En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Bilan 2017

Les dix grandes dates de 2017

Des rires, des larmes, des victoires, des défaites, de l'argent et de l'amour, la cuvée de 2017 a été riche en émotions et en rebondissements. Retour sur dix grands moments de l'année footballistique qui vient de s'écouler. Entre sourires de Cristiano Ronaldo, déceptions de Gigi Buffon et larmes du football français.

Modififié

3 mars 2017 : Le décès de Raymond Kopa


Kopa, Platini, Zidane. Trois hommes, trois générations de Français, et la plus vieille qui pleure son idole le 3 mars 2017. Triple vainqueur de la C1 avec le Real Madrid aux côtés d’Alfredo Di Stéfano, Raymond Kopaszewski fut la première superstar du foot français. La Coupe du monde 1958 remportée par le Brésil de Pelé, avec le record de 13 buts de Just Fontaine ? Il la termine avec le trophée de meilleur joueur du tournoi. Il gagne le Ballon d’or dans la foulée et le cœur des Français, pour ne plus jamais le quitter.



8 mars 2017 : La remontada du Barça


Vainqueur du Barça 4-0 en huitième de finale aller de la Ligue des champions, au Parc des Princes, le PSG est sur le toit de l’Europe, mais va s’en faire déloger sans ménagement par les Espagnols au terme d’un scénario inimaginable en tout point. Alors qu’ils mènent 3-0, les Blaugrana encaissent un but de Cavani et voient le temps s’envoler en même temps que leur rêve de remontada : il leur faut encore marquer trois buts à la 88e minute de jeu. Ce qu’ils parviennent à faire dans une euphorie aussi étourdissante que le silence qui tombe sur la capitale. Cette fameuse exception qui confirme la règle, ce risque 0 qui n’existe pas, c’est pour Paris. Ah, et depuis, il y a une obligation tacite en France d’employer le mot « remontada » à tort et à travers.



4 avril 2017 : Chapecoense retrouve l’Atlético Nacional


Plus qu’un match, ce Chapecoense - Atlético Nacional en Recopa Sudamericana – équivalent de la Supercoupe d'Europe – était surtout l’occasion de rendre hommage aux 71 personnes disparues lors du crash d’avion du 28 novembre 2016. D’ailleurs, le public brésilien de l’Arena Condá de Chapecó ne s’y est pas trompé en débarquant deux heures avant le coup d’envoi pour offrir une merveilleuse standing ovation à Jakson Follmann et Alan Ruschel, rescapés miraculeux de cet accident, qui ont livré un joli message d’espoir avant que le speaker ne fasse entrer les 22 acteurs sur ces jolis mots : « Entrent sur la pelouse, Chapecoense, l’Atlético Nacional et une troisième équipe de 71 anges. » Sinon, les Brésiliens se sont imposés à l’aller 2-1 avant de perdre le trophée en terre colombienne (4-1), mais là n’était pas le plus important.




17 mai 2017 : Monaco sacré champion de France


Comme tous les ans depuis l’arrivée des Qataris, difficile d’imaginer le titre de champion de France ailleurs qu’à Paris. Mais l’année dernière, comment aurait-il pu échapper à Monaco ? Leaders au retour des vacances de Noël, les joueurs de Leonardo Jardim ont proposé un jeu flamboyant tout au long de la saison qui leur a permis d’atteindre les demi-finales de Ligue des champions et d’être sacrés champions de France pour la première fois depuis 2000. Merci Danijel, Fabi, Kylian, Thomas, Tiémoué, Radamel, Valère et tous les autres pour le spectacle.



3 juin 2017 : Le Real Madrid conserve sa couronne


Jour de gloire pour le Real Madrid et Zinédine Zidane. En dominant la Juventus en finale de Ligue des champions (4-1), la Maison-Blanche devient la première équipe à remporter deux C1 consécutives depuis 1993 et la nouvelle formule de la Ligue des champions. De son côté, le double Z soulève sa deuxième coupe aux grandes oreilles. Ou comment faire en moins de deux ans ce que Sir Alex Ferguson a fait en 39 ans de carrière. De son côté, Gigi Buffon voit son rêve de remporter enfin cette Ligue des champions s’envoler en fumée. Heureusement qu’il lui reste la Coupe du monde...



