1. //
  2. // 37e journée
  3. // Atlético Madrid/FC Barcelone

Les dix dates clés du titre du Barça

Ça y est, c'est dans la poche. Le FC Barcelone glane la 23e Liga de son histoire, avant de peut-être terminer sa saison sur un bouquet final d'exception. Exceptionnel, c'est aussi le qualificatif donné à ce Barça-là, bourré de talent et de ressources mentales. La preuve en dix dates.

10 38
  • 17 mai 2014 : Tata Martino passe à la trappe, Luis Enrique prend le gouvernail


    C'est le moment du renouveau. Après une saison qualifiée de « Tataclismo » selon le quotidien espagnol Sport, Gerardo Martino quitte officiellement ses fonctions en tant qu'entraîneur du FC Barcelone, seulement un an après les avoir prises. Et pour cause, sa première année est un échec : une seule Supercoupe d'Espagne glanée en début de saison, puis plus rien. Beaucoup trop peu pour un club comme le Barça, avec Messi et Neymar en têtes d'affiche. Ancien joueur du Barça et ex-entraîneur du Barça B, Luis Enrique est nommé comme nouveau commandant du navire blaugrana jusqu'en juin 2016. Au vu de son parcours de technicien, et notamment de son échec cuisant à l'AS Rome, Lucho revient au club avec le devoir de satisfaire son public. De préférence assez vite.

  • 12 juin 2014 : Fàbregas chante le Blues, Rakitić arrive


    C'est le premier grand changement apporté par Luis Enrique, conjointement avec Andoni Zubizarreta, sur la politique de recrutement du club. Un jour avant le début de la Coupe du monde et donc au Brésil à cet instant, Cesc Fàbregas annonce sur les réseaux sociaux sa signature à Chelsea. Après trois ans de retour au bercail, l'Espagnol n'aura pas franchement satisfait en Catalogne, et retourne là où on le considère comme un top player, pour la somme de 37 millions d'euros. De son côté, le Barça met quatre jours à lui trouver un remplaçant attitré en la personne d'Ivan Rakitić. Récent vainqueur de la Ligue Europa avec Séville, le Croate intègre l'effectif culé pour 20 millions d'euros, plus le prêt du jeune Denis Suárez jusqu'à l'été 2016. Une légère plus-value donc, même si le Barça ne pense pas franchement à compter son argent…

  • 10 juillet 2014 : Alexis Sánchez est un Gunner, l'attaque se cannibalise


    Depuis la morsure de Luis Suárez sur l'épaule de Chiellini au Mondial, on ne prend plus l'Uruguayen au sérieux. Suspendu quatre mois par la FIFA, le buteur uruguayen va bientôt voir une éclaircie après deux semaines où la planète l'assimile à un anthropophage plus qu'à un footballeur. Peu avant la finale de la Coupe du monde, Alexis Sánchez quitte le FC Barcelone pour Arsenal, après un tournoi réussi avec le Chili. Coût du transfert : 38 millions d'euros. Environ la moitié de la somme versée pour son remplaçant dès le lendemain, 81 millions d'euros. Pourtant qualifié avec Liverpool en Ligue des champions, El Pistolero quitte la Mersey avec le cœur lourd, direction le Barça. « Ma famille et moi sommes tombés amoureux de ce club et de cette ville. Mais surtout, je suis tombé amoureux des supporters incroyables. Vous m'avez toujours soutenu et nous, notre famille, nous ne l'oublierons jamais. Nous serons toujours supporters de Liverpool. » Avec Messi et Neymar, une troisième star vient composer la ligne offensive azulgrana. Miam.


  • 17 septembre 2014 : Bravo-Ter Stegen, duel au soleil


    Après trois journées de championnat, Claudio Bravo garde les buts barcelonais et Marc-André ter Stegen squatte le banc de touche. La hiérarchie semble à l'avantage de l'ancien gardien de la Real Sociedad, mais dès la réception de l'APOEL Nicosie en Ligue des champions, les socios du Barça constatent la première titularisation de Ter Stegen dans les bois catalans. La technique de Luis Enrique sera donc la suivante : l'Allemand occupera le poste pour les matchs de C1, tandis que le Chilien se chargera des matchs de Liga. Une concurrence saine et permanente s'instaure entre les deux portiers, et oblige ainsi chacun d'entre eux à enchaîner les performances de haut vol, sous peine de voir son statut revu à la baisse. Une stratégie de management qu'Henry Ford applaudirait des deux mains.

  • 25 octobre 2014 : Matés par la tornade blanche


    Le premier grand rendez-vous de la saison, le fameux Clásico. Revenu de sa suspension pile pour le jour J, Luis Suárez dispute ses premières minutes en championnat sous la tunique bleu et rouge. Ses premières minutes sont bonnes : une passe décisive rapide pour Neymar, puis un second service pour Messi qui manque le but du break. Ce sera le tournant de la rencontre. Au terme des 90 minutes, le Real s'impose avec la manière (3-1), met un bon coup de gourdin sur la tête de son adversaire avant de prendre les commandes de la Liga une semaine plus tard. Le Barça, lui, s'apprête à vivre dans l'ombre de son meilleur ennemi.


  • 30 novembre 2014 : Le hold-up du Mestalla


    Dans le sillage d'un Real Madrid en pleine confiance, le FC Barcelone s'accroche dans cette course effrénée à la première place du classement. Seuls deux points séparent les deux titans avant ce périlleux déplacement du Barça dans l'antre de FC Valence, là où l'Atlético Madrid, champion en titre, a déjà chuté en début de saison. Bien en place, les Murciélagos se procurent les plus belles occasions durant la rencontre, mais un Claudio Bravo en état de grâce va garder la cage catalane inviolée. Pour le clou du spectacle, c'est même Sergio Busquets qui arrachera une précieuse victoire dans les dernières secondes du temps additionnel (0-1). On appelle ça un braquage, mais c'est toujours bon à prendre.

  • 11 janvier 2015 : le scalp du champion


    Le mois de janvier débute mal pour Barcelone. Informés de la défaite du Real à Valence, les Culés sont battus contre toute attente par la Real Sociedad (1-0). S'ensuivent des bruits de couloir évoquant une violente dispute entre Lionel Messi et Luis Enrique à l'entraînement. Sur le terrain pourtant, les polémiques seront laissées de côté, puisque le Barça claquera contre l'Atlético Madrid sa première grosse performance de la saison, avec une belle victoire à domicile (3-1). Les buteurs ? Neymar, Suárez et Messi. Un chacun. Le phénomène MSN prend du galon, tandis que l'Atlético dit de plus en plus au revoir à un second titre consécutif.


  • 22 mars 2015 : Suárez, ce tonton flingueur


    Pour le second Clásico de la saison, le Barça est au coude-à-coude avec le Real, ne devançant la Maison Blanche que d'un tout petit point. Mais à l'inverse du match aller, les Catalans bénéficient de l'avantage du terrain. Sur leurs terres et portés par un tifo d'entrée digne des plus grandes soirées européennes, les hommes de Luis Enrique conservent la tête de la Liga suite à cette confrontation. Mieux, puisque leur victoire obtenue grâce au front de Jérémy Mathieu et au sens du but de Luis Suárez (2-1) offre quatre points d'avance au Barça, et ce, avant d'entamer les dix dernières journées de championnat. Le Real est chasseur, le Barça chassé. Et autant dire que l'animal court vite, très vite.

    Youtube

  • 5 avril 2015 : Mathieu, Rackham le Roux


    Après une petite trêve internationale, le FC Barcelone retrouve les terrains de Liga avec un déplacement périlleux au Celta Vigo. Une équipe galicienne très joueuse, déjà parvenue à s'imposer lors du match aller au Nou Camp. Les acteurs de la rencontre offrent un spectacle intéressant à regarder, même si l'absence de but se fait cruellement ressentir, surtout pour le Barça, qui souhaite garder son matelas de sécurité sur le Real. Dès lors, un Français toujours ignoré par Didier Deschamps va se charger d'inscrire le seul but du match. D'une tête puissante à dix minutes de la fin, Jérémy Mathieu inscrit son deuxième but en deux matchs et offre trois nouveaux points fondamentaux dans la conquête du titre du Barça.

  • 25 avril 2015 : La démonstration contre l'Espanyol


    Après leur qualification facile contre le Paris Saint-Germain au Nou Camp, les Catalans doivent effectuer quelques kilomètres pour retrouver leur voisin catalan de l'Espanyol Barcelone en championnat. Un rival historique d'autant plus dangereux que les Perruches sont dans le ventre mou du classement, et peuvent donc aborder la rencontre sans pression, histoire de gêner un maximum leur frère aîné. Mais à Cornellà El-Prat, Lionel Messi et consorts sont tout simplement injouables. Auteurs de leurs plus belles 45 minutes de la saison, les Culés subtilisent le ballon aux hôtes pour ne leur laisser que des miettes. Grâce à deux combinaisons magiques, Neymar et Lionel Messi offrent un succès probant au Barça, que plus rien ne semble pouvoir stopper vers la conquête d'une 23e couronne en Liga.



    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
     //  11:16  //  Passionné de la Jamaïque
    Note : 6

    J'imagine la saison prochaine, quand Messi, Neymar et Suarez auront encore plus d'automatismes et d'habitudes, ça va faire vraiment mal!
    Car même si le Barça a fait fort cette saison, son attaque n'était "qu'en rodage"...
    Prochain article :
    Les douze travaux de Lionel
    Noixfraiche Niveau : Loisir
    Message posté par Danse, biatch!

    J'imagine la saison prochaine, quand Messi, Neymar et Suarez auront encore plus d'automatismes et d'habitudes, ça va faire vraiment mal!
    Car même si le Barça a fait fort cette saison, son attaque n'était "qu'en rodage"...


    Oui, je sens même que ça va me lasser rapidement en dépit de la beauté de la chose.

    Leurs putains de têtes de fouines (surtout Neymar, c'est à la limite du supportable)
    Message posté par Danse, biatch!

    J'imagine la saison prochaine, quand Messi, Neymar et Suarez auront encore plus d'automatismes et d'habitudes, ça va faire vraiment mal!
    Car même si le Barça a fait fort cette saison, son attaque n'était "qu'en rodage"...


    A chaque saison sa verité, c'est pas dit parceque ca marche de feu aujourd'hui que demain sera meilleur ou moins bon, on sait juste pas dans le foot.
    Il suffit qu'alves se barre, et on doit reorganiser toute l'equipe vu que il resterais 0 lateral droit au niveau jusqu'en janvier.

    Deja savourons ce titre magnifique, ce jeu incroyable qu'ils nous ont procure toute l'annee et attendons ces finales a venir.
    Message posté par Noixfraiche


    Oui, je sens même que ça va me lasser rapidement en dépit de la beauté de la chose.

    Leurs putains de têtes de fouines (surtout Neymar, c'est à la limite du supportable)


    Personnellement je m'en lasserais moins vite que du barça de Guardiola. Luis Enrique est peut-être un traitre pour certains blaugrana, mais pour mon plaisir personnel (chacun ses goûts) je lui dis merci, et j'espère que ça continuera l'année prochaine sur la même forme.
    Message posté par Danse, biatch!

    J'imagine la saison prochaine, quand Messi, Neymar et Suarez auront encore plus d'automatismes et d'habitudes, ça va faire vraiment mal!
    Car même si le Barça a fait fort cette saison, son attaque n'était "qu'en rodage"...



    Je me souviens qu'on disait ça aussi de la BBC: 1ère saison de Bale, jeu de contres ultra performant, etc.

    Bon Suarez est plus talentueux que Bale donc peu de chance qu'il foire sa 2ème saison comme Bale. Et le Barça ne vendra pas l'un de ses meilleurs joueurs (Di Maria).

    Moi au contraire je pense qu'ils feront difficilement mieux, mais si la défense reste à ce niveau, et avec un Iniesta au niveau dès le début de saison, ils peuvent refaire une putain de saison.
    Frenchies Niveau : CFA
    Comme souvent en Liga (mais on me répondait d'être prudent ...)
    entre le Barca et le Real, le titre va dans le sens du résultat du match retour.... question de dynamique, de confiance.
    avec pour résultat l'outsider plus motivé ou au contraire qui se fait une raison!

    Donc dès le soir de la 28ème journée (10 matchs avant la fin)
    je disais qu'en voyant les calendriers surtout, c'était "plié"
    ... hors cataclysme (défaites complétement inattendues voir illogiques, comme cela arrive parfois à l'un comme à l'autre), bien sur.

    Je mettais pas le Real sur 10 victoires quand même (8 sur 9 pour l'instant, 25pts/27 = costaud) mais je voyais pas le Barca se rater "trop de fois" pour que 4pts d'avance soit insuffisant, hors ayant fait exactement le même parcours que le Real ... ils sont donc titrés "comme prévu".


    Comme mon ptit frère me disait hier devant le 1-0 du barca:
    L'Atletico ayant été meilleur que le Real cette saison en confrontation directe (3W-2D-1L) bien que le Real ait finalement sorti l'Atletico de la C1 et aura fini le championnat devant (un comble donc), le Barca ayant tapé l'Atletico 4x sur 4 ... la logique est juste respectée !!

    et comme disait fred hermel hier, 7 liga en 10 ans (11 saisons)...
    c'est quand même preuve d'une vraie grosse domination et ce malgré la concurrence galactique 2.0 vraiment coûteuse !!
    ... ce barca qui a accompagné la montée en puissance ainsi que la domination de la roja et aura perdurer avec l'apport inestimable de Messi restera dans les esprits.
    Giuly/Roni/Etoo/Henry/Villa/Pedro/Neymar/Suarez ... avec Valdes/Puyol/Iniesta/Xavi/Messi en fils rouges !!
    peut être 4 C1 en 9 ans, ça serait juste historique.... et tant pis si en même temps on aura vu une domination semblable en Allemagne et si CR7 mettait 1 but par match pendant 5/6 ans au real ...
    Message posté par Noixfraiche


    Oui, je sens même que ça va me lasser rapidement en dépit de la beauté de la chose.

    Leurs putains de têtes de fouines (surtout Neymar, c'est à la limite du supportable)


    Moi j'ai pas de problème sur la personne de Neymar mais plutôt sur son football. Il a à mon sens du trio le moins performant. Ne me parlez surtout pas de ses 3 buts face au Bayern. Le match aller il est invisible et le retour il doit tout à Suarez, ce dernier sur l'ensemble des 2 matchs et le meilleur du trio même s'il ne marque aucun but. Tactiquement Neymar a tout a apprendre, techniquement il rate le plus facile ( et pas seulement hier). Tant que lui même et/ ou son coach ne feront pas un travail conséquent pour qu'il gagne en maturité footballistique il ne sera pas le joueur qu'il pourrait devenir. James Rodriguez par exemple me semble aujourd'hui plus abouti en tant que joueur et pourtant mon club absolu c'est le FCB.
    Pas spécialement fan du Barca (ni de la Liga) mais avec une bonne préparation de Suàrez qui était foutu psychologiquement et physiquement avec ses kilos -post Mondial- et Neymar qui prend ses réflexes en Espagne, faudra cravacher pour les vaincre l'année prochaine et ce quel que soit le niveau de leur défense, le milieu étant déjà full.

    Ceci dit cette année le triplé est jouable..
    Message posté par mizoo
    Pas spécialement fan du Barca (ni de la Liga) mais avec une bonne préparation de Suàrez qui était foutu psychologiquement et physiquement avec ses kilos -post Mondial- et Neymar qui prend ses réflexes en Espagne, faudra cravacher pour les vaincre l'année prochaine et ce quel que soit le niveau de leur défense, le milieu étant déjà full.

    Ceci dit cette année le triplé est jouable..


    La défense est très correcte avec un gardien de loin le meilleur de Liga. Il ne faut pas se fier au match retour face au Bayern où tout est déjà joué donc décompression normale. Le milieu au contraire est moins souverain, le Real au complet est supérieur dans cette zone.
    Il faudra surtout mettre la date du replacement de Messi à droite qui le transforma en buteur-dribbleur-Serveur au Ritz.
    Message posté par aerton


    il doit tout à Suarez, ce dernier sur l'ensemble des 2 matchs et le meilleur du trio même s'il ne marque aucun but.


    J'aime beaucoup Suarez, mais il fait un match dégueulasse à l'aller, où il rate tout ou presque. Tu sais l'aller, le match le plus important des deux, où un certain nain avait débloqué une situation extriquée?
    nich nich nakhe Niveau : CFA2
    Message posté par Raph_zz
    Prochain article :
    Les douze travaux de Lionel


    et pour le real "Ronaldo et Ramos chez les romains" avec une pensée pour la partie "Administration romaine"! hhh
    Message posté par aerton


    Moi j'ai pas de problème sur la personne de Neymar mais plutôt sur son football. Il a à mon sens du trio le moins performant. Ne me parlez surtout pas de ses 3 buts face au Bayern. Le match aller il est invisible et le retour il doit tout à Suarez, ce dernier sur l'ensemble des 2 matchs et le meilleur du trio même s'il ne marque aucun but. Tactiquement Neymar a tout a apprendre, techniquement il rate le plus facile ( et pas seulement hier). Tant que lui même et/ ou son coach ne feront pas un travail conséquent pour qu'il gagne en maturité footballistique il ne sera pas le joueur qu'il pourrait devenir. James Rodriguez par exemple me semble aujourd'hui plus abouti en tant que joueur et pourtant mon club absolu c'est le FCB.


    Neymar invisible face au Bayern?

    Bon déjà il met 3 goals, donc j'ai vu mieux comme invisible. Ensuite "il doit tout à Suarez" , alors je veux bien que Luis est monstrueux et qu'il fait une mi temps de taré à Munich, n'empêche que le deuxième goal c'est pas un bête tap-in, il a un sang-froid de dingue pour le coup. Au match aller il élimine quasiment le Bayern avec son 3ème goal plein de sang-froid, à nouveau.

    Suarez meilleur du trio sur l'ensemble des 2 matchs? Ouais bon t'as pas regardé les matchs je vois pas d'autres explications. Leo a un pied dans TOUS les buts du Barça, et débloque la situation à lui tout seul contre une équipe qui jusque là faisait le match parfait. C'est une chose d'amener des buts quand l'équipe adverse est dans l'obligation de marquer, c'en est une autre quand l'équipe adverse tient le 0-0 à l'extérieur au match aller.
    Message posté par aerton


    Moi j'ai pas de problème sur la personne de Neymar mais plutôt sur son football. Il a à mon sens du trio le moins performant. Ne me parlez surtout pas de ses 3 buts face au Bayern. Le match aller il est invisible et le retour il doit tout à Suarez, ce dernier sur l'ensemble des 2 matchs et le meilleur du trio même s'il ne marque aucun but. Tactiquement Neymar a tout a apprendre, techniquement il rate le plus facile ( et pas seulement hier). Tant que lui même et/ ou son coach ne feront pas un travail conséquent pour qu'il gagne en maturité footballistique il ne sera pas le joueur qu'il pourrait devenir. James Rodriguez par exemple me semble aujourd'hui plus abouti en tant que joueur et pourtant mon club absolu c'est le FCB.


