Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Les Français ont la bougeotte

Modififié
Les Français aiment voyager, et c'est une vérité qui se vérifie dans la planète football.

Selon une étude de 2013, publiée par le centre international d'étude du sport (CIES) de Neuchâtel et reprise par Le Monde, 306 joueurs français jouent dans des clubs étrangers, si l'on se réfère aux 31 championnats de première division en Europe. Une augmentation de 59% par rapport à 2012. La France dépasse la Serbie et l'Argentine, mais reste derrière le Brésil qui culmine à 471 expatriés.

Pour Raphaël Poli, directeur du CIES, « les joueurs français restent une valeur sûre. Certains d'ailleurs vont vers des championnats à l'Est, ouverts à la main-d'œuvre, comme la Roumanie ou la Grèce. Aujourd'hui, on estime qu'on prend des risques supérieurs lorsqu'on recrute en Amérique latine et en Afrique. » Le boss de l'observatoire met également en avant les infrastructures de qualité présentes en France.

Si le Made in France attire, cela n'explique pas pourquoi les footballeurs partent massivement. Les deux raisons les plus avancées pour l'expliquer sont les conditions financières, notamment en Premier League, la deuxième destination la plus prisée des Français derrière la Belgique, et le niveau trop bas de certains pour évoluer en Ligue 1 ou Ligue 2.


On apprend également que le poste de défenseur est le plus recherché par les recruteurs étrangers, représentant 37,6% des recrutements. « Parmi les grands championnats européens, la Ligue 1 est celui où l'on marque le moins. Il y a une expertise au niveau défensif, c'est gage de sérieux. »

C'est pas l'avis de Carlo Ancelotti pourtant. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 32
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25
À lire ensuite
Le PSG et son coin fumeur