne sais pas mais aujourd'hui, non.

Quand aux jeunes qui "montent"...
Cardinale, Lafont et Didillon, ben qu'ils prennent le temps de monter encore. Parce que je les trouve encore loin, mais vraiment loin, des Costil, Ruffier ou Carrasso.


Et tout ca finalement n'a pas beaucoup d'importance vu que tout le monde est d'accord pour dire que Lloris est au dessus et qu'il le restera certainement encore pour les deux prochaines compétitions internationales
Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  14:44  //  Hooligan de la France
Message posté par Phil...
@ Attaque-Défonce

Je te suis totalement sur le fait que Mandanda a connu des saisons meilleures que d'autres. Comme n'importe quel joueur, j'ai envie de dire.

Mais Aréola qui serait devant lui, je ne te suis pas du tout.
Sous quelque temps, je ne sais pas mais aujourd'hui, non.

Quand aux jeunes qui "montent"...
Cardinale, Lafont et Didillon, ben qu'ils prennent le temps de monter encore. Parce que je les trouve encore loin, mais vraiment loin, des Costil, Ruffier ou Carrasso.


T'as lu trop vite.

"Clairement, Mandanda correspond au profil d'un troisième gardien, en attendant qu'Areola passe devant Lloris (sûrement après 2018) et à ce moment là, le numéro 3 reviendra au choix à Lafont ou à Lecomte, qui sont les deux jeunes gardiens intrinséquement les plus talentueux de notre réservoir."

Tout est dans le "sûrement après 2018".

Et de ce que j'ai vu (et savais de Lafont), il est pas loin du niveau de Costil (que je trouve loin d'être infernal). Ruffier est bon, n'a pas vraiment de défaut mais sa chance est passée je pense et Carrasso, super gardien vraiment sous-côté (que j'ai toujours trouvé personnellement assez largement meilleur que Mandanda)... Bah il a 35 ans. Peu de chance de le revoir à moins d'une extraordinaire hécatombe.

Quant à Didillon, c'est non. C'est pas parce qu'un gardien est jeune et titulaire que c'est un crack. J'vais citer un autre exemple messin : Ludovic Butelle.
Message posté par Attaque-Defonce
Areola c'est très fort, pour moi plus fort que Mandanda, qui n'a finalement que très peu de bonnes performances avec les bleus (à part le France-Portugal d'automne 2014 avec cette parade monumentale sur la tête de CR7, je sèche), pas mal de bourdes et une moyenne de buts encaissés proche des deux buts par match. J'ai adoré ce gardien à l'OM, mais il est clairement surcoté et n'a réalisé au final que quatre saisons sur huit de haut niveau, dans l'ordre :

1 - 2007/08 (niveau hallucinant)
2 - 2012/13
3 - 2014/15
4 - 2009/10 (année du titre, où sans être extraordinaire, fait très bien son taf)

En dehors de ça, on a deux saisons moyennes : 2015/16 où la faiblesse de l'équipe l'a mis en avant et où il a réalisé des matches de dingue, mais un gardien régulièrement sollicité fait fatalement plus d'arrêts, et il encaisse quand même quelques buts coupables (son match contre Braga... ou celui contre Caen au début de saison). Sans oublier que cette saison fut une nouvelle fois la preuve de son plus gros (certainement le seul vrai) défaut, mais fatal pour un gardien : il ne sait pas gérer une défense. Et non, gérer une défense ce n'est pas forcément gueuler, râler ou faire la même tête que Mouss Diouf dans Astérix Mission Cléopâtre (oui, je cite des belles références, je sais), mais savoir coordonner ses mouvements et ceux de ses centraux et latéraux, ce qu'il ne sait putain de pas faire. L'autre saison moyenne, c'est 2011/12, où il est irrégulier mais réalise malgré tout de grands matches contre de grosses équipes.

Et puis dans le tas y a deux saisons effroyables : 2008/09 et surtout 2010/11 où il nous coûte clairement le titre dans des matches où on le défend mais où il ne fait absolument pas la différence quand il doit la faire. Son match contre Lille au Vélodrome où il prend le but de Hazard à 35m, mais je suis coach je le vire sans préavis : il foutait quoi à 8m de ses buts ? Et son match contre Lorient en 2008 où on mène 0-2 et qu'on prend 2-3 parce qu'il était en train de compter les moutons...

Bref, très bon gardien, mais pour moi en sélection les gardiens c'est :

GB 1 : Le titulaire, celui qui lie le plus talent et expérience internationale (ce qui a fait de Barthez un titulaire en 2006 au détriment d'un Coupet pourtant au sommet de son art).

GB 2 : Le remplaçant, soit extrêmement talentueux mais encore jeune et appelé à remplacer le numéro 1 à terme (comme Barthez avec Lama en 96), soit un mec qui a prouvé au plus haut niveau, a encore des restes mais est inférieur au numéro 1 (comme Lama en 98 ou, plus récemment, Iker Casillas avec l'Espagne).

GB 3 : Idéalement un jeune prometteur ou un vieux briscard qui saura encadrer les deux devant lui.

Clairement, Mandanda correspond au profil d'un troisième gardien, en attendant qu'Areola passe devant Lloris (sûrement après 2018) et à ce moment là, le numéro 3 reviendra au choix à Lafont ou à Lecomte, qui sont les deux jeunes gardiens intrinséquement les plus talentueux de notre réservoir.


Je rajouterai Didillon à ta liste. Malgré la récente branlée contre Monaco, il m'a pas plutôt impressionné depuis le saison. Il est pas pour rien dans le bon début de saison de Metz. Il est bien complet et dégage une belle assurance pour un gars de 20 piges.
Message posté par Zubrowka
Je rajouterai Didillon à ta liste. Malgré la récente branlée contre Monaco, il m'a pas plutôt impressionné depuis le saison. Il est pas pour rien dans le bon début de saison de Metz. Il est bien complet et dégage une belle assurance pour un gars de 20 piges.


Ah tu as posté ton avis entre temps sur lui!
Et bien on verra ce que ça donne avec plus d'expérience! ça reste difficile à juger encore, laissons lui du temps... mais j'y crois!
Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  14:55  //  Hooligan de la France
Quant à Mandanda, je ne faisais que rappeler qu'en neuf saisons à l'OM, il n'a au final été vraiment bon que quatre fois, et excellent une seule fois, lors de sa première saison où il a clairement sur-performé.

Je rappelle aussi que ce bon gardien extrêmement surcoté nous a coûté deux titres. Je pense qu'avec un Carrasso, on est champion de 2009 à 2011, même si... Bah c'est un gros "si".

Ce qui explique d'ailleurs pourquoi il n'a jamais signé dans un gros club. Autant j'ai jamais compris pourquoi Lloris est parti à Tottenham après l'OL en 2012 (à 26 ans à l'époque) et pas à Manchester, Arsenal voire même au Barça (sachant qu'il est quand même assez largement meilleur à l'époque que des Valdes ou des De Gea et qu'il est encore aujourd'hui bien meilleur que des Bravo, Ter Stegen ou que sais-je). Autant pour Mandanda, bah c'est finalement assez logique.

Au fait concernant Lloris, j'ai adoré comment j'en ai pris plein la tête quand je disais qu'il enterrait De Gea au saut du lit avant même son premier Earl Grey et un bras dans le plâtre, qu'il était insultant de le comparer à Hart tant ils ne font pas le même sport et que seuls Neuer et Buffon étaient au-dessus... J'ai été ravi de vous voir tous retourner vos vestes durant l'Euro.

Qui aujourd'hui réfuterait le fait que Lloris est dans le Top 3 mondial ? Qui place encore le champion des arrêts photographies et des ballons jamais captés De Gea au-dessus de lui ? Et pourtant vous recommencez à oublier Lloris. Il est encore au top jusqu'en 2018, sauf blessure grave. Et il faudra certainement encore allé le bouger en 2020 pour lui passer devant.

Autant dire que le record de Barthez et les cent sélections, c'est déjà acté pour lui...
touchefresh Niveau : CFA
Note : 1
Pour moi, le vrai concurrent d'areola dans le futur se nomme Benjamin Lecomte que j'adore malgrès quelques défauts de concentration. J'espère pour lui qu'un plus gros clubs que Lorient (sans offense) s’intéressera à lui
 //  15:30  //  Supporter des Pays-Bas
Note : 2
Message posté par Attaque-Defonce
Quant à Mandanda, je ne faisais que rappeler qu'en neuf saisons à l'OM, il n'a au final été vraiment bon que quatre fois, et excellent une seule fois, lors de sa première saison où il a clairement sur-performé.

