Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Les Français brillent en Europe

Les Français d'Europe ont cartonné partout sauf en Ligue 1. Buteurs, passeurs ou défenseurs, nous avons sélectionné 9 Français qui se sont levés du bon pied ce week-end.

Modififié

Ils sont les tauliers


  • Griezmann est chaud, très chaud. Après un début de saison en bataille, Grizou découpe salement. Ce samedi contre Eibar, le Français a claqué un nouveau but, avant de servir son pote Mandžukić pour assurer la victoire (3-1). C'est simple, avec 8 buts sur les 6 derniers matchs de championnat, la crinière du Français est une des plus prolifiques d'Europe. Bon, Griezmann a toujours quelques problèmes capillaires, mais on ne peut pas tout avoir.

  • Pour Karim Benzema, la vie est belle. Ronaldo dans les tribunes, c'est au Français de prendre les commandes de l'attaque madrilène. Et alors qu'il n'avait pas marqué depuis un moment, Benzema refait chauffer le moteur. Après avoir inscrit un but contre Eibar le week-end dernier, il a passé la deuxième contre la Sociedad, dont ce bijou pour clore la marque (4-1). Avec 11 buts, le Français devient le deuxième meilleur buteur merengue en championnat. Pimp my Benzema. Et montre, par la même occasion, à Olivier Giroud, auteur d'un nouveau but et d'une passe décisive face à Aston Villa, qui est le patron de l'attaque des Bleus.

  • En Italie aussi, un autre Français cartonne. Avant le match contre Parme, Milan fait une indigestion de mauvais résultats, avec 5 matchs sans victoire en Serie A. Du coup, Jérémy Ménez prend les choses en main. Déjà buteur face à la Lazio, le Français a concocté un doublé contre les Parmesans, pour servir la victoire sur un plateau à ses coéquipiers (3-1). Milan remonte à la 8e place, et se prend à rêver d'Europe, malgré une saison pour l'instant amère. Côté Ménez, ça fait 12 buts, son record sur une saison. Pas mal pour un mec qui ne fait aucune passe. Top Chef.

    Ils donnent de leurs nouvelles


  • Kurt Zouma serait-il en train de faire son trou à Chelsea ? Titulaire contre Newcastle il y a deux semaines, le défenseur a rempilé contre Manchester City, excusez du peu. Et pour son premier crunch en Premier League (on oublie son entrée en jeu d'une minute contre United), Kurt a fait le boulot (1-1). Sans fioritures, tout en sérénité, il a rassuré. Solide face à Agüero et consorts, Zouma a confirmé sa bonne performance contre Liverpool cette semaine. De là à prendre la succession de Terry ? C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

  • Rémy Cabella vient enfin d'ouvrir son compteur but avec Newcastle ce week-end, face à Hull City (0-3). Élu homme du match, l'international français pourrait profiter du départ d'Alan Pardew vers Crystal Palace pour gagner en confiance et s'imposer comme l'un des piliers des Magpies. Absent du groupe France lors du dernier rassemblement en novembre dernier, Cabella n'a plus porté le maillot bleu depuis octobre 2014. S'il arrive à enchaîner les bonnes performances avec Newcastle, l'ancien Montpelliérain peut délibérément prétendre à une place dans les 23 pour le match amical contre le Brésil, le 26 mars prochain. D'ici là, il aura épuisé une bonne douzaine de pots de gel.

  • Loïc « DJ Lolo » Rémy a encore frappé. Sa victime : Manchester City. Les derniers Français à avoir trompé la vigilance de Joe Hart s'appellent Olivier Giroud et Eliaquim Mangala, auteur d'un beau CSC. Troisième but en Premier League pour l'attaquant de Chelsea, qui remplace de fort belle manière Diego Costa, suspendu pour 3 matchs. 3 matchs pour convaincre José Mourinho. Le premier est réussi.

    Ils méritent qu'on parle d'eux


  • La Serie A est reconnue pour être propice aux carrières atypiques. Ce n'est pas le Français Grégoire Defrel qui dira le contraire. Avant de débarquer à Parme en 2009, le natif de Meudon évoluait en effet au SCM Chatillonnais, un club des Hauts-de-Seine pensionnaire d'Excellence, le dixième niveau national français ! Cinq ans et demi plus tard, Defrel s'éclate avec Cesena dans l'élite italienne et est d'ailleurs l'une des seules lueurs d'espoir du club en lutte pour le maintien. Très impliqué lors des deux derniers succès des siens, il s'est notamment fait remarquer ce dimanche avec une superbe frappe contre la Lazio. Fast life.

  • Thomas Heurtaux a, lui, suivi une courbe de carrière plus classique. Formé à Caen, il quitte la France en 2012 pour s'engager avec l'Udinese. Après une première année d'adaptation, le Français s'est imposé la saison dernière comme l'un des meilleurs défenseurs du championnat. Très régulier, polyvalent et buteur occasionnel, il est une pièce essentielle des Frioulans et confirme cette saison son potentiel. En témoigne une nouvelle solide prestation face à la Juventus ce dimanche avec un résultat nul et vierge à la clé. Et si l'équipe de France venait toquer à sa porte ?

  • Si beaucoup ont eu tendance à réduire Arsenal à Alexis Sánchez depuis le début de la saison, il est indéniable que le retour de prêt de Francis Coquelin, en décembre dernier, a apporté une sérénité au milieu de terrain des Gunners. Alors que personne ne l'attendait vraiment quand Wenger l'a rapatrié du Charlton Athletic, le petit Frenchy a confirmé ce dimanche face à Aston Villa qu'il avait le potentiel pour devenir un patron à son poste. Quand on entend Coquelin, on ne s'attend par forcément à voir jouer un grand gaillard rugueux et précis dans ses relances. Et pourtant...


    Par Éric Marinelli, Gabriel Cnudde, Maxime Feuillet, et Pierre-Valentin Lefort
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 6 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 83
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall