1. // Coupes d'Europe
  2. // Bilan

Les dix bonnes questions de la semaine européenne

La fin approche, mais le plus excitant reste à venir. Les huit premiers matchs des quarts de finale européens ont livré leur verdict avec des surprises, des humiliations, des joueurs qui se trouent ou d'autres qui renaissent. Soit un condensé de bonheur et autant de questions en suspens.

Modififié
239 32
  • Abdennour est-il le meilleur défenseur d'Europe ?


    Qu'on crie à l'hérésie, mais Aymen Abdennour est bien prétendant au titre de roc continental. Car si Monaco a atteint les quarts de finale de la Ligue des champions et simplement cédé 1-0 face à la Juventus, c'est avant tout grâce au Tunisien, qui ne cesse d'impressionner semaine après semaine. Encore une fois face aux Italiens, Abdennour a tout réussi : ses duels, ses relances, et même quelques rushs que l'on pensait interdits par son corps massif. Seul bémol pour Aymen, avoir été associé au vieillissant Carvalho. Qu'importe. Le jour où il trouvera comparse à son niveau, Abdennour formera la meilleure charnière du monde.

  • Benzema a-t-il interdiction de tirer au but ?


    Sens du but, instinct du tueur, envie irrépressible des filets… Ces qualités sont normalement celles des meilleurs buteurs d'Europe. Pourtant, il en est un qui se refuse à jouer l'égoïste et faire gonfler ses statistiques. Face à l'Atlético Madrid, Karim Benzema a encore beaucoup décroché, appuyé ses partenaires, mais a surtout fait preuve d'un excès d'altruisme. Passer au lieu de frapper, même lorsque la situation l'exige, semble être un nouveau leitmotiv pour le Français qui a ainsi annihilé plusieurs occasions pour le Real. Un paradoxe pour l'attaquant et un état de fait qui interroge. À croire que KB9 veut soigner ses lignes de passes dé' plutôt que son compteur but.

  • Le Napoli a-t-il tué la concurrence ?


    La Juve en ballottage favorable, la Fiorentina aussi, mais surtout, le Napoli qui écrase le second de Bundesliga : amis italiens, la scène continentale est à vous ! Hier soir, en clôture des débats européens, les hommes de Rafa Benítez ont fait preuve de leur supériorité. Grâce à un super Higuaín, entouré du non moins séduisant trio Mertens-Hamšík- Callejón, les Napolitains ont tout simplement démontré que leur championnat si décrié pouvait regorger d'équipes à même d'emporter les gros lots. D'autant que cette rencontre face aux Verts constituaient presque une finale avant l'heure. Forcément, on imagine la suite encore plus brillante pour les partenaires de Pipita.

  • Quaresma, chatte ou brillant ?


    Cela faisait longtemps que sa patte n'avait pas brillé au-delà du Portugal. Et pourtant, Ricardo Quaresma a débouché une belle bouteille face au Bayern Munich. Un penalty, certes, mais aussi un joli extérieur pour gagner son duel face à Neuer et le FC Porto nourrit désormais quelques ambitions avant le match retour en Allemagne. Et si d'aucuns se demandent si le coup d'éclat de Ricardo a vocation à se reproduire, il faut rappeler que le Portugais reste sur une belle série en championnat et a une nouvelle fois montré face aux Bavarois qu'il était un talent injustement gâché. On attend la nouvelle cuvée.

  • Est-ce le retour du cynisme à l'italienne ?


    Pas de miracle à Turin. Pourtant, les Monégasques, une nouvelle fois très bien organisés, ont eu les occasions pour croire à un nouvel exploit. Certains ont parlé d'un penalty généreux sifflé en faveur des Bianconeri. D'autres, d'une tranquille maîtrise collective, et d'un réalisme froid et cynique. En effet, alors que personne ne parle encore de la Juve comme candidat potentiel à la victoire finale, les Turinois ont retrouvé leur formule gagnante : laisser de l'espoir à l'adversaire tout en le maîtrisant. Victoire 1-0, ballottage favorable, rideau. L'OL, sorti froidement de la même façon de la Ligue Europa l'an dernier par les Juventini, peut en témoigner.

  • Dante-David Luiz : une charnière maudite ?


    On les croyait remis du traumatisme du 7-1 encaissé face à l'Allemagne en demi-finale de leur Mondial, en juillet dernier. Pourtant, mercredi soir, David Luiz et Dante ont à nouveau déchanté en mondovision. Deux petits ponts et deux buts pour le premier, qui, à sa décharge, n'était pas censé jouer aussi longtemps. Un contrôle foireux amenant le second but de Quaresma pour le deuxième. Dur pour la doublette touffue, voire éliminatoire à ce niveau-là de la compétition. Bref, quelques semaines de plus à prévoir chez le psychothérapeute.

  • Où est caché Cavani ?


    Face au Barça mercredi soir, les supporters parisiens ont retrouvé le Edinson Cavani de Ligue 1. Lenteur, imprécisions, contrôles manqués... bref, loin du niveau escompté pour un attaquant de son calibre. Mais alors, où se cache le serial buteur ? Est-il retourné à Naples ? À Montevideo ? Sur une île déserte avec les vrais Fernando Torres et Radamel Falcao ? Peut-être, tout simplement, que les dirigeants parisiens se sont trompés et ont acheté Ruben Betancourt, attaquant uruguayen sosie officiel de l'ancien buteur du Napoli. Délit de faciès.


  • Mandžukić est-il un joueur fair-play ?


    L'attaquant croate n'a pas été épargné lors de la rencontre entre l'Atlético Madrid et le Real. Entre les coups de Sergio Ramos et le poing de Dani Carvajal, Mario a encaissé, en bronchant parfois. Mais l'homme sait que le football est un combat. Loin d'être rancunier, il est même venu au soutien du latéral madrilène, accusé de l'avoir mordu, en démentant purement et simplement que le supposé geste soutenu par quelques images à basse résolution ait eu lieu. Une belle attitude et une réhabilitation que le Real appréciera.

  • Séville, destination idéale pour les joueurs de Ligue 1 ?


    Séville s'est fait peur, mais Séville a assuré. Jeudi soir, à Sánchez-Pizjuán, ils étaient quatre anciens de Ligue 1 à débuter chez le champion en titre pour ce quart de finale aller de Ligue Europa face au Zénith Saint-Pétersbourg : Gameiro, Trémoulinas, Kolodziejcak, Krychowiak. Après une victoire 2-1, grâce à des buts tardifs de Bacca et du prodige Denis Suárez, la question peut donc se poser : le bonheur des Français se trouve-t-il en Andalousie ? Si Señor !

  • La Fio peut-elle aller au bout ?


    Séduisante, et armée de son duo explosif Salah - Gómez, la Viola a survolé les débats, dans le jeu, face au Dynamo Kiev. Offensive, la formation italienne s'est procuré pléthore d'occasions, notamment par Salah et Valero, mais a concédé un but, chanceux, sur une frappe détournée de Jermain Lens. Heureusement, Babacar, d'un ciseau acrobatique aussi beau qu'hasardeux, a réussi à égaliser en toute fin de partie. Un but qui met sa formation en ballottage favorable. Adieu le football romantique, mais impuissant. Place aux résultats.

    Par Raphael Gaftarnik et Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Quaresma chatte...

    Trop, trop tôt
    ZidaneLeMagnifique Niveau : DHR
    Le Quaresma chatte était trop facile.
    Chimikhooney Niveau : Ligue 1
    Les deux génies y'a le jeux de mot : Quaresma chatte et aussi : Chatte ou brillant (chateaubriand) d'où la cuvée!

    Captain Obvious' à votre service.
    Benjamin Gout Niveau : District
    Mais il était sympathique
    Docteur Maboul Niveau : District
    Dante est il un footballeur?
    Gros Noblois Niveau : CFA2
    Message posté par Chimikhooney
    Les deux génies y'a le jeux de mot : Quaresma chatte et aussi : Chatte ou brillant (chateaubriand) d'où la cuvée!

    Captain Obvious' à votre service.


    ohlàlà y a du très gros niveau, bravo!
    Monaco, nouveau génie du recrutement. Ils vont en faire des plus-values sur les Abdennour, Bernardo Silva,Kondogbia... sans compter les joueurs formés au club (Kurzawa, Carrasco). Il ne reste plus qu'à faire signer définitivement Fabinho et Wallace, et on sera le nouveau Porto, le recours au TPO en moins.
    Cette histoire de pardonner David Luis pck il n'était pas à 100% c'est sans moi.

    Soit le joueur n'est pas à 100% et il dit qu'il ne se sent pas de jouer
    soit il est prêt pour jouer et il n'a pas d'excuse concernant son niveau de jeu (enfin retour de blessure juste).

    Demandez à Gourcuff s'il joue à 60% !
    Heiseinberg Niveau : CFA
    C'est bien Benzema, sa commence à se voir qu'il a perdu tout instinct de buteur et qu'il ne souhaite être que l'écuyer de Cristiano Ronaldo.
    Dante aussi ça commence à se voir que c'est l'une des grosses arnaques du foot au poste de DC depuis un certains Martin Demichelis, Bayern expert pour les recruter d'ailleurs.
    Et Aymen Abdennour n'a rien à envier aux autres DC européens, facilement dans le top 5 à son poste.
    Message posté par nainfort
    Cette histoire de pardonner David Luis pck il n'était pas à 100% c'est sans moi.

    Soit le joueur n'est pas à 100% et il dit qu'il ne se sent pas de jouer
    soit il est prêt pour jouer et il n'a pas d'excuse concernant son niveau de jeu (enfin retour de blessure juste).

    Demandez à Gourcuff s'il joue à 60% !


    Déjà qu'on me donne le lien entre jouer à 40% et prendre des petits ponts...

    C'est pas comme si le mec s'était fait prendre au sprint ou bouger dans un duel!

    Il s'est mangé deux petits ponts et on associe cela à son état de forme, j'ai vraiment du mal à comprendre!!
    tacle_tibia Niveau : Ligue 1
    la culture de l'instant ou comment placer Abdennour au dessus de Ramos, Piqué, Godin ou Tiago Silva ...
    çà se mange comme un burger puis on reste sur notre faim.
    Message posté par Heiseinberg
    C'est bien Benzema, sa commence à se voir qu'il a perdu tout instinct de buteur et qu'il ne souhaite être que l'écuyer de Cristiano Ronaldo.
    Dante aussi ça commence à se voir que c'est l'une des grosses arnaques du foot au poste de DC depuis un certains Martin Demichelis, Bayern expert pour les recruter d'ailleurs.
    Et Aymen Abdennour n'a rien à envier aux autres DC européens, facilement dans le top 5 à son poste.


    Les gars, arrêtez l'enflammade après un bon match...

    Top 5 européen?? Tu le mets où au milieu des Terry, Godin, Miranda, Thiago Silva, Boateng, Piqué, Pepe, Ramos, (pour ne citer qu'eux) ton Aymen!
    Message posté par djadjo


    Les gars, arrêtez l'enflammade après un bon match...

    Top 5 européen?? Tu le mets où au milieu des Terry, Godin, Miranda, Thiago Silva, Boateng, Piqué, Pepe, Ramos, (pour ne citer qu'eux) ton Aymen!


    Peut-être pas Top 5 ... Mais assurément une valeur montante, et il n'a que 25 ans.
    Message posté par djadjo


    Les gars, arrêtez l'enflammade après un bon match...

    Top 5 européen?? Tu le mets où au milieu des Terry, Godin, Miranda, Thiago Silva, Boateng, Piqué, Pepe, Ramos, (pour ne citer qu'eux) ton Aymen!


    Tu le mets pas au milieu, tu le mets au dessus pardi! Plus sérieusement on ne peut que souhaiter que l'ASM se qualifie pour la Ldc l'an prochain ,pour qu'il puisse prétendre à un top 5 (ou moins) européen

    Sinon ,Alex aurait eu les yeux remplis d'amour en matant sa performance mardi soir, se serait mis a hurler Aaay, Aymen, Aymen, Aymen! puis à chanter Take me to the church devant des convives médusés.
    Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
    Au-delà du "Quaresma chatte" j'avais repéré aussi le "chatte ou brillant" et ça m'a fait pensé au Châteaubrillant... Voilà
    Note : 3
    Pour moi l'énorme question de la semaine c'est "Guardiola est-il en train de ruiner le jeu du Bayern ?"

    Je m'explique: Guardiola arrive comme un dieu vivant au Bayern après ses succès majeurs avec le Barça, il prend la place de Heynckes qui vient de tous gagner avec une démonstration éclatante face au Barça de Pep. On se dit tous que le Bayern va dominer l'Europe à court terme.
    Sauf que même s'il domine aisément la Buli, le Bayern cale au niveau européen.

    L'année dernière, une déculotté face au Real et des matches moins convaicnat face à MU et Arsenal au tour précédent, et peut être cette année une élimination précoce face à un Porto (qui est une tres belle équipe n'enlevons pas leur mérite), alors que beaucoup voyait le bayern en grand favoris.

    Mais au delà de ça, Pep a surtout changé la face du Bayern, au niveau du jeu on assiste à du "hand", face à Porto le bayern a le ballon fait tourner mais combien d'occasions réelles ? très peu, un jeu assez stérile, et une défense qui prend l'eau alors qu'elle était un point fort de Heynckes, et quand le Bayern est mené sur ces gros matches, on a l'impression qu'il n'a plus de solution et aucune alternative.

    De plus, des choix assez étonnants, pourquoi mettre Lahm au milieu, de même qu'Alaba qui se retrouve aussi au milieu dans des matches, alors que sous Heynckes ils étaient les références mondiales aux postes de latéraux. Ensuite, départ de Kroos et Mandzukic, 2 pions essentiels du bayern champion d'europe ont fait du mal, meme si Lewandowski et Gotze remplace Mandzukic, c'est surtout au milieu qu'il y a un problème, à mon avis Pep s'entête avec Lahm, et un Xabi qui n'est plus au niveau, s'ajoute les blessures de Schweini qui n'arrange rien comme les longues absences de Martinez et de Thiago.
    Enfin, pour finir le Bayern est encore devenue plus Robben dépendant sous Guardiola.
    On peut même rajouter Stéphane M'bia qui est rentré à la mi-temps hier soir du côté de Sanchez Pizjuan. Ca faisait une belle colonie d'ancien de L1 sur la pelouse.
    Señor Gifle Niveau : CFA
    Que vaut vraiment la Bundesliga ?

    Le Bayern qui prend 3-1 dans la musette et Wolfsburg qui participe à un gangbang napolitain à la maison...

    Jean Charles Sabattier, un avis ?
    Docteur Maboul Niveau : District
    La vraie question c'est celle ci: D.Luiz a-t-il pris le placenta du jument?
    La vraie question qu'on se pose tous, c'est est-ce que Luis Fernandez et Franck Leboeuf pensent toujours qu'il faut mettre Cabaye a la place de Verratti.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    239 32