Les contraintes du huis clos

Modififié
0 0
Ce soir, Auxerre s'apprête à défier le Paris Saint Germain dans un Parc des Princes vide.

Une atmosphère particulière qui ne fait pas peur à Jean-Pascal Mignot, le défenseur de l'AJA : « Je pense même que c'est parfois plus facile pour les joueurs car on s'entend mieux pour se conseiller, se replacer. Le seul problème, c'est que les adversaires et l'arbitre entendent également ce que vous dites. Alors forcément, ça chambre moins » .

Rappelons que, dans ce même stade et dans les mêmes conditions, François Ciccolini avait cru bon en 2004 de lancer à Cana un « sale Albanais de merde » qui a depuis causé sa perte.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0