Les douze travaux de Reja

0 0
Edy Reja commence à y croire. Il y a quelques semaines encore, jamais il n'aurait osé prononcer les mots "Ligue des Champions". Aujourd'hui, c'est chose faite, même si l'entraîneur de la Lazio Rome demeure humble.



Dimanche, son équipe a enchaîné un cinquième match sans défaite (trois victoires et deux nuls), série au cours de laquelle la défense n'a encaissé qu'un seul but. Un motif de plus pour croire en ses chances d'atteindre la quatrième place. « D'ici à la fin, il nous reste douze finales, et nous devons continuer sur cette route. Je pense que l'Inter et le Milan sont à part, le Napoli ne semble pas non plus vouloir ralentir. Derrière, nous sommes cinq à être en course pour la quatrième place. Attention surtout à la Juve et à la Roma » a-t-il déclaré aux micros de la radio officielle du club.



Dimanche, la Lazio se déplacera à Cagliari, terrain où elle s'est imposée lors des deux dernières saisons. « Ils n'ont plus Matri, mais Acquafresca est redoutable. Je crains surtout Cossu, car c'est un joueur qui peut inventer quelque chose n'importe quand » a averti le coach romain.



Autre enjeu, sous-jacent : en cas de succès, la Lazio sera certaine d'arriver au derby avec au moins trois points d'avance sur la Roma. Un avantage psychologique non-négligeable.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0