Les enjeux de la phase retour de Ligue 2

Nancy et Dijon qui filent vers un retour en élite, une demi-douzaine de prétendants à la troisième place, un petit ventre mou d’hésitants et pas loin de la moitié des équipes à encore lutter pour leur maintien : le point sur le classement de la Ligue 2 à l’amorce de la seconde moitié de saison.

169 15

Ils devraient monter en L1



  • Nancy, 1er avec 39 points

    L’ASNL a fini l’année 2015 avec une telle dynamique qu’il est difficile de l’imaginer quitter le podium d’ici la 38e journée. Tout fonctionne bien actuellement pour le club lorrain, qui n’a plus que le championnat à jouer et qui le joue très bien. Il faut en finir avec les préjugés concernant Pablo Correa, l’entraîneur uruguayen propose du beau spectacle avec son équipe depuis son retour dans le coin. Une équipe bien équilibrée, bonifiée par le retour de Mickaël Chrétien et par le pari réussi Benoît Pedretti. Nancy n’a perdu que deux fois depuis le début de saison, la dernière début novembre à Lens. Meilleure défense, deuxième meilleure attaque, le chardon pique de nouveau.


  • Dijon, 2e avec 37 points

    La meilleure attaque n’est autre que le dauphin de Nancy, le Dijon FCO d’Olivier Dall’Oglio qui marche très fort aussi depuis le début de saison. La première et pour l’instant unique saison du club remonte à 2011/2012. Depuis, les Rouges flirtent avec le podium, échouant même au pied au printemps dernier. Une frustration qui n’a duré qu’un été, depuis tout roule, à part un léger coup de moins bien entre octobre et novembre. Avec des éléments clés tels Christopher Jullien, Frédéric Sammaritano et le meilleur buteur Julio Tavarès (7 buts), les Dijonnais peuvent aborder 2016 avec confiance.


    Ils jouent clairement le podium



  • Clermont, 3e avec 31 points

    Une surprise de voir Clermont si haut au classement ? Pas forcément, les Auvergnats ont déjà flirté avec la montée dans un passé récent (deux tops 5 en 2008 et 2012), avant il est vrai de rentrer un peu dans le rang ces derniers temps. Mais Corinne Diacre abat du bon boulot et le club recrute malin avec les prêts de Famara Diédhiou en provenance de Sochaux et d’Adrien Hunou le Rennais une deuxième saison de suite. Ces deux-là forment une paire offensive très intéressante.

  • Le Havre, 4e avec 31 points

    Les supporters havrais rêvent américain. Avec désormais un président US (Vincent Volpe) et un entraîneur US également (Bob Bradley, ex-sélectionneur des États-Unis et de l’Égypte), les affaires tournent bien pour le club doyen qui a laissé derrière lui le fâcheux épisode Maillol/Adriano. Le premier leader de la saison n’a perdu qu’une seule fois depuis fin septembre et le stade Océane est devenu une forteresse imprenable pour les adversaires, même si les victoires continuent de se gagner à l’arrache avec un seul but d’écart.


  • Red Star, 5e avec 31 points

    Comme c’est déjà arrivé plusieurs fois à d’autres clubs auparavant, le promu francilien profite à plein de la dynamique de la montée en L2 au printemps dernier pour vivre une saison inattendue en première partie de classement. De quoi espérer mieux encore ? À voir tout de même si Hameur Bouazza, Naïm Sliti et leurs coéquipiers, invaincus depuis 8 matchs, n’ont pas terminé l’année 2015 en surrégime. Une chose est sûre, ils ont su parfaitement s’accommoder de l’éloignement du stade Bauer, même s’ils jouent à « domicile » devant à peine 1 500 spectateurs de moyenne…


  • Metz, 6e avec 30 points

    C’est la déception de la fin d’année en L2 : les Grenats, leaders pendant 5 journées, sur le podium pendant 10, ont finalement achevé 2015 à une triste sixième place. La faute à trois défaites pour terminer la phase retour. Un nouvel entraîneur est en poste (Philippe Hinschberger à la place de José Riga), avec l’envie de repartir sur une nouvelle dynamique positive. Le gros effectif à sa disposition doit permettre de retrouver le podium d’ici la fin de saison. Si ce n’est pas le cas, il faudra très certainement réduire sérieusement la voilure…

  • Lens, 7e avec 29 points

    Grâce à une série de 9 matchs sans défaite pour finir 2015, les Lensois ont cessé de regarder dans le rétro et peuvent ambitionner de jouer les premières places durant la phase retour. Ce n’est toujours pas très brillant dans le jeu, mais au moins, ça prend des points et ça donne de nouveau au public l’envie d’y croire et de se rendre nombreux au stade : plus de 25 000 spectateurs de moyenne depuis le début de saison. Étant donné la pénible saison dernière et le moral à zéro des premiers mois de 2015, c’est inespéré de débuter la nouvelle année avec ces belles perspectives.


