Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Pays-Bas–France (0-1)

Les Français pressent les Orange

Costauds, les Bleus s'imposent 1-0 aux Pays-Bas grâce à un but de Paul Pogba, auteur d'un match énorme. La France s'empare de la tête du groupe, avec la manière.

Modififié

Pays-Bas 0-1 France

But : Pogba (30e) pour la France

La marche en avant continue, et les Bleus ont donné le sourire à tout le monde ce soir. À eux-mêmes, aux supporters, et aux journaux qui avaient déjà préparé tous les jeux de mots possibles avec le terme « orange » pour les Unes de ce soir et de demain. Au-delà des statistiques, de la domination, et de la justesse technique, c'est une impression de maîtrise et de sérénité qui est ressortie de la victoire de ce soir. Alors oui, ces Pays-Bas ne sont franchement pas impressionnants. Le cocktail jeunesse + esprit de revanche + volonté de tamponner un finaliste d'Euro aurait pu secouer les Bleus. Mais les épaules des Français sont assez larges pour supporter tout ça, et leurs jambes assez folles pour assurer une belle souveraineté dans presque tous les secteurs du jeu. Avec une mention spéciale pour Paul Pogba, pas venu pour se faire des copains ce soir, et qui a alterné variations de rythme, grosses bourres, caresses sur le ballon, petits mouvements bien sentis et grandes manœuvres. Bref, encore un jeune Français qui est allé prendre son pied à Amsterdam.

Les fleurs d'Amsterdam


Le dîner est servi assez rapidement, avec un sandwich au Gameiro dès sa première percée, et un Kevin pris en tenaille par une charnière hollandaise vigilante qui a compris qui étaient les hommes en forme. Autre Bleu sur son nuage en ce moment, Antoine Griezmann, qui se place absolument où il veut, mais qui perd pas mal de ballons sur ses premières interventions. Payet, lui, est toujours dans un registre « J'humilie toute trace de vie dans un rayon de 5 mètres autour de moi » , quand Koscielny gagne plus de duels que le héros de Yu-Gi-Oh!. En somme, contrairement à 95% des Français, les Bleus étaient venus à Amsterdam pour montrer qu'ils étaient en excellente santé.


À l'inverse des Orange, rapidement amputés de Quincy Promes, promesse blessée en un quart d'heure et remplacée par Memphis Depay, passé du crack au craquage en un rien de temps. Dans ce début de match maîtrisé par la France, le public de l'Amsterdam Arena fête la demi-heure de jeu sans prendre de but par une ola digne de Roland Garros, qui ne couvre pas les « On est chez nous » hurlés par les coqs bruyants qui avaient fait le déplacement. Dans la foulée, Pogba calme ce petit monde en envoyant un missile de 35 mètres vers le but orange et ouvre la marque, bien aidé par le plongeon de septuagénaire de Stekelenburg. Un coup de tonnerre assez puissant pour que les Pays-Bas se réveillent, mais l'arbitre voulait prolonger la sieste et oublie un penalty pour une double main pourtant évidente de Koscielny.

Pas de deuxième


Le film reprend après la mi-temps, et le réalisateur se décide timidement à y injecter une dose de suspense. La France domine toujours, fait gentiment circuler ses ballons, en allant faire un tour de temps à autre du côté de la cage orange. Pogba, venu gonflé à bloc avec ses cartouches en bandoulière, envoie des poèmes de passes un peu partout, pas toujours bien exploités. Face à des défenseurs plus balèzes, Gameiro paye souvent son physique court sur patte. Heureusement, si les Bleus n'arrivent pas à planter le deuxième, Varane et Koscielny réduisent à néant plusieurs offensives adverses. Payet sur corner est à deux doigts d'offrir un doublé à Pogba, mais les gants de Stekelenburg en ont décidé autrement. Dimitri peut râler, et laisse sa place à Martial dans les secondes qui suivent.

Les Pays-Bas ont malgré tout un joli lot d'actions, et s'escriment à utiliser le couloir droit de Kurzawa, toujours pas concerné par la défense. Grands ponts, centres dans la boîte, coups francs bien placés, les gars de Deschamps s'exposent, offrent de belles situations à leurs hôtes, mais sans que ces derniers n'en profitent. Après l'arrivée de Martial, celle de Gignac, qui laisse Gameiro aller soigner ses ecchymoses. Mais malgré André-Pierre et ses maracas, le rythme du match est définitivement retombé. Une dernière parade exceptionnelle de Lloris pour montrer aux Hollandais qu'ils ne marqueront pas ce soir, et l'homme au sifflet baisse le rideau en validant les trois points des Bleus.

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du monde 2018
Qualifications
Pays-Bas - France (0-1)




Dans cet article


Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48
À lire ensuite
Les notes des Pays-Bas