Les frangins Milito sans pitié

0 0
Gabriel Milito sera titulaire grâce à la suspension de Carles Puyol, un peu trop bavard à l'aller. Gabi pourra donc retrouver près de son short son frangin, Diego, avant-centre de l'Inter.

Jusqu'à aujourd'hui les confrontations entre les deux frères ont toujours été explosives et toujours à l'avantage du plus jeune des frères, Gabriel. En Argentine, l'aîné jouait pour le Racing et Gabriel portait les couleurs du rival, l'Independiente. Pour leur première rencontre, Diego n'aura pas fait long feu, exclu après 15 minutes de jeu et laissant son équipe avec une lourde défaite (4-1). La deuxième fois, Diego pousse l'arbitre à exclure Gabriel, coupable d'un tampon viril. L'Intériste raconte l'anecdote dans les colonnes de the Independent : «  C'est vrai que nous avons terminé par nous battre. L'arbitre Horacio Elizalde avait dû venir entre nous mais il rigolait presque parce que nous nous insultions salement. C'était un match important et nous réagissions comme des enfants jouant dans le jardin de la maison » .

Les parents, présents en tribunes, avaient quitté les lieux, honteux du comportement de leurs fistons lors de ce match nul (1-1). En Espagne, lorsque Diego jouait pour Saragosse, Gabriel est encore sorti vainqueur des confrontations familiales par deux fois (4-1 au Nou Camp et 2-1 au retour). L'avant-centre de Saragosse avait même vendangé un pénalty face à Valdes, énervé que son Gabriel de frère prenne trois plombes à conseiller Valdes, avant le tir au but.

Bref, en quatre confrontations, Diego n'a jamais réussi à battre l'équipe de son frère, n' a jamais marqué, que ce soit en Argentine ou en Espagne.

Le bon moment pour un dépucelage ce soir ?


RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0