1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Valence/PSG

Les deux Mestalla, le fardeau de Valence

Étouffé par quelques millions d’euros de dettes, Valence accumule les déboires. Alors que son enceinte historique de Mestalla vient d’être jugée illégale, les travaux de son nouveau stade sont à l’arrêt depuis quatre ans. Foutue crise.

Modififié
Alors que certains clubs se cherchent encore un public, d’autres prospectent pour un stade. Le Valencia CF est de cette dernière catégorie. A l’instar du Barça des années 50, déménageant de son vétuste Camp Vell pour le gigantesque Camp Nou – littéralement du « Vieux Stade » au « Nouveau Stade » – le club Ché a fait le pari de s’installer dans une nouvelle enceinte. Pensionnaire de l’Estadio de Mestalla depuis mai 1923, Valence attend patiemment la livraison de son Nou Mestalla. Ou impatiemment, plutôt : les travaux de la version bêta de Mestalla, entamés en 2007, sont à l’arrêt depuis près de quatre ans… A l’heure actuelle, les aficionados blanquinegros continuent donc à s’entasser sur les 52.000 sièges d’un stade désormais "illégal". Les 74.000 places du nouveau Mestalla vont, elles, encore attendre avant livraison. Avec son imbroglio qui mêle folie des grandeurs, crise bancaire et dette monstre, Valence souhaite la bienvenue au PSG.

Mestalla, stade martyr

Quand on jette un coup d'œil dans le rétro, les déboires de Mestalla remontent à loin. Bâti sur un canal d’irrigation du même nom, il est inauguré le 20 mai 1923 lors d’un match amical face au voisin de Levante (victoire 1-0) pour remplacer le petit Campo de Algirós. Les quelque 8.000 sièges laissent alors place à une capacité portée à 17.000 spectateurs. Face aux bons résultats des Chés, la direction emmenée par Rubén Martínez Alfageme décide de faire grimper la contenance à 25.000 places. Vient alors la Guerre Civile, puis la dictature franquiste. Lors des premières années de règne du général Franco, Mestalla perd son football : les arcanes du stade deviennent un gigantesque camp de concentration où les opposants au régime sont emprisonnés, pour ne pas dire torturés. La seule tribune centrale est épargnée par les dégâts. Grâce à l’aide de la fédération espagnole, la rénovation ne traîne pas en longueur et le ballon rond reprend ses droits. Dans la foulée, le Valencia CF glane ses premières couronnes domestiques en 1942, 1944 et 1947.

Face à cette croissance sportive et les rêves de grandeur qui en découlent, le board souhaite encore une fois accroître la capacité de l’enceinte. Luis Casanova Giner, président de son état, fait appel aux bienfaiteurs : un crédit sur quinze ans lui est accordé par la Banco Hipotecario (établissement argentin) et diverses autres banques du pays à hauteur de 47 millions de pesetas. Le projet d’agrandissement à hauteur de 45.000 places reçoit un sérieux coup de bambou en 1957. La Gran Riada du Turia ( « grande inondation » en VF) fait capoter le chantier, et le club doit attendre deux ans et un match amical contre le Stade de Reims pour inaugurer son tout nouveau système d’éclairage de nuit… Au fil des saisons, les Chés deviennent l’une des places fortes du football espagnol – deux trophées des Villes de Foires (1962 et 63), deux Copa del Rey (1967 et 79) et une Liga (1971). A l’orée du nouveau millénaire, la dernière modification est enfin apportée à Mestalla : en 1998, le stade peut accueillir 52.000 spectateurs, quelques nouveaux succès et faire oublier la sale période des années 80 (et une descente en Segunda Division en 1985).

Quand la Generalitat et Bankia s’en mêlent…

A Valence, rien ne se fait donc dans la simplicité. Au début du nouveau millénaire, malgré deux finales de C1, autant de Ligas et une Coupe de l’UEFA dans la besace, les Chés s’engluent dans une grave crise économique. La dette du club s’envole pour atteindre un pic de 547 millions d’euros en 2009. En cause, des prêts à ne plus savoir qu’en faire et une situation dramatique des banques du pays. Cette dette gargantuesque – qui atteint aujourd’hui les 379 millions – le club la doit à son projet de nouveau stade acté en 2006. Dans sa folie des grandeurs, le président Juan Bautista Soler conclut un pacte avec Bankia (la banque symbole de la crise espagnole) pour la construction du Nou Mestalla. Cette nouvelle enceinte pourra alors contenir quelque 75.000 spectateurs, accueillir des évènements tels qu’une finale de Ligue des Champions et offrir des revenus de billetterie colossaux. Surtout, ce chantier pharaonique permet à Soler, soutenu par le président de la région Fransisco Camps, de garder les clés du camion. Bankia en crise (et recapitalisé par l’État à hauteur de 23 milliards d’euros), le chantier démarré en 2007 se met en stand-by à partir de février 2009. Et est encore aujourd’hui à l’arrêt.

Sans un kopeck en poche, le nouveau big boss de la maison valenciane, Manuel Llorente, frappe à la porte de la région de Valence. Également en crise, la Generalitat de Valencia (le conseil régional) investit dans le club en se portant garante de ses dettes. En juin 2012, elle soutient la reprise des travaux du Nou Mestalla à travers un accord avec le club : « Ce n’est pas seulement un projet de club. C’est un projet de toute la société valencienne, très ambitieux, qui va générer beaucoup de postes, et qui va dynamiser l’économie de la ville, et dont nous avons tous besoin » , dira Manuel Llorente. Quelques mois s’écoulent, et en septembre, Bankia met définitivement fin à l’accord avec le club. La situation financièrement intenable – le club doit rembourser un prêt de 210 millions d’euros en mars – pousse fin janvier le gouvernement régional à devenir l’actionnaire majoritaire des Blanquinegros à hauteur de 70%. Les travaux du Nou Mestalla sont, eux, toujours au point mort. Mieux : à la suite d'une plainte des riverains de Mestalla concernant l’agrandissement de l’enceinte avant le Mondial de 82, le stade vient d’être jugé « illégal » par la justice car empiétant sur des parcelles privées. Un vrai combo de champion.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


haaaaaaaa le fair play financier... il en quoi platoche ? parce qu'autant Malaga il leur en a mis un coup dans la gueule parce que c'est un qatari qui tient les rênes mais là ?
Note : 1
ok il est illégal mais ils jouent dedans quand même, l'UEFA autorise ?
MaxChampagne Niveau : Loisir
.......t'es sérieux Helllone ?
Super Piippo Niveau : District
Il est peut etre illégal mais ce soir j'y serais et ca va etre chaud !!
Message posté par MaxChampagne
.......t'es sérieux Helllone ?


Si j'en crois l'article, le stade est illégal aux yeux de la loi espagnole pour des questions de propriété. Il semblerait qu'en s'agrandissant, le stade ait empiété sur des terres privées (et l'on peut supposer que les propriétaires terriens ont déposé plainte car ils n'ont pas été dédommagés pour cette appropriation frauduleuse). La justice a donné raison à ces riverains. Et de fait, la construction est illégale.

Pour autant, l'UEFA n'a rien à voir là-dedans. Le stade est aux normes et à partir de là, l'instance qui ne gère que la partie "football" de l'histoire n'a rien à voir avec les instances judiciaires du pays.

Si le stade n'était pas en conformité avec les normes de sécurité imposés par l'UEFA, les choses seraient différentes.
Message posté par MaxChampagne
.......t'es sérieux Helllone ?


Il ne faut pas tout confondre. Le stade est illégal aux yeux de la loi espagnole pour des questions de propriété foncière. De ce que j'ai compris de l'article, c'est que lorsque le stade s'est agrandi, il a empiété sur des terrains privés. On peut supposer que les propriétaires terriens n'ont pas été dédommagés pour cette appropriation frauduleuse, ils ont déposé plainte, et on gagné le procès. La justice espagnole a donc logiquement condamné le propriétaire du stade (à priori, le club).

