En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Copa América 2015
  3. // Bilan

Les dix enseignements de la Copa América

La victoire inédite et logique du Chili, l'indigence du Brésil, un Messi bipolaire, ou le grand retour du numéro 10. Ce sont quelques-unes des leçons tirées après trois semaines exhaltantes de Copa América.

Modififié
  • Le Chili joue toujours aussi bien et gagne


    À domicile, doté de la meilleure génération de joueurs de son histoire, et mûri par ses désillusions récentes, le Chili se trouvait dans la configuration idéale pour enfin remporter un trophée. Malgré un Alexis Sánchez en demi-teinte, mais avec des Vidal, Medel, ou Aránguiz absolument énormes, la sélection de Jorge Sampaoli n'a pas manqué son rendez-vous. Meilleure équipe, avec l'Argentine, jusqu'en demi-finale, elle a beaucoup mieux maîtrisé son sujet que l'Albiceleste lors de l'ultime rencontre, et a obtenu aux penaltys ce qu'elle avait mérité lors du temps réglementaire. Le Chili n'a jamais dévié de son fil rouge, malgré les polémiques sur un arbitrage à la casa, une Ferrari crashée dans un fossé, et un doigt dans le cul. « On a joué comme jamais et perdu comme toujours » avaient coutume de dire les Chiliens devant l'incapacité de leur sélection à triompher lors des grands rendez-vous. Les temps ont changé pour le pays andin.

  • Bielsa, le temps t'a donné raison


    Le fameux slogan des adeptes de l'entraîneur aliéné n'a jamais joui d'une telle légitimité que samedi soir après la panenka d'Alexis Sánchez. Bien entendu, cette victoire est avant tout celle de Sampaoli et de ses joueurs, mais il est difficile d'objecter que rien n'aurait été possible sans la révolution entamée par Marcelo Bielsa en 2007. El Loco n'a évidemment pas inventé Vidal, Sánchez ou Medel, mais il a donné une identité de jeu au Chili qui résiste aux circonstances, aux années, et au nom de l'adversaire. Bielsa a aussi doté son ancien pays d'accueil d'un centre d'entraînement national de premier ordre, en donnant parfois de sa poche pour réaliser certaines améliorations. Jorge Sampaoli a poursuivi l'œuvre de son maître spirituel, interrompue par la parenthèse Claudio Borghi. Ce Chili agressif et vertical, c'est celui d'El Loco, même si le disciple a fini par se détacher du dogme bielsiste pour se montrer plus pragmatique. Quoi qu'il en soit, la victoire de la Roja n'a fait que conforter l'immense cote de popularité de Bielsa dans la longiligne nation, remercié dans la rue, à la télévision, ou sur Twitter.

  • L'Argentine attend toujours son Messi


    Il n'a toujours pas donné à l'Argentine un trophée, mais difficile de parler d'un Messi aux deux visages. Car, balle au pied, aucun joueur n'a fait autant de différences lors de cette Copa que lui, même s'il n'a inscrit qu'un but sur penalty. Pour expliquer son différentiel de rendement avec sa version barcelonaise, le terrain de ses accointances avec ses coéquipiers mérite d'être exploré. Car, en sélection nationale, Messi ne s'est toujours pas trouvé ce partenaire avec qui il s'entend les yeux fermés. Agüero est son pote, mais sur le terrain, il peine à le trouver. Avec Pastore, cette Copa América a laissé entrevoir une amorce de complicité, mais seul le temps pourrait la solidifier. Pas non plus de latéral volant, type Dani Alves, pour dialoguer à bâtons rompus dans le couloir. Leader balle au pied, capitaine de l'Argentine, Messi n'en est pas moins le dernier que l'on aperçoit sur une photo de groupe. Un manque de charisme évident qui pourrait, peut-être, expliquer son histoire tourmentée avec l'Albiceleste. Une hypothèse qui incline forcément à se livrer à une nouvelle comparaison avec Maradona. Car, si El Diez ne répétait pas l'exceptionnel autant que Messi, son emprise sur les siens était tout autre. Maradona se sentait en lutte contre le monde, l'adversité comme terrain d'expression naturelle. Pas celui de Messi, biberonné dans l'opulence barcelonaise. Le quadruple Ballon d'or a bien tenté en finale et la grande majorité des fautes chiliennes ont été commises sur sa personne, mais quand a-t-on vu le meilleur joueur du monde se rebeller, contre le traitement dont il faisait l'objet, mais, surtout, contre la trame d'un match qui a commencé à échapper à l'Argentine à partir du début de deuxième période ? Le charisme n'est pas la première qualité que l'on cherche chez un joueur, mais dans les moments clés, ceux qui font les champions ou les désillusions, il peut faire la différence, comme un crochet de Lionel Messi.


  • L'Argentine, une sélection de losers ?


    Il y a un an, au Maracanã, l'Albiceleste, alors outsider, avait réalisé le match qu'il fallait pour battre l'Allemagne, mais Higuaín avait laissé son réalisme au vestiaire. Cette année, l'Argentine, favorite face au Chili, a manqué sa finale, s'est montrée inférieure collectivement, et au bout, un même résultat négatif. Un revers qui étire à vingt-deux ans la période de sevrage d'un pays habitué à gagner. Depuis la victoire de Batistuta et consorts face au Mexique en 1993, l'Argentine a disputé trois finales de Copa América (2004, 2007, 2015), une finale de Mondial, pour quatre défaites. Le pays de Maradona, Messi, Di Stéfano est aussi celui d'Héctor Cúper.

