1. //
  2. // 1/2
  3. // Uruguay/Pays Bas

Les Flamands roses

Les Oranje voient la vie en rose. Normal, ils sont favoris de cette première demie. Ensuite ils aimeraient sûrement retrouver en finale les maillots blancs frappés de l'aigle noir, histoire de solder des vieux comptes. Du coup, ils ont promis de faire du beau jeu, de s'enflammer pour écarter pour de bon la Céleste. Les Flamands osent ?

Modififié
0 2
Que les abrutis qui attendent une analyse sur « l'exploit » de Chavanel quittent ce site immédiatement. Le cyclisme, c'est pas du sport, c'est de la belote. Mais que les vieux croûtons qui ont vu Hollande-Uruguay 1974 restent : ça nous fera des beaux souvenirs. Bon, déjà, c'est l'unique match de coupe du monde où les deux pays se sont affrontés... Rappelez-vous (voix de Michel Drucker)... C'était le 15 juin 1974 à Hanovre... Il faisait beau et le monde entier était doublement hypnotisé par la couleur orangée du maillot des Pays-Bas et de la lumière filtrée orangée aussi (rousse, disons) de l'affiche d'Emmanuelle, film érotique interdit au moins de 18 ans. D'ailleurs, on disait pas les « Péiba » , on disait la « Hollande » . Rigolez pas avec ces choses-là, mécréants ! Avant, pour la Suède, ça s'écrivait Sverige (sur les panneaux d'affichage), maintenant, c'est « Sweden » . A l'anglaise... Pauvres Suédois déculturés. C'est pour ça qu'ils sont pas en Afrique du Sud, bien fait pour eux ! Donc, en 74 le public chantait des « HOOOO-LAN'D ! » Enfin, le public... C'était déjà la marée orange (voix-documentaire de Dussolier)...

C'était beau et les Hollandais étaient très beaux. Juste avant le match, gros plans sur le banc batave : des gars aux cheveux longs, sourires jusque-là, des petits saluts au monde entier : « On est là, et vous allez voir ce que vous allez voir ! » . Et on a vu... Ce 15 juin, donc, premier match de la Hollande, contre l'Ururu... Le tourbillon dès les premières secondes : Cruyff à la baguette, ça partait de partout, ça combinait de tous les côtés, ça bouffait la plage des Bleu-Ciel. La marée orange sur la pelouse... Johnny Rep avait marqué dès la 16ème minute. On avait compris, c'était plié. Après les Uruguayens pourriront le match avec violences, anti-jeu, tricheries, les vaches ! Rep doubla la mise à la 86ème : 2-0, la Hollande en finale. Si, si ! On le savait déjà : personne ne pourrait les arrêter. Enfin, si... Les maillots blancs frappés d'un aigle noir.


La Tulipe en Finale !

Voilà, tout ça pour dire que la Hollande est favorite ce soir. Même s'ils refusent de l'avouer, les Hollandais se sentent déjà finalistes. A cause déjà du passé, qu'ils le veuillent ou non. Pour le reste, c'est purement arithmétique : ils ont gagné leurs cinq matchs depuis le début, dans le temps réglementaire et l'équipe-type est pratiquement au complet parce que De Jong et Van der Wiel sont suspendus. Et puis, les Hollandais savent bien, et avec raison, que c'est cette année ou jamais ! Ou du moins pas avant longtemps. La génération de feu qu'ils possèdent, notamment en attaque, ça ne se retrouvera pas de sitôt. La Hollande n'a pas l'immense réservoir argentin et brésilien, ou l'immense hangar à saucisses de l'Allemagne, ni même encore l'élevage en batterie de Bleus formatés.

Prenez Van Bommel, l'homme clef des Oranje : il a 33 ans et dans quatre ans, il ne rentrera plus dans la serrure. Idem pour l'increvable Kuyt (29 ans) ou pour Van Bronckhorst (35 ans). Pour tous les autres astres solaires, Van Persie, Robben, Sneijder, Van der Wart, Huntelaar, Robben, ils seront tous trentenaires en 2014. Au rythme où ils vont morfler dans leurs grands clubs respectifs (championnat + Ligue des Champions), ils seront totalement rincés pour espérer battre les maillots blancs frappés de l'aigle noir au Maracaña en juillet 2014.

[page]
Les Hollandais, moulins à vent ?

Donc, voilà, pas de surprises : tout le monde est là, en gros. Mathijsen est de retour dans l'axe de la défense. C'est Boulahrouz qui remplace Van der Wiel. Pas mauvais, Boulet-rouge, un peu fébrile souvent, un peu brutal, parfois. On parle aussi de l'option ultra offensive avec Van der Vaart à la place de De Jong. Mais ce sera plutôt De Zeeuw qui le remplacera. Oui, on sait : De Zeeuw, c'est un nom de cycliste bon grimpeur qui brille dans les cols. Mais, le cyclisme, c'est de la belote ! Alors changez de site. Non, sérieux : que dire de plus qu'on ne sait déjà ? Que Sneijder est divin, un peu comme le grand Baggio d'avant ? Qu'en défense, y'a parfois des trous d'air ? Que Stekelenburg a fait oublier Van der Sar ? Que Van Persie en 9 est une catastrophe et que c'est pour ça que la Hollande ne gagnera pas cette Coupe du Monde ? Que Mark Van Bommel va mettre l'arbitre ouzbek Irmatov dans sa poche en lui racontant une bonne vanne de cul dans sa langue ? Enfin, en face, y'a de la casse : Suarez, de l'Ajax, est suspendu, tout comme Fucile. Lugano et Lodeiro sont incertains, comme Abreu. Là, ça fait beaucoup... En plus, les Célestins ont joué une prolongation, des tirs au but, ils ont flippé sec face aux Ghanéens, ils n'ont pas gagné tous leurs matchs (0-0 contre Raymond !), le public ne leur sera a priori pas favorable, et le 15 juin 74 les désigne comme losers de la soirée ! Raisonnement impeccable, hein !

Non... L'équipe d'Uruguay est l'équipe la plus intelligente du tournoi : pas la meilleure, pas la plus talentueuse, pas la plus physique. Juste la plus intelligente, celle qui tire le meilleur profit de son collectif, celle qui ne panique jamais. Une force mentale qui rappelle les Pumas argentins à la Coupe du Monde de rugby 2007, bien drivés par leur génial Agustin Pichot. Là, c'était Lugano. Comme il est a priori absent, leur leader moral sera donc Forlan. Logique... Attention, la Hollande ! Si vous voulez retrouvez les maillots blancs frappés de l'aigle noir, ne sous-estimez pas le Ciel bleu. Surtout s'il est clair...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Que les abrutis qui attendent une analyse sur « l'exploit » de Chavanel quittent ce site immédiatement."

Quand j'ai lu cette phrase, j'ai compris tout de suite qui avait écrit l'article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2