1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // Biélorussie/France (2-4)

Les discours de mi-temps peuvent-ils vraiment changer le cours d’un match?

Après une première mi-temps catastrophique en Biélorussie, les Bleus se sont bien repris hier en seconde période pour finalement s'imposer 4-2. L'occasion de s'intéresser plus en détails aux discours de mi-temps. Servent-ils à quelque chose ? Peuvent-ils vraiment renverser des montagnes ?

Modififié
Tandis qu'elle regagne les coulisses, tristement menée 1-0 par une modeste formation biélorusse, l'équipe de France est au plus bas, proche du néant. En quarante-cinq minutes de jeu, elle n'a pratiquement rien montré. Sur les visages fermés de ses compagnons, le Marseillais Mathieu Valbuena sent de « l'abattement » . Comme il l'a confié à L'Équipe, « un grand silence » règne alors dans l'intimité feutrée du vestiaire. L'ambiance est lourde et pesante. Un joueur, pourtant, va prendre ses responsabilités : Patrice Évra. En véritable taulier du groupe, à défaut d'être un leader sur le terrain, le défenseur de Manchester United prend la parole pour remobiliser ses coéquipiers. « Il nous a dit qu’à un moment donné, il fallait se lâcher. Qu’on avait le plus grand respect pour la Biélorussie, mais qu’on était l’équipe de France et que si on voulait consolider notre deuxième place, il fallait montrer un autre visage » , se souvient Franck Ribéry, avant d'ajouter : « Il a tenu un discours d'homme qui a fait du bien à tout le monde. » La suite, tout le monde la connaît : les Bleus, pourtant muets depuis plus de 500 minutes, inscrivent quatre buts aux Biélorusses pour finalement largement s'imposer et valider leur ticket pour les barrages.

Un bon mot vaut mieux qu'un long discours

Ce n'est pas la première fois qu'un petit speech à la mi-temps fait du bien aux Bleus. Déjà, en octobre dernier, à l'occasion du match nul contre l'Espagne (1-1), Didier Deschamps avait su motiver ses troupes à la pause malgré un premier acte délicat. Dans l'euphorie d'après-match, au terme de la mi-temps la plus aboutie des Bleus depuis bien longtemps, les joueurs avaient tenu à rendre hommage au sélectionneur. « Le coach nous a dit d'y croire, car rien n'était joué. On savait qu'on aurait d'autres opportunités » , racontait par exemple Yohan Cabaye, tandis que Mamadou Sakho expliquait : « Le discours du coach y a été pour beaucoup. Il nous a remobilisés. » Mais le rôle de l'entraîneur ne s'arrête pas seulement au discours, aussi bon soit-il. À la mi-temps du match, Didier Deschamps opère plusieurs changements tactiques pour permettre le renouveau : « Le coach m'a demandé de jouer en 10 entre les lignes, se remémore Mathieu Valbuena. J'ai essayé de mettre de la mobilité, de faire en sorte qu'on ait le ballon parce qu'on ne l'a pas eu beaucoup en première. On a été récompensés parce qu'on n'a rien lâché. » « Je savais que dans la première partie du match, on allait être obligés de défendre. Ceux qui ont commencé ont fait le travail et ceux qui sont entrés ont apporté beaucoup dans le jeu. Mathieu était important pour avoir une animation offensive plus dangereuse et garder le ballon » , confirme alors Deschamps.

Si ses vertus peuvent se révéler insoupçonnées, il reste difficile d'identifier concrètement les retombées d'un bon discours. Suffit-il vraiment d'être un grand meneur d'hommes pour renverser des montagnes footballistiques ? Rolland Courbis, l'ancien entraîneur de l'OM, n'en est pas persuadé. Il est pourtant un spécialiste reconnu de l'exercice oratoire, qu'il pratique avec une gouaille désormais reconnue. Son plus beau fait d'armes ? Une incroyable remontée face à Montpellier, le samedi 22 août 1998. Menée 4-0 à la mi-temps devant son public, son équipe réussit l'exploit d'inscrire cinq buts d'affilée en seconde période pour finalement s'imposer au terme d'un scénario à couper le souffle (5-4). « Concrètement, ce jour-là, je pense que les changements effectués en seconde période ont été beaucoup plus importants que mon discours à la mi-temps. Selon moi, dans le vestiaire, moins on en dit, mieux c'est. Dans une situation difficile, plus le discours est court, plus il est efficace. » Mais qu'a-t-il bien pu leur dire à la mi-temps pour provoquer une telle révolte ? « Je leur ai dit : bon allez, maintenant on va gagner le deuxième match de quarante-cinq minutes, cela nous servira pour la prochaine rencontre et on mettra cette défaite sur le compte d'un accident. Je tenais à voir une réaction, car il y a une différence entre perdre 4-2 et perdre 8-0. Et puis j'ai terminé en leur disant "Sait-on jamais…" Mais très franchement je pensais avoir une chance sur un million de revenir. »

