Les dix pépites à suivre en Ligue des champions

Avec le retour de la plus belle des compétitions européennes, le Vieux Continent va pouvoir faire F5 sur ses fiches joueurs. Parmi les clubs engagés, on risque de découvrir des petites merveilles. Des mecs qui pourraient débarquer dans les plus grands clubs européens d'ici peu. En voici certains. Les plus mignons.

Modififié
30 57
Lucas Andersen (Ajax)

Entre le club d'Amsterdam et le Danemark, c'est une longue histoire d'amour. Les frères Laudrup, Jesper Olsen, Dennis Rommedahl, Franck Arnesen et plus récemment Christian Eriksen, tous ont porté avec réussite le maillot le plus classe d'Europe. La dernière merveille en date s'appelle Lucas Andersen. Il est bien entouré puisque ses compatriotes Viktor Fischer et Nicolas Boilesen incarnent également cette nouvelle génération sexy de Danois ajacides. Andersen, lui, vient de l'école d'Aalborg et continue sa formation chez les Lanciers. À seulement 19 ans, il espère prendre la relève d'Eriksen. Logique, il évolue quasiment au même poste. Un mec capable d'envoyer des caresses et des pralines dans la même action.

Youtube

Dennis Praet (Anderlecht)

Une dégaine à traîner dans les soirées « One direction » , mais en club, il joue plutôt avec le numéro 10 d'Anderlecht sur le dos. Dans un club habitué à sortir des pépites avant leur majorité (Lukaku, Vanden Borre), Praet, du haut de ses 19 piges, porte sur ses épaules tous les espoirs du club de Bruxelles. Il s'inscrit dans cette nouvelle génération dorée issue de Belgique. Celle des numéros 10 qui aime caresser le cuir comme Januzaj, l'autre pépite belge qui officie à Manchester United. Au pays de Jean-Claude Van Damme, il se murmure que Praet ne devrait pas rester très longtemps en Jupiler League. Le petit a trop de talent.

Julian Draxler (Schalke)

19 ans, des boutons sur le front, mais déjà international allemand. C'est la triste vie de Julian Draxler, la mobylette de Schalke. Véritable phénomène de précocité, le milieu de terrain fait tourner toutes les têtes européennes. Cet été, avant de jeter leur dévolu sur Mesut Özil, Arsenal avait longtemps tenté de gratter le milieu de Gelsenkirchen. Il faut dire que le petit incarne parfaitement cette jeunesse allemande complètement folle. Des mecs qui ne respectent rien ni personne à part le jeu.


Bruma (Galatasaray)

Décidément, le Sporting a fait des ailiers supersoniques une spécialité maison. Après Luís Figo, Quaresma, Cristiano Ronaldo et Nani, voici Bruma. De son vrai blase Armindo Tué Na Bangna, le natif de Guinée-Bissau était au cœur du mercato estival. Avant de s'envoler pour Galatasaray contre 10 millions d'euros dans les dernières heures du mercato, le Portugais était dans les petits papiers de José Mourinho qui souhaitait l'embarquer pour Chelsea. Au final, c'est Didier Drogba qui jouira de ses cadrages-débordements. Ça sent le Drogbiche à plusieurs caramels en C1.

Juan Quintero (Porto)

Encore un gros coup du FC Porto. Un de plus. Après une saison de Serie A dans les jambes (il était prêté à Pescara l'an dernier), le jeune gaucher colombien vient d'arriver au FC Porto pour prendre la succession d'un compatriote, James Rodríguez (parti à Monaco). Numéro 10 ou second attaquant, Quintero mérite le détour. Une véritable boule de muscles. Un cœur, quoi. Le genre de joueur qui vous donne des frissons.


Íñigo Martínez (Sociedad)

À la Real, le talent est partout, et pas uniquement sur les postes offensifs (Vela, Griezmann, etc). La preuve avec le stoppeur espagnol de 22 ans, véritable taulier du club du Pays basque depuis deux saisons. Sobre, efficace, belle relance et facile dans les airs, Martinez a tout pour squatter les 23 Espagnols pour le prochain Mondial. Et pourquoi pas gratter la place de Gerard Piqué ?

Bernard (Shakhtar)

Porto, Arsenal, Donetsk. Cet été, le petit Brésilien a été annoncé partout et nulle part à la fois. Au final, ce sont les Ukrainiens qui ont remporté la mise après un montage financier complexe, un de plus. Sauf que le milieu offensif gauche venu de l'Atlético Mineiro sait qu'il sera attendu. Et pour cause, il aura la lourde tâche de remplacer l'ancien crack local Henrikh Mkhitaryan. International brésilien, Bernard pourrait suivre une belle trajectoire. Comme Willian avant lui, un autre génie brésilien.

Youtube

Daniel Carvajal (Real Madrid)

Formé au Real avant d'éclore au Bayer Leverkusen, le latéral droit est revenu à la maison cet été et semble être dans les petits papiers de Carlo Ancelotti. L'Espagnol de 21 ans va à 100 à l'heure et propose énormément de choses en phases offensives. Il pourrait même s'inviter dans le XI de la Roja puisque le titulaire du poste, Areola, est en train de se faire manger au Real par Carvajal. Costaud.

Filip Đuričić - Lazar Marković (Benfica)

Đuričić est surnommé le Cruyff des Balkans. Marković, lui, fait office de nouveau petit génie sur le front de l'attaque de Serbie. Arrivés tous les deux cet été au Benfica, les Serbes sont présentés par de nombreux observateurs du football des Balkans comme des cracks. Ou des crakinettes. Des mecs au-dessus de la moyenne, mais qui ne demandent qu'à exploser à la face du monde. Benfica étant dans le groupe du PSG, la doublette pourra se montrer en 16/9.