29 juin 2017 : Le décès de Loulou Nicollin


La formule « le football français est en deuil » prend tout son sens le 29 juin 2017 à l’annonce du décès de Louis Nicollin. L’emblématique président de Montpellier est décédé d’une crise cardiaque en fêtant son 74e anniversaire, laissant derrière lui un MHSC orphelin et l’image d’un gars vrai comme le foot n’en fait plus. S’il ne fallait garder qu’un souvenir : les cheveux orange pour le titre de champion de France en 2012, évidemment.



3 août 2017 : Neymar débarque à Paris


Se queda ? Se queda pas ? Ici, c’est le mot « feuilleton » qui sera usé jusqu’à la moelle pour parler de l’évolution du dossier Neymar, rythmé par les déclarations d’amour, les « informations de source sûre » et les hypothèses de montage financier. Utopique, la question de son arrivée à Paris devient rhétorique quand le PSG trouve la combine : après avoir retenu leur souffle pendant plusieurs jours, les supporters parisiens voient débarquer le troisième meilleur joueur du monde pour 222 millions d’euros. Enfin, gratuitement, puisque c’est le joueur qui a payé lui-même sa clause libératoire, mais franchement, tout le monde s’en fout à Paris.




13 novembre 2017 : La Coupe du monde 2018 se jouera sans l’Italie


Décidément, 2017 rime surtout avec déception pour Gianluigi Buffon. Cinq mois après avoir perdu la finale de Ligue des champions, le portier italien doit renoncer à son objectif d’être le premier joueur à participer à six phases finales de Coupe du monde. La faute à un certain Jakob Johansson, unique buteur du barrage entre la Suède et l’Italie. Résultat, la Squadra Azzurra ne sera pas au rendez-vous du Mondial pour la première fois depuis 1958. Une année où la Coupe du monde se disputait en Suède. Coïncidence ?


1er décembre 2017 : DD et sa chance légendaire au tirage au sort



Si l’Italie ne se rendra pas en Russie en juin prochain, l’équipe de France, elle, sera bien de la partie. Placés dans le chapeau 1, les Bleus pouvaient croiser le chemin de l’Espagne, de l’Angleterre, de la Croatie ou encore de la Colombie. Mais, c’était compter sans la fameuse cha... nce à DD, qui place la France dans le groupe du Pérou, du Danemark et de l’Australie, trois nations qui ont toutes dû passer par les barrages. Pour rappel, en 2014, les potes de Paul Pogba, alors placés dans le chapeau 3, s’étaient retrouvés avec la Suisse, le Honduras et l’Équateur. Dommage que la chance à DD ne se répercute pas sur le terrain, cela aurait permis à André-Pierre Gignac d’éviter de frapper sur ce poteau en finale de l’Euro 2016.



7 décembre 2017 : Cristiano décroche son cinquième Ballon d’or


Vainqueur, entre autres, de la Liga et de la Ligue des champions – compétition dont il a terminé meilleur buteur –, Cristiano Ronaldo a logiquement remporté son cinquième Ballon d’or lors d’une cérémonie aussi majestueuse que gênante au premier étage de la tour Eiffel. Avec cinq trophées, l’attaquant portugais est revenu à hauteur de son meilleur ennemi, Lionel Messi, qui échoue à la seconde place pour la deuxième année consécutive. Après dix ans de règne, les deux mastodontes n’ont donc jamais réussi à se départager. Cela tombe bien, la Coupe du monde 2018 approche à grands pas et elle va pouvoir désigner lequel des deux remportera la bataille finale. À moins que le Portugal et l’Argentine n'échouent lamentablement dès la phase de poules.



Par Simon Stéphan et Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3