  • Auxerre, 8e avec 28 points

    L’AJA n’est qu’à 3 points du podium, alors forcément que le club cher à Guy Roux fait partie des prétendants à la remontée en élite. Ce serait une belle revanche pour une des plus belles formations du football français des années 90 que beaucoup disent désormais condamnée à évoluer dans l’ombre, dépassée par la modernité. Mais si on veut vraiment y croire à l’Abbé-Deschamps, il va d’abord falloir soigner cette vilaine tendance à l’irrégularité, l’équipe bourguignonne s’étant montrée incapable d’enchaîner plus de deux succès de suite en championnat lors de la phase aller.

    Ils ont le cul entre deux chaises



  • Brest, 9e avec 26 points

    Le Stade brestois n’a-t-il pas laissé passer sa chance de remonter en L1 la saison dernière ? Il semblait en tout cas en avoir plus les moyens que cette saison, plus envie d’y croire aussi. Car actuellement, ça ronronne un peu trop du côté du Finistère, avec une équipe ni vraiment bonne, ni franchement mauvaise, qui a terminé 2015 tristement par une défaite à domicile 1-2 face à Clermont après avoir mené au score…

  • Bourg Péronnas, 10e avec 26 points

    On promettait l’enfer au petit poucet de la L2, il s’en sort finalement plutôt bien et a même flirté un temps avec le podium. Désormais rentré dans le rang, il va lui falloir prendre rapidement les points nécessaires au maintien pour ne pas subir la déconvenue d’un autre petit promu la saison dernière, Orléans. Le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 peut compter sur la réussite offensive de son attaquant Pape Sané, qui en est à 9 buts.


  • Laval, 11e avec 25 points

    But à Laval ! RAS en Mayenne où on vise doucement mais sûrement une huitième saison de suite en Ligue 2. Francis-Le Basser et le maillot orange des Tangos sont un incontournable des soirées foot du vendredi soir et ont terminé 2015 par une victoire arrachée à domicile 3-2 face à Nîmes. De l’abnégation, du labeur, des valeurs qui collent à l’image du Stade lavallois.

  • Tours, 12e avec 24 points

    Marco Simone nourrissait de grandes ambitions en début de saison, mais il va falloir attendre la saison prochaine désormais pour essayer de viser le haut de tableau et continuer à rêver de montée. Il a longtemps manqué d’efficacité offensive à cette équipe tourangelle, mais les deux derniers matchs sont encourageants, avec d’abord une victoire 2-0 face à Metz lors de la 19e journée, puis une élimination avec les honneurs au Moustoir face à Lorient en Coupe de France.


    Ils luttent pour le maintien



  • ETG, 13e avec 21 points

    L’après-Dupraz est dur à gérer, et la saison actuelle est difficile, comme c’était prévisible. Malgré la présence du meilleur passeur de la L2 dans ses rangs (Gustavo Campanharo, 7 passes), ETG tire la langue et a terminé 2015 par 4 défaites et 1 nul…

  • Niort, 14e avec 20 points

    Les Chamois ont avec eux l’un des meilleurs buteurs du championnat (Ande Dona Ndoh, 8 buts), mais ça ne suffit pas à se mettre pour l’instant totalement à l’abri de la zone rouge. Quand on concède 8 nuls en 19 journées, en même temps…


  • Créteil, 15e avec 20 points

    L’ancien club de Cheikh N’Doye avait plutôt pas mal démarré la saison, mais ne fait plus rien de bon depuis octobre. Les Cristoliens ont pris 1 point sur les 8 derniers matchs ! L’arrivée de Laurent Roussey à la place de Thierry Froger n’a pour l’instant pas eu l’effet escompté. Il se retrouve à la tête de la deuxième plus mauvaise défense du championnat.

  • Sochaux, 16e avec 19 points

    Les Chinois de l’Est de la France vivent une saison très, très pénible. Arrivé en octobre pour remplacer Olivier Echouafni, Albert Cartier va devoir redonner confiance à un groupe qui en manque. Heureusement, l’année écoulée s’est terminée sur deux succès précieux à domicile, d’abord en Coupe de France face à Nancy, puis face à Ajaccio.

  • Valenciennes, 17e avec 19 points

    Le problème des Valenciennois ? Ils sont incapables de s’imposer à domicile cette saison. Zéro victoire au stade du Hainaut depuis mai dernier ! Leur autre souci ? Ils n’ont plus d’entraîneur. David Le Frapper a été débarqué pendant les fêtes entre le foie gras et le chapon, sans vrai plan pour lui trouver un successeur. La dernière piste a été abandonnée, elle menait vers le voisin Daniel Leclercq.

  • Ajaccio, 18e avec 17 points

    Pendant que le Gazélec flambe en L1, l’ACA continue de traîner sa peine à l’étage en dessous. Ce n’était déjà pas brillant la saison dernière, c’est du même tonneau cette saison pour la pire attaque du championnat et l’équipe la plus sanctionnée…

  • Paris FC, 19e avec 15 points

    Le promu parisien avait une belle tête d’outsider en début de saison avec un recrutement intelligent, les petits jeunes du club et la dynamique de la montée. Sauf que ça ne s’est pas passé comme espéré pour le Paris FC qui a commencé par concéder beaucoup de nuls avant de tout simplement perdre ses matchs. 19 journées, 1 victoire, le bilan est bien sûr bien trop maigre, mais l’équipe désormais emmenée par Jean-Luc Vasseur n’est pas largué au classement, alors pourquoi ne pas quand même espérer le maintien ?