Youtube

Emre Can (Leverkusen)

Il y a un peu de Nuri Şahin en lui. Formé au Bayern Munich, l'Allemand d'origine turque peut aussi bien évoluer en défense centrale qu'en numéro six. Il sait tout faire. Barré par la concurrence en Bavière, Emre Can a pris le chemin de Leverkusen cet été pour exploser. A priori, la Ligue des champions pourrait accélérer sa médiatisation.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aurais plus mis Mitrovic comme pépite d'Anderlecht, de plus pas sûr que Praet soit titulaire ce soir vu son début de saison plus que moyen.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Filip Đuričić: Bel effort dans la typo les gars. Allez on relâche pas la pression, demain, on s'attaque aux pépites norvégiennes.
Francis Huster Niveau : District
ça donne envie de jouer à FM 2014 tout ça !
Emre Can est formé à Munich (pas à leverkusen)
Arbeola au real, et pas Areola ... Pas le meme age, ni le meme poste, ni le meme talent !
Captain_H Niveau : DHR
C'est quand même génial de voir "ailier supersonique" et "Luis Figo" dans la même phrase!
Encore les "c" avec des accents je comprends, mais alors un "D" barré..

On prononce différement ? Genre Touritchitch ?
Message posté par Captain_H
C'est quand même génial de voir "ailier supersonique" et "Luis Figo" dans la même phrase!


pour avoir réussi un petit pont sur roberto carlos je pense qu'il faut avoir une certaines vitesses en course.... et perso Figo etait loin d'etre un lent!!

Apres ca, c'est vrai qu'il etait sans doute plus lent que CR7 et Nani. Mais bon il avait quand meme cette petite pointe de vitesse qui faisait quelques dégâts!!
"Bayern Leverkusen", oh mon Dieu....
Bazibouzouk Niveau : CFA2
Juste pour poursuivre la digression sur les danois de l'Ajax : pour ce qui est de l'effectif actuel vous oubliez Lasse Schöne et surtout Poulsen. Dans un bon jour c'est le meilleur joueur danois. Il est souvent encore un cran au dessus d'Erikssen (un brin surestimé à mon avis).

Pour ce qui est des grands noms on peut également citer le légendaire Lerby, Mølby (vous lui avez consacré un brève il y a trois jours), Morten Olsen (le seul entraîneur qui fait jouer en 2013 comme on jouait au début des 90's) et l'immense Grønkjær !

Au Danemark ils surnomment même l'Ajax : l'Amsterdam Boldspilklub Ajax (l'équivalent de notre « Nouveau Château » pour Newcastle)

En fait les hollandais et les danois sont assez proche culturellement (particulièrement au niveau de leurs langues ...avec les mêmes tonalités dégueulasses ^^) et footballistiquement . Ceux qui ont vu ASSE-Esbjerg en barrage C3 ont certainement pu noter les similitudes : des superbes buts et une intensité assez faible. L'adaptation est facile pour eux.
Girondingue Niveau : Loisir
Donc en gros, la plupart des "pépites" se trouvent dans les clubs qui vont être éliminés ou reversés en Europa Ligue, c'est bien ça ?
Par contre, si je ne m'abuse, le joueur de Porto c'est Juan Iturbe et pas Juan Quintero. Putain* So foot...
Perso, j'aurais mis le Coréen Son Heung-Min à Leverkusen, ceux qui suivent un peu la Bundesliga connaissent le potentiel du petit !
Quintero n'a pas été prêté à Pescara par Porto...

http://fr.fifa.com/worldfootball/clubfo … 35787.html

LapinCrétin Niveau : CFA
Avec Inigo Martinez et Carvajal qui montrent de belles choses et Albiol qui recouvre du temps de jeu à Naples, ça peut donner de belles choses pour la Roja! Peut-être que Piqué va enfin se (re)sortir les doigts du c*l pour garder sa place...
Jack_Will_Cheer Niveau : Loisir
Toi, nouveau stagiaire de SoFoot payé au lance-pierre arrivé fraîchement aujourd'hui avec des étoiles plein les yeux... :

Autant on peut être indulgent sur les fautes de grammaire, d'orthographe, etc. Voire même pour ne pas avoir vérifié ses sources mais celle-là ("Bayern Leverkusen") elle n'est pas pardonnable !

Au bûcher hérétique !

Sérieusement à quoi sert l'entretien d'embauche si ce n'est tester la culture foot du candidat dans ce cas précis -_-'
Mathieu Faure stagiaire...

T'es sérieux dans ta connerie ?
Ailier Gauche Niveau : DHR
Message posté par SLVR
Encore les "c" avec des accents je comprends, mais alors un "D" barré..

On prononce différement ? Genre Touritchitch ?


Il me semble que c'est un 'd' mouillé qui se prononce entre ''di'' et ''dj''.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Avant de gueuler sidlfc, on se renseigne, il ya bien un Juan Quintero à Porto présenté comme la futur grande pépite colombienne. Ce qui veut dire qu'il ira se toucher la nouille sur le banc de monaco dans deux ans.
monclubcettebaltringue Niveau : CFA2
Ah d'accord tu fais référence à la photo, oui pour le coup c'est bien Iturbe. Mea Culpa
fernandollorientais Niveau : CFA
Si Carvajal a joué ce week-end, c'est surtout en prévision de la LDC. Le latéral droit qui va sauter Arbeloa au Real / avec l'Espagne, il n'est pas encore arrivé.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
30 57