    On parle bien du même Neymar, 43 goals en 62 matches joués avec le Brésil (à 23 ans) et capitaine de sa sélection, et troisième meilleur buteur de Liga pour sa deuxième saison européenne, derrière les Intouchables? Perso moi je le trouve très mature et le plus beau c'est qu'on a l'impression qu'il ne peut que faire mieux!
    Message posté par djadjo


    J'aime beaucoup Suarez, mais il fait un match dégueulasse à l'aller, où il rate tout ou presque. Tu sais l'aller, le match le plus important des deux, où un certain nain avait débloqué une situation extriquée?



    *étriquée
    georgesleserpent Niveau : Loisir
    Message posté par aerton


    Moi j'ai pas de problème sur la personne de Neymar mais plutôt sur son football. Il a à mon sens du trio le moins performant. Ne me parlez surtout pas de ses 3 buts face au Bayern. Le match aller il est invisible et le retour il doit tout à Suarez, ce dernier sur l'ensemble des 2 matchs et le meilleur du trio même s'il ne marque aucun but. Tactiquement Neymar a tout a apprendre, techniquement il rate le plus facile ( et pas seulement hier). Tant que lui même et/ ou son coach ne feront pas un travail conséquent pour qu'il gagne en maturité footballistique il ne sera pas le joueur qu'il pourrait devenir. James Rodriguez par exemple me semble aujourd'hui plus abouti en tant que joueur et pourtant mon club absolu c'est le FCB.


    Oui tu as raison mais il faudrait quand même pas oublier 2 choses:
    -pendant l'automne, il est le meilleur joueur du barca, il est même pas loin de porter l'équipe
    -il a seulement 22-23 ans, il a très largement le temps de gagner en constance et en consistance, et d'ailleurs il progresse d'année en année donc je suis plutôt optimiste quant à son avenir
    Message posté par Melon


    On parle bien du même Neymar, 43 goals en 62 matches joués avec le Brésil (à 23 ans) et capitaine de sa sélection, et troisième meilleur buteur de Liga pour sa deuxième saison européenne, derrière les Intouchables? Perso moi je le trouve très mature et le plus beau c'est qu'on a l'impression qu'il ne peut que faire mieux!


    Ca suffit deux mns là!! Dès qu'on porte une critique à un joueur==> son nombre de buts ou de passes!!

    Sinon ya les matchs hein, vous feriez bien de les mater un peu. Maturité dans le jeu, il dit, pas devant les buts (quoique monsieur peut croquer de très grosses, cf Granada, hier atletico). Et maturité dans le jeu= faire la passe dans le bon tempo, au bon joueur, avec le bon dosage, gérer ses dribbles, dribbler pour avancer et non faire l'otarie, muscler son jeu.
    Neymar est encore jeune et on voit encore souvent qu'il s'agit seulement de sa deuxième saison en Europe. Il a beaucoup à apprendre, il doit gagner en maturité et améliorer son mental (que ce soit devant le but ou encore quand il s'énerve avec l'adversaire).
    Il n'a que 23 ans, c'est très très jeune. D'ici 3-4 ans, on le verra sans doute sous son meilleur jour. Mais il ne faut pas lui en demander trop tout de suite. Tout le monde ne s'appelle pas Lionel Messi et ne peut pas devenir Dieu dès l'âge de 20 ans.
    Merci Elessar tu exprimes mieux que moi le fond de ma pensée :)
    Les stats je les ai sorties pour te situer un peu les perfs d'un gamin de 23 ans!
    J'avais juste l'impression qu'on lui en demande bcp pour un pey qui vient de débarquer et qui - je trouve - casse déjà la baraque et fait plaisir à voir jouer! Alors c'est vrai qu'il peut mieux faire, mais il est déjà un des meilleurs de son âge!
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    10 38