Pour autant, cela ne remet pas en cause la sécurité du stade, et de ce fait, l'UEFA n'a que faire de la décision judiciaire. L'instance européenne est juste là pour s'assurer que le stade est bien aux normes qu'elle impose et que des rencontres de football peuvent s'y dérouler en toute sécurité. Elle n'a n'y les moyens, ni le status, pour remettre en cause ou faire appliquer la loi espagnole.
Oups... désolé pour le double post "bug refresh". J'ai cru que mon message initial n'était pas passé. Sorry.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Merci pour ce petit "cours d'histoire" très intéressant !
Une nouvelle forme de dopage à Valence... financier celui là.

Et sinon il devient quoi Mendieta ?
ils arrivent pas à vendre le vieux surtout...
enfin les terrains car à la base ce sont les terrains qui intéressent car le stade est super bien placé puisqu'en plein centre ville, donc vendre des terrains comme cela pour y faire construire des immeubles ça vaut son pesant de cacahuètes...surtout que le président Soler est un ancien promoteur immobilier donc il sait bien y faire...et surtout que bien aidé par une présidente de la généralitat de tendance PP, bien corrompue ça facilite les choses...
Car comme pour le Real et ses terrains d'entrainements sous l'ère F. Perez, en 2007 ils ont vite fait le nécessaire pour faire passer des terrains dits "sportifs" à aucune valeur marchande à des terrains dits "résidentiels et tertiaires" à très haute valeur marchande... mais le problème c'est qu'il n'y a plus d'acheteurs car trop durs a vendre en ces temps de crise....Je continue?
La mairie a aussi accepté de requalifier les terrains du futur stade sur l'Avenue de les Corts Valencianas pour les privatiser et les laisser en possession du club en échange d'une compensation immobilière de la part du club, céder à la ville des terrains lui appartenant...
Au moment où les accords furent trouvés, avec la bénédiction de la Généralitat (PP), la maire conclut l'opération avec des remerciements aux citoyens valencians pour l'approbation du projet.
2 ans après, l'échange conclut auquel se compromettait le club envers la ville (19 parcelles y 17 millions d'euros) étaient toujours dans l'air.

Le PSPV-PSOE recouru la requalification du vieux Mestalla considérant excessif le droit immobilier octroyé au club, qui prévoyait la construction de 6 tours de 16 étages. Les socialistes, par contre, ont retirés le contentieux administratif contre la requalification en novembre 2010.
A ce moment là, le club aspirait toujours à vendre Mestalla pour 400 Millions d'euros malgré la crise, qui avait déjà montré avec toute sa cruauté a quel point il était difficile de vendre les terrains.
En décembre 2011, par contre, le club s'est senti soulagé quand il a appris que Bankia le reprenait pour 250 millions...
broly1236 Niveau : DHR
On verra si la liga restera le "meilleur championnat du monde" avec le fair play financier ...
C'est la ou l'on voit les conséquences de la crise en espagne
Comment un joueur qui vend un villa 45millions , un silva 35 , mata , alba , joaquin....
Peut il a ce point etre dans la *****
Merci au partage des droits télé espagnol inéquitable qui aurai permis a valence l'athletico bilbao malaga seville ou villareal de nous faire profiter d'un championnat intéressant
C'etait pourtant pas mal parti l'an dernier
(Je suis pro barcelonais)
Mais la la différence et trop grande
Un club , pas un joueur -_- disculpa
Message posté par antzyk
Une nouvelle forme de dopage à Valence... financier celui là.

Et sinon il devient quoi Mendieta ?


Il est DJ désormais: http://www.youtube.com/watch?v=Xx7N66Kn7Ro
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! il y a 2 heures Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30
mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4