1. //
  2. // Homophobie

À la suite du coming-out du basketteur américain Jason Collins et après le rapport d'enquête publié le 29 avril dernier sur l'homophobie dans le football, sous l'impulsion du Paris Foot Gay, la question de l'homosexualité dans le monde du ballon rond est au centre de toutes les attentions. Et visiblement le sujet est tabou et risque de le rester.

Modififié
28 103
Le 29 avril dernier, le journal 20 Minutes publiait les conclusions d'une enquête commandée par le Paris Foot Gay sur l'homophobie dans le milieu du foot français. Le résultat est inquiétant. Selon Anthony Mette, psychologue du sport et principal auteur de l'enquête, 41 % des footballeurs professionnels interrogés « ont exprimés des opinions hostiles à l'homosexualité  » . Le chiffre atteint même 50% auprès des jeunes des centres de formation. Mais au fond, cette conclusion ne surprend pas grand monde. Oui, le foot est un monde dicté par la masculinité, par le modèle du sportif hétéro bourré de testostérone. « Cet état de fait est la conséquence d'une séparation sociale des sexes historique : les jeux antiques étaient réservés aux hommes, les arts de la guerre (martiaux) également et l'essor plus récent des sports modernes a débuté avec des participants mâles  » , explique Christophe Beneton, consultant pour l'industrie pharmaceutique, sur le site de Newsring. « On est pas des pédés les gars !  » Qui n'a jamais entendu cette phrase au bord des terrains de football ? Même si cela ne relève pas de l'homophobie pure et dure, c'est vrai que le monde du ballon rond aime à se rappeler que oui, seuls ceux qu'il considère comme de vrais hommes peuvent entrer sur le pré vert et y poser leurs couilles pour vaincre l'adversaire.

Depuis presque dix ans maintenant, le Paris Foot Gay tente de lutter contre l'une des dernières discriminations dont on évoque rarement l'existence dans ce milieu si particulier. Les membres de l'association se sont par exemple révoltés lorsque Loulou Nicollin avait donné du « petite tarlouze  » à Benoît Pedretti. Une condamnation plus tard (suspension de quatre mois, dont deux fermes), et voilà le président de la Paillade qui posait pour une campagne menée par le PFG. Non sans humour ( « Laissez tomber l'homophobie, c'est réservé aux petites tarlouzes » ). « Tout peut arriver dans le football » , disait un certain Lilian Thuram un soir de juillet 1998 après la victoire contre la Croatie. En effet.

«  Pourquoi toujours le football ?  »

Une fois passé le constat, restent les questions. Comment vont réagir les principaux intéressés à propos de cette étude accablante ? Mal pour certains. Mieux pour d'autres. La première constatation qui s'impose, c'est que cette enquête dérange. Elle dérange, car elle met en lumière une question qui était jusque-là passée sous silence. Elle dérange aussi parce qu'elle pointe une nouvelle fois du doigt un sport de plus en plus habitué aux scandales. Racisme, antisémitisme, violence, argent, arrogance des footballeurs, trucage, magouille, la liste est aussi longue qu'un contrôle de balle de Brandão. « Je vais me faire l'avocat du diable, nous prévient une source de l'UNECATEF qui a souhaité garder l'anonymat. Mais, avez-vous mené une telle enquête dans le monde de la danse, de l'armée, du rugby ? Pourquoi toujours le football ?  » Une défense recevable, certes. Mais il se trouve que l'enquête a bel et bien été menée sur le foot, il semble donc nécessaire de se poser et de réfléchir à la question. Tout du moins quand on ne doute pas du sérieux de ses commanditaires. Ce qui n'est pas le cas de notre anonyme : « C'est une enquête qui a été commandée par le PFG et son président, donc déjà, c'est orienté. C'est très facile d'aller dans le sens que l'on veut.  » À la nuance près que Randstad et le Paris Foot Gay ont publié en toute transparence les protocoles et expliqué la méthode mise en place pour mener cette étude. Et lorsque l'on parvient à évoquer concrètement le thème de l'homophobie dans le football français, les amalgames et les incompréhensions volent en escadrille. « On n'a pas à montrer du doigt encore plus ces choses-là, pour la bonne et simple raison que ce sont des gens… c'est difficile à expliquer... des gens normaux. Pourquoi on en fait quelque chose de différent ? À ce moment-là, faut faire une enquête sur les nains, sur les handicapés… Je trouve que l'on en fait trop, on va à l'encontre de ce que l'on souhaite » , explique ce même membre du syndicat des entraîneurs.

Les homos, les nains et les handicapés, tous dans le même panier ! Les dérapages incontrôlés sont décidément de rigueur depuis plusieurs mois en France, et le débat sur le mariage pour tous. Pour Loulou Nicollin en revanche, qui nous avoue n'en avoir « rien à branler  » qu'un joueur soit gay ou non, « l'important, c'est que l'équipe gagne des matchs. » Pourtant, lorsqu'on lui demande pourquoi aucun footballeur pro en France n'a encore jamais osé faire son coming-out durant sa carrière, le président du MHSC esquive le problème. « Peut-être parce qu'il n'y en a pas (de footballeurs homosexuels, ndlr), tout simplement. C'est tellement jolie une femme !  » Circulez, y a rien à voir. Aujourd'hui, le débat a tout de même le mérite d'être lancé et la politique de l'autruche n'est pas partagée par tous. Pour preuve, 13 clubs professionnels ont tout de même répondu à l'appel du PFG en participant à cette enquête et huit ont signé la charte contre l'homophobie (dont Montpellier). « Il faut voir d'où l'on part, relativise Pascal Brèthes, le président du Paris Foot Gay. On ne s'attendait pas à avoir autant de clubs pour notre étude. Nous sommes agréablement surpris par ce chiffre, cela prouve que les choses commencent à bouger » , se réjouit-il. Tant qu'il y a de la vie...

Le coming-out d'un footeux, c'est pas pour demain

Parrain du PFG , Vikash Dhorasso n'est pas surpris par les rapports de l'enquête. « Lorsque l'on regarde les résultats de l'enquête dans les centres de formation, donc à un âge où les gamins se construisent, il y a clairement un problème » , admet le réalisateur de Substitute. « Les éducateurs, il faut les sensibiliser pour qu'ils soient prêts à répondre à ce genre de problèmes » , poursuit-il. Faut-il alors réformer la méthode d'apprentissage dans les centres de formation ? « Ça n'arrivera pas, nous prévient-il. On l'a bien vu à Knysna, les joueurs se sont retournés contre le système, et au lieu de se dire "Ben c'est notre système, c'est nous qui avons créé cela", les dirigeants se sont dit "Bon, on va essayer de les calmer, pour que l'on puisse continuer entre nous." Finalement ils n'ont pas envie que ça change. Le centre de formation, c'est un milieu de garçon, plein de testostérone, confrontés à la compétition, à la concurrence, à l'envie de tout éclater. On ne croise pas de filles, on ne croise pas de gens différents, on ne va pas s'ouvrir, on ne va pas se mélanger et voilà, ça crée de drôles d'adultes » , se lamente Dhorasso.

En même temps, le foot n'est finalement que le reflet de la société. Et compte tenu du fait que celle-ci se radicalise en ces temps de crise morale et sociale, il n'est pas surprenant qu'une partie des acteurs de ce milieu aient un problème avec l'homosexualité. Les choses ne sont pas près d'évoluer si l'on en croit l'ancien joueur de l'équipe de France : « Le foot est un milieu de droite, réactionnaire, conservateur. Les joueurs de foot deviennent comme ceux qui gèrent ce milieu. Après le racisme, l'homophobie, mais on va où avec ce sport ? Ça commence à être bizarre... » Face à un tel constat, il semble difficile d'imaginer de sitôt voir un footballeur professionnel sortir du placard en plein milieu de sa carrière. Pas difficile, impossible, selon Vikash. Et si cela se produisait, « il faudrait qu'il soit prêt à arrêter le football. Il faudrait qu'il soit prêt à accepter l'idée que sa carrière pourrait mal tourner. C'est d'ailleurs pour cela que les footballeurs qui ont fait leur coming-out l'ont fait à la fin de leur carrière. Parce que c'est très dur. C'est pas un manque de courage, hein, c'est juste que le foot c'est leur métier, leur gagne-pain, leur passion. Le jour où quelqu'un le fait pendant sa carrière, il faut qu'il soit prêt à se retrouver mis à l'écart. Soutenus par d'autres personnes, mais mis à l'écart par le milieu du foot, de façon sournoise ou pas. » Sinon, il peut toujours demander son transfert au Paris Foot Gay.

Par Aymeric Le Gall
Modifié

Note : 1
Pas étonnant qu'il soit compliqué de faire son "coming out" dans des endroits où se retrouvent plein d'hommes à poil pour prendre leur douche
 //  Tifoso de l'Italie
Note : 2
« Il vaut mieux que je ne dise pas ce que je pense, sinon ça va être le bordel et je serai attaqué de tous les côtés. C'est leur problème s'ils sont pédés*. Tout cela ne me regarde pas, mais j'espère qu'il n'y en a pas en Nazionale. » Antonio Cassano !
Limitless10 Niveau : CFA2
Note : 8
"Laissez tomber l'homophobie,c'est réservé aux ptites tarlouzes" Louis Nicollin
laudrup all night Niveau : Loisir
Note : -2
très drôle. pour info : pauleta est gay.
Limitless10 Niveau : CFA2
merde*,j'ai commenté avant d'avoir lu l'article,pas vu que la phrase était déjà dedans
juda
Note : -3
En meme temps, le paris foot gay... jveux dire, est-ce qu'on a besoin de savoir ce qu'ils font chez eux une fois les portes fermees?

c'est une sorte de provocation...
 //  Hooligan du Darmstadt
Tu bluffes laudrup...
Ou bien tu trolles.
meinkrampe
Note : 8
Message posté par laudrup all night
très drôle. pour info : pauleta est gay.


Il a du le devenir à Paris.
raide débile Niveau : DHR
Note : 1
Haha "la liste est aussi longue qu'un contrôle de balle de Brandao" facile mais efficace.
Par contre on dirai que le PFG cherche à débusquer absolument des homos dans le foot alors que peut être il n'y en pas actuellement ou très peu enfin bref drôle de croisade...

Sinon on s'en tape de savoir ou les footeux mettent leur bite* ce qui importe c'est qu'ils sachent ou il faut mettre le ballon.
des passages énormes dans cet article :
"la liste est aussi longue q'un contrôle de Brandao" +100
"avez vous mené une telle enquête dans le milieu de la danse ?" sur l'hétérophobie ?
"Sinon il peut toujours demander son transfert au PFG" superbe la chute

On parle de quoi exactement ? Peut-être qu'il a pas tord Loulou et que le milieu ne compte qu'assez peu d'homo, il aurait pu être intéressant qu'un questionnaire anonyme dans les clubs pro recense :
1 les homosexuel
2 ceux qui sont en souffrance

peut être alors aurions nous appris plus de chose qu'en allant demander aux gamins des centres de formation leurs opinions sur le sujet
 //  Supporter de Marseille
Note : 3
Banderole contre l'homophobie lors d'un PSG-OM.
J'ai du louper un épisode, je ne savais pas que Luigi Pieroni et Jérémy Berthod avaient joué à l'OM.
En fait c'est par solidarité avec Pedretti la banderole hein.
Jack Facial Niveau : CFA
 //  Amoureux du Brésil
Note : 5
Et le pourcentage de cons dans le foot, on en parle ?
Note : 1
Ben tout simplement parce que je suis pas persuadé que le milieu du football regorge d'homosexuels opprimés, et qu'actuellement on a même pas une vague idée du % de joueurs que cela pourrait représenter
Beefheart Niveau : DHR
Note : -1
Pas besoin qu'il ait fait son coming out pour voir que cette folle de Justin Fashianu allume le photographe. (oui, parce que le photographe, à ce niveau de carrière là, c'est forcément un homme, me la faites pas à moi).


Je valide avec Auxerre, hommage au tolérant guy roux. Ça s'invente pas (en fait si ça s'invente très facilement, mais j'ai remarqué que c'était la manière pédante pour dire "je vous jure c'est vrai")
Ça me rappelle un sujet d'un article dans un précédent So Foot :
"Le mystère de la troisième jambe"
Note : 5
Rien que le titre ça me fait rire. Qu est ce qu on s en fout que les gays sortent du placards ou quoi?
Si ils sont homo c est leur problème et qu on les laisse plutôt tranquille moi ça m intéresse pas.
Je m en fou de savoir si untel est gay ou l autre hetero chaque fait ce qu il veut chez soit et dans sa vie privé merde.
Alors qu on arrête de venir nous soûler avec ce genre de discours a la con genre le foot c est les plus homophobes raciste, matchs et j en passe.
zac l'arnaque Niveau : DHR
Note : 2
le mieux aurait été de comparer les chiffres de l'homophobie dans le foot avec les autres sports (collectifs ou individuels)et les secteurs d'activités qui emploient le plus de personnes en france ,
ainsi on aurait pu comparer,se faire une idée et savoir avec un peu plus de pertinence et de justesse si le foot détestent plus le gay que les autres.
sans comparaison, c'est très facile de faire parler les chiffres ,
on peut meme aller plus loin et dire que le resultat de cette étude ne sert a rien d'autre que d'enfermer le footballer dans un cliché d'homophobe.
Note : 1
Oui le foot c est le sport le plus homophobe.
Parce que c est bien connu que dans la boxe le free fight par exemple il sont très tolérants la dessus et les homo n évitent pas a se déclarer et s afficher...
laudrup all night Niveau : Loisir
Note : 1
un sondage sur la footophobie parmi les créateurs de mode ?
Note : 1
Message posté par Jack Facial
Et le pourcentage de cons dans le foot, on en parle ?


Je propose de parler des intelligents et/ou cultivés qu'on n'y passe pas le weekend.
Message posté par RonHarris


Mais ça changerai quoi? Tu veux pas répondre? On sait qu'il y en a x mettons, on fait quoi? On leur dit de faire leurs comings out? On les vire du sport pro? On les fait jouer chez les féminines? On les met sur le banc?


Ben c'est combien X ?
et y a un 2 dans mon post : combien sont en souffrance ?
en clair : Y a t-il besoin de s'alarmer sur la situation des homosexuels-footballeurs ?
Note : 1
"les dep qui disent que jsuis homophobe peuvent aller se faire en*culer"
Avec le mariage gay, jcrois qu'on a eu notre quota de sujets sur les minorités "opprimées"
juventinho_88 Niveau : District
Note : 4
J'ai jamais compris le besoin de faire un coming-out. Si t'es attiré par les hommes tu l'assumes c'est tout pas besoin de se cacher. C'est comme si je disais que j'ai besoin de faire savoir au monde que j'ai une relation avec ma meuf. Je trouve malsain l'envie de soulager ses problèmes à accepter ses penchants en voulant que les gens vous acceptent tel que vous êtes. Le courage à mon sens c'est de vivre sa vie comme on l'entend et d'envoyer chier les gens même si je reconnais qu'il y a des gens remplis de haine envers les hommes qui aiment les hommes
Note : 3
Demander à un joueur d'avouer son homosexualité est aussi stupide que de demander à un autre joueur de tenir une conférence de presse pour avouer son hétérosexualité. La sexualité c'est du domaine du privé, pourquoi cette volonté systématique de vouloir savoir qui est homo et qui ne l'est pas. On s'en fout. Vrai ou nan.

De toute façon dans le milieu du foot vous êtes tous "hétéros comme des phoques"

E. Cartman
Abe
rien à foutre*
laudrup all night Niveau : Loisir
merci pour ton commentaire juventinho88...certains Américains disaient je ne comprends pas cette envie qu'ont les Noirs de prendre le bus...
raide débile Niveau : DHR
+1 juventinho_88
On s'en fiche pas mal de savoir que Pedretti est un porn addict entre autres
Note : 2
Message posté par laudrup all night
très drôle. pour info : pauleta est gay.


Oui. Sa femme Sandra et ses 3 enfants le sont aussi.
Lecoupdufoulard Niveau : Loisir
Note : -5
« Cet état de fait est la conséquence d'une séparation sociale des sexes historique : les jeux antiques étaient réservés aux hommes, les arts de la guerre (martiaux) également et l'essor plus récent des sports modernes a débuté avec des participants mâles ». Ou alors une bonne partie des footballeurs sont des débiles et des racailles qui veulent faire les caïds, pas besoin d'une explication pseudo-sociologique. Par ailleurs, le titre de cet article, tout comme la conclusion du rapport relève de la malhonnêteté intellectuelle la plus totale. Qu'y a-t-il de scandaleux a avoir une opinion hostile à l'homosexualité ? On crée sciemment l'amalgame entre une telle opinion et une opinion hostile aux homosexuels. Ne pas approuver l'homosexualité n'est pas un délit et est légitime, n'en déplaise à la dictature de la pensée qu'essaient d'établir les médias en général, et je ne vise pas en particulier So Foot Ce genre de campagne est selon moi inutile, l'homosexualité et les homosexuels ne méritent que l'indifférence, et je m'étonne qu'on puisse s'émouvoir du coming-out de ce basketteur. Chacun fait ce qu'il veut, chacun approuve ce qu'il considère juste. Pas besoin d'en faire plus.
Madrapour Niveau : DHR
Note : 1
2 choses, selon moi :

1) Personne ne sera étonné des résultats de cette enquête, qui attestent du retard qu'on a dans le football sur ce genre de question. Le foot est un sport à la fois populaire et conservateur, y'a qu'à voir la difficulté à le faire évoluer tant dans les instances dirigeantes que dans les règlements, etc.
Ce qui fait qu'on a d'un côté des dirigeants, entraineurs, etc, qui ont du mal à moderniser leurs discours et leur vision des choses, à s'adapter à notre époque.
De l'autre côté, on a les joueurs. Beaucoup d'entre eux viennent de quartiers difficiles, ont commencé à jouer dans la rue, etc. Et l'image de l'homo est carrément catastrophique en banlieue, par exemple (ceci dit, c'est la même chose dans certaines campagnes..).
Donc pour schématiser, on a une cohabitation entre des dirigeants assez rétro et des joueurs pour qui un homo n'est pas vraiment un homme.

2) Là où je suis plus perplexe, en revanche, c'est quand j'entends "Il n'y a pas de raison que la proportion d'homos dans la société soit différente dans le football." Ben, si, justement. Je pense sincèrement qu'il y a peu d'homos dans le football français tout simplement car depuis les catégories de jeunes, en amateur également, le football est un sport relativement homophobe. Pour y percer en tant qu'homo, il faut vraiment être solide dans la tête. Je pense sincèrement que ça brise l'élan de pas mal de joueurs homos qui ne se sentent pas de poursuivre l'aventure dans une telle atmosphère. Donc pour moi, à mon avis, le tri ce fait malheureusement avant même les centres de formation.
 //  Aficionado del Argentine
Note : 1
Pourquoi on parle autant d'homosexualité actuellement vu que cela existe depuis la nuit des temps , alors que l’hétérosexualité est en crise en France depuis plus de 20 ans ?

Mais la curieusement y'a plus personne pour en parler !

Je pourrais écrire que si certains sont gays en France c'est qu'ils ont lâcher l'affaire avec les femmes Françaises très hautaines et superficielles que l'on voit régulièrement dans les grandes villes !
A prendre au second degré . ( m'enfin pas trop non plus )

La femme moderne n'a plus besoin d'hommes , elle a son porte monnaie !
effet boomerang de l'ultra féminisme .
( sans connotation matcho )

La misère social c'est pas que le mendiant que tu verra , c'est aussi les sites virtuels de rencontre payant qui se sert de cette fracture homme-femme dans cet époque moderne concernant le relationnel !
( entre autres )

Et de ce coté pas de sortit du placard médiatique concernant ce sujet , on tente de contrôlé ton cerveau avec une nouvelle qui est tendance , mais toujours en cachant les vrais problèmes récurent de la vie socio-économique .

Sacré mascarade ce nouveau siècle !!!





LifeInstructor Niveau : Loisir
Note : 1
" Oui, le foot est un monde dicté par la masculinité, par le modèle du sportif hétéro bourré de testostérone "

Euh non.Le footeux n'a pas une image virile, faut arreter le délire.
Le foot c'est un sport génial, mais dire que le sportif c'est le modèle du sportif hétéro rempli de testostérone, c'est faux.

Le rubgy, ouais.
La boxe, ouais.
Le hockey, ouais.

Le meilleur footballeur du monde fait la taille de ma soeur, avec un corps de nobody.
Comparez sa carrure de " sportif hétéro bourré de testostérone " à celle d'un 2eme ligne, d'un mi-lourd, d'un basketteur ou d'un joueur de NHL qu'on rigole.

Le foot n'est pas un sport qui exige un physique de brute, désolé sofoot.
Gustavo Fring Niveau : District
Note : 6
Une question me taraude: si t'es gay, dans les douches, autant de sexes qui pendent, moites qui plus est, ça te fait quelque chose ou pas ? Erectiquement parlant j'entends.
You can call me Heisenberg, BITCH !
laudrup all night Niveau : Loisir
Message posté par LifeInstructor
" Oui, le foot est un monde dicté par la masculinité, par le modèle du sportif hétéro bourré de testostérone "

Euh non.Le footeux n'a pas une image virile, faut arreter le délire.
Le foot c'est un sport génial, mais dire que le sportif c'est le modèle du sportif hétéro rempli de testostérone, c'est faux.

Le rubgy, ouais.
La boxe, ouais.
Le hockey, ouais.

Le meilleur footballeur du monde fait la taille de ma soeur, avec un corps de nobody.
Comparez sa carrure de " sportif hétéro bourré de testostérone " à celle d'un 2eme ligne, d'un mi-lourd, d'un basketteur ou d'un joueur de NHL qu'on rigole.

Le foot n'est pas un sport qui exige un physique de brute, désolé sofoot.


et le deuxième meilleur joueur du monde met du fond de teint
bananajuanita Niveau : District
Message posté par Madrapour
2 choses, selon moi :

1) Personne ne sera étonné des résultats de cette enquête, qui attestent du retard qu'on a dans le football sur ce genre de question. Le foot est un sport à la fois populaire et conservateur, y'a qu'à voir la difficulté à le faire évoluer tant dans les instances dirigeantes que dans les règlements, etc.
Ce qui fait qu'on a d'un côté des dirigeants, entraineurs, etc, qui ont du mal à moderniser leurs discours et leur vision des choses, à s'adapter à notre époque.
De l'autre côté, on a les joueurs. Beaucoup d'entre eux viennent de quartiers difficiles, ont commencé à jouer dans la rue, etc. Et l'image de l'homo est carrément catastrophique en banlieue, par exemple (ceci dit, c'est la même chose dans certaines campagnes..).
Donc pour schématiser, on a une cohabitation entre des dirigeants assez rétro et des joueurs pour qui un homo n'est pas vraiment un homme.

2) Là où je suis plus perplexe, en revanche, c'est quand j'entends "Il n'y a pas de raison que la proportion d'homos dans la société soit différente dans le football." Ben, si, justement. Je pense sincèrement qu'il y a peu d'homos dans le football français tout simplement car depuis les catégories de jeunes, en amateur également, le football est un sport relativement homophobe. Pour y percer en tant qu'homo, il faut vraiment être solide dans la tête. Je pense sincèrement que ça brise l'élan de pas mal de joueurs homos qui ne se sentent pas de poursuivre l'aventure dans une telle atmosphère. Donc pour moi, à mon avis, le tri ce fait malheureusement avant même les centres de formation.


Ce qui répondrait à la question plus haut sur l'intérêt du coming-out... Ouais dans une société parfaite, ça serait peut-être pas nécessaire, mais là, aujourd'hui, ça sert aussi à donner l'exemple. Ça sert aussi à dire aux gosses gays "vous pouvez le faire". Ça vous semble peut-être con, mais vous sous-estimez le malaise que vivent certains jeunes.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Bonjour,

Au cas où l'auteur de l'article a envie de me répondre (j'en serais ravi), cette question


A quoi cela peut il bien servir qu'un footballeur fasse son coming out ?

-Si c'est mal vu, il va le payer cher.

-Si c'est rentré dans les moeurs (pas pour tout de suite dans le foot), ça sert à rien.

Dans les deux cas, c'est un étalage de sa vie privée. Demande-t-on à Gattuso de se déclarer fan de SM (s'il il l'est, je m'y connais :) )

laudrup all night Niveau : Loisir
Note : -2
Message posté par Gustavo Fring
Une question me taraude: si t'es gay, dans les douches, autant de sexes qui pendent, moites qui plus est, ça te fait quelque chose ou pas ? Erectiquement parlant j'entends.
You can call me Heisenberg, BITCH !


érectiquement parlant, je pense que la plus grosse stimulation reste les susurrements de paganelli
Note : -38
Moi? Pédé? Plutôt m'faire enc...!!
raide débile Niveau : DHR
Note : 9
Enfin encore une fois on s'attarde sur un sujet qui concerne un très faible pourcentage de footballeurs pour masquer les vrais problèmes de la ligue 1.
Combien d'équipes de ligue 1 sont capable d’enchaîner 3 passes de suite? Combien y a-t-il de vrai buteurs dans le championnat? Pourquoi centre-t-on derrière le but? A quoi sert la musique de beauf dans les stades? Et le pire pour la fin comment Troyes-Evian peut-il devenir l'affiche de finale de la coupe de France?
Le foot français est surtout atteint de Jogabonitophobie et cela depuis plusieurs années déjà mais ça malheureusement tout le monde s'en branle*...
Juventus Veneto Niveau : District
c'est quoi ce débat sur l'homophobie là? deux articles en deux jours
Note : 5
"le foot est un milieu de droite, réactionnaire, conservateur" Merci Viskahs Dhorasoo, toujours là pour nous faire partager ses idées politiques très intéressantes. L'homophobie c'est pas bien, donc c'est de droite.
A part ça, pas surpris que le foot pro soit homophobe, ça va bien avec la "culture" de ces footeux (Rap de bas étage, grosses bagnoles vulgaires). Dans leur milieu, homosexuel est une insulte. Et ils ne s'en cachent presque pas
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Autre chose :

-si le modèle de société voulu est de légitimer le désir sexuel et le besoin de procréer quel que soit l'orientation sexuelle, ok c'est admissible

Mais

-si le modèle de société voulu est de "nettoyer" les mentalités dans tous les milieux conservateurs et un tantinet homophobes... Non seulement ça demandera un temps et une énergie très importants, mais en plus je ne connais pas de meilleur moyen de faire monter la haine que d'essayer de changer à tout prix les mentalités partout tout le temps quand il s'agit de quelque chose d'aussi profond que la sexualité

Tant qu'ils n'ouvrent pas la bouche, tant qu'ils n'ont pas d'influence, c'est si grave que ça de laisser les homophobes tranquilles dans leur esprit et leurs convictions ?

NDLR : aucune loi ne condamne un homme pour ses convictions s'il ne les exprime pas.
raide débile Niveau : DHR
Note : 1
ya des joueurs de Brest et Nancy qui se fait virer de leur club parce qu'ils ont osé dire qu'ils aimaient le beau jeu. C'est scandaleux! et ya pas la moindre asso ou le moindre club de foot pour les défendre je suis outré!
franchement si on peut plus ramasser la savonette dans les douches sans se faire traiter de terlouze ou va t on
Coach je suis titulaire dimanche ? Viens dans mon bureau mon petit ....
Apres tu peux toujours demander pourquoi cette chevre est titulaire ......
LifeInstructor Niveau : Loisir
Note : 4
Dans leur milieu, homosexuel est une insulte. Et ils ne s'en cachent presque pas[/citer]


Mais justement, ce qui est paradoxal, c'est que le look du footeux amateur penche vraiment vers le metrosexuel ces derniers temps.

A l'epoque, le footeux était en survet.
Ensuite on a eu le footeux kéké g-star et t-shirt " fashion luxury burning tarama ", à paillettes et silhouette de meuf.
ça annonçait un changement.
Puis c'était la mode du footeux faux BCBG ( les blacks qui se lissaient une mèche, c'était chaud pour eux )

Depuis 2009-2010, on a eu l'apparition du mec footeux en mini-short en jean, t-shirt moulant, crete, et accessoire du style sucette ou sac à main pour homme.


ça évolue quoi.

par contre ils sont toujours homophobes, faudra m'expliquer.
On s'en fou! Le sujet de l'article est juste naze!!! Trop naze! Les footballeurs (ou sportifs en général) font ce qu'ils veulent! Mais merde!!! Vs avez pas d'idées ou quoi! Est-ce que ns on se demande si chez sofoot certains salariés cachent leur homosexualité? Qd feront-ils leur coming-out? Et blablabla et blablabla...c'est vraiment à chier comme sujet!!!

Note : 1
Voir la taille de l'échantillon qui a conduit à généraliser en disant que le football est homophobe, une centaine de personnes sur des millions de licenciés...
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Note : -23
Une petite quenelle HS et bien parisienne pour finir :

Grâce à l'effet de 12 ans de mandat de M. le Maire Bertrand Delanoe et de son équipe, vous pouvez considérer que TOUTES les institutions culturelles de la Ville de Paris ne respectent pas mais alors pas du tout le quota d'hétérosexuels.

