1. //
  2. // 16ème de finale

Les favoris au rendez-vous

La pléiade de rencontres de Ligue Europa s'est achevée ce jeudi soir. Et les gros bras sont quasiment tous passés à l'exception de la Lazio Rome. Les deux Manchester ont assuré, les clubs espagnols ont confirmé et les équipes néerlandaises ont supplanté les Portugais. Bilan des seizièmes de finale retour sans grandes surprises.

Modififié
0 0
La Ligue Europa 2011-2012 va en faire saliver plus d'un cette année, n'en déplaise aux clubs français. Tous les favoris se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la compétition avec encore quatre reversés de la grande Ligue des champions. Manchester City a ouvert les hostilités ce mercredi soir en infligeant une sévère fessée à Porto (4-0), tenant du titre. Les Citizens ne sont pas là pour rigoler et ils se voient déjà aligner un bon doublé Coupe d'Europe-championnat des familles, même avec la C3. Les trophées font bander les Anglais, ce n'est pas Sir Alex Ferguson qui vous dira le contraire. Le manager des Red Devils l'a clairement signifié, il souhaite remporter le seul trophée qui lui manque à son palmarès. Les jeunes de Manchester United (Fabio, Smalling, Jones, Cleverley) ont plié à domicile (défaite 2-1) mais ont su garder leur avantage de l'aller contre une Ajax Amsterdam joueuse qui peut maudire le tirage au sort.

Les Espagnols en force

Des Mancuniens qui rencontreront l'Athletic Bilbao au prochain tour. Les Basques ont connu les pires difficultés pour éliminer les Russes du Lokomotiv Moscou (1-0 au retour) accrocheurs mais trop laxistes. Les protégés de Marcelo Bielsa s'offrent le droit de visiter Old Trafford. Prends ça le PSG ! Valence et l'Atlético Madrid poursuivent également leur route. Les Valencians ont mis fin à la première campagne européenne de Stoke City grâce un but de Jonas. Les Colchoneros ont eux assuré face à une Lazio Rome extrêmement faible (1-0) qui va perde son coach Edy Reja démissionnaire depuis plusieurs heures. Deux clubs anglais, trois équipes espagnoles et les Italiens dans tout ça ? Les Lazialistes ont plié bagages mais l'Udinese poursuit sa route. Même sans Di Natale, les Transalpins ont cartonné le PAOK Salonique (3-0) grâce à des pions de Larangeira, Floro Flores et Domizzi.

Les Allemands continuent eux de dérouler. Le club d'Hanovre a éliminé le FC Bruges et affrontera une autre équipe belge au prochain tour, le Standard de Liège, qui s'est sorti non sans mal du traquenard polonais à Cracovie (0-0 au match retour). Raul lui n'a pas encore soulevé la petite Coupe d'Europe, il se verrait bien sur le toit de Bucarest le 9 mai prochain pour boucler la boucle. Ses coéquipiers de Schalke 04 ont dû passer par les prolongations (3-1) pour battre le Viktoria Plzen. Huntelaar y est allé de son triplé, l'attaquant néerlandais peut être fier de ses collègues bataves car les Néerlandais ont placé trois clubs sur quatre en huitièmes de finale. L'AZ Alkmaar s'est sorti du piège tendu par Anderlecht (0-1 au retour), le PSV a enchaîné les banderilles (4-1) face à Trabzonspor, reversé en C3 après avoir devancé Lille en phase de poules de C1, alors que Twente a bonifié son avantage de l'aller contre le Steaua Bucarest grâce à Chadli (1-0).

Le Metalist Karkhov enchaîne les roustes

Les Portugais marquent le pas par rapport à la précédente édition. Les Lusitaniens avaient placé trois clubs dans le dernier carré en 2011, ils n'auront qu'un seul représentant en huitièmes de finale cette saison. Le Sporting Portugal, sous l'autorité de son nouvel entraîneur Sa Pinto, a barricadé face aux Polonais du Legia Varsovie (1-0) après avoir pris tous les risques à l'aller (2-2). Outre Porto, le Sporting Braga, finaliste l'an dernier, s'est fait sortir gentiment par les Turcs de Besiktas. Sinon ? L'Olympiakos donne du rêve au peuple grec en éliminant le Rubin Kazan et le Metalist Karkhov enchaîne une deuxième branlée contre le Red Bull Salzbourg (4-1 après un 4-0 à l'aller). Et si le futur vainqueur de la compet' se trouvait en Ukraine ? Nous on miserait plus du côté de Manchester...

Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0