Je rappelle aussi que ce bon gardien extrêmement surcoté nous a coûté deux titres. Je pense qu'avec un Carrasso, on est champion de 2009 à 2011, même si... Bah c'est un gros "si".

Ce qui explique d'ailleurs pourquoi il n'a jamais signé dans un gros club. Autant j'ai jamais compris pourquoi Lloris est parti à Tottenham après l'OL en 2012 (à 26 ans à l'époque) et pas à Manchester, Arsenal voire même au Barça (sachant qu'il est quand même assez largement meilleur à l'époque que des Valdes ou des De Gea et qu'il est encore aujourd'hui bien meilleur que des Bravo, Ter Stegen ou que sais-je). Autant pour Mandanda, bah c'est finalement assez logique.

Au fait concernant Lloris, j'ai adoré comment j'en ai pris plein la tête quand je disais qu'il enterrait De Gea au saut du lit avant même son premier Earl Grey et un bras dans le plâtre, qu'il était insultant de le comparer à Hart tant ils ne font pas le même sport et que seuls Neuer et Buffon étaient au-dessus... J'ai été ravi de vous voir tous retourner vos vestes durant l'Euro.

Qui aujourd'hui réfuterait le fait que Lloris est dans le Top 3 mondial ? Qui place encore le champion des arrêts photographies et des ballons jamais captés De Gea au-dessus de lui ? Et pourtant vous recommencez à oublier Lloris. Il est encore au top jusqu'en 2018, sauf blessure grave. Et il faudra certainement encore allé le bouger en 2020 pour lui passer devant.

Autant dire que le record de Barthez et les cent sélections, c'est déjà acté pour lui...


Top 3 mondial, je ne sais pas.
Mais De Gea, lui non plus, je ne comprends pas. J'entends des compliments de ouf sur lui et dès que je le vois jouer, il est très moyen au mieux, voire tout merdique. Le Mandanda espagnol, qui tient son club à bout de bras et du coup passe pour un super gardien alors que dans un club vraiment compétitif la supercherie s'éventerait très vite. Au final, c'est une chance pour eux, on a des doutes sur ce qu'ils feraient au top niveau, alors que s'ils y jouaient, on saurait, et ça serait pas beau à voir.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  15:33  //  Passionné de la Jamaïque
Je mise sur Alban Lafon pour l'avenir, ce jeune m'impressionne à chaque fois que je vois jouer le TFC, puis il semble posséder une belle marge de progression.

Si je ne m'abuse, le regain de forme de Toulouse la saison passée coïncide avec son arrivée en tant que titulaire (sans oublier Dupraz).
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  15:35  //  Passionné de la Jamaïque
* Lafont
Chenipan sauvage Niveau : District
Brigadier chef Hugo Lloris mais gardien de la paix avant tout ! il assume très bien la tache qui lui incombe et qui lui décombe.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  16:03  //  Hooligan de la France
Message posté par toof11
Top 3 mondial, je ne sais pas.
Mais De Gea, lui non plus, je ne comprends pas. J'entends des compliments de ouf sur lui et dès que je le vois jouer, il est très moyen au mieux, voire tout merdique. Le Mandanda espagnol, qui tient son club à bout de bras et du coup passe pour un super gardien alors que dans un club vraiment compétitif la supercherie s'éventerait très vite. Au final, c'est une chance pour eux, on a des doutes sur ce qu'ils feraient au top niveau, alors que s'ils y jouaient, on saurait, et ça serait pas beau à voir.


De Gea, même pour un five avec des potes un lendemain de cuite je le prends pas, c'est une chèvre terminée, une vraie merde avec un mental en mousse et des moignons en guise de mains. Il est incroyablement moyen partout, j'ai jamais compris non plus. Et en plus de ça, il est un melon hallucinant. Quand tu vois son Euro bordel... Je crois pas que ça valait la peine de foutre Casillas plus bas que Terre (alors qu'il a toujours fait ses matches avec la Roja, à part cet affreux Pays-Bas/Espagne) pour installer de tâcheron. De Gea, c'est même pas le Top 30 mondial. Je pense même pouvoir citer cinquante gardiens meilleurs que lui en tirant un peu le cuir chevelu et une once de mauvaise foi. Et croyez-moi, le poste de gardien, je le connais.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 29