1. //
  2. // Compte rendu des élections

Trump 1, Hillary 0

Tous les vents étaient contraires. Rien ne devait se passer comme ça. Au bout d’une élection où il aura fallu pour beaucoup d’Américains voter pour « le moins pire » , Donald Trump a retourné Hillary Clinton et les pronostics. Et l’histoire a basculé.

Modififié
2k 155

Donald Trump 1-0 Hillary Clinton


C’est fou les dégâts que peut faire une simple mèche. Au départ, tout ça n’était qu’une blague. Juste un gros monsieur qui s’amusait à balancer tout et n’importe quoi sur une scène pour profiter des fractures d’un pays qui ne sait plus en qui croire. Dans sa vie, Donald Trump a fait de l’eau, des steaks, a relancé l’idée d’un mur, a parlé « d’attraper par la chatte » des femmes et s’est même marré sur le climat. Et ce ne sont que des exemples. Sauf que voilà, aussi improbable qu’une épopée de Sarreguemines en Coupe de France, Trump a débarqué sur scène sous le masque d’un costume de président des États-Unis, comme ça, au réveil. Pas facile à digérer, encore difficile à analyser, mais certainement la conséquence terrible d’une rupture annoncée que certains ne voulaient pas voir. Et cette marijuana à usage récréatif légalisée dans la même soirée en Californie ne changera rien.

Laurence Haïm, 140 caractères et Pronosoft


Il y a des jours pour écrire l'histoire et d’autres pour se retourner le crâne à propos de la nouvelle pochette d’album de Jul ou du forfait de Jean-Michaël Séri avec la Côte d’Ivoire. Les mémoires retiendront que la nuit du 8 au 9 novembre 2016 aura été historique. Pourquoi ? Car on parle là de l’avenir du monde entier, mais surtout de celui d’un pays qui a fait d’un mec né à Enghien-les-Bains à la fin des années 80 un MVP de finale de MLS il y a quelques années, qui a aussi envoyé l’immense Gary Dourdan jouer les spécialistes sur un plateau télé de l’autre côté de l’Atlantique. Rarement la tension n’aura été aussi intense derrière les lunettes de Jean-Claude Juncker ou entre les jambes gonflées de Cuauhtémoc Blanco. Car on parle là d’une bascule dans l’histoire des États-Unis, dans celle d’un monde aussi où le nationalisme devrait avoir définitivement son mot à dire dans les prochaines années et où le soulagement a pris la place de l’enthousiasme au moment d’un résultat final.

Oui, l’heure n’est plus à l’espoir, mais plutôt au choix de raison. C’est comme ça. C’est comme ça depuis qu’un homme qui agitait sa mèche insupportable dans Maman j’ai encore raté l’avion au début des années 90 a décidé de reprendre de volée le Make America Great Again de Ronald Reagan pour se lancer dans une course folle qui l’a vu bousculer les codes. Ou comment passer en quelques mois de l’image d’un homme qui finance des figurants pour remplir ses meetings à celui de finaliste à une élection présidentielle au cœur de la première puissance occidentale en alignant seize victimes sur son chemin. C’est le tableau, et ce, même si en face du vieux Donald s’avance Hillary Clinton qui s’est amusée à jouer avec le disque dur d’un serveur e-mail et reste pour tout le monde la femme de Bill. La même femme qui posait en 1992 à côté d’un futur président des États-Unis en affirmant ne « pas être une petite chose docile assise à côté de son mari » . Elle était cette nuit définitivement plus que ça.

Youtube

Comment s’en rendre compte ? Il suffit de poser le regard sur le trident offensif Boursier-Misrachi-Nuttin envoyé par BFMTV sur la pelouse. Le visage est grave, le costume plus tiré que jamais alors que Laurence Haïm, la langue coupée par ce coquin de Morandini, se déchaîne en 140 caractères. La situation est tellement tendue que Times Square n’ose pas parler pendant que Jared Borgetti a préféré envoyer une armée de sombreros devant la Trump Tower. Le style, toujours. Hillary Clinton débarque dans son QG avec son sourire, un gâteau représentant le buste de Donald Trump attend, lui, le meneur de jeu républicain dans son hôtel Hilton de New York. Trump a allumé la soirée quelques minutes plus tôt et pense que les machines de vote ont des problèmes dans tout le pays. Oui, même Usher à sa belle époque n’aurait pas fait mieux, mais Eric Trump, deuxième fils de, a préféré balancer son bulletin de vote sur son compte Twitter. Idiot et illégal, mais bon pour détendre l'atmosphère. 1h03, Clinton répond en arrachant le Vermont. Trump fauche plus fort : le Kentucky et l’Indiana sont pour lui. Le match est définitivement lancé et avec un objectif de 270 grands électeurs, la Ligue 1 ne se sent pas à l’aise car, plus que jamais, le discours est pour un « tout pour l’attaque » . Pronosoft annonçait une victoire de Hillary Clinton à 1.40. Pas le choix, le déroulé pousse à faire grimper la cote, alors que la bataille de la Floride est plus tendue qu’un vrai Metz-Lorient. Celui du samedi, à 20h.

La Florida et la bave


Côté petit écran, BFM effectue ses changements, les mots s’échangent, les scénarios avec. Protectionnisme contre ouverture. Larmes de MILF à casquettes enfoncées face à inquiétude réelle. Hier, Donald Trump était une blague, sauf qu’à 4h23, le golfeur fait trembler la défense Clinton avec 149 grands électeurs contre 109. L’Empire State Building s’est allumé, John McCain saute sur un sixième mandat de sénateur de l’Arizona, soit une prise de pouvoir en 1987, l’an -11 avant Kylian Mbappé. Trump mord encore les mollets : l’Ohio vient de tomber, indispensable à une victoire finale. Pas ça, pas maintenant. Hillary sort son tweet de motivation, alors que les affamés républicains commencent à baver.


Le New York Times est clair : Donald Trump a 88% de chances de devenir président des États-Unis. Comme si les deux faces de l’Amérique, fracturée avec profondeur depuis plusieurs années, semblaient définitivement incapables de se comprendre. Contre toute attente, le Sénat semble être en passe d’être conservé par les Républicains sur une ligne 4G brisée par le suspense. Poussé par ses soutiens, Trump explose le scénario d’un coup de mèche et soulève la Floride au bout d’un jeu à trois climato-scepticisme, armes à feu et anti-immigration. Ce que personne n’avait imaginé est en train de se produire. La Caroline du Nord tombe. Ivanka Trump se fracasse un ongle alors que la démocratie parle. Puis, c’est l’Iowa, la Géorgie... L’histoire s’est donc écrite ainsi dans un pays qui a définitivement sous-estimé la défiance faite à l’establishment. Comme Montpellier ou Leicester, comme une grosse baffe qui laisse de grosses traces. Il faut maintenant prendre le bonheur ailleurs, car certaines marques sont indélébiles. Celle-là l’est. Celle-là aussi. Putain de mèche.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gunner's Dude Niveau : CFA2
Hé les gars vous voudriez pas parlé foot? Non pas que je n'en ai rien à foutre (au contraire, c'est une putain* de nouvelle de merde*): c'est simplement que l'article est désespérément vide.
Si nous, forumeurs, on veut parler politique, on le fait dans les commentaires, seuls, comme des grands. On a pas besoin de vous et encore moins de vos 2-3 banalités.
Note : -1
Je ne comprends pas pourquoi on a le droit à ce genre d’article sur Sofoot, sa place serait largement plus acceptable sur « Society ». C’est sûr que ce genre d’article sera évidemment commenté par l’ensemble de la communauté Sofootienne car il s’agit là d’un sujet brulant de l’actualité. Il y aura sans doute des commentaires intéressant et d’autres qui le sauront beaucoup moins puis après ça partira en live …

Je pense qu’aujourd’hui les Sofootiens et Sofootiennes sont assez grand et s’ils veulent s’informer sur les élections aux États-Unis ou la texture de la peau du Babybel ils le feront de leurs propres chefs.

Après peut être que ça part d’un bon sentiment de la part de la rédaction Sofoot, peut être que vous aussi les rédacteurs vous aviez envie d’en parler afin d’extérioriser cette situation qui sait …
Mais pas ici s’il vous plait.
1 réponse à ce commentaire.
Ce qui me choque le plus, c'est qu'ils ont réussi à mettre Didi derrière Trump et Clinton.

Je ne parle pas de Tostao qui n'est meme pas présent dans le classement.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Salauds de pauvres, ils ont osé voter pour un mec voulant protéger leur travail, ne pas démanteler l'assurance mise en place par Obama et que les médias ont descendu pendant 1 an.

Concert de pleurs depuis ce matin mais personne n'a encore été capable de dire en quoi Mme Clinton c'etait mieux.

Leçon à retenir de 2016 entre ça et le Brexit: le bon peuple fait ce qu'il veut.
Note : 1
Le Républicains ont passé 8 ans à ralentir Obamacare au Congrès.

Je comprends pas bien ton "point"
Trump/ Berlusconi même topo ce sont des francs tireurs. Ils font comme bon leur semble et nul doute que les clampins retourneront vite leur veste pour suivre le mouvement. Des lois bloquées par la droite ou la gauche pour les faire passer durant leur mandat on en voit regulierement.
T'es sérieux ? T'as bien lu son programme ? Pour info les pauvres aux US ne votent pas pour la plupart (c'est les pauvres wasp de la rust belt qui vont plutôt voter).
A te lire avant l'élection c'était un pays en crise gangréné par la corruption des élites avec 20% de taux de chômage qui subit les assauts répétés des mexicains et des chinois sur les emplois de ses classes populaires.

Je pourrai te dire en quoi Clinton est nettement au dessus mais pas sûr que tu daignes écouter.
En 2016 c'est pas le bon peuple qui fait ce qu'il veut, c'est l'autre peuple qui est tellement persuadé que les populistes passeront jamais qu'il sort pas de son canapé pour aller voter. Participation en très nette baisse par rapport aux élections Obama, à force de dire que Trump passera jamais pas beaucoup de monde s'est déplacé pour voter Clinton.
Elcocolonel Niveau : DHR
Alors certes pour l'Obamacare c'est pas ça, mais en vrai, le programme économique de Trump c'est bien le seul point du personnage qui n'est pas si affreusement horrible que ça. J'avoue en avoir que des copte-rendus français mais y'a du vrai dans ce que Cafu : en gros il veut reprotectionner les emplois industriels aux etats-unis en renégociant les traités de libre-échange et arrêter de se faire avoir par la politique monétaire de la Chine - endetter le pays pour faire une relancer par la conso, OUHOUH l'affreux mec.

J'imagine que son programme fiscal est bien plus libéral que ça et bien sûr donc c'est pas Bernie Sanders, je vois bien le truc, n'empêche que je comprends le commentaire de Cafu. Bon on parle bien des pauvres blancs américains mais bon, dans un sens, si les populations afro-américaines et mexicaines sont les plus payrves et qu'elles votent moins, à un moment tu peux pas blâmer les autres d'essayer un truc. Cet espèce de mépris de classe pour les pauvres qui votent pour des mecs à la Trump et MLP me sidère. Ah les salauds de miséreux à pas voter bien comme il faut Juppé ou Clinton. Si vous comprenez pas le vote Trump par la low middle class et les pauvres blancs, bah écoutez... Après vous pouvez considérer comme notre ami Manuel que chercher à comprendre c'est excuser.

Sûr je lis le commentaire de Cafu sans intention militante de jouer pour la belle Marine parce que voilà, mais je pense qu'en grande partie, il a raison. Si vous lisez l'Amérique comme les blancs de New York et les pauvres mexicains, vous loupez quand même la grande partie du pays agricole et industrielle plutôt ruinée, plutôt beaucoup de droite... Comme en France d'ailleurs où on s'interroge jamais sur le vote rural, semi-rural.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Ah oui, il vont retrouver du boulot : dans les usines de textile, automobile et dans l'extraction du pétrole et du gaz de schisme.

C'est drôle, mais je pensais que la révolution industrielle était terminée dans le pays de la Liberté.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Ah en fait c'est comme le Brexit c'est ça ?

Y a que les cons, les sans dents et rageux qui sont allés voter zut alors. Et pas comme on leur a demandé ni expliqué à grands renforts de Beyonce et De Niro.

Salauds de pauvres!
MaxChampagne Niveau : DHR
Si je pouvais te mettre +10 je l'aurais fait.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Je vote plutôt à gauche pour être honnête mais le mépris de classe m'insupporte assez. Et le déni de démocratie encore plus quand les dirigeants ne respectent le vote du peuple.
Le problème c'est que ce programme économique qui a du sens (je ne sais pas à quel point il est pertinent et réaliste dans le monde d'aujourd'hui) est aussi, comme pour le FN, largement agrémenté de notions du type: "je vais mettre les musulmans, ces terrorristes qui vous prennent votre boulot" dehors".

Ce qui est remarquable, c'est que t'as l'impression qu'il faut forcément mêler ces deux thèmes pour créer un mouvement qui fait venir les électeurs
Les US je connais très bien ce pays t'es gentil. Et je reproche pas au pauvres wasp d'avoir voté en ignorance pour Trump, je leur fais pas ce procès. J'ai jamais prétendu qu'ils étaient débiles... Le procès c'est plutôt à l'encontre de ceux qui se sont pas bougés pour aller voter en pensant que c'était gagné d'avance.
Le programme économique je l'ai lu aussi, et dénoncer les traités de libre échange et notamment l'Alena alors que ses membres sont les premiers partenaires commerciaux du pays est plutôt dangereux. Ça aura forcément un impact et si la demande intérieure est importante, pas sûr qu'elle compense le manque à gagner. Les usines GM et Ford qui font des trucks au Mexique reviendront pas par miracle au US.

Pour la Chine faut pas rêver il peut rien faire à part augmenter les droits de douane pour limiter les importations, il risque pas d'influencer le cours du yuan. Si la balance commerciale est largement en faveur de la Chine, il peuvent se mettre à faire chier les US en stoppant de façon plus aisée les importations également.

L'électorat pauvre blanc (qui reste qu'une minorité de l'électorat Trump) anciennement acquis aux démocrates a basculé dans des zones en déclin (et non déjà déclinées), comme la Pennsylvanie. Toutes les industries comme l'extraction du charbon qui ont pris cher sous Obama espèrent un retournement sous Trump. Mais faut pas rêver Trump ne va pas repeupler Detroit pour autant.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Si tu veux parler de peuple et de démocratie, commence ptetre par te demander pourquoi les Etats à 99% blancs et ruraux sont sur-représentés parmi les Grands Electeurs en comparaison avec les Etats urbains à forte minorités.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
Une CatasTRUMPhe !
Il va peut être falloir ajouter un nom à ton tableau Excel.
Keyboard Warrior Niveau : District
Tellement vrai !
Les Républicains ont compliqué les procédures de vote dans le but avoué d'empêcher au maximum les minorités (qui sont en passe de former un majorité) d'aller voter.

À moins de considérer que ce premier président orange-américain constitue à lui seul une minorité.
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Ahahaha le gaz de schisme, ou comment un lapsus peut devenir mignon !! hihihi
Bonobossis Niveau : CFA2
"gaz de schisme", le lapsus magnifique!

Pour ce qui est de tes autres com', une infographie : http://www.nytimes.com/interactive/2016 … d=pl-share

TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Oh oui, punaise ! Mais bon, ça va, ce n'est pas si hors propos que ça, l'un dans l'autre... !
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Note : 1
Tu ne t'est pas dit que Clinton ne donne vraiment pas envie de bouger son cul?
Alors ça c'est la nouvelle idée à la mode de notre siècle: Les populistes sont élus à cause de l'abstention de leurs opposants.

Mais c'est quoi ces conneries??

Qu'est ce qui te fais dire ça? Qui t'as dis que les abstentionnistes étaient en faveur de Clinton? Les sondages?
Les mêmes que ceux qui disaient que Clinton seraient présidente?

Faut arrêter de se voiler la face. Y'a des gens sur Terre qui ne pensent pas comme toi/moi/nous et qui sont à l'évidence plus nombreux. Et c'est comme ça. Il faut juste accepter que des gens pensent différemment et ne suivent pas la propagande bienpensante journalistique omniprésente.
vennegoor of hesselink Niveau : District
Pour la participation, de ce que j'ai lu elle était de 54 pour cent, contre 57 époque Obama. Donc en fait pas trop nette la baisse.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Voter pour Trump n'est rien d'autre que l'illustration du non-intérêt (ou de l'ignorance...) du "bon peuple" sur son propre environnement.
Qu'il soit sociale, économique, technologique ou encore scientifique.
C'est la victoire de la bêtise à l'état pur.

Et puis, les riches (industriels) ont très probablement tous voté pour Trump. Il promet pas mal d'avantages fiscaux.
MaxChampagne Niveau : DHR
"Voter pour Trump n'est rien d'autre que l'illustration du non-intérêt (ou de l'ignorance...) du "bon peuple" sur son propre environnement.
Qu'il soit sociale, économique, technologique ou encore scientifique.
C'est la victoire de la bêtise à l'état pur."

C'est exactement avec ce genre de discours et de considération que le "bon-peuple" est allé voter Trump.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Si tu continues avec ce genre de discours tu vas pleurer en mai 2017 toi...
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Le "bon peuple", groupe de personne très vague à qui vous faites référence, est allé voté pour Trump car celui-ci les a détourné des sujets majeurs en les poussant à penser à leur propre personne plutôt qu'à la globalité que forme leur pays, et plus largement encore, leur pays dans le monde.

Voilà ce que je veux dire.
Keyboard Warrior Niveau : District
Il y a doc ahurissant qui raconte en creux l'Amérique qui finira probablement par voter pour Trump (le film date de 2011) c'est Into the abyss de Werner Herzog.

Des petits blancs abandonnés, un épouvantable crime gratuit ou presque, la peine de mort, l'omniprésence de Dieu, le tout dans un cycle de violence absurde jamais interrompu.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
C'est mieux quand tu parles de foot cafu cremes, Hillary Clinton est à la base de l'Obamacare... Mais bon comme d'hab faut avoir envie de se renseigner, pas trop la came des amateurs de Trump pas vrai ?
Quant à voter pour un milliardaire par héritage pour vouloir protéger le peuple... Enfonce toi une saucisse dans le cul tu arriveras au même résultat.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Elle est tellement à la base de l'Obamacare que celui qui ne voulait pas le démanteler c'est Trump.

Je ne suis pas partisan du mecheux ou de Marine ni d'aucun politique qui ne soit pas à l'extrême gauche. Avant de me qualifier de sympathisan de Trump demande moi au moins ou je vote hein.

Ton argument sur le milliardaire je ne coprends pas. Faut être pauvre pour être un bon dirigeant? En 2014 la fortune du couple Clinton valait plus de 100 millions de dollars. A partir de combien de 0 on est un salaud ou respectable.
Je te prierai de rester poli, on n'a pas gardé les cochons ni les arbitres ensemble vu que tu supportes Lyon. T es bien agressif ce matin, ça t'arrange pas la victoire de Trump?

Tiens je te rends la saucisse ça te fera un casse croûte^^
Gunner's Dude Niveau : CFA2
Mais qu'est-ce que tu racontes???
Mec, Trump l'a dit: sa première mesure, ce sera de supprimer l'ObamaCare: alors t'es bien gentil de pleurer quand certains (avec lesquels je suis en total désaccord) hurlent à l'ignorance du "peuple" mais si c'est pour faire étalage de ta propre ignorance, ce n'est pas la peine.
En fait tu me scandalises à la manière d'un Trump : tu racontes n'importe quoi sur un ton péremptoire.
Tiens, je t'ai pas pris un site de gauchos en plus : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016 … -trump.php
Gunner's Dude Niveau : CFA2
Je suis agressif et je ne m'en excuserai pas : on parle d'un mec qui a construit sa victoire politique sur la xénophobie la plus éhontée. D'ailleurs, cette nuit, alors que la victoire de Trump se dessinait, à New-York, se réunissait des partisans de Trump devant la Trump Tower et voilà ce qu'ils criaient : "Construisez le mur".


Burk.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
J'aimerais bien que tu me trouves un article qui dit que Clinton voulait démanteler quoique ce soit de ce qu'Obama a fait - et qui provienne pas de Russia Today stp.
Clinton a tenté de mettre en place un équivalent de l'Obamacare sous la présidence de Bill, renseigne-toi parce que, arbitres gardés ensemble ou pas, tu propages des conneries, le genre de conneries qui font élire des Trump.

Je ne te qualifie pas TOI de partisan de Trump, c'est vrai que ça portait à confusion. Par contre je te qualifie volontiers de mec très mal informé.

Si tu comprends pas l'argument sur la fortune... Trump n'a aucune idée des réalités, pas plus que Clinton. Yavait un mec, c'était Sanders. Mais les Yankees obèses préfèrent Trump parce que c'est des putains de racistes nourris à Fox News et à leurs églises de merde (oui généralités je sais, rien à foutre.). Tu veux faire chier les banques ? Mais grave, je suis avec toi. Mais vote pas pour un fasciste putain ya d'autre mecs (encore une fois le "tu" ce n'est pas toi).

Je te dis pas non plus d'aller te faire enculer, la saucisse dans le cul l'idée c'était que le "bon peuple" prend le fouet pour s'automutiler si tu préfères.

Et non la victoire de Trump m'arrange pas. Le mec va torpiller l'environnement pour de bon. T'as des enfants ? Je leur souhaite bien du bonheur maintenant - moi je crois que je vais m'abstenir. Je n'ai bien rien à foutre de l'OL ou de la Roma ou de Messi pour le coup.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Il propose de supprimer l'Obama care pour l'ouvrir à la concurrence puisque selon lui ce serait plus efficace et moins coûteux pour le contribuable et l'état.

Il propose de renforcer les pouvoirs du medicaid qui est réellement l'assurance des plus faibles et des demunis en dotant de son budget les Etats afin d'avoir une meilleure gestion de cet argent destine à ceux qui en chient.

Il veut aussi autoriser l'importation de médicaments pour reduire le coût pour les malades.

Je dois être idiot mais je ne vois pas en quoi ces propositions sont un recul pour le pekin moyen.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ouais donc en gros il veut démanteler l'Obamacare quoi, et il fait des promesses à la place - original, du jamais vu.

Du coup ta première phrase était bien une contre-vérité de A à Z. Trump veut supprimer l'obamacare, Clinton veut le maintenir.

Merci.

Après que le mec soit pas aussi néolibéral que Clinton, dans les paroles c'est vrai et on se raccroche à ça, en espérant éviter par miracle la guerre nucléaire contre Pyongyang et le désastre absolu climatique.
Mais bon, avec le GOP derrière lui et les conseillers qu'il va choisir en conséquence... Je vais pas réécrire ma phrase sur la saucisse, mais économiquement il y a de fortes choses pour qu'il nous fasse du Bush teinté de petites mesurettes protectionnistes.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Pas d'enfants mais je vis dans un pays plus que propre et respectueux de l'environnement mais c'est pas le sujet.

Pour Hillary sur le programme de santé sa proposition c'est d'abaisser l'âge légal pour y être eligible soit tout ce qui n'a pas marché en France par exemple et qui pose déjà problème.

Pas de souci j'ai pas mal pris ton commentaire mais j'ai du mal à saisir la véhémence de certains. Je ne suis pas américain et je crois que si je l'avais été j'aurais pas voté ou blanc.

Les deux sont certainement déconnectés de la réalité oui mais je crois que les présidents millionnaires c'est une tradition aux US.
La distinction entre partis sur l'environnement n'est pas si simple. Certes Obama a fait fermer des mines de charbon (notamment en Virginie occidentale, qui lui a bien rendu voté massivement Trump) mais il a également développé le gaz de schiste (pas vraiment plus propre) en Dakota du Nord, concurrent moins coûteux du pétrole qui a eu pour effet de faire chuter le cours de l'énergie et assuré la croissance du pays pendant ses 8 années de mandat.
Après si tu penses à cet enfumage de première qu'est la COP 21, je peux pas grand chose pour toi.
Keyboard Warrior Niveau : District
La gestion privée (concurrentielle donc) des assurance maladie aux USA fait de son système le plus couteux au monde et entraîne des dérives aussi amusantes que la prescription massive de pain killers opiacés, sous pression des labos, qui a amenée à une explosion de la consommation d'héroïne, parce que moins chère.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Contre vérité oui et non puisque en substance elle aurait garde le nom de la loi et changé le contenu.

La proposition de Trump colle pas moins à l'esprit.

Enfin si ça peut vous faire plaisir j'ai tort vous avez raison mais il n'en reste pas moins que les votants étaient plus séduits par Trump la dessus. Et on regarde ça avec nos yeux français mais aux US le regard n'est pas le même.

Votez Bove, Besancenot et mort au grand capital.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Effectivement tu ne peux pas grand chose pour moi Ubriacone, ni moi pour toi j'imagine.

https://www.youtube.com/watch?v=4lXRM2rg2Sc

C'est clair que la différence avec les démocrates est vraiment ténue.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Les votants du Kentucky qui sont jamais à l'école ni en dehors de leur Etat de cul terreux oui. Les autres non.

Parce que je sais pas si tu sais mais, comme à chaque élection ou presque, les Démocrates ont obtenu plus de voix que les Ripoublicains.
Mais bon vive la démocratie !

--
Et ah oui la petite ironie "mort au grand capital" ?

Bah alors, où sont passées les références au "bon peuple " ?

Je croyais que tu défendais les pauvres, on m'aurait menti dis donc ?
Ce commentaire a été modifié.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Ah non c'etait pas ironique. J'ai déjà vote Bove et pour les représentants d'extrême gauche et je le ferai encore.

Ps: je changerai bien le mode de vote aux US mais c est pas en mon pouvoir.
Que Trump soit climatosceptique, par conviction ou par démagogie, est un fait.
Maintenant explique moi en quoi les démocrates sont plus écologistes?
Le mandat d'Obama c'est l'exploitation massive du gaz de Schiste et des autorisations de forer de nouveaux puits de pétrole sur la côte Atlantique, en Alaska et en même en Arctique (tabou jusque là jamais franchi par ses prédécesseurs).
C'est pas parce que Di Caprio qui roule en Prius, soutient Hillary qu'il fallait s'attendre à une révolution verte. Loin de là.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Au temps pour moi café crème alors, on est raccord.
Sur ton ps, certes, et c'est bien dommage d'ailleurs, mais du coup le bon peuple, voilà quoi.
Ironie du sort, quelques jours avant la victoire de Trump, décédait R. Cicerone, un des plus grands experts US sur le climat, critiquant fortement l'impact humain sur la dégradation de l'environnement ....
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ubriacone
Que Obama et surtout Clinton soient merdiques, et ce sur tout plein de sujets, oui.

Mais ne serait-ce que la ratification de l'accord de Paris par exemple, sur lequel tu sembles chier inexplicablement alors qu'enfin il se passe un début de quelque chose pendant que des pays entiers disparaissent déjà sous les eaux, cette ratification donc, n'aurait JAMAIS pu avoir lieu avec les Républicains.
Puisqu'on parle des démocrates et de Hillary, je te rappelle la phrase du conseiller de son mari lors de l'élection de 1992: "it's the economy, stupid".
Réplique adressée à Bush père qui vantait son bilan à l'international, lui rappelant que seuls les résultats économiques intérieurs prévalaient.
La formule reste d'actualité. Dans leur esprit, l'écologie c'est bien mais trouver une source d'énergie aussi polluante soit-elle, permettant une croissance économique, c'est mieux.
Et pour la COP, comme je t'ai déjà répondu: de la poudre aux yeux. Pour Obama, une énième manifestation de ce storytelling qui aura caractérisé plus que pour n'importe qui, sa carrière politique.
marcassin Niveau : DHR
La "concurence" dans les systemes de santé ne profite jamais au consomateur. Et le systeme public coute moins cher, si si des études l'ont prouvé (cela s'applique aussi à l'éducation).

http://www.physioquebec.com/wp-content/ … -prive.pdf

http://www.ledevoir.com/societe/sante/1 … nistrative

Bref on nous à tellement lobotomisé depuis 40ans que le privé c'est l'avenir car moins cher, il faudrait peut etre se pencher un peu plus sur les faits plutot que sur une idée tellement répandue que s'en est devenue une vérité.
Note : -1
Crétin. Supprimer l'Obamacare est au programme de Trump. Et en plus tu demandes un dessin pour comprendre en quoi Clinton est mieux que Trump ? Ca te saute pas aux yeux ? wow.
Si il n'avait pas les lobbys des armes, du pétrole et de la religion derrière lui, si il n'était pas milliardaire ultra-capitaliste américain qui n'en avait rien à carer du peuple, ton analyse aurait pu être pertinente.Du coup t as juste l'air d'un débile d'extrême droite lambda qui répète bêtement ce que son papa lui a dit.
50 réponses à ce commentaire.
MaxChampagne Niveau : DHR
Après le Brexit, une autre gifle dans la gueule des responsables politiques endormis sur leurs lauriers, persuadés que le monde est figé et que ce genre de choses ne peuvent pas arriver, que c'est utopique.
le peuple en a marre d'être gouverné par des gens qui le prenne pour de la merde.
Le monde change, la politique doit changer aussi et se remettre en question.
Après le Brexit, l'éléction de Donald Trump, quid des élections en France au printemps prochain ?
Une idée les "spécialistes"? Les sondages ?
Il est plutôt intéressant de noter que pour nos pays "du nord", la situation n'a jamais été aussi bonne historiquement et on a jamais autant tiré la tronche en étant persuadés qu'on vivait une époque de merde. La défiance vis-à-vis de la classe politique étant le dernier des sujets à la mode.
Comme si les alternatives radicales proposées étaient constituées a contrario uniquement de personnes qui se lèvent tout les matins avec comme souci majeur le bien commun et celui de ses électeurs, doublé d'une vision d'avenir révolutionnaire qui allait tout changer (en bien of course).

Pour le printemps prochain, Le Pen au second tour et le lauréat de la primaire de droite élu avec un résultat de république bananière (puisque tu poses la question).
On ne doit pas avoir la même conception de ce qu'est une situation "bonne historiquement".
MaxChampagne Niveau : DHR
Je ne suis pas pour les alternatives radicales, je dis juste que le comportement des politiques "standards" poussent les électeurs à voter différemment, cela peut s'apparenter à un vote sanction.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Tiens regarde "historiquement" après une période de chômage j'ai eu le choix entre rien et tenter ma chance à l'étranger. Et on est nombreux dans ce cas la en France je crois.

Sinon historiquement tout va bien!
C'est pas une conception personnelle. C'est un constat statistique. Plus grande période de paix, IDH record et en hausse constante pour "nos" pays avec les USA très bien placés (devant le Canada et la Suède par exemple alors qu'on pourrait penser le contraire).
Après il y aura toujours des pauvres, des chômeurs, des gens qui vivent dans une grande précarité.

C'est sûr que si on habite Detroit ou Lens on a pas la sensation que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais à l'échelle du pays ou du continent on s'est jamais aussi bien porté.
Et il y aura toujours des points à améliorer, ça veut pas dire qu'on est au fond du trou pour autant.
Gunner's Dude Niveau : CFA2
"Plus grande période de paix"??? Tu as dis ça à un Irakien qui subit 3 attentats à la bombe par semaine?

Ah non, tu t'en fous, t'es français.
Gunner's Dude Niveau : CFA2
Il faut arrêter deux minutes : l'IDH comme indicateur (qui date de 1990 donc bon IDH record, ça ne couvre pas une période très large) est bidon. Et surtout, une approche statistique de la colère est absurde : on ne juge qu'à partir des repères avec lesquels on est né. Et cette génération d'après-guerre (et non de "paix"), ce qu'elle vit, c'est une période de paupérisation extrême. Donc non, ce n'est pas un "constat statistique". C'est une défense du capitalisme actuel. Tu en as parfaitement le droit : mais tu as également le devoir de l'honnêteté intellectuelle.
Donc cafu de ta situation personnelle tu tires une conclusion générale sur l'état du pays ?
Dude j'ai jamais dit qu'il y avait pas de pauvres. Et que la situation n'était pas critique pour une frange non négligeable de la population.
Mais croire qu'on est dans la pire période sociétale de l'histoire, et que pour les USA (dont il est question) la situation est dramatique et nécessite un changement révolutionnaire est erroné à mon sens.

Il y a de plus en plus de riches et de plus en plus de pauvres, les écarts ne cessent de grandir. Mais pas sûr que Trump arrive à satisfaire tout le monde et sorte tous ses électeurs "pauvres blancs" de la précarité comme ils ont l'air de le croire.
Bonobossis Niveau : CFA2
Depuis le début des années 80 et plus encore après la chute du mur, chaque étape des réformes d'inspiration néo-classique (Milton Friedman et les autres) fait reculer les acquis sociaux au profit d'une seule et unique classe sociale : ceux qui possèdent le capital. Ce n'est pas un discours orienté politiquement, mais un fait incontestable.

Tous les traités de libéralisation visent des buts semblables et il suffit de se pencher sur chacun d'entre eux pour s'en rendre compte. Pour parler de la zone concernée par le sujet du jour, l'ALENA fut une catastrophe pour les plus faibles et a entraîné l'inverse de se qu'il promettait, une quinzaine d'année après les mexicains par exemple n'ont vu que 10% de leur population avec des revenus en hausse, l'immigration vers les USA augmenter de 400%, l'agriculture vivrière détruite, etc...

"Le dernier des sujet à la mode"
Tu te places en figure morale sans envisager que tu puisse être intoxiqué par la doxa économique et les vertus du pragmatisme.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Pas du tout, je tire juste une conclusion sur mon année de galère et les centaines de gens croisés à Pôle emploi chaque mois qui avaient pas l'air jouasse. Le taux de chômage frôle les 10% toutes categories confondus.

Tu m'accorderas que mon vécu est raccord avec la réalité du pays que ce soit hier ou aujourd'hui.
Saint Jacky Niveau : CFA2
Oui mais avant on avait pas les moyens techniques de nourrir, loger et protéger tout le monde et c'est là toute la différence.

Aujourd'hui on les a largement mais à cause de larbins comme toi qui disent des trucs nazes comme"ah mais c'était pire au Moyen-Age hein" ou encore "yaura toujours des pauvres" ça n'avance pas. Si tout le monde disait "non ce n'est pas acceptable que ce monsieur dorme dehors" on aura fait un grand pas.

Je te souhaite pas une bonne journée tu m'as énervé.
Ca va Jacky pète un coup ça ira mieux. Et t'es pas du tout condescendant c'est sympathique, je t'en foutrai du larbin...

Jamais prétendu avoir la fibre sociale certes, et on peut m'accuser de pragmatisme mais pas d'angélisme pour autant. Mais à l'inverse vous me semblez tous un brin catastrophiques et déprimés, à croire que c'est une plaie monstre de vivre dans notre société actuelle et qu'il vaudrait mieux tout foutre en l'air pour redistribuer les cartes (qui seront à coup sûr mieux distribuées).

Je viens d'un milieu très populaire et sans mérite particulier j'ai fait des études pour avoir un job correct qui a l'opportunité de me faire voyager et d'être au contact d'une variété importante de la population (même les pauvres c'est dire !). J'estime donc que ma situation personnelle est meilleure que celle de mes aïeux, dont la situation actuelle est problématique (bassin minier du nord).

Après si je crois un mec qui dors dehors je lui file un ticket resto, tu pourras toujours me répondre que toi tu l'invites à dormir chez toi. Et prenant le métro à Paris (ah mais je le croyais capitaliste putain) j'en croise tous les soirs en hiver qui dorment à ma station (qui est derrière le périph et du mauvais côté, à l'est, quel mauvais capitaliste je fais). On dirait pas mais je vote à gauche, à lire vos réponse j'ai la sensation étrange d'être un cadre de Goldman Sachs
Enfin, tout n'est pas rose, mais si vous arrivez pas a vous rendre compte de la periode de prosperite dans la quelle vous vivez, mais j'y peux rien, comme j'y peux rien quand on sait que pour les Francais se plaignent de la vie alors que c'est difficile de trouver mieux dans le monde....
Le fait qu'on est le temps d'ecrire sur ces forums caracterise cette chance qu'on a (liberte, technologie, temps libre et donc tunes....)...
Oui, j'aimerai avoir des meilleurs rapports avec mes voisins, moins respirer un air pollue, ne pas avoir mes problemes perso, familiales mais la vie honnetement et en general ici, easy...
14 réponses à ce commentaire.
Lisez donc ça au lieu de pondre des articles vides.

http://www.slate.fr/story/128240/la-mor … outocratie

Totti Chianti Niveau : CFA
Comme je suis un robot, je ne peux pas lire ton article.
Dommage, il avait l'air intéressant!
En gros ça dit que tu ne gagnes pas une élection parce que tu fais un meeting avec Beyoncé...
Merci! Vous pouvez aussi regarder cette saison de South Park!
Keyboard Warrior Niveau : District
Après l'avis d'Askolovitch sur Cyril Hanouna, l'avis d'Askolovitch sur Hillary Clinton.
il disait quoi sur Hanouna? Pas lu.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Franchement Askolovitch m'a agréablement surpris sur Hanouna.
Keyboard Warrior Niveau : District
Askolovitch ne me surprend jamais agréablement !
Narcisse tient chronique.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ca c'est pas faux. Mais quand Narciesse Askolovitch parle de Narcisse Hanouna, il sait de quoi il parle.
Ce commentaire a été modifié.
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Article intéressant alors qu'à la base je n'aime pas l'auteur!

Je pense intuitivement comme lui sur cette élection.
Le fait de se dire qu'il fallait passer par cette Clinton pour éviter Trump qui a sans doute cloué un tas de cul dans des fauteuils au lieu de les voir se dandiner jusqu'aux bureaux de vote...
9 réponses à ce commentaire.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
On est entrain de reproduire les schémas qui ont améné Hitler au pouvoir en 1933 en Allemagne et qui a entrainé la 2nde mondiale et l'extermination de la population juive.


Un climat social et économique tendu, des pauvres, un homme qui trouve des responsables (Immigrés et Musulmans), un mec qui propose de redonner sa grandeur à l'Amérique à l'image des discours hitlériens et une bande de dégénérés qui accueillant le loup dans la bergerie en pensant qu'il va tenir ses promesses plus débiles les unes que les autres
6ème commentaire et on a déjà ce bon vieux Godwin, on aura pas du attendre longtemps.
Bah, dis-toi qu'au moins c'est fait, on a pas à l'attendre après. Même si c'est un commentaire un peu trop pessimiste, c'est quand même pas impossible non plus. L'être humain, apprendre de ses erreurs, c'est pas son truc donc bon.
Ce commentaire a été modifié.
Sauf que le mec n'a RIEN à voir avec le moustachu à la mèche folle mais bon, c'est tellement plus facile de faire des raccourcis...
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Oh oui il n'a rien à voir avec Hitler ?


http://www.courrierinternational.com/ar … -de-hitler

Un peu de lecture ne vous ferrez pas de mal.
Ce commentaire a été modifié.
Hitler était un belliqueux qui a bâti tout son succès électoral sur le ressentiment engendré en Allemagne par le traité de Versailles. Je ne vois pas dans l'histoire des Etats-Unis une débâcle militaire comparable, et Trump prône au contraire une politique étrangère beaucoup plus isolationniste.

Après, c'est vrai que le grand jeu actuel est de comparer des leaders politiques à Hitler. Démagogie de bas-étage, qui ne vaut pas mieux que les discours du nouveau président américain.
Les méchanismes sont évidemment identiques (comme en Autriche ou en france) mais ca ne veut absolument pas dire que les conséquences seront les mêmes tout simplement parce que ce n'est pas le même mec, pas le même peuple en face, pas la même situation géopolitique internationale, pas la même époque, mais après tout si tu préfères te dire le contraire, grand bien te fasse!
Dans l'immédiat ce qui nous fait mal c'est ton orthographe. Surprenant pour un homme éclairé qui lit tant...
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
oh milles excuses j'ai mis par mégarde un 2e un R à "ferez"

Que c'est terrible, quel argument massue de ta part

mais allez y défendez Trump, vous avez raison

Défendez la haine, le sexisme, l'homophobie et le racisme
"oh milles excuses j'ai mis par mégarde un 2e un R à "ferez""

T'es sérieux, là ?
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
j'ai dis qu'on reproduisait les schémas, rien d'autre, en apportant des preuves.

Après que ça arrive ou pas, j'ai jamais dit que c'était une certitude.

c'est vous qui extrapolez.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
c'est de l'ironie Pelusa.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
vu que vous adorez enculer les mouches.

je sais très bien que c'est "ferait" et pas " ferez".

mais merci de te soucier de mon niveau d'instruction en français.
Bitedamarage Niveau : CFA
Sauf que même si ce com' contient trop de raccourcis il est cohérent.

Maintenant plutôt que de cracher sur le peuple, qui réagit en quelque sorte de façon viscérale face aux couleuvres permanentes qu'on cherche à lui faire avaler il faudrait prendre du recul. Les Etats occidentaux veulent faire rembourser la dette via "l'austérité" quand par exemple en France il n'y a jamais eu autant de millionnaires qu'en 2015, on nous parle de sécurité, de baisse des libertés "pour notre bien" alors que c'est rare de trouver un politique d'envergure nationale dont le nom n'a pas été cité dans des affaires pénales.

On nous assomme de laïcité pour faire passer des idées intolérantes et racistes ultra basiques, alors qu'à contrario quand on veut aborder certaines problématiques sans pincette (communautarisme fort et dangereux parfois de certaines populations, problème avec notre histoire coloniale du côté des anciens colons comme des anciens colonisés, négationnisme grandissant...) on sera taxé soit de frontiste, soit de gauchiste.

Sarkozy dit que tout les gosses doivent manger pareil à la cantine et que si un musulman ne veut pas de jambon il prendra double ration de frite, Hollande l'ennemi de la finance est devenu le champion de l'austérité, on nous parle en boucle du déploiement de 30 migrants dans des villes de 300 000 habitants. Bref de la GRANDE stratégie politique !

Pendant ce temps là le chômage, l'énorme conflit générationnel qui arrive via notre système de retraite qui explosera bientôt, les régimes spéciaux qui vivent aujourd'hui sur le dos du régime général, les fonctionnaires qui calculent leur retraite sur les 6 derniers mois quand les salariés du privé le font sur les 25 meilleurs années, les niches fiscales qui permettent aux multimillionnaires de payer moins d'impôts en proportion qu'un type qui se fait 1 500€ net mensuel, un système financier totalitaire, tous les politiques l'occultent. On arrive à une société de bourrin où on a donné la dalle, la haine à des catégories entières de population à qui on apprend qu'il faudra rembourser la dette pendant des décennies, qu'il faut renflouer les banques qui nous ont mis dans le mur, et on nous vend le combat contre "l'assistanat", la fraude au RSA ou aux prestations qui ne représente même pas 2 milliards d'euros, l'immigration... Quand les problèmes ne viennent de cela que très marginalement.

Nos élus tournent pour un système pourrit qu'ils nous vendent comme le seul viable, le résultat c'est l'élection de Trump, demain peut être de Le Pen, le Brexit et le populisme en général.

Doit on jeter la pierre aux citoyens qui choisissent ce chemin ? Je ne pense pas, qu'il y a ait par nature 5-6% de haineux, de gens qui veulent s’attaquer à d'autres car ils ont ça dans le sang OK, mais pas une majorité, ni même 20 ou 30%. En maintenant un système qui profite à une minorité, bancal, on arrive à ce résultat. Quand je vois sur Facebook des anciens collègues de promo prendre les Américains pour des cons, crier à la honte et à la mort de la démocratie ça veut clairement dire pour moi que bientôt se sera notre tour. Mépriser les gens qui se tournent vers le populisme car notre système les assomme c'est renforcé le populisme et le clivage. Cette tendance a pensé qu'on agit via un com' lapidaire sur les réseaux sociaux, comme si on avait tout compris contrairement "aux moutons populistes", c'est dramatique pour une démocratie.

Aujourd'hui on a une ultra minorité politique et économique qui se gave et pour qui les clivages communautaristes et sociaux sont une aubaine, on a une classe moyenne supérieure qui se regarde le nombril et que regarde celle d'en dessous avec paternalisme et en estimant tout mieux comprendre sur la difficulté et le côté indispensable du système qui les encule (désolé c'est le seul mot adéquat) et donc une large parti de personne qui glisse logiquement vers le populisme.

C'est le sens de l'histoire occidentale semble-t-il, et perso considérant le jeu auquel ont joué nos dirigeants et nos élites je pense que c'est pas volé. Y'a des évidences incroyables qui sont niées, comment on peut avoir dans un pays développé comme le notre un LVMH à 40 milliards de fortune perso quand on impose l'austérité ? Comment un Blakany peut prospérer ? Aux USA lors de la crise on a eu des villes fantômes qui se sont créés avec la mort de l'industrie automobile et on a carrément entendu des médias vanter le fait que les "Américains savent rebondir, s'adapter, c'est dans leur culture". Oui en votant Trump pour faire fuck au système, et on ne peut pas leur jeter la pierre comme on ne pourra pas jeter la pierre aux citoyens populistes Européens de demain.

Désolé pour ce com' sanguin et bordélique, je ne vote plus, je n'exprime mes opinions qu'en cercle très restreint car sinon ça me coûte un "gauchiste" ou un "raciste" selon mon interlocuteur, je ne vote plus car je n'aime pas choisir qui va me baiser, je préfèrerais ne pas me faire baiser. Donc ça me fait du bien ce petit exutoire anonyme, merci SF et courage aux Sofootiens !
Bitedamarage Niveau : CFA
Je pense que c'est une erreur de parler d'Hitler ou du Nazisme en comparant cela à l'époque actuelle, comme c'est une erreur d'occulter le fait que de façon macro on a un mouvement populiste qui se développe par opposition à un système qui vampirise les peuples.

Il ne faut pas glisser vers les raccourcis facile (Trump/Hitler) il ne faut pas non plus trop complexifier les analyses, je pense que depuis les années 2000 le sens de l'Histoire est assez éloquent pour pour trouver des parallélismes avec notre histoire et pour s'inquiéter de l'avenir, mais comme je l'ai dit dans le pavé, cette situation ne tombe pas du ciel et "on ne l'a pas volé". Rien qu'en France, à croire des type qui crient au Karcher, qui se disent ennemie de la finance alors qu'ils tournent pour le système qui met des millions de citoyens à genoux, on est de beaux dindons.
@ Bitedamarrage :

" je n'exprime mes opinions qu'en cercle très restreint car sinon ça me coûte un "gauchiste" ou un "raciste" selon mon interlocuteur "

Haha ! Je connais ça par coeur, je compatis.
Pas facile d'être de la gauche républicaine en 2016.
Ce commentaire a été modifié.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Le problème que ces votes "contestataires" destinés à provoquer des réactions sont d'une débilité profonde et peuvent entrainer la perte d'une stabilité chèrement acquise après un 20e siècle de conflits.

Voter Le Pen, voter Trump c'est mépriser les gens qui se sont sacrifiés pour la paix.
Bitedamarage Niveau : CFA
C'est triste hein ? La grosse réussite de ce système c'est d'avoir réussi à faire penser à la toute petite bourgeoisie, à la petite classe moyenne supérieur que le système lui avait offert de la chance de prospérer à peu près correctement.

Enfin ma plume n'est pas assez fine pour exprimer cela aussi bien que l'article qu'a mis mastod en lien

http://www.slate.fr/story/128240/hillar … nald-trump

J'aurais dû le lire avant d'écrire. Pour peu qu'on vienne d'un milieu social un peu bourge ou classe moyenne supérieur, ou qu'on est fait des études longues, on en connait à la pelle des "tenants du progressisme sont devenus des allant-bien, des allant-mieux que les autres, et on masquant cela par leur indignation, la dénonciation de l’ennemi, et se sont drapés dans la culture, les valeurs, l’art, l’élévation, pour attester leur belle âme" des "ploutocrates moraux" et eux sont quasi aussi responsable du sens que prend notre histoire que nos élites économiques et politiques (sauf qu'eux sont complices, mais en droit Français le complice peut être aussi responsable que le coupable).

Le seul mot qui me gêne dans l'article comme dans ton com' c'est "gauche".

Pour moi la gauche et la droite sont des concepts mort, je dirai que je suis pour une démocratie sociale et équitable, pas égalitaire, mais équitable. J'aimerais également une société rationnelle où il ne suffit pas d'agiter le mouchoir communautariste et racial pour énerver les identitaires, ou le mouchoir de de la tolérance ou des droits de l'homme pour exciter les ploutocrates moraux.

En tous cas ça fait plaisir de voir qu'on est pas seul, merci Pelusa :)
Demon Alburne Niveau : DHR
Je dis pas que tu as raison sur tout, mais c'en est tellement pragmatique que si j'étais français je voterais pour toi en 2017...à défaut tu l'as mon +1

Lis "Guerilla" d'Obertone, la caricature est poussée très loin, mais il y a un fond qui a le mérite de faire se poser des questions, de la même manière que tu le fais.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ouai merci Bitedamarage tu exprimes très bien ce qu'on est très nombreux à penser, ça pourrait presque être un manifeste générationnel ton com.
Maintenant ce que je n'arrive pas à comprendre c'est : pourquoi se tourner vers des mecs qui proposent le même système mais en pire ? Pourquoi Trump mais pas Sanders ? Pourquoi on choisit d'éclater la gueule de son voisin plutôt que de ceux qui nous ont mis dans cette situation ?
Bonobossis Niveau : CFA2
"La gauche républicaine"
Je suis curieux de savoir ce que recouvre ce terme...
M'est avis que le problème se trouve être qu'il n'y rien d'autre qu'une affreuse confusion.
Demon Alburne Niveau : DHR
Ah et au passage, Michael Moore l'avait annoncé... http://michaelmoore.com/trumpwillwin/
Bonobossis Niveau : CFA2
Ne sous-estime pas ta plume, elle synthétise très bien ce que nombre d'entre nous n'exprimerait pas de meilleure manière...

Je ne saurais que trop recommander (une fois encore) la lecture de "la médiocratie" de Deneault (réédition en poche pour seulement 8 euros!)

(J'ajoute que "ploutocrate" a été introduit dans le vocabulaire français pendant l'entre-deux guerres pour désigner les élites financières, surtout juives, dans un contexte d'antisémitisme assez sévère hein...)
Ce commentaire a été modifié.
@ Bonobossis :
""La gauche républicaine"
Je suis curieux de savoir ce que recouvre ce terme...
M'est avis que le problème se trouve être qu'il n'y rien d'autre qu'une affreuse confusion."

Pour t'aider à y voir un peu plus clair, pour moi, la gauche républicaine, c'est ça :
http://www.chevenement.fr
Et t'as le droit de pas être d'accord. Mais je te conseille quand même la lecture de ça :
http://www.fayard.fr/un-defi-de-civilis … 2213693699
Elcocolonel Niveau : DHR
Bon, je suis content de voir le commentaire de Bitedamarrage et l'adhésion de pas mal de gens. ça fait moins peur d'être seul !
D'autant que je lisais la réponse de pas mal de gens comme : bouh, tu oses dire que Clinton est pas mieux, tu oses dire que Trump a des raisons d'être élu, tu es krypto faciste !

Un conseil d'ami, un débat très polarisant aujourd'hui qui me permet de savoir si je peux parler politique posément avec quelqu'un, même quelqu'un en désaccord d'opinion avec moi (aparté : pitié arrêtez d'utiliser idéologique tout le temps, on élève jamais assez le débat pour avoir la légitimité du mot) c'est l'Union Européenne. Il en faut plus ou moins ?

-> en fonction on pourra parler de si elle fonctionne ou pas : là c'est un débat. ce qu'il faut améliorer ou prolonger. fédéralisme ou pas.
Sinon la réponse c'est souvent si tu es eurosceptique aujourd'hui tu es un salaud. Voilà, c'est tout simple et ça marche encore mieux que les faux clivages gauche-droite marketés.

Franchement si vous considérez encore que le débat aujourd'hui est entre un parti socialiste et un parti de droite gaulliste en France je ne sais pas si vous devriez voter. Même entre un parti de droite et un parti de gauche...
Je suis de plus en plus convaincu que c'est la raison pourquoi on parle tout le temps de questions de société dont franchement, la plupart des votants se foutent royal. C'est des débats de société, pas du politique mais du coup, forcément, ça polarise. Quand je vois mes parents et pas mal de gens (coucou Sens commun) se dire : tiens je vais voter Fillon car il va sauver ma vision de la filliation et s'en foutre que ce type veut faire bosser des gens 39h en les payant 35 ou 37, supprimer un impôt que les plus riches arrivent déjà à contourner en s'évadant fiscalement histoire qu'on creuse encore plus une dette qu'on veut s'acharner à réduire de manière quasiment hystérique bordel j'en pleure. On a raté quelque chose. Les débats de société, ça permet juste de faire croire à un mythe d'un débat politique pour qu'au final, les élites puissent s'aider et se reproduire en paix. La reproduction des élites en même temps c'est pas un complot, encore faudraient-ils qu'elles se reproduisent pour diriger plutôt que se payer entre elles.

Pour répondre à ton commentaire dans un deuxième temps, pour moi, après c'est peut-être pas se définition, tu peux lire gauche républicaine comme :

- gauche car socialiste, "anticapitaliste", du moins forcément antilibérale et régulatrice du marché (mais c'est pas moi qui dit que vouloir donner des règles c'est de l'anticapitalisme, c'est des économistes libéraux justement). donc aujourd'hui : des programmes allant d'Hamon / Aubry (on va être sympa) à plus à gauche (désolé Montebourg, merdequoi)
=> idéal type français, Le Front Populaire
- républicaine car héritière du combat politique français, de la révolution des lumières (et pas la révolution, hein, mais des idées de rousseau par exemple sur la nation) à la IIIe république (école gratuite, laïcité (= la religion c'est un fait privé d'association, pas mieux) en passant par le CNR (oh, un gouvernement provisoire issu de la lutte contre le fascisme et qui va des communistes à la droite gaulliste traditionnelle, VENTRESAINTGRIS comment c'est d'une beauté) + valeurs républicaines comme l'égalité la liberté, la langue française et le centralisme jacobin. bien sûr le centralisme c'est encore le truc le moins obligatoire du lot.

candidat aujourd'hui pour cette gauche républicaine ? Un truc comme Mélanchon ou Chevenement j'imagine. Suis pas sûr du tout.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Ou de Michel Onfray.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Répondais-je à Pelusa...
Bitedamarage Niveau : CFA
Merci à toi,

Déjà je pense que ce n'est pas le même système, en façade tout du moins. L'alternative des populistes est très centrée sur le protectionnisme, retour à un État fort et la protection de la population étatique avant tout. Or, comme l'a écrit bonobo dans un com', le protectionnisme est un gros mot dans notre système occidental (la finance et le libéralisme ne peuvent se développer à l'infinie s'il y a protectionnisme). Je me permets de reprendre le com' de Bonobobo : "Protectionnisme contre ouverture."
Protectionnisme (pô bien) < Ouverture .
Mais oui, continuons à prendre le pégu pour un con en lui faisant avaler la potion libérale à coup d'ouverture, de modernisme et au final de l'absence d'alternative. On pourra me préciser que c'est du fait des dégénérés de chez BFM, la ligne centre-gauche de sofoot est du même acabit."