  • Le numéro 10 n'est pas mort


    La qualité de jeu de cette Copa América a fait débat, mais le tournoi sud-américain a amené une nouvelle réjouissante : le numéro 10 n'est pas mort. James Rodríguez l'avait rappelé lors du Mondial, mais il était bien seul. Cette fois, c'est Jorge Valdivia, au temps de jeu marginal au Brésil, et Javier Pastore, la seule mais significative innovation de Gerardo Martino, qui ont redonné au numéro devenu presque tabou en Europe, tout son lustre. Entre les lignes, El Mago a régalé ses coéquipiers de passes subtilement dosées et rapidement pensées. Tandis que Pastore a oscillé entre dribbles dans une cage d'escalier et orientations exquises. Dieu merci, Riquelme n'était pas l'ultimo diez.

  • Sans Neymar, la Seleção perd toute dignité


    Comme l'an dernier, le Brésil a déçu, interprété un football d'une pauvreté affligeante, et comme l'an dernier, Neymar, le seul à pouvoir désorienter les défenses adverses, n'a pu terminer la compétition. Comme l'an dernier, c'est une rixe avec Camilo Zúñiga, verbale cette fois, qui lui a fait voir la sortie. Le Brésil serait-il allé plus loin avec sa star ? Rien n'est moins sûr. L'obstacle paraguayen aurait peut-être été à sa portée, mais une demi-finale face à l'Argentine aurait renvoyé aux fantômes du 7-1. Soutenu par sa Fédération, Dunga, qui n'a pas su remettre la Seleção sur les rails du succès, se voit désormais confier la périlleuse mission de qualifier le Brésil pour la Russie 2018. Considérer que le Brésil puisse ne pas être du Mondial n'est plus une pure élucubration, c'est aujourd'hui une hypothèse raisonnable.


  • La surprise péruvienne


    Le Pérou s'est avancé dans l'inconnu au Chili. Il est reparti avec une médaille de bronze, remonté à bloc, et avec l'espoir d'enfin revoir une Coupe du monde, qu'il ne fréquente plus depuis 1982. Arrivé il y a seulement trois mois, l'émacié Ricardo Gareca a redonné de l'ordre et de la fougue à la Blanquirroja. Le changement provoqué par le sélectionneur argentin a été d'une telle magnitude que le Pérou semblait parti pour faire au moins jeu égal avec le Chili avant l'expulsion de Zambrano, et qu'en infériorité numérique, la Roja a peiné à prendre le dessus sur son voisin. Outre l'héroïque Paolo Guerrero, toujours admirable en sélection, la sélection de Gareca pourra aussi compter sur Christian Cueva, la révélation de la Copa, pour que la prochaine campagne éliminatoire ne se termine pas à nouveau le bec dans l'eau.

  • La descendance prolifique de Larissa Riquelme


    Alors que les sélectionneurs remettaient la doudoune à la mode pour se protéger du froid de l'hiver austral, elles ont passé leur Copa à moitié nues ou à menacer de tout enlever en cas de victoire de leur pays, voire même d'une simple qualification pour le deuxième tour, pour les moins exigeantes, ou les plus intrépides. Surnommées « les petites amies de la Copa América » , Vivi, Danielle ou Nissu ont fait autant de clics que Messi, Neymar et consorts pendant cette Copa. Et même pas un mot pour Larissa Riquelme, qui avait pourtant montré le chemin, le téléphone calé entre les seins.

  • Le Mexique avait mieux à faire


    Star d'internet lors du dernier Mondial, Miguel « El Piojo » Herrera n'a pu flamber au Chili. Une phase de poules calamiteuse, sauf sa belle réplique donnée au Chili, et retour direct à Mexico pour El Tri. Le sélectionneur mexicain avait pourtant annoncé que son équipe visait la finale, malgré le scepticisme escortant son choix de se mesurer au meilleur de l'Amérique du Sud avec une équipe B. Peut-être aurait-il dû dire la vérité : que le Mexique avait beaucoup mieux à faire cet été que de se les cailler au Chili. Mercredi, armé de Guardado, Herrera et Vela, El Tri débutera sa Gold Cup face à Cuba. Viendront ensuite d'enthousiasmants duels face au Guatemala et Trinidad et Tobago. Dans la vie du Mexique, il y a des priorités.


  • Luis Suárez a manqué à l'Uruguay


    Le tenant du titre était privé de son Pistolero, et sa Copa América s'est terminée sur un coup fumant, tramé par Gonzalo Jara. Malgré cette élimination dans le fracas, les Uruguayens ont encore montré quel redoutable ensemble ils formaient quand il s'agissait de rétrécir les espaces et d'exploiter les rares situations favorables. En quarts de finale, la domination du Chili a ainsi été totale, mais les meilleurs occasions ont été Celeste avant l'expulsion d'Edinson Cavani, dont le présent ressemble à un interminable chemin de croix. Guidé depuis neuf ans par Tabárez, l'Uruguay ne réinvente pas le football, mais disposer de joueurs qui appliquent les mêmes principes de jeu depuis qu'ils intègrent les sélections de jeunes permet au pays de trois millions d'habitants de rester compétitif. Si Luis Suárez avait été là, le Chili aurait-il gagné sa Copa América ?

    Par Thomas Goubin
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 11 heures 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
    il y a 10 heures Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8 il y a 10 heures Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47