En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // France/Angleterre (1-0)

Les Françaises réussissent leurs débuts

Dans la continuité de ses matchs de préparation, la France est venue à bout facilement de l'Angleterre (1-0). Les Françaises se sont contentées du minimum. Une entrée en douceur parfaitement maîtrisée.

Modififié

France 1-0 Angleterre

But : Le Sommer (29e) pour la France

Les Françaises n'ont pas réalisé un grand match, mais le plus important a été assuré : la victoire. Lorsqu'Eugénie Le Sommer a hérité du cuir après un pressing sérieux de ses coéquipières, elle ne s'est pas posée de questions et a lâché une frappe simple, mais diablement efficace. Plus que jamais ailleurs, l'essentiel en poules est de prendre les trois points, sans trop en faire. Les Bleues l'ont parfaitement compris et sont entrées de la meilleure des manières dans ce Mondial canadien. Le chemin avant la victoire finale est long. Pas besoin de se fatiguer inutilement en route.

Un but d'Eugénie


Sous la pluie battante et un vent fort, Philippe Bergeroo aligne un onze de départ sans surprise. Le coach français a décidé de ne pas changer ses habitudes et propose un 4-4-2 qui fait la force des Bleues, avec un duo d'attaque composé de Thiney et Le Sommer. Les premières minutes du match sont timides. Sur la pelouse synthétique, les joueuses ont du mal à trouver les bons appuis. Après 10 minutes d'adaptation, les Françaises s'installent progressivement dans la partie de terrain anglaise. Les déplacements d'Eugénie Le Sommer et les appels d'Elodie Thomis sont intéressants (12e), mais les deux lignes de quatre de l'Angleterre quadrillent parfaitement le terrain. Comme souvent dans une telle situation, la solution vient des coups de pied arrêtés.

Et c'est Louisa Necib qui s'y colle. Sur un coup franc excentrée, elle oblige la gardienne britannique à la claquette (20e). Derrière, la France continue de pousser et finit par trouver l'ouverture. Après un gros pressing de Gaëtane Thiney, Le Sommer récupère le cuir aux abords de la surface de réparation anglaise et déclenche une frappe tendue du droit qui termine au fond des filets (29e). C'est le premier but de la Française en Coupe du monde et le 46e sous le maillot bleu. 1-0. La fin de première période est une formalité, les Bleues sont insolentes de maîtrise et les Anglaises à côté de la plaque. Louisa Necib se permet même quelques grigris, histoire de réveiller les supporters un peu trop endormis. Le plus dur est fait, mais on en veut plus.

Tout en gestion


Ça a mis du temps à se débloquer, mais la troupe de Bergeroo n'a jamais été mise en danger par des Anglaises qui ne font que balancer des longs ballons. En 45 minutes, la gardienne française Sarah Bouhaddi n'a eu qu'une poignée d'interventions à réaliser. Bon signe. En début de seconde période, l'Angleterre se décide enfin à jouer et évolue bien plus haut sur le terrain. Bien plus tranchantes dans les impacts et présentes dans les duels, les Britanniques sont enfin dans le match (57e). Les Bleues conservent le contrôle du cuir, mais le liant collectif est moins efficace, à l'image d'une Jessica Houara bien trop isolée dans son couloir droit (67e). La France est clairement au-dessus de son adversaire du jour, mais avec un seul but d'avance, la menace reste pesante.

Le rythme du match s'accélère et les Anglaises tentent de déstabiliser le milieu de terrain français. Mais rien n'y fait et quand les Françaises ne s'extirpent pas du pressing par une passe, Camille Abilly se la joue contorsionniste et exécute une roulade au sol, ballon coincé entre les pieds. Le cirque du Soleil doit apprécier. Les minutes défilent et l'Angleterre est toujours autant inoffensive. Les timides incursions britanniques sont stoppées net par Wendy Renard et Laura Georges, toutes les deux impressionnantes de puissance et de sérénité. Le staff français injecte du sang neuf et effectue ses trois changements avec les entrées de Dali, Bussaglia et Lavogez. Le score n'évoluera plus. La France s'impose et rentre tranquillement dans sa compétition. Avec ce succès, les Françaises prennent la tête de la poule F en attendant la confrontation entre le Mexique et la Colombie. Vivement la suite.

Par Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9