De là à parler d'hétérophobie...

Ce comm est tout ce qu'il y a de plus sérieux, je parle ds milieux dans lesquels je travaille (ainsi que certains de mes proches : musées de la Ville de Paris, Orchestre National de Paris...)

Bises ^^
Joseph Marx
Je rappellerai que l'homosexualité est une chose naturelle qui a toujours existé.

Remontons à l'Antiquité, époque fertile en amours stériles, et citons Caton le Vieux : « Omosexualitus estus commus planchavoilus. » L'homosexualité, c'est un peu comme la planche à voile, il suffit de s'y mettre.
Super Greek Niveau : Loisir
"Une banderole contre l'homophobie lors d'un PSG-OM"... Vous en êtes sur?
L'OM aurait donc le monopole de la couleur blanche pour ses maillots;
Vous avez la tête coincée dans le sphincter ou quoi? On frôle l'amateurisme.
A moins qu'on blague subliminale se cache derrière...
Note : -742
Un homo c est pas derengeant,

Mais une tafiolle qui braille comme une petasse, maniérée, et qui a les yeux qui sentent la bite ,

Ça oui, ça me derange. .!!!
Joseph Marx
Note : 4
Calmons-nous, les amis !
Certains gays sont dans une souffrance existentielle terrible.

Qui sommes-nous pour tourner le dos aux homosexuels ?


Des...inconscients ou quoi ?
LifeInstructor Niveau : Loisir
Note : 2
Un truc que t'oublies de dire, génie, c'est que chez ces mecs, le culte du corps est très présent, donc ils passent leur vie à soulever de la fonte.

Va faire un tour en salle de muscu, ya pas mal de " tafioles avec les yeux qui sentent la bite "

seulement ces mecs ont des bras de routiers, ils te mettent une baffe ils te coupent en deux.
Joseph Marx
Note : -2
Stay calm, my doux rond Ron !
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
Note : -2
Message posté par pazala
"les dep qui disent que jsuis homophobe peuvent aller se faire en*culer"
Avec le mariage gay, jcrois qu'on a eu notre quota de sujets sur les minorités "opprimées"


ORELSAN!!! Mon Chériiiii! (Je viens de me rendre compte que ma phrase passait plutôt mal vu l'article...)
Note : -122
On a le droit de s'en f.outre?

Ce sujet fait partie d'une campagne de presse contre l'homophobie. Pourquoi pas? Mais bon...bof, quoi!

Ils veulent quoi, les gars du Paris-Foot-Gay? Qu'on accepte de voir deux joueurs se rouler une pelle après une victoire?

Qu'on arrête de gueuler "Encu.lé!" lors des dégagements de gardiens? Comme ça, on entendra pas de gros mots lors des transmissions télé?

C'est quoi au juste le but de tout ça?

La vérité c'est que les homos (j'ai pas osé écrire les pé...) sont devenus intouchables depuis quelques décennies. Et on en rajoute encore une couche?

Ils veulent quoi, en fait? Qu'on se fasse en.culer gaiement?

Captain_H Niveau : DHR
Note : 5
À quand le % d'homophobes sur les sites dédiés au foot ?
Quand on voit les commentaires de certains on se dit que c'est finalement ce qui les rapproche le plus d'un footballeur professionnel.
En espérant qu'ils le prennent pas comme un compliment ...
Pas pour une fois, je ne trouve pas les évidences et les raccourcis de Vikash trop cons.
Sinon, pour ceux qui s'insurgent contre la notion de coming out, et que je comprends très bien, si elle existe, c'est bien qu'il y a un problème et qu'il y a encore du chemin à parcourir avant que l'homosexualité soit "normalisée".
Les gens restent assez graves par rapport à ça, et par rapport à tout ce qui touche la sexualité en général. Et encore, pardonnez-moi de ne dire que des évidences. Plus qu'un sujet grave, je parlerais d'un sujet délicat qui n'est malheureusement presque jamais traité avec le tact nécessaire.
 //  Chelsea
Note : 2
Rares sont les fois où on voit Ron aussi à fleur de peau. Après...




(hihihi)
H2O
Note : 5
Message posté par brad bidd
Un homo c est pas derengeant,

Mais une tafiolle qui braille comme une petasse, maniérée, et qui a les yeux qui sentent la bite ,

Ça oui, ça me derange. .!!!



Tout à fait d'accord.
C'est comme un noir ou un arabe, c'est pas dérangeant.

Mais un bougnoule ou un nègre qui pu ou qui vole à tout va,

Ça oui, ça me dérange !


Hormis ça, tu dois avoir un vrai problème avec ta sexualité.
Message posté par Magikk
Rares sont les fois où on voit Ron aussi à fleur de peau. Après...




(hihihi)


Il m'est tombé dessus, j'étais toute retournée !!
Je crois en fin de compte qu'il y a bien plus d'homosexuels refoulés que d'homosexuels opprimés dans le foot. Il est peut-être là le problème ....
juda
Message posté par El Xeneize
Pourquoi on parle autant d'homosexualité actuellement vu que cela existe depuis la nuit des temps , alors que l’hétérosexualité est en crise en France depuis plus de 20 ans ?

Mais la curieusement y'a plus personne pour en parler !

Je pourrais écrire que si certains sont gays en France c'est qu'ils ont lâcher l'affaire avec les femmes Françaises très hautaines et superficielles que l'on voit régulièrement dans les grandes villes !
A prendre au second degré . ( m'enfin pas trop non plus )

La femme moderne n'a plus besoin d'hommes , elle a son porte monnaie !
effet boomerang de l'ultra féminisme .
( sans connotation matcho )

La misère social c'est pas que le mendiant que tu verra , c'est aussi les sites virtuels de rencontre payant qui se sert de cette fracture homme-femme dans cet époque moderne concernant le relationnel !
( entre autres )

Et de ce coté pas de sortit du placard médiatique concernant ce sujet , on tente de contrôlé ton cerveau avec une nouvelle qui est tendance , mais toujours en cachant les vrais problèmes récurent de la vie socio-économique .

Sacré mascarade ce nouveau siècle !!!








ouais jsuis d'accord. elle s'habille de maniere provocante et quand tu les regarde elle t'accuse presque de viol...
Comme si elle voulait te faire culpabiliser de tes pulsions sexuelles...

pas pour rien que l'industrie porno explose...

ils profitent juste de la misere sexuelle de beaucoup d'homme...
Note : 2
Juda, je sais pas si tu es au 6ème degrés, mais là t'envoies du lourd quand même !
Note : 1
Y'a des commentaires qui font vraiment trop peur quand même.
 //  Fidèle de Liverpool
Si je regarde du foot ou du sport, c'est pas pour savoir si le mec/meuf il prefere les hommes ou les femmes mais si il/elle "performe" sur le terrain.

la vrai question pour moi : etre gay (refoulé/opprimé/whatever) cela change quelque chose au niveau performance sportive ?
Probablement, en tout cas ce qui est sur c'est que le joueur qui ferait son coming out aujourd'hui, que ce soit sur le terrain (tout les coup sont bon en district pour faire degoupiller un gars alors en pro) ou en tribune ( je pense que certains commentaires sur ce fil semble me donner raison) il va ce faire briser mentalement. si tu sors du carcan "travail famille patrie" assaisonné a la morale judeo-chretienne tu es jugé c'est un etat de fait.
je ne m'attardes pas sur le raccourci cité>racaille>musulman, dans une cité il y n'y a pas que des racailles, les racailles ne sont pas forcement musulman et j'estimes ne pas connaitre suffisament (pas du tout) cette croyance pour me faire une idée sur leur tolerance a l'homosexualité.

derriere tout ce laius, est ce que franchement c'est au football (et au sport en general) de regler 21 siecle d'obscurantisme religieux?
et plus generalement quelle est la situation du sportif homosexuel disons par exemple en espagne italie ou amerique du sud (exemple pris deliberement car je sais que ce sont des pays/continent ayant un rapport a la religion bien plus important que la France).

TL,DR
aucun interet, changer la perception de l'homosexualité dans le football (et le sport en general) ne changera pas la perception de l'homosexualité dans la société.

Le PFG aura une credibilité a mes yeux le jour ou il sera un club omnisport.
Note : 2
T'es tres fort toi a parler d'obscurantisme religieux ! mais c'est revelateur de ces soi disants défenseurs des droits gays: le pretexte des bonnes intentions pour attaquer la religion et les valeurs traditionelles au nom du "progres". quelle hypocrisie, profiter de la souffrance de certains gays pour assouvir ses fantasmes anticléricaux ! oui les religions pronent une morale centrée sur la famille et veulent éviter une normalisation de l'homosexualité. Est-ce un crime ? Au moins, leur position est sincère et n'est pas opportuniste.
C'est assez triste d'en arriver au point où lorsque, dans une société, on témoigne un minimum d'attachements à des valeurs traditionnelles, on est systématiquement attaqué et ringardisé.
Note : 21
Très bon papier. Juste, mesuré, intelligent.

En revanche comme à chaque fois que le sujet est évoqué sur le site, les commentaires rivalisent de beauferie, souvent inconsciente. Heureusement que quelques uns relèvent le niveau, dont ceux toujours éclairés de Ron Harris. Je serai toujours fasciné par tous ceux - innombrables - qui, sous prétextes qu'ils ne sont pas directement touchés par un problème, vont considérer que ce problème n'existe pas. L'empathie est vraiment quelque chose qui se perd, de nos jours. Je me demande dans quelle mesure, à la longue, je ne finis pas préférer le type franchement homophobe à celui qui, drapé dans l'increvable "je suis pas homophobe mais" vient faire un speech sur le mode "et alors ? on s'en fout s'il y a des homos dans le foot, c'est un non-débat" (sous-entendu pitié, n'en parlons pas, ça n'a aucun intérêt. Surtout pour nous intérêt). Une fois pour toutes la question n'est pas de savoir si untel s'expose (ou non) avec une femme ou un homme, mais bien que chacun puisse s'exposer avec qui il veut sans avoir à subir de répercussions, ce qui est bel et bien le problème aujourd'hui.
Comme tu le dis kasmin, c'est un problème de société que l'on retrouve dans le milieu du foot. Alors comme dis plus haut est ce en réglant le problème dans le foot qu'on avance au niveau sociétal?
Après concernant cette enquête moi je me demande ce qu'elle montre, del'homophobie dans les centres de formation et par extension dans le foot ou plus simplement (et peut être plus tristement) un problème d'éducation général dans les centres de formation et plus généralement chez notre jeunesse.
Une enquête sur leur rapport à la femme conclurait assurément à la misogynie dans le milieu ......
Rien qu'en voyant le titre de l'article je savais que les commentaires allaient etre geniaux.

J'avais peur d'etre decu mais vous envoyez du lourd les gars.
Message posté par laudrup all night
très drôle. pour info : pauleta est gay.


J'ai dit pas étonnant mais j'ai rien contre les gays
Note : 1
Message posté par france98
Comme tu le dis kasmin, c'est un problème de société que l'on retrouve dans le milieu du foot. Alors comme dis plus haut est ce en réglant le problème dans le foot qu'on avance au niveau sociétal?


Non. C'est en traitant le problème partout simultanément qu'on finit, à (long) terme, par le régler. Bien entendu, il est idiot de stigmatiser le foot. Cela dit, si ma mémoire est bonne, l'enquête du PFG qui a ramené le sujet sur le tapis ces derniers jours portait sur de nombreux sports, cela a simplement été réduit en "le foot est le sport le plus homophobe" par les médias qui ont relayé l'info, mais ce n'était pas forcément glorieux ailleurs, que ce soit clair. Quiconque connaît le milieu du rugby (par ex) sait que ce n'est pas le dernier endroit au monde où on entend des remarques de type "c'est pas un sport de..." (je me serais même attendu à ce que le rugby se retrouve devant le foot). En réalité, il faut voir également que le sport en général n'est tout de même pas très avancé sur ces questions ; tu rappelles à juste titre que c'est un problème de société mais, à l'inverse, on peut aussi remarquer qu'il y a de nombreux milieux dans lesquels ce problème n'en est pas ou plus un et que, par rapport à la société "en général", les milieux sportifs sont souvent complètement à la ramasse. Dans ma boite, comme j'en suis sûr de nombreuses autres, il y a des tas de d'homos qui s'assument comme tels sans que cela pose aucun problème. Sur ce point, le foot est clairement rétrograde, je ne vois pas de raison de se mettre la tête dans le sac en niant l'évidence, même si on adore tous le foot ici. C'était ce que je voulais dire dans mon précédent commentaire, qui je le reconnais était un peu "emporté" :)
CasimirCDF Niveau : DHR
Note : 3
Message posté par Lecoupdufoulard
Ne pas approuver l'homosexualité n'est pas un délit et est légitime, n'en déplaise à la dictature de la pensée qu'essaient d'établir les médias en général, et je ne vise pas en particulier So Foot Ce genre de campagne est selon moi inutile, l'homosexualité et les homosexuels ne méritent que l'indifférence, et je m'étonne qu'on puisse s'émouvoir du coming-out de ce basketteur. Chacun fait ce qu'il veut, chacun approuve ce qu'il considère juste. Pas besoin d'en faire plus.


Sans déconner. Soit tu ne sais pas ce que veut dire légitime, soit tu fais partie de ses homophobes primaires qui ne connaissent rien à rien. Non, il n'est pas légitime de ne pas approuver l'homosexualité, tout comme il n'est pas légitime de penser que les noirs ou les juifs sont une sous-race parmi les hommes.

A la limite, que tu n'approuves pas ce que font les homos, soient, c'est ton problème. Mais de là à dire qu'il est légitime de ne pas approuver l'homosexualité, c'est digne des régimes qui punissent l'homosexualité par des peines de prison.

Et non, les homos ne méritent pas que l'indifférence, justement. L'indifférence, c'est quand tu passes à côté d'un homme en train de souffrir, qui a besoin d'aide, et que tu détournes le regard pour ne pas lui apporter le peu de réconfort ou simplement lui tendre la main.