Donc beaucoup sont rassurés par ce qui peut être vu comme un retour en arrière, mais qui peut aussi être légitime. Le protectionnisme est avant tout économique dans ce cas de figure, or aller jouer à la concurrence sauvage contre des pays où les coûts de production sont 10 fois inférieurs aux nôtres c'est forcément mettre à genoux les classes moyennes et populaires. Donc des candidat comme Trump ou Le Pen chez nous séduisent par le on "on vous protégera d'abord vous" "les nôtres avant les autres". Peut-on en vouloir à des anciens ouvriers de l'auto aux USA qui se retrouvent jetés comme des déchets, ou des ouvriers de l'industrie chez nous (sans compter l'injustice que représente pour beaucoup le fait qu'une boîte comme Peugeot supprime des postes tout en affichant des bénéfices en milliard) d'être un peu séduit. Idem pour les chômeurs et tous les "précaires".

A cela tu rajoutes le protectionnisme sécuritaire et identitaire beaucoup plus tendancieux et dangereux, mais qui peut AUSSI s'expliquer(par exemple pour le blanc d'un quartier populaire qui doit accepter qu'on l'appelle le Babtou, ou qui s'entend dire que le passé colonial ou esclavagiste devra se payer, alors que lui, pauvre random qu'il est, n'a jamais dans le passé ou dans le présent profité de ce système). Je ne cautionne surtout pas ce type de protectionnisme (qui est une forme de racisme) mais je le comprends, on est d'autant plus obligé d'essayer de le comprendre dans la mesure où de plus en plus de personnes raisonnent de la sorte. Ils étaient 5% des votants y'a 20 ans, ils sont peut être 20-30% aujourd'hui, les gens sont devenus cons par magie ? A cause du réchauffement climatique ? Bien sûr que non, donc je pense qu'il faut essayer de comprendre l'inacceptable pour mieux désamorcer cette tendance en plein essor (je pense pas qu'il faille chercher très loin, plus de pauvre, moins de fric, moins de services publiques, plus de frustration et de renfermement communautaire, du coup on s'en prend à l'autre sans qui on aurait moins peur de sortir et on aurait plus de boulot dans l'imaginaire de beaucoup. L'autre aussi qui bouffe les prestations et allocations comme des petits pains, même si ceux qui dénoncent cela touchent les même...).

Enfin tu rajoutes la cerise, le "système", c'est à dire simplement un système ultra libéral et financier profitant à une ultra minorité (concrètement les dirigeants et actionnaires des grandes entreprises, les banques d'affaires et tout ce qui repose sur la spéculation financière sans plus-value matériels, peut être quelques clampins qui bossent pour ces gens et ont de beaux intéressements)maintenue par nos politiques qui abordent les sujets protectionnistes qu'on vient de citer de façon à ne pas chambouler ledit système.

Le discours classique c'est :
Le protectionnisme économique nous ferait retourner à l'âge de pierre
Le protectionnisme identitaire est un gros mot, on va agiter des écrans de fumé sur des micros sujets (burkini, burqua, prière de rue) et sous couvert de laïcité ou je ne sais quoi, sans aborder le fond, les vrais problèmes d'intégration et le fait qu'une immigration massive est un levier pour maintenir une pression sur les plus bas salaires. Le fait aussi que beaucoup de ces gens on les a fait venir et on les fait venir pour nos basses œuvres. Ces sujets n'étant pas abordés, ou très mal, par nos dirigeants, alors ils sont accaparés par les Trump et compagnie qui jouent la caricature à fond. Le pire étant lorsque les dirigeants parlent des citoyens qui votent Trump ou Le Pen comme si c'étaient des demeurés. J'imagine que du coup ces gens se renferment encore plus dans leur position contestataire.

Donc en façade Trump et compagnie ce n'est pas le même système mais en pire, mais c'est le fameux "anti système" même si dans le fond Trump ou MLP en France sont des purs produits du système.

Quant à Sanders on ne lui a pas permis de se présenter, en France pour 2012 c'était à la base DSK puis Hollande, pas le genre à mettre un coup de pied dans la fourmilière. Il n'existe pas de réelle alternative, même des candidats plus séduisants sont enfermés dans leurs propres caricatures ou celles de leurs partis.

Bref je pense que beaucoup choisissent d'éclater la gueule du voisin parce qu'il n'existe pas de possibilité équivalente de s'en prendre aux vrais responsables. A ça tu rajoutes les "ploutocrates moraux" qui vont expliquer que "ok c'est pas parfait de voter PS ou UMP mais y'a pas mieux (puis bon tant que j'ai mon Ipod, mon écran plat et que je peux partir en vacance et m'abonner à C+ ça va y'a pas à se plaindre. Quoi y'en a qui galèrent ? Et alors je suis solidaire, la preuve j'habite à Montreuil... Oui le bon Montreuil, mais Montreuil quand même !)" et forcément ça donnera comme résultat que la seule alternative au système, ce n'est pas de s'en prendre aux responsables, c'est soit de s'abstenir, ce qui renforce les populistes j'en ai conscience, soit pour les plus désabusés de se tourner vers des Trump and Co.

Je suis très septique sur notre avenir politique, même si la tempête politique est toujours suivie du beau temps (les 30 glorieuses dernièrement, qui nous mettent d'ailleurs bien dans la merde aujourd'hui mais c'est un autre sujet^^. Enfin merde comment ont ils pu voter un système de retraite bénéficiaire à partir d'un peu moins de 4 enfants par foyers ?).

A côté de cela je suis assez content de vous lire, et de voir qu'en fait si on pouvait être fédéré y'aurait peut être une vraie alternative. Mais bon ce genre de pensée n'est jamais fédéré, aucun intérêt pour le "système", tout comme les chômeurs, qui pourrait représenter le 1er syndicat de France s'ils étaient organisés, n'arrivent pas à se fédérer.
Bonobossis Niveau : CFA2
@Pelusa, @Bite d'amarrage, @Elcolonel et les autres

Chevènement (ça tombait sous le sens, mais mû par mon ressentiment pour le PS je confesse n'y avoir même pas pensé) le non-alignement, la recherche d'autres alliances diplomatiques, très bien...

Néanmoins on élude le principal, ce dont toute personne se pensant de gauche ne peut faire l'économie :

-Sa détermination par rapport au capitalisme et par extension son association (de malfaiteurs) avec l'économie de marché ainsi que le libéralisme économique.
Je considère que quiconque s'accommode de ce triptyque, quand bien même avec une volonté de régulation n'appartient déjà plus à la gauche, on entre là dans le flou volontairement entretenu du centre (plutôt centre droit en ce qui concerne ceux qui sont aux affaires).
Un espace politique indéfini qui tente vainement de prendre en considération des aspirations sociales secondaires (le mariage pour tous par ex,désolé...) et de parer à qui mieux-mieux aux méfaits de l'orthodoxie en cours en s'évitant la plus grande violence et les explosions sociales (RMI/RSA, CMU, etc).
La "seconde gauche" n'est déjà plus de gauche.

-Ses convictions sur l'intégration européenne (je passe sur le fait qu'elle ait pu, par un rapprochement conscient des peuples nous permettre de vivre en paix jusqu'ici, ce discours est de l'ordre de la mythologie) comme moyen qui est en l'espèce un leurre. Aucune chance de viser la mise en place de mécanismes privilégiant la justice sociale avec des intérêts aussi antinomiques qu'entre 27/28 pays. L'ordolibéralisme allemand ( http://www.monde-diplomatique.fr/2015/08/DENORD/53518 ) écrase de tout son poids les pays du sud, les anciens du bloc de l'est rejette profondément tout ce qui peut évoquer le Marxisme (peut-on leur en vouloir?)...
Une monnaie unique doublée d'une banque centrale indépendante (?)

En tout état de cause, le moins-disant ne peut qu'être la voix empruntée par une structure d'une telle lourdeur qui permet en plus une dichotomie absurde entre les tenants d'une fiscalité au service de l'état et une au service de l'entreprise (c'est très mal dit mais j'me comprends : France/Irlande, le gouvernement de cette dernière faisant appel de la sanction contre "Apple").

Mélanchon, Chevènement? Deux europhiles...

"Mais bon ce genre de pensée n'est jamais fédéré"
C'est bien le drame de la gauche, celle de l'écologie et de la structure transversale qui permettrait d'entendre parler d'économie non-marchande, de recherche scientifique décorrélée d'application, etc...
L'éparpillement ou l'atomisation d'une pensée sur qui pèse encore le tabou Marxiste. Pourtant y a t'il une critique plus pertinente du capitalisme que celle ci? De le société de consommation que "la société du spectacle"?
Les ressources sans limites qu'impliquent ce système font qu'il se heurtera tôt ou tard à une réalité qu'il faudra nécessairement affronter

Je ne verse pas pour autant dans une volonté de spoliation et loin de moi un désir de revanche comme croit l'identifier @jeunequille, je suis persuadé qu'il existe une troisième voie. Non pas celle du grand Charles (dont pourrait se réclamer Chevènement tiens), plutôt celle qui doit prendre en compte les bouleversements technologiques, scientifiques qui nous attendent.
Le travail sans valeur ajoutée va se faire de plus en plus rare au profit d'automatismes omniprésents et des idées heureuses telles que le revenu universel n'empêcheront pas le questionnement de l'accumulation de certains.

Bon après ce gloubi-boulga sans hauteur, je laisse tomber les théories sur le grand effondrement écologique, les ajustements structurels imposés aux pays du sud (qui se privent de toutes latitudes éco) et je met ce lien vers une conférence de Lordon HEC qui mérite d'être entendue tant il régale de son verbe qui veut l'écouter (et qui a le mérite de traduire tranquillou ce que j'essaie d'exprimer proprement depuis longtemps, oui je suis un peu jaloux) : https://www.youtube.com/watch?v=9JwBlI0xf_k

Elcocolonel Niveau : DHR
J'ai mis trop d'investissement dans cette section commentaire pour laisser tomber, surtout que j'aime bien ta réponse dans le sens qu'elle permet d'essayer d'y répondre aussi. Par plusieurs points (bon ça se trouve, ça n'intéresse que peu de personnes mais...)

- pour l'économie capitaliste, disons que tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère mais soit, mettons que seul l'anticapitalisme structurel soit une pensée de gauche. J'avais choisi le terme socialiste pour en revenir aux origines des mouvements marxistes en France et ne pas en appuyer le schisme. Quand je vois les PCF - SFIO j'ai parfois du mal à voir aujourd'hui ce que ça représente quand on sait que le PCF de l'époque est largement affilié aussi à ses émules internationales mais surtout contrôlées par Moscou. Pour ce qui serait du socialisme révolutionnaire, très bien, j'ai presque tendance à lui reconnaître plus de valeur idéologique pour le coup, mais dans les faits c'est pas celui qui a réussi le mieux. Et ceci est un euphémisme. Dans ce cas j'ai du mal à réduire la "gauche" à son simple camp Anticapitaliste dur. D'autant que d'un autre point de vue, en relisant Adam Smith plutôt qu'Hayek par exemple, on a d'autres points de vue de ce qu'est sensé être ce système socio-économique. Bref, tout ça pour dire que je serai tenté de mettre Chevènement dans cet espace de gauche à ce niveau déjà. Par contre, en ce qui concerne mes points de vue perso, c'est sûr qu'on touche pas là la quintescence de ce qui se fait de mieux, notamment dans l'angle décroissant / anticapital.