Youtube

Une infime probabilité qui ne l'empêche pas de charrier Loulou Nicollin à la mi-temps, en lui assurant que sa victoire ne fait aucun doute. « Franchement, c’est le hasard, c’est un concours de circonstances qui me fait dire ça. Je vois Michel Mézy et Louis Nicollin sortir de leur vestiaire, mais eux ne me voient pas. Quand j’arrive, ils sont en train de rigoler comme deux baleines et en me voyant, ils passent d’une tête d’anniversaire ou de mariage à une tête d’enterrement. Je les ai "rassurés" tout de suite et eux me tapaient sur l’épaule comme pour me consoler. Et c’est là que je dis à Loulou : "Mais tu me consoles pour quoi ? On va gagner 5-4 !" Et là, avec un petit rictus, il me répond : "Oh, t’en serais bien capable !" La suite, ce n’est même plus un exploit sportif, c’est un miracle qui ne s’est jamais passé sur un terrain de foot. Ils ont fait des recherches dans tous les pays, c’est un scénario qui n’est jamais arrivé. Il n’y a jamais eu un club ou une équipe nationale qui était mené 4-0 et qui a gagné 5-4. Mais bon, moi, j'ai toujours été original dans ma carrière d'entraîneur » , explique-t-il, rigolard. Difficile cependant d'imaginer qu'il ne sentait pas la révolte naissante dans les yeux de ses joueurs avant de balancer une telle prophétie auto-réalisatrice. Mais Rolland Courbis n'attribue à son leadership et son discours qu'une part très modérée de ce succès : « Sans faire le faux modeste, notre remontée dans ce match-là, c'est autant grâce à nous que par la faute de Montpellier. Au retour des vestiaires, j'étais confiant comme on peut être confiant quand on a quatre bosses sur la tête. Et pourtant, en seconde période, ils ont reculé, ils nous ont attendus, leurs attaquants ne nous menaçaient plus et on en a profité. »

À la pause, Serge le disait

Des retournements de situation après la mi-temps, Serge Le Dizet en a lui aussi connu, même s'ils sont un peu moins spectaculaires. L'ancien entraîneur du FC Nantes garde particulièrement en mémoire un fabuleux Nantes/Strasbourg, disputé en 2005 lors de la 16e journée de Ligue 1. Menés 2-0 à la mi-temps, les Canaris rentrent au vestiaire la tête basse. Reboostés par le discours du technicien, ils reviennent métamorphosés sur la pelouse et s'imposent finalement 4-3 grâce à une seconde période de folie. « Je me souviens surtout d'avoir fait deux remplacements à la mi-temps, dont Habib Bamogo à la place de Claudiu Keserü, qui passait complètement à côté de son match » , explique calmement l'actuel entraîneur adjoint du SCO Angers. Il poursuit : « La mi-temps reste un moment-clé pour recadrer ses joueurs et parler de ce qui s'est fait et de ce qui ne s'est pas fait. Je crois plus aux consignes données à la pause que celles sur le bord du terrain, où il n'est jamais évident que les joueurs entendent ce que l'on a à dire. C'est un moment particulier et très important, où on peut tout remettre à plat, autour de l'entraîneur, du capitaine et de deux trois joueurs cadres. » Ces derniers, comme Patrice Évra chez les Bleus, profitent de leur légitimité dans le vestiaire pour être écoutés et faire passer des messages, mettant ainsi à profit « leur capacité d'analyse tirée de leur expérience » .


Surtout, en cas de difficulté, la mi-temps a pour vertu d'offrir une respiration dans le match, qui devient immédiatement l'occasion d'un coaching gagnant. « C'est un moment de réunion de tous, au calme. Les éléments extérieurs ne sont pas là : ni les supporters, ni les adversaires, ni les médias… C'est le moment idéal pour influencer une équipe. Vous sentez qu'il faut changer quelque chose, des joueurs par exemple dans le cas de Nantes-Strasbourg, mais ça peut être aussi une stratégie, une organisation. Et si ça fonctionne, vous reprenez rapidement confiance, alors que l'adversaire se pose des questions. Le rapport de force bascule, car vous savez que vous allez dans la bonne direction. » Dans le cas du match contre la Biélorussie, il semble évident selon le technicien angevin que les discours prononcés à la pause ont eu une influence majeure : « Pour le match de l'équipe de France, on savait que les Biélorusses allaient baisser de rythme, physiquement, à un moment ou à un autre. L'encadrement tricolore a sûrement dû insister là-dessus à la mi-temps, sur le fait que les adversaires allaient connaître un coup de moins bien. » Ainsi, l'équipe de France a pu se sortir mardi de l'ornière biélorusse grâce à quelques bons mots, qui peuvent « redonner confiance lorsque tout va mal » . À l'avenir, il serait néanmoins appréciable qu'elle commence le match pied au plancher et qu'elle cesse enfin de travailler à mi-temps.