Et quand je vois que tu récoltes 8 commentaires positifs pour ce genre de stupidité digne d'une autre époque, ça me conforte dans l'idée que le PFG a encore beaucoup de boulot devant lui.
CasimirCDF Niveau : DHR
Note : 1
Au final, certains des commentaires de cet article ne font que confirmer les résultats de l'enquête du PFG.
Joseph Marx
Note : -29
Pauvre homme blanc, hétéro et non juif : personne ne te défend. ;-)
Joseph Marx
Note : -1
Quand bien même tu serais très pauvre...
Comme ça a pu être évoqué plus haut, le foot n'est clairement pas le sport le plus virile. Je dirais même plus : le foot est d'autant plus homophobe qu'il a besoin de prouver sa virilité autrement que par le jeu (qui n'est pas fait que de rapport de force physique). Je pense par exemple que l'homosexualité pose moins problème dans le rugby que dans le foot, car la sexualité y est déconnectée de la question de la virilité, déjà réglée sur le terrain.
Lecoupdufoulard Niveau : Loisir
Note : 3
Message posté par CasimirCDF


Sans déconner. Soit tu ne sais pas ce que veut dire légitime, soit tu fais partie de ses homophobes primaires qui ne connaissent rien à rien. Non, il n'est pas légitime de ne pas approuver l'homosexualité, tout comme il n'est pas légitime de penser que les noirs ou les juifs sont une sous-race parmi les hommes.

A la limite, que tu n'approuves pas ce que font les homos, soient, c'est ton problème. Mais de là à dire qu'il est légitime de ne pas approuver l'homosexualité, c'est digne des régimes qui punissent l'homosexualité par des peines de prison.

Et non, les homos ne méritent pas que l'indifférence, justement. L'indifférence, c'est quand tu passes à côté d'un homme en train de souffrir, qui a besoin d'aide, et que tu détournes le regard pour ne pas lui apporter le peu de réconfort ou simplement lui tendre la main.

Et quand je vois que tu récoltes 8 commentaires positifs pour ce genre de stupidité digne d'une autre époque, ça me conforte dans l'idée que le PFG a encore beaucoup de boulot devant lui.


J'ai justement hésité à employer le mot "légitime", mais étant donné la superbe pub qui s'affichait en plein milieu du texte que j'écrivais, je suis passé à autre chose. L'expression est peut être un peu maladroite je te l'accorde. Disons que j'entends par là "rien d'anormal", "relatif à la liberté de conscience de chacun". Selon toi, n'a-t-on pas le droit d'adopter une position personnelle vis à vis de l'homosexualité ? Chacun, selon ses convictions peut approuver ou pas une pratique, j'ai d'ailleurs du mal à comprendre le parallèle avec le racisme. Surement le sophisme habituel qui consiste à caricaturer inlassablement le genre de positions que je tiens. Caricature encore quand tu parles d'indifférence. N'est-ce pas là le but de tout combat contre une discrimination que d'être indifférent à des critères comme l'orientation sexuelle ? Alors épargne moi tes poncifs sur l'aide à autrui, si les homosexuels souffrent parfois, c'est à cause d'un traitement différent de la société. Le droit à l'indifférence est le droit pour lequel toutes ces associations bien-pensantes devraient lutter si elles n'étaient pas complètement orientées politiquement et idéologiquement. Alors oui, ne t'en déplaise, on peut ne pas approuver l'homosexualité, dans la mesure où cette désapprobation n'engendre pas la discrimination et le rejet de l'autre. Contester ce droit fondamental à la liberté d'opinion et de jugement comme tu le fais, c'est là que je vois "une stupidité d'une autre époque".
 //  Socio de Kalju Nõmme
Note : 1
Message posté par Joseph Marx
Pauvre homme blanc, hétéro et non juif : personne ne te défend. ;-)


Ah ben oui c'est sûr, l'homme blanc hétéro non juif il est discriminé, réprimé, aussi peu considéré que la black musulmane lesb ou le feuj pied noir homo.

Putain* Sofoot des fois c'est le rejeton caché d'Atlantico et de l'Equipe.
CasimirCDF Niveau : DHR
Note : 3
Je me doutais bien que la sémantique utilisée dans ce genre de débat serait plus que casse-gueule. Et le mot légitime en fait partie. Tel que je te lis et te comprends, j'en déduis un truc du genre : ne pas approuver l'homosexualité, sous entendu l'amour entre deux personnes du même sexe, est légitime, donc conforme à la loi, ou reconnu par la loi selon l'interprétation que l'on en fait.

Or, c'est exactement la définition de l'homophobie, à savoir l'hostilité ou le rejet de préférences sexuelles de personnes du même sexe. Et ça, ce n'est pas légitime si l'on veut rester dans ce type de sémantique. Et c'est là que ça rejoint ma comparaison sur le racisme. Un simple effet de démonstration.

Après, je peux concevoir qu'il existe une frontière entre ceux qui haïssent les homosexuels, et ceux qui n'approuvent pas les relations entre des personnes du même sexe, souvent par conviction religieuse, parfois par ignorance. Malheureusement, ou heureusement, je ne me permettrai pas de juger, la loi ne fait pas cette distinction.

D'où ma phrase où je dis que je peux concevoir le fait que tu n'approuves pas les relations homosexuels, sans pour autant le comprendre.

Concernant l'indifférence, je suis plutôt partisan du droit à la différence, sans pour autant susciter la haine, les insultes et la violence. Se serait se foutre la tête dans la sable que de nier que la communauté homosexuelle rencontre une certaine forme de violence, autant morale que physique. Alors jouer sur l'indifférence, non. Encore une fois, le terme d'indifférence prend un double sens dans ce cas. Détourner la tête et nier les problèmes rencontrés par cette communauté, ou alors dans l'autre, le fameux droit à la différence qui devient le droit à l'indifférence. Tes explications sont suffisamment explicites pour savoir dans quelle catégorie te ranger, ce qui, amha, manquait dans ton premier post.

Mais je ne comprendrais jamais pourquoi l'homosexualité en dérange certains.
CasimirCDF Niveau : DHR
En réponse @ Lecoupdufoulard.
Juju la Terreur Niveau : DHR
Dans le monde du foot, si tu es gay ET noir, tu as tiré le jackpot !
Joseph Marx
Note : -1
Message posté par Steak
Ah ben oui c'est sûr, l'homme blanc hétéro non juif il est discriminé, réprimé, aussi peu considéré que la black musulmane lesb ou le feuj pied noir homo.
"Black", "feuj" ? Tu as utilisé ces termes pour ne pas les discriminer, réprimer ? :D
Note : -6
Je n'ai pas vraiment saisi l’intérêt de l'article...
Pourquoi So Foot, magazine décalé, s'est mis à la mode débile du débat homosexuel?
Peut-on arrêter de parler de cette minorité qui n’intéresse personne?
S'ils sont homos refoulés, ils n'avaient qu'à choisir la norme et basta!
Depuis quand la sexualité appartient au domaine public.
juventinho_88 Niveau : District
Message posté par laudrup all night
merci pour ton commentaire juventinho88...certains Américains disaient je ne comprends pas cette envie qu'ont les Noirs de prendre le bus...


LOL bien joué
CasimirCDF Niveau : DHR
Message posté par matthieup
Je n'ai pas vraiment saisi l’intérêt de l'article...
Pourquoi So Foot, magazine décalé, s'est mis à la mode débile du débat homosexuel?
Peut-on arrêter de parler de cette minorité qui n’intéresse personne?
S'ils sont homos refoulés, ils n'avaient qu'à choisir la norme et basta!
Depuis quand la sexualité appartient au domaine public.


"la norme"... Tu peux préciser ?
Message posté par juda
En meme temps, le paris foot gay... jveux dire, est-ce qu'on a besoin de savoir ce qu'ils font chez eux une fois les portes fermees?

c'est une sorte de provocation...


T'es ironique là? Nan parce que si t'es pas ironique, les associations de défense des femmes violées, elles font de la provoque en dénonçant les viols?
Note : -2
Message posté par CasimirCDF


"la norme"... Tu peux préciser ?


