Les éléments de Chaban

0 3

Rémi Garde a les boules d’avoir perdu à Bordeaux, dimanche (1-0). Normal. Mais au-delà de ça, le technicien n’a pas digéré les conditions de jeu. En cause, la pelouse de Chaban-Delmas.

«  Une pelouse dans cet état ne favorise pas le jeu rapide, indiquait à chaud le coach lyonnais. On m’a dit qu’il y avait des matches de rugby, ici. Et bien je pense que ce doit être un bon terrain de rugby !  » . Sobre, ironique, mais… tellement vrai !

Pelouse pourrie, match pourri. Idem pour les Girondins, eux aussi handicapés par un champ de fraises de temps en temps labouré par l’Union Bègles-Bordeaux, formation locale pensionnaire du Top 14. Meurtri par le gel violent de la semaine passée, aussi.

«  Le terrain c’est une catastrophe, pestait Marc Planus. Et avec le soleil rasant, dès que l’on récupérait le ballon et qu’on levait les yeux, on ne faisait pas la différence entre les Bordelais et les Lyonnais.  »

Moralité : La terre, le soleil, pour les Girondins. L’amer pour les Lyonnais.

LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est clair que la pelouse était franchement dégueulasse. Elle aurait méritée d'être humidifiée, j'pense que ça aurait déjà pu éviter tout ces projections de "sables" et tout.

Néanmoins, celle de Lille la semaine dernière était pas fraîche nen plus hein...
Oui mais quelle belle équipe cette Union Bègles-Bordeaux (oui ça n'a rien à voir mais je voulais le dire)
Toujours drôle de voir les entraineurs se plaindre de l’état du terrain après une défaite... C'est sût que ça aide pas au beau jeu, mais les deux équipes évoluent sur le même terrain !
Si le terrain avait été nickel, Garde aurait il fustigé les fumis des ultras ? Le soleil dans les yeux ? Les odeurs de merguez de l'auberge en face du Virage Sud ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 3