Par Christophe Gleizes et Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Les discours de mi-temps peuvent-ils vraiment changer le cours d’un match?
OUI
Faut-il vraiment se poser la question ?

La finale de Ligue des Champions Liverpool-Milan AC en est sûrement le plus bel exemple...
Merci à Pat Evra d'avoir sauvé la France, oui monsieur la France.
Paye ton discours d'homme suantant de testostérone et emprunt de virilité, faut pas exagérer non plus. Heureusement pour lui il n'a pas joué avec Mathaus.
Bon bah je vais dire non comme tout le monde dit oui ...
soldafada13 Niveau : Loisir
Message posté par jibz99
Faut-il vraiment se poser la question ?

La finale de Ligue des Champions Liverpool-Milan AC en est sûrement le plus bel exemple...


Ma foi, tu lâches ça sur un article qui concerne Evra et l'équipe de France, arrête, arrête, arrête ...
Et la fameuse gueulante de Mémé Jacquet en 98 contre la Croatie? Ok, on était pas mené, mais comme exemple de remobilisation d'hommes pendant une mi temps, c'était du beau travail...
Comment ne pas mentionner le "Vous voulez perdre? Parce qu'en jouant comme ça, vous allez perdre les gars!" d'Aimé Jacquet à la mi-temps de France-Croatie 98?
Ribery et Evra qui racontent à L'equipe ce qui se passe dans le vestiaire, pas besoin de chercher plus loin la/les taupes.
Jean-Louis Bouffon Niveau : Loisir


Sur ouïFM ? Ça n'a pas de sens !
Charlton-Huddersfield 7-6 (21 décembre 1957) A la 62ème minute de ce match, Huddersfield inscrit son cinquième but sur la pelouse de Charlton et mène 1-5, avec les locaux réduits à 10. Puis, le scénario exceptionnel se déclenche : quatre buts de Summers en 17 minutes et un autre de Ryan, et Charlton repasse devant. Huddersfield égalise à la 86ème minute mais Ryan, encore lui, donne la victoire à Charlton à la 89ème minute, pour le match le plus dingue de l’Histoire.

Y'a mieux Rolland faut pas trop t'y croire mec.
M'est d'avis que le discours, Courbis, il l'a bien fait à l'époque. Je crois juste qu'il s'est trompé de vestiaire...
Message posté par Misaki21
Comment ne pas mentionner le "Vous voulez perdre? Parce qu'en jouant comme ça, vous allez perdre les gars!" d'Aimé Jacquet à la mi-temps de France-Croatie 98?


Allez zou, souvenirs :

http://www.youtube.com/watch?v=9YkLDfF3mTc
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 4
La quintessence du discours à la pause (coup de tête 1979) Tout est dit !
http://www.youtube.com/watch?v=iekRS3cZHSc
VIril mais correct Niveau : District
et les discours de fin de match peuvent changer une saison ,article 2.O? un discours d'avant match ça change peut tout changer, article 3.0? un discours de président ça change quelque chose article 4.O ? un discours chambreur d'un adversaire ça peut changer un match, article 5.0 ? enfin le discours de la presse influence t'il le comportement des joueurs sur un match article 6.0?

et je parle de l'article "un huit clos ça change un match ....?" que vous avez dégainé en "pilot" ...

c'est un nouveau filon en or pour so foot afin de fourguer du contenu ???

bah oui à priori un match de foot peut être influencé de milles façons ... la magie du ballon rond quoi ... sinon ça s’appellerait du "Riner" ou "Nadal terre battue"
Voila exactement le genre de discours qu'il faudrait pour les francais http://www.youtube.com/watch?v=kKG1_wdY3m0
soldafada13 Niveau : Loisir
Patrice Evra, ce cher Connard.
Pour l'avoir vécu, je dirais que oui.
Je me souviens qu'à la mi-temps d'un match, l'équipe que j'entrainais était menée 0-1 par une équipe mais vraiment bidon.
C'est clair que les grands discours ne servent à rien.
Je me souviens avoir claqué la porte du vestiaire gueulé comme un putois mais j'étais vraiment énervé. Alors ok c'était un match amateur ( mais sénior quand même ) et ok même si on avait gagné 3-1 au final, je me souviens surtout que j'étais super déçu à la fin du match même si soulagé.
Car je me disais qu'un discours intelligent et tactique ne suffisait pas avec cette équipe et qu'il fallait rester basique avec des phrases du type " faut leur rentrer dans le cul".
soldafada13 Niveau : Loisir
Sur France 2, le Cash Investigation est très intéressant ...
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 25
Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7 Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42