Les déboires de Luca Toni avec ses conseillers fiscaux

Modififié
3 16
Luca Toni a fait les beaux jours de la Bundesliga et du Bayern Munich de 2007 à 2010.

À son départ pour le Genoa, l'attaquant italien a eu une drôle de surprise. Une petite facture de plus d'un million d'euros que l'État allemand lui a envoyée pour régler son impôt sur le culte dont il ne s'était pas formalisé pendant son passage en Bavière.

Le joueur ne comprenant pas ce qui lui arrivait a décidé d'attaquer ses conseillers fiscaux devant la justice. Ce mercredi, selon Le Figaro, le tribunal de Munich a rendu son verdict. Ses ex-conseillers fiscaux devront ainsi lui rembourser 1,25 million d'euros alors qu'il réclamait 1,7 million d'euros. Devant le tribunal, l'ancien international avait notamment expliqué ne pas savoir lire l'allemand et avoir signé des papiers sans connaître leur contenu. Il aurait également déclaré : « Si j'avais su combien cela coûte cher d'être catholique ici, j'aurais immédiatement quitté l'Église. »

Amen.
TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

« Si j'avais su combien cela coûte cher d'être catholique ici, j'aurais immédiatement quitté l'Eglise. »

Belle punchline de la part de Luca Toni.
Un impot sur le culte? Qu'est ce que c'est que cette connerie?
D'ailleurs on retrouve cet impôt en Alsace.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 16