- Pour l'intégration européenne je trouve ça aussi plus complexe. Déjà dire que Chevénement est un europhile aujourd'hui c'est pas complètement vrai. Ni Méluche qui a révisé sa position. Le problème de l'Europe justement c'est de ne pas pouvoir exprimer une europhilie légitime et une envie de coopération aujourd'hui sans s'assujettir à composer même cognitivement déjà avec un système d'Union bancal, adémocratique, inégal, inefficace et biaisé de base le cadre de pensée de la gouvernance, de la concurrence pure et parfaite du marché... Je suis bien d'accord. Maintenant est-ce qu'être de gauche ça empêche de se dire que l'Europe comme rêve fini de coopération supranationale ne pourra jamais exister c'est un peu abandonner le vieux rêve internationaliste non ? Pour moi ça sonne plus comme du défaitisme généralisé.

J'en viens du coup à mon troisième point, parce que c'est celui qui à mon avis me semble le plus déterminant : l'impossibilité de fédérer. D'un, je pense sincèrement que les forces de gauche sont aujourd'hui numériquement moins nombreuses. On a beau dire et faire, il est clair que les classes populaires semblent irrémédiablement plus séduites par des discours identitaires (dans les deux sens, blanc ou communautaire), agressifs et aussi conservateurs que par la fougue et l'ambition d'un mouvement actif et révolutionnaire. il faut voir aussi que les médias et le monde universitaire même semble de plus en plus s'entretenir et se complaire dans une vulgate libérale et "progressiste", très individualiste qui limite les luttes à la reconnaissance des particularismes socios et culturels de chacun - font perdre de vue les vrais combats sociaux. Je suis assez effaré par exemple par la prégnance médiatique d'un combat comme celui des Transgenres (ou sisgenres ?) et de l'identité sexuelle dans nos jolis mondes occidentaux par exemple. Je vais passer aussi pour un fasciste probablement mais sincèrement, tout ce qui est de la reconnaissance de l'a- bi- pan- poly- sexualité d'un c'est complétement secondaire, de deux ça montre aussi que la société actuelle ne songe plus qu'en termes d'individus isolés qui veulent être reconnus pour leurs choix marketés, étiquettés et finalement presque commerciaux aussi.

La gauche a donc perdu cette bataille des idées en premier, quand on voit tous ces gens qui louent leurs espaces de vie personnels pour gagner un peu de blé, louent leur trajets en voiture, déréglementent eux-mêmes et avec joie le système des taxis... L'uberisation de la société, ça n'est rien d'autre que la suréconomisation des vies. Maintenant tu peux vendre ton temps en dehors de ton travail et de plus en plus d'aspects de ta vie... c'estypasgénial ?
Pour mobiliser plus de connaissances scientifiques que ça, je parlerai de deux trucs : le principe d'hégémonie culturelle de Gramsci et celui de la dialectique négative porté par des mecs comme Adorno ou Horkeimer. En gros, la révolution a perdu et perd parce que son discours est annulé ou retourné par les forces dominantes qui mobilisent médias et sociétés civiles contre elles, rend ses arguments caduques en les intégrant à son mode. Meilleur exemple, la grève : avant c'était un vrai moyen de combat et de lutte sociale, maintenant c'est un truc encadré, codifié et "banal" qui en plus, la plupart du temps est jugé illégitime par le grand public.

Et c'est là mon deuxième point, on a perdu les instruments de lutte et le rapport au terrain. On ose plus se mobiliser et faire la grève pour un vrai combat. Nuit Debout pour moi c'est un super exemple. Bon départ à la Podemos avec mobilisation citoyenne, mot d'ordre.... et pfiut. Parce que la fusion avec les organismes de terrain des syndicats n'a pas eu lieu, parce que plein de personnes ont cherché à faire avancer leur petite lutte là-dedans et qu'on a perdu le coeur du truc : la mobilisation anti loi travail et "son monde" libéral. Puis on s'est aussi rendu compte que le refus de s'organiser pour sauver le côté démocratique ça fait qu'on a un ramassis de pelés et tondus qui ne font rien. ça amène 3/4 parisiens vaguement de gauche participer à des activités ludiques et se dire qu'ils font le grand soir, un peu comme les jeunes qui vont aux concerts de la fête de l'huma mais derrière, peau de zob. Tiens, et comment je le sais ? Parce que je suis un putain de jeune à la fête de l'huma, que j'ai des amis qui sont passés à la Rép' pour y voir ce que c'était, j'aime bien Lordon et Ruffin... Or, pour obtenir des résultats il faut un organisation avec des hiérarchies, des présentes partisanes et des gens qui discutent avec les populations. C'est ce qui me ramène à Trump et MLP, eux, en ont moins besoin car ce sont les loups dans la bergerie. Comme disait Michael Moore aujourd'hui, si vous n'avez pas vu la victoire de Donald c'est que vous fermiez les yeux, vivez dans une bulle. Or je sens bien le coup avec notre amie la grande Blonde parce que c'est exactement pareil. Qui occupe le terrain aujourd'hui ? j'ai l'impression que ce sont les frontistes. Les autres ? les forces de gauche ? pas assez proches des gens qui votent, pas assez proches du quotidien. Les syndicats historiques sont à des niveaux très faibles car plutôt corrompus, les partis de gauche sont trop idéalistes pour certains, refusent d'aborder les questions identitaires et d'intégration pour ne pas stigmatiser ou n'existent simplement pas dans les lieux ruraux et semi-ruraux. C'est con, c'est là où les gens votent.
Bonobossis Niveau : CFA2
Pfiou, jusqu'ici je me suis contenté d'un discours bien balisé, hein...

Où peut commencer le compromis et de quelle temporalité (...) parle-t'on?
Keynes (JR Commons le bien nommé, p'tit lien : http://interventionseconomiques.revues.org/1283), Stiglitz? À ce compte là on fini de toute façon par se satisfaire de corrections esthétiques.

On est d'accord sur l'a-croissance, les préceptes mortifères qui requièrent des indicateurs économiques nécessairement positifs, faut se rendre à l'évidence ils nous envoient droit dans le mur. De plus c'est à portée de main, malheureusement sans doute pas des esprits et le mur en question devra dépasser l'abstraction pour qu'on y vienne, fatalement...

Ensuite pour aborder les capacités à se fédérer, je dirais que l'internationalisme est mort depuis bien longtemps et je ne pense pas qu'il faille y voir un défaitisme. Il faut s'appuyer sur d'autres paradigmes pour imaginer quelque chose qui ressemble à une convergence des luttes et les identifier.
Tu demandes qui occupe le terrain et peut-être qu'il faudrait se demander comment l'occuper, sortir de la capacité à se réapproprier l'appareil productif pour mieux le contourner. Redonner une valeur d'échange sociale à une transaction non-marchande, des supermarchés collaboratifs, un court-circuitage des prestataires institutionnalisés, ect...
(Des conneries de bobos, quoi. Je prend de l'avance sur les pisse-froids...)

Le défi, c'est la barrière quasi-infranchissable du "temps monnayable" ou comment arriver à accompagner la psyché collective vers l'idée que l'activité à priori dépourvue de gain à thésauriser peut permettre de s'épanouir sans perdre de son confort au quotidien.
Là encore, l'avenir technologique en fera une question qu'on ne pourra pas ignorer.

Enfin le truc qui se trouve être peut-être le plus intéressant à envisager d'un point de vue philosophique, je te cite" le principe d'hégémonie culturelle de Gramsci et celui de la dialectique négative porté par des mecs comme Adorno ou Horkeimer" (j'avoue avoir zappé les gus, j'essaierais de réparer ça) c'est comment déconnecter le "ludisme" d'abrutissement. Il y a quinze/vingt ans Linus Torvalds anticipait déjà par l'intermédiaire d'une révolution numérique la société qu'on vit aujourd'hui, l'hyper-connection récréative. En oubliant toutefois que ce serait au détriment de toute velléité d'émancipation quelconque...
(J'ajoute qu'on oublie un peu facilement la "psychologisation" de la société dans la dynamique de l'individualisation.)

J'arrête là pour la logorrhée diarrhéique, je suis cuit aux patates et incapable de réfléchir plus encore (et ça pisse pas loin dans un violon).
31 réponses à ce commentaire.
Dès le tweet de Clinton cette nuit on a su que ça poquait pour elle. 2016, le Brexit, Trump, Eder. Putain d'année.
FourFourTwo Niveau : Loisir
Putain tu fais chier, je l'avais oublié Eder !
Bowie, Cruyff ...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Bowie, Prince...tu peux continuer.

Annus horribilis
Perso, Bob Dylan prix Nobel de littérature ça m'a fait beaucoup plus mal au cul que la mort de Prince.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Ahah. Surtout quand on le voit chanter a l'heure actuelle...

Le Prix Nobel s'est plusieurs fois devoye, mais la c'est quand meme solide. Et pourtant, j'aime bien l'artiste a la base
Probablement par ce que tu comprends ni ses textes ni le contexte dans lequel il les a écrits, mais c'est pas grave mec, y a Jul et Black M pour toi mon pote ;)
Je ne savais même pas que Bob avait été récompensé.
Ceci dit, cela peut paraître complètement hallucinant aujourd'hui vu que son activité est limitée, mais je vois ceci comme un prix pour l'ensemble de sa carrière, penchez-vous sur le sujet et vous verrez que ce type a ouvert l'esprit de millions de jeunes occidentaux à une époque cruciale - les années soixante -, révolutionnant la musique pop qui n'était avant lui que des textes d'une niaiserie confondante (et l'est souvent restée ensuite). Vu le poids de la musique pendant une bonne quarantaine d'années, et surtout l'influence considérable qu'il a eue (il n'y a pas que des paroliers ou musiciens qui se réclamaient de lui), ce n'est pas si choquant que cela.
@ craouch :

Pardon d'avoir une conception un tant soit peu haute de la littérature. Les mecs que tu cites, je ne les connais même pas (enfin si, l'un a été cité dans une histoire à la mord-moi le noeud de commémoration de Verdun, non ? l'autre, par contre, j'avoue mon ignorance - un vague épigone de Francis Ponge ?).
Au niveau de l'argumentaire déployé, ça me fait penser à la fois où j'ai osé dire (quelle imprudence) que la trilogie du Seigneur des Anneaux réalisée par Peter Jackson était totalement naze, et où tout ce qu'on a été capable de me rétorquer, c'est "retourne voir Eragon" - il va sans dire que l'auteur de la remarque en question aurait été incapable de me citer le moindre film de Tarkovski, et ce même sous la torture.

M'enfin, si pour toi, le meilleur message qu'on puisse donner à des centaines de romanciers, dramaturges, philosophes et poètes de qualité immense, c'est "sympa, votre prose, mais mettez un peu plus d'harmonica et revenez nous voir", grand bien te fasse.
Si tu imagines qu'il vaut mieux combler d'honneurs un businessman multimillionnaire (et plagiaire notoire) plébiscité par une fan-base conséquente plutôt que donner un coup de projecteur salutaire à un auteur dont la découverte ouvrirait l'esprit de millions de lecteurs potentiels (car c'est à ça que sert un Nobel de littérature : à amener vers un auteur un lectorat qui n'y serait pas venu spontanément), permets-moi de tiquer.
Si tu penses qu'on a vraiment affaire, avec Dylan (au-delà de sa musique que je n'aime pas, ce qui n'est pas de sa faute mais de la mienne vu que je n'aime pas grand chose de ce qui a été fait, en matière de musique, depuis la mort d'Arnold Schönberg - qui, d'ailleurs, au moment de sa mort, s'appelait Schoenberg), à un poète majeur, je me gausse - ou alors le sympathique Laurent Voulzy aussi est un poète majeur.
Et si tu crois qu'il est pertinent de faire croire à tous les gens qui écoutent du Bob Dylan qu'ils vivent une expérience de confrontation à de la grande littérature, je me permettrai de te dire que c'est précisément comme ça qu'on éloigne les gens de l'écrit et, in fine, de la culture : en leur donnant un satisfecit général et inconditonnel à tout ce qu'ils font, en les entretenant dans l'idée que "tout se vaut" (après tout, un Marc Lévy vaut bien un Flaubert ou un Stendhal, surtout, pas de jugement de valeur ! les vers de Willy Denzey et ceux de Racine parlent d'égal à égal !), en les maintenant dans ce dans quoi ils baignent à longueur de journée plutôt que de les hisser vers ce qui leur paraissait a priori inaccessible (combien de lecteurs ont découvert, tant ravis que stupéfaits, l'immense Coetzee après son Nobel ? auteur vers lequel jamais ils n'auraient imaginé aller sans cela), on les abandonne, in fine, dans un océan de médiocrité, où peut-être certains se complaisent, certes, mais sans moi. Après, oui, je suis bien peu de choses face aux puissances de l'argent auxquelles tant les maîtres que les esclaves d'une servitude volontaire ont prêté allégeance, alors même que comme chacun sait (tu reconnaîtras la citation, en fin lettré que tu es, toi qui méprises Jil et Block N) "de tout temps, les vils Sancho Pança l'emporteront à la longue sur les sublimes Don Quichotte".

Mais oui, écoutons de la musique commerciale en nous donnant l'impression de nous confronter à des vers révolutionnaires, et en considérant ainsi avoir rempli notre "quota culturel annuel" (car c'est ainsi que, dans beaucoup d'endroits, l'on fonctionne - je ne juge pas ces endroits, j'y vis). Sur ce, je te laisse avec ton grand poète. Tu passeras le bonjour de ma part à ses meilleurs césures à l'hémistiche.
Dis donc comme t'es tendu, on dirait Zimedine Zemdane après un match tout moisi de Ronaldo, tout remonté à l'idée d'en découdre avec les haters habituels.
Une prose toujours bien tournée de ta part mais un brin excessive cette fois. Contre-coup de tristesse électorale ?
Tu as le droit de ne pas aimer le Zim, mais j'ai l'impression que ton exigence culturelle te fais dénigrer fortement un type dont les textes ont marqué toute une génération (voire deux) par ses propos inhabituels à l'époque (surtout dans un contexte de musique "commerciale"), mais qu'on a depuis pris, époque oblige, l'habitude de limiter à quelques ritournelles menées d'une guitare minimaliste, d'un harmonica plaintif et d'une voix (volontairement ?) désinvolte.
9 réponses à ce commentaire.
Bonobossis Niveau : CFA2
Je partage l'avis de @Gunner's Dude : un article qui se distingue par la nullité au sens propre de son contenu.

"Rarement la tension n’aura été aussi intense derrière les lunettes d’un Jean-Claude Juncker"
Bah tiens, faisons référence à l'incarnation de ce qui pousse l'électeur vers un discours populiste, un petit mot sympa à son endroit comme régulièrement dans la presse française?

"Protectionnisme contre ouverture."
Protectionnisme (pô bien) < Ouverture .
Mais oui, continuons à prendre le pégu pour un con en lui faisant avaler la potion libérale à coup d'ouverture, de modernisme et au final de l'absence d'alternative. On pourra me préciser que c'est du fait des dégénérés de chez BFM, la ligne centre-gauche de sofoot est du même acabit.

"Larmes de MILF à casquettes enfoncées face à inquiétude réelle."
Qu'est ce que c'est que cette phrase de merde?
(avec un p'tit "MILF" pour se donner un genre)

" Hillary sort son tweet de motivation alors que les affamés républicains commencent à baver."
Motivation? Capitulation ouais, sérieux mais qu'est-ce qui cloche chez vous? Je crois que vous êtes encore plus perché que les inrock' et ça demande des efforts.

Abstenez vous.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
En même temps, ils montrent déjà leurs limites quand il faut parler de foot, alors la politique...
"Larmes de MILF à casquettes enfoncées face à inquiétude réelle."

Ca fait limite vers de PNL, mettez-y du vocodeur vous verrez.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Premier sourire de la journée merci :)
De rien.

Je suis désolé de n'offrir que des bons (ou mauvais, c'est selon) mots sous un thread aussi sérieux, mais je pense que mes capacités d'analyse n'ont pas la célérité de certaines et je déteste parler pour faire semblant de dire quelque chose (à l'exception des blagues, donc).
Bonobossis Niveau : CFA2
Bah la vanne est drôle et ensuite au vu de tes com' sur le foot à proprement parler qui sont en général parmi les plus pertinents, ça vaudrait sans doute le coup de lire ce que tu as à dire....

@Le Baldé, je crois que le niveau s'affaiblit dangereusement pour la crédibilité du site.
5 réponses à ce commentaire.
Bon je crois que c'est ma faute d'avoir demandé un article sur Trump sur l'article de ramos...
J'aurai du demandé un article sur des Wags :(
Après avoir le choix entre un milliardaire et une millionaire au service
des milliardaires, on préfère souvent l'original, allez comprendre.
L'intérêt que je trouve à ce résultat c'est qu'on va au moins pouvoir constater ce que donne l'élection d'un tel candidat dans un grand pays. Sur la politique intérieure, je pense qu'il y a un réel intérêt à voir ce que va pouvoir faire Trump et les résultats que ça donnera.

Ce qui m'effraie, c'est surtout la politique extérieure. Déjà que les USA ne sont pas très portés sur l'environnement, avec lui j'ai peur pour les ours polaires. Je pense que les ukrainiens, et sans doute avec eux un certain nombre d'habitants de l'Europe de l'Est ou de l'Asie peuvent aussi flipper. L'édito gépolitique de France inter ce matin (que je vous conseille) expliquait que le politique de Trump serait sans doute de passer des accords avec Poutine pour lui laisser le champ libre dans cette partie du monde en échange d'une non concurrence dans certains autres "dossiers"
Ce commentaire a été modifié.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Commentaire tres juste. Meme si je trouve que "la verification par la destruction" (ou comment trouver une aiguille dans une botte de foin) parait souvent sexy mais est toujours risquee.

Par ailleurs, je suis assez d'accord: Laissons Sofoot rester un site de foot. En general les discussions politiques partent dans tous les (mauvais) sens...
1 réponse à ce commentaire.
D'accord avec vous, SoFoot est un site de Foot, si on veut parler politique on va ailleurs, ici on préfère débattre pendant des heures sur le fait que Messi n'est pas le meilleur joueur du monde, que le PSG va gagner la C1 cette année, bref de truc bien plus importants
Le fait que le PSG va gagner la C1 est déjà entériné si Pastore n'est pas blessé, il n'y a donc pas d'intérêt à débattre là-dessus
1 réponse à ce commentaire.
Coucou petite perruche ! Niveau : District
Ce fail médiatique mondial quand même...J'ai jamais vu les sondages et les journalistes/experts se gourer à ce point. Surtout que le Trump il a pas gagner à l'arrache comme Bush,hein, il a mis la piquette bien comme il faut.

54,2 % de taux de participation à l'élection de l'homme le plus puissant (militairement) du monde. Sinon, on réfléchit quand à adapter les moyens de vote au 21e siècle ? Ça en devient ridicule, le truc c'est redevenu un vote censitaire.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
"J'ai jamais vu les sondages se gourer à ce point là"

Et 2002, c'est de la merde ?!
1 réponse à ce commentaire.
Faut arrêter de crier avant d'avoir mal...Si ça se trouve ce n'est qu'un démagogue de plus qui fera comme tout les autres c'est à dire rien, sauf quand Wall Street ou la CIA l'appellent pour un truc.

De toute façon si il tient vraiment son programme, il tiendra pas deux ans. Il se fera assassiner dans les rues de New York devant sa Trump Tower par un fanatique démocrate.
Gunner's Dude Niveau : CFA2
Il est beaucoup question de l'extrême-droite, de sa montée en puissance américaine et européenne. Certes. Mais en faisant ce constat on passe probablement à côté de l'essentiel : l'échec lamentable, pathétique et probablement irrémédiable, de la sociale-démocratie. Aujourd'hui, nous n'avons pas assisté à une victoire de Trump mais, comme l'indique le taux de participation (le plus bas depuis 2000) à la défaite de Clinton (qui n'a pas réussi à mobiliser des populations peu habituées à aller voter mais historiquement proches des Démocrates depuis les années 1930: les afros-américains).
Clinton n'a rien proposé: elle a construit sa campagne sur le rejet de Trump. La sociale-démocratie n'a rien à proposer: elle a abandonné ce qui la constituait historiquement (un changement radical par des moyens non radicaux) pour ne proposer qu'une "gestion" plus "douce" de notre monde. Clinton n'a suscité quasiment aucun sentiment d'adhésion: pas plus que Hollande en France.

La victoire de Trump n'est pas l'acte de naissance de l'extrême droite du XXIe siècle, c'est l'acte de décès de la sociale-démocratie du XXe siècle.

Au moins, sur ce point, il pourrait y avoir de quoi se réjouir.
Les mecs ont quand même voté pour un mec qui pense que le réchauffement climatique est un hoax lancé par les Chinois...
Ce commentaire a été modifié.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
-Construction d'un mur de 1600km aux frais du Mexique , expulsion de 11 millions d'immigrants
- Expulsion de tous les immigrants
-interdiction de séjour pour les musulmans aux USA
- Torture autorisée pour la lutte anti terrorisme
- Appel a tuer les familles des terroristes pour dissuader les autres
- Anti avortement
- Abolition de l'assurance maladie ObamaCare
- Le port d'armes réaffirmé car "droit de Dieu de se défendre"
- Annulation des accords de Paris (lutte contre le réchauffement climatique) car apparement c'est un Hoax Chinois


Et derrière on te traite de Godwin parce que tu oses comparer ce mec à ce psychopathe d'Hitler

qui lui

-poussait à la persécution et l'extermination des juifs
-extermination des malades mentaux
-des homosexuels
-des gens du voyage
-récupérer le travail des allemands en expulsant les immigrés

et j'en passe pour le retour de la "grande Allemagne"

Surprenant que le slogan de Donald Trump soit " Make America great again"
Sans dents de tous les pays ,unissez vous !! Et faites sauter leur système global de merde .
milieu de terrain Niveau : DHR
sinon ca change qq chose au niveau du foot cette election ?
Les USA n'auront pas la CDM en 2026 ^^
1 réponse à ce commentaire.
sequane77 Niveau : DHR
Ils l' ont voulu, ils l'ont ! Par contre les Venezueliens feraient bien de nettoyer les armes et d' aiguiser les couteaux.

Cela m a toujours fait marrer depuis que je suis la politique de voir les masse laborieuses élire des Ultra libéraux.
Mais voter pour l élite en pensant qu on évite le pire c'est pas mal non plus. cf Hollande Clinton ...

Bref vivement 2017 on va bien s' amuser. Si un prédateur sexuel ayant fait fortune dans l immobilier grace à la complaisance des Banquiers -au pays de la crise de 2008- arrive à se faire élire, tout est possible pour l autre pute à Vichystes.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 155