Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon-Saint-Étienne

Les dix matchs de légende du derby ASSE-OL

Ce dimanche, le 114e épisode de la série Gones vs Verts alimentera forcément la rivalité entre les meilleurs ennemis du championnat de France. Un duel régional fait de hauts et de bas, qui dépendent surtout du côté où l'on se place. Mais avant de lancer le générique, révisez vos classiques.

Modififié

ASSE 2-1 OL

19 mars 1967

Les deux équipes se retrouvent un mois après s’être jouées sur terrain neutre à Annecy, en seizièmes de la Coupe de France. Les Lyonnais l’avaient emporté 2-0 grâce à Di Nallo et Rambert, provoquant la colère de Jean Snella, l’entraîneur des Verts, qui avait alors déclaré face à la presse : « À force de jouer la carotte, Lyon n’ira pas loin en coupe. » Farceurs, les supporters lyonnais prennent ces déclarations au pied de la lettre et passent acheter un stock de carottes au Marché Gare de Lyon avant de prendre la route direction Saint-Étienne pour ce deuxième derby en l’espace de deux mois. Et lors de l’entrée des joueurs dans le Chaudron, les supporters lyonnais balancent leurs vingt-cinq kilos de carottes sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Amusé par la situation, l’attaquant des Verts Georges Bereta ramassera une carotte avant de la croquer devant le kop lyonnais. L’ASSE prend sa revanche sur la pelouse et tape l’OL (2-1) grâce à Revelli et Mekloufi en fin de match.


OL 1-7 ASSE

5 octobre 1969

Souverains en France avec trois titres consécutifs, puissants d’Europe ayant éliminé le Bayern quatre jours plus tôt en C1, les Verts arrivent à Lyon sûrs de leur force. Et cette suprématie ne pourra être contestée par les coéquipiers de Serge Chiesa. La machine verte se montre impitoyable, broyant ses adversaires avec notamment deux doublés d’Hervé Revelli et Salif Keita. 7-1, c’est l'une des claques les plus sévères de l’histoire du derby et le plus gros écart encaissé par les Gones à Gerland. Au match retour, Sainté en remettra une couche avec un 6-0 à Geoffroy-Guichard. Sans pitié.



OL 1-1 ASSE

9 septembre 1980

Au coude-à-coude en tête du championnat, Lyonnais et Stéphanois s’affrontent dans un Stade de Gerland plein à craquer. Plus de 48 000 personnes se sont donné rendez-vous « sous la pendule » ou « devant les lions » de Gerland pour ce match. Un chiffre à revoir largement à la hausse selon Cyril Collot, co-auteur de l’ouvrage Histoires du derby OL-ASSE (La Taillanderie, 2005) : « Le nombre officiel de 48 000 spectateurs présents ce jour-là n’est pas le bon puisqu'il y avait du public disséminé un peu partout dans le stade. Certains étaient perchés sur la pendule du Virage Nord, d’autres avaient escaladé les pylônes des projecteurs ou s’étaient glissés sur les toits des tribunes Jean-Bouin et Jean-Jaurès. » Au total, on estime entre 55 000 et 58 000 le nombre de spectateurs s’étant déplacés pour voir évoluer les joueurs lyonnais contre l’ogre stéphanois de Michel Platini. Un record d’affluence à Gerland qui ne sera jamais battu. Sur le terrain, le jeune Daniel Xuereb répond à l’ouverture du score du Stéphanois Jacques Zimako, score final 1-1.



OL-ASSE

Juillet 1990

Stéphanois et Gones s’affrontent au cœur de l’été lors d’un match amical disputé sur la pelouse de Feurs, commune située à égale distance des deux villes rivales. Un match amical chargé en animosité, puisque Roberto Cabanas et Jean-Pierre Cyprien en viennent aux mains avant d’être renvoyés aux vestiaires par l’arbitre de la rencontre. Mais le fait de jeu le plus insolite de cette partie arrive en deuxième période lorsque l’attaquant stéphanois David Brockers, filant droit au but gardé par le portier lyonnais Gilles Rousset, se fait sécher par... Jean-Pierre, un supporter lyonnais ayant franchi la main courante au bord de la pelouse pour suppléer les défenseurs de l’OL. La légende raconte que Raymond Domenech, alors entraîneur de l’OL, se serait précipité vers l’arbitre avant de lâcher ironiquement : « Le tacle était régulier, il n’y a pas faute ! »


OL 0-2 ASSE

26 février 1993

Depuis le retour en D1 des deux équipes en 1989, les débats entre les rivaux se sont équilibrés (deux victoires lyonnaises, une stéphanoise et quatre nuls). Mais cela fait huit ans que les Verts n’ont pas connu le succès à Gerland. Ce à quoi vont remédier Gérald Passy et Sylvain Kastendeusch, buteurs ce soir-là face à l’OL de Raymond Domenech. Mais après ce match, le derby ne sera plus jamais vraiment le même. En tribunes, les ultras stéphanois font tomber la barrière de leur parcage. Des incidents violents qui vont attirer l’attention des médias sur un choc, qui conservait jusqu’ici un écho régional et prend dès lors une dimension nationale. Les autorités vont aussi s’attarder un peu plus sur ces affrontements, puisque les déplacements des supporters visiteurs sont depuis beaucoup plus encadrés, quand ils ne sont pas interdits ou boycottés.

