Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Atlético de Madrid-Valence (3-0)

Les Français redressent l'Atlético

Après deux matchs sans victoire, l'Atlético a renoué avec le succès en battant facilement Valence. Griezmann et Gameiro, les deux buteurs, replacent ainsi les Madrilènes à la quatrième position du championnat.

Modififié

Atlético de Madrid 3-0 Valence

Buts : Griezmann (10e, 82e), Gameiro (48e)

On ne sait pas si les chiffres lui importent beaucoup. S'il leur porte un intérêt particulier. Toujours est-il qu'aujourd'hui, Antoine Griezmann disputait son centième match de Liga tout rond avec Madrid. Et s'il fallait le rappeler, l'international tricolore a saisi l'occasion pour montrer à tout le monde qu'il était définitivement devenu une valeur sûre de ce championnat. Qui en doutait ? Personne ? Tant pis. Une centième, ça se fête. L'attaquant a donc fait comme d'habitude : il a harcelé, défendu, effectué des replis essentiels à son équipe, récupéré des ballons, tenté sa chance à de multiples reprises, créé des occasions, s'en est procuré... Et il a marqué, bien entendu. Son 55e but dans la compétition a permis à son équipe de se rassurer et d'amorcer un succès logique face à un Valence trop faible pour espérer quoi que ce soit. Un but dédié à son amoureuse, comme l'indique le message inscrit en espagnol sur son tee-shirt ( « Joyeux anniversaire ma petite grosse » ), suivi d'un autre en toute fin de partie pour achever la partition.

Koke-Griezmann, le circuit classique


En l'absence de Torres, c'est forcément Gameiro qui accompagne Griezmann en attaque chez les Colchoneros. Un troisième Français, en la personne d'Hernandez, est aligné. En face, pas de Nani, mais du Mangala. Pas très en forme actuellement, et donc sûrement tancé par Simeone, l'Atlético débute fort. Histoire de marquer rapidement et de chasser les doutes. Après deux-trois situations non concrétisées, le plan fonctionne parfaitement avec un joli but de Griezmann, idéalement servi dans l'espace par Koke. Bien inférieur, Valence n'aura donc pas résisté très longtemps. Et vu la détermination défensive affichée par les locaux, difficile d'envisager une égalisation. Surtout quand on ne se procure aucune occasion, qu'on ne cadre pas une frappe et que son principal argument offensif se nomme Simone Zaza, plus à l'aise pour discuter les décisions arbitrales que pour cadrer ses têtes.

Gameiro frappe pour la dixième fois en Liga


C'est d'autant plus frustrant pour les visiteurs que les Madrilènes ne sont pas décidés à faire le jeu et laissent la balle à l'adversaire. Pourquoi faudrait-il prendre des risques alors qu'on mène au score ? Un 1-0 suffit amplement aux hommes de la capitale. Mais Gameiro, lui, a envie d'imiter son compère français. Alors, il profite d'une entame de deuxième période difficile pour Valence pour enfoncer le clou et tuer tout suspense. Une deuxième réalisation qui dit tout de la maîtrise des Colchoneros et de l'impuissance des Chés. « Nous marquons quand nous le souhaitons  » : voilà le message que fait passer l'Atlético. Et cela lui fait du bien. Beaucoup de bien. Avec ces trois points, la bande du Cholo récupère sa quatrième place. Loin, très loin des meilleures équipes de Liga, mais dans la zone propice à une qualification pour la Ligue des champions. Ce qui est le strict minimum quand on possède un joueur de la classe de Griezmann, de nouveau buteur d'un pointard élégant peu avant le coup de sifflet final.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 9
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible