1. // Euro 2012
  2. // Bilan

Les enseignements tactiques de l’Euro 2012

Un Euro, seize équipes, trente-et-un matchs, 2,45 buts par match, deux 0-0 et cinq leçons tactiques.

Modififié
La victoire du "positivisme"

En 2010, seules les équipes sud-américaines (et l’Espagne) avaient sauvé une compétition aux allures de dictature du « 4-2-3-1 par défaut » montrant des équipes protégées par un double pivot systématique et cherchant l’exploit individuel avec finalement peu d’identité collective. Entre temps, les équipes nationales européennes ont eu le temps de revoir leur copie, et d’installer (ou essayer d’installer) un projet de jeu sans se laisser influencer par ce qui se faisait en club. Entre autres, Prandelli, Blanc, Bento, Hamrén se sont tous ajoutés à la liste des Del Bosque, Löw et Olsen. Et ainsi, la phase finale 2012 a vu les équipes respectant leur projet de jeu l’emporter sur les équipes cherchant à faire déjouer leur adversaire.

L’Italie a surpris l’Allemagne anti-Pirlo. L’Espagne a battu la France « anti-côté gauche » . L’Italie a vaincu l’Angleterre anti-tout. Le Portugal a battu une République Tchèque attendant les tirs aux buts. Et les Pays-Bas du 4-2-3-1 ont coulé. Les quatre demi-finalistes sont tous arrivés dans le dernier carré en restant fidèles à une façon de jouer cohérente, portant haut les couleurs de leur propre identité. Le 4-3-3 espagnol, le 4-4-2 italien et le 4-2-3-1 allemand, évidemment. Mais aussi le Portugal et son 4-3-3 versatile et très solide, capable de se lancer vite vers l’avant quand il faut et de contrôler le jeu au besoin, bien aidé par un milieu Moutinho-Meireles-Veloso que l’on a hâte de revoir en 2014. Résultat : une compétition aux styles de jeu variés et des beaux collectifs qui montent en puissance. Le Mondial brésilien peut sourire.

L’Espagne entre tactique et esthétique

L’Espagne contrôle de mieux en mieux le jeu, prend de moins en moins de buts et joue de plus en plus dans la moitié de terrain adverse. Mais jusqu’à la finale, son jeu a manqué de profondeur et de fluidité dans les trente derniers mètres. Ces difficultés s’expliquent d’abord par la meilleure préparation de leurs adversaires, mais aussi par un manque d’intensité (quand il a fallu accélérer, la Roja l’a fait). En fait, la Seleccion a surtout semblé vouloir privilégier le contrôle du jeu symbolisé par la paire Alonso-Busquets à la folie et la création d’Iniesta & Co. Comme un favori conscient d’avoir tout à perdre, les hommes de Del Bosque ont avant tout joué pour ne pas perdre.

Et finalement, il semble intéressant de noter que le meilleur tiqui-taca de la Roja lors de cet Euro fut produit lors de la première mi-temps de la finale, alors que l’Italie avait plus de possession de balle... Le tiqui-taca n’a jamais été une science, c’est un style de jeu. Un style rapide, fluide, à une touche de balle, comme en poule en 2006, comme lors de tout le tournoi 2008. Et comme en finale en 2012. Conclusion : l’Espagne aura su finalement varier habilement tactique et esthétique, et termine bien meilleure attaque et meilleure défense du tournoi. Dire que l’Espagne est ennuyante car elle n’attaque pas assez, c’est un peu comme reprocher à Tiger Woods de ne pas sortir son driver à chaque départ, c’est idiot. Car possession stérile ou pas, la Roja est bien de plus en plus forte.

Un manque d’audace ?

A l’échelle de la compétition, de tous les sept matchs du tableau final, la seule surprise est la victoire de l’Italie sur l’Allemagne. C’est peu. En fait, on a rarement vu une équipe challenger un favori avec une mise en place tactique audacieuse. Le Portugal a effectué une superbe première mi-temps en jouant très haut face à son voisin ibérique, mais n’a finalement pas pris le risque de mettre assez de présence devant pour concrétiser. Dans les poules, on regrettera longtemps une Suède abandonnant le ballon face à l’Ukraine et une Pologne incapable d’oser mettre en place son excellent pressing sur plus d’une demi-heure.

A l’échelle d’un seul match, rares ont été les équipes capables de réagir et de renverser un match à l’aide d’un plan B. D’ailleurs, l’équipe ayant marqué en premier s’est toujours qualifiée à partir des quarts. On peut souligner que l’on n’a quasiment pas vu d’équipe aligner plus d’attaquants que prévu. Quand il était mené, Löw a fait des changements poste pour poste et Laurent Blanc n’a pas essayé la paire Giroud-Benzema sur une période suffisamment longue pour être concluante. Finalement, les deux équipes les plus susceptibles de réagir auront été logiquement les deux finalistes. L’Espagne avec un numéro 9 et Navas/Pedro sur un côté, mais aussi l’Italie avec l’ajout de la profondeur de Di Natale ou un changement tactique 4-4-2/3-5-2 dans un sens ou dans l’autre.

La victoire de la Terre du Milieu

Quand 2010 aura consacré les Sneijder, Forlan, Özil ou encore Boateng jouant juste derrière leurs attaquants, 2012 aura fait honneur au rôle crucial des numéros 6 constructeurs et des relayeurs marathoniens hyperactifs. Et cela n’est pas une surprise : qui dit respect d’un projet de jeu dit milieu de terrain. Si le 4-2-3-1 so 2010 privilégiait une construction brève et proche des cages, aux alentours de la position d’un numéro 10, les projets de jeu de 2012 ont cherché à construire le jeu à partir de leur propre camp. D’où l’importance des architectes Pirlo, Xabi Alonso et Xavi, Schweinsteiger (dont le non-match en demi a d’ailleurs été synonyme de défaite), et des relayeurs Meireles, Khedira, Cabaye, Marchisio, Karagounis, le fabuleux Jiracek ou même Gerrard pour son influence éternelle, projet de jeu ou pas. La France et les Pays-Bas ont deux ans pour se trouver un architecte.

Une victoire pour les buteurs ?

La hype Barca nous avait habitué aux buts construits minutieusement par une succession de dizaines de passes déstabilisant progressivement l’adversaire jusqu’à ce qu’un joueur n’ait plus qu’à pousser le ballon dans les cages. Dans cette même perspective, le fait que l’Espagne commence la plupart de ses matchs sans numéro 9 aurait pu ressembler à une nouvelle défaite pour les strikers. Mais cela reviendrait à oublier Mario Gomez, Mario Balotelli, Cristiano Ronaldo, Fernando Torres, et sur un nombre plus limité de matchs, Zlatan, Sheva, Bendtner, Mandžukić et Pavlyuchenko. Tous nous ont ramenés dans les années 90 et ses « buts Playstation » de sauveurs, marqués par des attaquants aux allures de fauves, obsédés par le but, et à l’égo souvent surdimensionné. Après la saison incroyable de Falcao, l’Euro s’impose comme une nouvelle (petite) victoire pour la profession de buteur. D’ailleurs, que dire du lien entre le fiasco de la sélection Oranje et le sacrifice de Huntelaar, autrement moins sexy que Van Persie, mais bien meilleur buteur des éliminatoires. Ou encore du positionnement de Benzema… En 2014, dans le pays de O Fenomeno, espérons que le 9 sera Roi.

Par Markus Kaufmann

À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Enseignement non pas technique, encore que...
Le hors jeu : les assistants sont devenus de vraies machines et ne sont sont quasiment pas trompés (peur être le but refusé à l'Ukraine). Bravo à eux
Schweintamère Niveau : District
"Le Portugal a effectué une superbe première mi-temps en jouant très haut face à son voisin ibérique, mais n’a finalement pas pris le risque de mettre assez de présence devant pour concrétiser. "

Absolument faux! Car le Portugal a joué ce match EXACTEMENT comme l'Espagne. Les Espagnols ont fait pareil, sans prise de risque demesuree.
C'est quoi cette condescendance donc?!
Le Portugal a effectivement joué comme l'Espagne ce duel iberique, en 4x3x3, soit pressing haut contre pressing haut. Les Espagnols ont ete pris a leur propre jeu, a leur propre piege. Match hermetique des deux cotes, sans prise des risque demesuree des deux cotes. Volontairement. La meilleure partie tactiquement parlant de cet Euro, au sens italien du terme. Ce match ne pouvait se terminer que sur un 0-0, car le Portugal a joué EXACTEMENT comme l'Espagne, avec les memes intentions!
On a d'ailleurs surtout vu au milieu le tres complementaire trio portos Veloso-Meireles-Moutinho qui a fait completement disparaitre Alonso, Busquets, Iniesta et surtout Xavi et Silva, rendus tellement transparents qu'ils on ete remplacés! Le vrai homme du match c'est Moutinho, au four et au moulin, a la recuperation, a la relance et a la construction, un 6, 8, 10 a lui seul!
Puis l'Espagne a pris plus de risque en prolongantions en faisant rentrer Pedro et Navas je crois, ainsi que le Portugal en remplaçant le milieu Meireles par l'attaquant Varela. Egalité sur tous les fronts.
Decision a la loterie des t.a.b. Tant mieux pour l'Espagne, tant pis pour le Portugal. Le sort, et uniquement le sort, a decide. Deux excellents arrets de gardien lors de cette seance, une transversale sortante, un poteau rentrant.
Au fait, juste entre nous... avec un Meireles mieux inspiré pour assurer sa passe a Ronaldo lors du 4 contre 2 mené à la 90eme, aujourd'hui le discours dominant serait surement autre... mais bon les vainqueurs sont toujours ceux qui reecrivent l'histoire.
"En 2014, dans le pays de O Fenomeno, espérons que le 9 sera Roi."

Merci pour cette référence au plus grand joueur qu'il m'ait été donné de voir.

(Désolé pour le HS)

Arsène Holmes Niveau : DHR
Quand je lis cet article, ça me rappelle que les vainqueurs ont toujours raison, si l'Espagne avait perdu, on aurait parlé d'un jeu lent et improductif.Mais visiblement, critiquer l'Espagne provoque un internement immédiat .Vous avez rêvé devant Espagne-France, Portugal-Espagne et Espagne-Croatie? Bah moi non, je préférais mille fois le jeu allemand ou portugais. Jouer sans un neuf reste une aberration.
Maintenant on va rigoler quand des équipes moyennes vont jouer à l"espagnol" et qu'on va se manger des matchs indigestes.
Note : 1
Et toujours pas un mot sur Norbert de 100% euro, ça devient pénible...
Le jeu espagnol n'est pas exportable, rassure-toi Arsène.

Quel pays et quel club peut aligner des nains techniquement hyper doués?

Et formés dans le même moule, à savoir la Masia?

Peut-être les japonais ou les coréens? Mais il leur faudra des décennies pour atteindre un tel résultat. Et d'ici là, le foot aura encore évolué.
@Arsène Holmes
Peut-être que si la france et la croatie n'avaient pas refusé le jeu nous aurions vu un beau match...
contre le portugal on a assisté a un beau match, a partir de la 2e mi-temps...
Schweintamère & Arsène > Absolument d'accord. Une finale Portugal - Allemagne aurait été bien plus agréable à voir.
"Le Portugal a effectué une superbe première mi-temps en jouant très haut face à son voisin ibérique, mais n’a finalement pas pris le risque de mettre assez de présence devant pour concrétiser."

C'était pas par manque de volonté mais par impossibilité vu la gueule des attaquants...
ReynaldPedros Niveau : DHR
Les espagnols jouent sans 9. Mais leur 9 qui n'a joué que 190 minutes finit meilleur buteur de l'euro (sans parler de Fabregas qui en plante 2).

Et l'Espagne finit meilleure attaque de la compétition en se payant le luxe d'envoyer une 4 fromages en finale...

Ils sont quand même énervant ces espagnols hein ?
Schweintamère Niveau : District
@Kuduro: Negredo est autant une pipe que Almeida. Les Espagnols n'ont pas pris plus de risque. Volontairement. Pourtant ils avaient Lorente (ou meme Torres) sur le banc. C'est eux qu'il faut blamer, pas les Portugais.
schweintamère c'est tellement vrai ce que tu dis : à un poteau près on rangeait aux oubliettes le jeu espagnol
@Schwein' : au moins les Espagnols ne commençaient pas leur match à 10 comme le Portugal, c'est ce que je voulais dire.
Bin ouaip mon gars pis si les Hollandais avaient joué les 75 minutes restantes comme le premier quart d'heure contre le portugal, la "gel team" n'aurait pas joué l'Espagne! Pis si t'étais moins onc, t'aurais pas à changer de pseudo toutes les semaines. J'te jure ces tacticiens de forum...
Allemagne - Portugal aurait été plus bandant?
Je l'ai vu ce match, il était pas fameux. Avec le Portugal en mode Chelsea et vas-y qu'ils courent les deux ailiers. Certes, c'est une philosophie mais sur ce match c'était bien chiant jusqu'au but des allemands.
Si j'ai bien compris le truc, y'a autant de sois disant Portugais en france que d'italien en Belgique en fait?

Jour de Sport Niveau : Loisir
On peut aimer ou pas le jeu espagnol, il n'en reste pas moins qu'au niveau tactique, on prend une leçon à chaque fois. Faute de l'avoir apprise au premier épisode, on demande à en avoir une deuxième, puis une troisième ... Chapitre 4 dans deux ans avec les mêmes enseignants et toujours les mêmes qui se mettront au coin en 1/2.
filoubifrance Niveau : CFA2
y en a marre d'entendre les mêmes critiques de l'espagne qui n'a plus rien à prouver à personne. Je n'ai pas particulièrement supporté cette équipe lors de l'Euro, à par contre le Portugal de l'autre touze, mais force est de constater que cette équipe est au dessus de toutes les autres dans tous les domaines: organisation tactique (1 but pris, 60% de possession et pas dans son camp), maîtrise technique incroyable avec des joueurs qui se connaissent et s'entendent à merveille sur le terrain, des remplaçants décisifs (Navas, Torres, Mata, Fabregas), et enfin un véritable esprit collectif dont certains peuvent s'en inspirer. Je n'imagine pas, par exemple, Silva dire "va te faire enc.." à Casillas... Et puis bon, ça va énerver plus d'un, mais ils ont un côté sympa ces espagnols: Xavi et Iniesta sont d'une simplicité et modestie inégales, X. Alonso est très sobre, Casillas exemplaire, et même Torres, souvent remplaçant n'a jamais montré son mécontentement (HBA, Nasri si vous m'entendez). Bref, on n'a qu'à s'incliner devant une telle équipe et arrêter la mauvaise foi que l'on voit souvent dans les différents commentaires.
il y a 2 heures Le CSC gênant de Wycombe 4 il y a 2 heures Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 25
il y a 6 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 10 Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21 Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 56 Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 7 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27
À lire ensuite
Lavezzi enfin au PSG