La normalité sexuelle, celle qui permet la reproduction.
Pas besoin de faire un dessin, si?
Note : 2
Message posté par Lecoupdufoulard
« Cet état de fait est la conséquence d'une séparation sociale des sexes historique : les jeux antiques étaient réservés aux hommes, les arts de la guerre (martiaux) également et l'essor plus récent des sports modernes a débuté avec des participants mâles ». Ou alors une bonne partie des footballeurs sont des débiles et des racailles qui veulent faire les caïds, pas besoin d'une explication pseudo-sociologique. Par ailleurs, le titre de cet article, tout comme la conclusion du rapport relève de la malhonnêteté intellectuelle la plus totale. Qu'y a-t-il de scandaleux a avoir une opinion hostile à l'homosexualité ? On crée sciemment l'amalgame entre une telle opinion et une opinion hostile aux homosexuels. Ne pas approuver l'homosexualité n'est pas un délit et est légitime, n'en déplaise à la dictature de la pensée qu'essaient d'établir les médias en général, et je ne vise pas en particulier So Foot Ce genre de campagne est selon moi inutile, l'homosexualité et les homosexuels ne méritent que l'indifférence, et je m'étonne qu'on puisse s'émouvoir du coming-out de ce basketteur. Chacun fait ce qu'il veut, chacun approuve ce qu'il considère juste. Pas besoin d'en faire plus.


homophobie ordinaire, cachée sous une pseudoneutralité bienveillante, et c'est le commentaire le plus liké de l'article. Ca fait peur.
"Dictature de la pensée". Mots du FN.

J'espère qu'un jour tu auras une opinion minoritaire qui pourrait te valoir d'être lynché/méprisé/ignoré/rejeté, et que tu vivras en permanence dans la peur de la révéler. Devine quoi? Là tu auras l'impression de vivre dans une "dictature". Et pas de la pensée.

Quel recul...
Note : 1
Comment demander à des footballeurs de ne pas tenir des propos homophobes quand on voit les commentaires à cet article.

Je peut comprendre que des individus qui ont quittés la vie en société très jeune, pour rentrer dans un monde étanche et conservateur comme celui du football, ne comprennent pas et s'opposent à une notion aussi intime que celle de l'homosexualité.

Mais que des gens partie prenante d'une société,ayant la possibilité de rencontrer des homosexuels et de s'ouvrir l'esprit, tiennent des propos aussi détestables que ceux que je vient de lire, ça je ne le comprendrais jamais.

J'ai hâte que quelqu'un de votre entourage, ou vous-même qui sait, découvre son homosexualité, pour que vous compreniez la violence et le rejet sociétale, violence qui vient se rajouter à la difficulté personnel d'accepter son orientation sexuelle.

Mais j'en voit déjà qui brandissent l'argument de la liberté. Une superbe notion souvent utilisé à mauvaise escient pour défendre des positions punit par la loi.

Des magazines comme So Foot essayent de prouver que le football n'est pas un sport de beaufs, notamment au travers d'article comme celui-la, très bien écrit au passage.

Mais je pense que le combat est perdu d'avance, et qu'il faut se rendre à l'évidence: le football,des supporter au joueurs, en passant par les dirigeants, est bel et bien un sport de gros beaufs, ignorant dans tous ce qui ne concerne pas son sport ( et encore !).

Amère constat, heureusement à nuancer quand on voit des interventions comme celles de Casimir, RonHarris ou encore Khazim ( désolé si j'écorche).

Tldr: Merci So Foot, c'est pour ce genre d'article que je vient encore sur le site, en espérant que ces commentaires ne sont pas représentatifs de votre lectorat.
hetverdrietvanbelgie Niveau : Loisir
Message posté par Gustavo Fring
Une question me taraude: si t'es gay, dans les douches, autant de sexes qui pendent, moites qui plus est, ça te fait quelque chose ou pas ? Erectiquement parlant j'entends.
You can call me Heisenberg, BITCH !


Si tu vois ta mere ou ta soeur a poil t'as la gaule ? Les mecs sont pas des animaux.
Note : -888
Rien contre les homos, mais cette idée de la pensée unique, celle que tout le monde doit accepté sinon t'es un ringard, facho, un conspirationniste etc. ca me donne envie de vous ch*er dans la bouche :)
Pourquoi cette propagande de So Foot pour qu'on se fasse taper au derche ?
 //  Amoureux d'Arsenal
Note : 1
Message posté par matthieup


La normalité sexuelle, celle qui permet la reproduction.
Pas besoin de faire un dessin, si?


La nature dit comment se reproduire, pas comment prendre son pied sexuellement. Si deux gars aiment se tailler des pipes, ou se prendre par derrière, qu'ils le fassent. Ils ne seront pas anormaux pour autant.
 //  Amoureux d'Arsenal
Je répondais à Mmtthieup.
Joseph Marx
Note : -2
Je soutiens la cause homosexuelle, totalement et pleinement.

Cessons la haine ! Faisons-nous des bisous ! :p
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Message posté par Magikk
Rares sont les fois où on voit Ron aussi à fleur de peau. Après...




(hihihi)


Mais grave xD
GenzoLloris Niveau : DHR
Pour l'homophobie, je ne cautionnerai aucunement les raccourcis racaille-banlieusard-musulman.

Je blâmerai plutôt les centres de formations où la question de l'ouverture d'esprit est complètement négligée de cesgamins enfermés en vase-clos dès leurs 14 ans et lâchés sur les terrains dès 17 ans. Leur homophobie vient plutôt d'une méconnaissance profonde, un peu comme les villageois du fin fond de l'Alsace acquis au FN mais qui n'ont jamais du parler ou même voir un seul musulman/noir (et question homo d'ailleurs cela ne doit pas être mieux ^^). Ils n'ont pas l'ouverture d'esprit que beaucoup acquierent surtout à la faculté où on rencontre d'autres cultures complètement extérieures au milieu politique et social (j'ai rencontre des musulmans pas racailles pour un sou et des gens ouvertement gays et je dois pas être le seul).

Pour preuve, Adil Rami, totalement muslim et rare footballeur pro à ne pas venir des centres de formations, avait joué le jeu à poser dans le magasine gay Têtu dans la bonne humeur. Pareil pour Giroud, posant sans complexe torse-poil en slip à la couverture de ce même Têtu à l'époque qui, tricard alors au centre de formation de grenoble, avait fait des études de comptabilités à la fac en parallèle au cas où (qui les aurait poussé plus loin que le niveau DEUG s'il n'avait pas cartonné à MOntpellier).

Il n'y a pas de raisons pour que l'homophobie ne disparaisse pas lentement mais définitivement du football.

Faut-il rappeler avant de gagner 5 coupes du monde, le football brésilien était le milieu le plus raciste qui soit jusque dans les années 1930 réservant ce sport à l'élite blanche du pays ? Les noirs étant bannis et les joueurs un peu metis obligés de se poudrer le visage à la farine de riz pour faire illusion...
Les choses ont bien changés depuis, non ?

Donc hors de question de sombrer dans le fatalisme.

Pour cela, il faudrait qu'un footballeur de la ligue 1 (qui existerait et se cacherait assez bien pour éviter les rumeurs) ose le coming out pour entraîner ce changement de mentalité. Un qui aurait le courage de mettre en jeu sa carrière pour réparer un état de fait injuste (je préfèrerai cette version que celui contraint à la paperazzade volée d'un Closer).
Partenaires
Le kit du supporter Vietnam Label Trash Talk basket
28 103