  • Nîmes, 20e avec 9 points

    Partir avec un handicap de 8 points, c’est forcément gênant. Et possiblement irrémédiable, même pour les Crocos qui sont passés dans le positif, mais qui restent quand même bien loin derrière. Le truc déprimant pour eux, c’est que même s’ils avaient débuté la saison à 0 point, ils seraient quand même relégables à mi-parcours avec 17 points…



    Par Régis Delanoë
  • Dans cet article

    Ya pas à chier, la L2 ça fleur bon le football de terroir et ça, qu'est ce que c'est bon !
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Metz, Sochaux, Auxerre, Le Havre erc...

    La ligue 2 c'est la division 1 en fait...
    Note : 1
    Je n'ai jamais aimé Pedretti mais il faut admettre qu'il est au dessus du lot dans cette ligue 2 d'une infinie tristesse. Il joue sur une jambe et une à trois fois par match en deux touches de balle il te met un attaquant seul face au but. Même depuis sa moitié de terrain et sous le pressing de deux joueurs adverses qui ont 15 ans de moins que lui et un physique de présu.
    Il nous fait beaucoup de bien à Nancy mais soyons honnête, aucune équipe de cette ligue 2 n'a le niveau pour disputer quoi que ce soit en ligue 1. Si on remonte j'espère que Correa bétonnera sans pitié et osef des pleureuses qui supportent le barça et le bayern depuis leur pavillon de banlieue à Maubeuge, on a rien à prouver!
    GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : Loisir
    Note : 1
    Franchement la ligue 2 c'est quand même de sacrés beaux club : Lens AJA Metz Le Havre Sochaux Auxerre Nancy VA.... Il y a quelques lignes au palmarès
    onlythetruth Niveau : DHR
    Message posté par MaxMaga
    Je n'ai jamais aimé Pedretti mais il faut admettre qu'il est au dessus du lot dans cette ligue 2 d'une infinie tristesse. Il joue sur une jambe et une à trois fois par match en deux touches de balle il te met un attaquant seul face au but. Même depuis sa moitié de terrain et sous le pressing de deux joueurs adverses qui ont 15 ans de moins que lui et un physique de présu.
    Il nous fait beaucoup de bien à Nancy mais soyons honnête, aucune équipe de cette ligue 2 n'a le niveau pour disputer quoi que ce soit en ligue 1. Si on remonte j'espère que Correa bétonnera sans pitié et osef des pleureuses qui supportent le barça et le bayern depuis leur pavillon de banlieue à Maubeuge, on a rien à prouver!


    Je te donne mon +1
    La rumeur veut que Gourvennec rapatrie Alioui pour améliorer son attaque, sauf que nous à Le Basser, on aura l'air fin avec Viale titulaire en pointe...
    Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
    On annonce Philippe Burle à VA.
    Le NO serait en position de relégable avec 8 points de plus, certes. Mais on ne serait pas mort loin de là... Quoi qu'on puisse dire, faire, spéculer, l'équipe est tout simplement trop faible avec des joueurs de niveau National pour la plupart. On lutterait pour le maintien dans tous les cas mais au moins les joueurs pourraient toujours y croire. Le mois qui arrive va être crucial, si on prend un maximum de points tout est jouable, si malheureusement il n'y en a que 4 ou 5 on pourra d'ores et déjà préparer la saison prochaine à l'étage inférieur...

    Conrad et Kasparian je vous conchie!
    Avec Sedan et Strasbourg l'an prochain y a Canal qui risque de racheter la première division!
    cette Ligue 2 a pas l'air dégueulasse cette saison

    au moins il y'a du suspense

    Quelqu'un pourrait-il m'éclairer pour savoir si ça joue ou si c'est aussi bourrin que par le passé ?
    Message posté par max13012
    cette Ligue 2 a pas l'air dégueulasse cette saison

    au moins il y'a du suspense

    Quelqu'un pourrait-il m'éclairer pour savoir si ça joue ou si c'est aussi bourrin que par le passé ?


    Ça dépend surtout de ton niveau d'exigence en matière de jeu...
    Message posté par Pig Benis
    Ça dépend surtout de ton niveau d'exigence en matière de jeu...


    ben j'entends pas le niveau L1, avec un peu de technique quoi ...
    Si cette L2 est dégueulasse, en terme de jeu j'entends.
    Beaucoup de beaux clubs mais le Niveau le plus faible depuis des années.

    Une pièce sur le HAC pour accompagner Nancy et Dijon qui se feront de toute façon peur également.
    +1 MaxMaga
    Attention le classement de Lens est trompeur. Ils n'ont pas le niveau pour viser la montée cette année. Je les vois plutôt dans la catégorie du cul entre deux chaises. Mais pour un club qui n'avait pas le droit d'acheter, c'est déjà bien.

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    169 15