Vidéo


ASSE 2-3 OL

3 octobre 2004

Après trois saisons passées en deuxième division, les Verts retrouvent l’élite lors de cette saison 2004-2005. Et lors de ce premier derby depuis 2001, l’OL frappe en premier sur un coup franc lumineux de son artificier brésilien Juninho. Les Stéphanois reviennent avec plus d’envie après la pause, et Hérita Ilunga égalise à la 47e après un corner mal renvoyé par la défense lyonnaise. L’ASSE prend même l’avantage à l’heure de jeu grâce à Feindouno qui dévie un coup franc de Hellebuyck de la tête. Les Verts pensent tenir leur victoire, mais Jérémie Janot fauche Sidney Govou dans sa surface de réparation à la 86e. Juninho transforme le péno en deux temps, provoquant la colère du portier stéphanois qui ira fracasser son poteau tel un maître du kung-fu. Dans les arrêts de jeu, Nilmar décale astucieusement Govou. L’attaquant français crochète Vincent Hognon avant de tromper Janot d’une puissante frappe du droit. Les Lyonnais exultent et remportent leur premier derby dans le Chaudron depuis mars 1992.

Vidéo


OL 4-0 ASSE

30 avril 2006

Déjà assurés de soulever leur cinquième titre consécutif de champion de France, les Lyonnais débarquent sur la pelouse de Gerland les cheveux et le visage peinturlurés de bleu, blanc et rouge. Impossible alors pour les joueurs de Gérard Houllier de passer à côté de leur match, au risque de se ridiculiser sur la scène hexagonale. Sûrs de leur supériorité, les Gones vont dérouler avec des buts de Hellebuyck (csc), Fred, Juninho et Tiago et infliger aux Verts leur plus lourde défaite dans un derby (4-0).

Vidéo


OL 0-1 ASSE

25 septembre 2010

C’est sûrement sur le terrain des symboles que les derbys se gagnent ou se perdent. Alors pour le centième de l’histoire, cette dimension est à son paroxysme. L’OL commence à voir le bout de sa période dorée, mais compte bien prolonger un peu plus une invincibilité exceptionnelle face à son voisin entretenue depuis la saison 1993-1994. L’ASSE cherche à mettre fin à une disette longue de dix-sept ans à Gerland. Et c’est Dimitri Payet qui prend les Lyonnais de Puel à leur propre jeu en envoyant un coup franc juninhesque dans la lucarne d’Hugo Lloris à la 75e minute de jeu. Ne supportant pas l’affront, Aulas ira balancer micro en main devant le kop des Bad Gones que les Stéphanois, « eux, ils la jouent à la Playstation, la Ligue des champions » . Tout ça pour se voir offrir une console au match retour par un supporter stéphanois.

Vidéo


ASSE 3-0 OL

30 novembre 2014


Invaincus depuis vingt ans sur la pelouse de Geoffroy-Guichard (avril 1994), les Gones vont lourdement s’incliner face aux joueurs de Christophe Galtier en ce soir de novembre 2014. Les Verts, qui n’avaient alors plus marqué plus d’un but dans un même match depuis trois mois et demi marchent sur leur voisin régional. Bayal Sall ouvre le score d’un puissant coup de tête à la 18e, avant que Van Wolfswinkel, parfaitement servi par Gradel, ne double la mise peu avant la pause. En deuxième période, Cohade profite d’une maladresse de Tolisso dans la surface de réparation pour inscrire le troisième but ligérien. Victoire nette et sans bavure, 3-0. Vingt ans après, le Chaudron explose.

Vidéo

Les joueurs stéphanois resteront de longues minutes sur la pelouse pour communier avec leur public, tandis que l’OL chambrera sur les réseaux sociaux : « Rien à dire, beau match de l’ASSE. Rendez-vous en 2034 pour la prochaine... » De bonne guerre.



OL 3-0 ASSE

8 novembre 2015

Pour ce dernier derby de l’histoire à Gerland, les supporters lyonnais, qui vivent un début de saison difficile, espèrent vivre un dernier frisson contre leur meilleur ennemi dans l’enceinte historique de l’OL. Vœu exaucé. Le héros du soir se nomme Alexandre Lacazette, auteur d’un triplé face à Stéphane Ruffier. L’attaquant lyonnais rejoint ainsi Fleury Di Nallo, Angel Rambert et Fritz Woehl dans le club très fermé des joueurs ayant inscrit trois buts dans un derby.

Vidéo





Dans la même rubrique...
  • Les 10 matchs de légende du FC Nantes
  • Les 10 matchs de légende de Manchester United

    Par Maxime Feuillet et Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
    Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou