1. // Journée internationale de la jeunesse

Les clubs formateurs sont-ils floués ?

Avant de se faire arracher à coups de millions, nombreux sont les joueurs qui ont été formés dans un club amateur dès leur plus jeune âge. Et si un pourcentage du transfert est reversé à l’équipe qui a fait grandir le footballeur, ce n’est pas sans condition. Ce qui rend fous certains présidents.

Modififié
652 16
En vendant Paul Pogba pour plus de cent millions d’euros, la Juventus Turin n’est pas seule à avoir touché le jackpot. Du côté de la Seine-et-Marne, l’Union Sportive de Roissy-en-Brie se frotte les mains. C’est que le premier club du désormais joueur le plus cher du monde, qui y est passé de 1999 à 2006, va toucher le gros lot grâce à Manchester United. Environ 400 000 euros vont ainsi remplir les poches de l’équipe de la ville aux 22 000 habitants qui évolue à un niveau départemental. Un apport financier considérable à ce niveau.

Pour faire simple, l’US Roissy-en-Brie profite de l’article 20 du « Réglement du statut et des transferts des joueurs » de la FIFA, lequel précise que « des indemnités de formation sont redevables à l’ancien club ou aux anciens clubs formateur(s) : (1) lorsqu’un joueur signe son premier contrat en tant que joueur professionnel, et (2) lors de chaque transfert d’un joueur professionnel jusqu’à la saison de son 23e anniversaire. L’obligation de payer une indemnité de formation existe que le transfert ait lieu pendant ou à la fin du contrat. »

Une poule aux œufs... de chocolat


Cette loi, Sambou Tati la connaît parfaitement. Pour le président de l’US Roissy, c’est même elle qui permet à son club de « bien vivre » . Car même si l’indemnité liée au transfert de Pogba est la plus haute qu’il ait jamais obtenue, ce n’est pas une première. Selon lui, ce genre de versement automatique s’est toujours réalisé sans le moindre problème. Jamais il n’a eu à se plaindre d’un club professionnel réticent : «  C’est toujours respecté. Ce sont les clubs pro qui font la démarche de nous contacter, et ils le font de manière spontanée. Ils savent ce qu’ils nous doivent, c’est tout à fait normal et naturel. » Dernier exemple en date ? Le dossier Nicolas Isimat-Mirin, formé à Roissy avant de rallier l’INF Clairefontaine et récemment passé de Monaco au PSV Eindhoven : « Le PSV nous a envoyé un mail pour nous demander un RIB, une facture et nous signaler le versement. » Clair, net et sans embrouille.

Oui mais voilà, tout ça est trop beau pour être vrai partout. Et pour qu’on n’entende pas grogner à juste titre. En premier lieu - cela peut être débattu -, certains estiment que les pourcentages accordés ne sont pas suffisants. Une année passée dans un club avant les seize ans du joueur donne droit à 0,25 % de l’indemnité totale du transfert. Ce pourcentage double une fois le seizième anniversaire dépassé. Serge Guiseppin, président du Castelnau Le Crès Football Club qui a sorti Antoine Rabillard (Marseille) ou Alexander Djiku (Bastia), trouve ces montants dérisoires. « On touche vraiment beaucoup, beaucoup d’argent, ironise-t-il. Quelques milliers d’euros pour un gosse qui est venu chez nous quatre ans. De quoi payer l’essence pour aller jouer le week-end… C’est un scandale. Vu les sommes évoquées quand on parle transfert ou salaire, on devrait toucher 20 ou 30 000 euros à chaque fois. » Bon. Pourquoi pas ?

Formation = entre douze et vingt-trois ans uniquement


Ce qui est en tout cas beaucoup moins discutable, c’est l’absence de logique du règlement. En effet, ce dernier stipule que seules les années après le onzième anniversaire du joueur comptent. C’est-à-dire que si vous accueillez le nouveau Neymar dans votre club à six ans, que vous lui faites manier le cuir jusqu’à ses onze ans et que le Barça l’attire dans ses filets, vous n’avez le droit à rien. Pas le moindre centime. Le règlement sous-entend donc que faire travailler un enfant avant ses onze ans n’est pas de la formation. Un manque de considération qui fait bondir de nombreux patrons de clubs, comme Giovannone Joseph, du FC Gerland, qui dit se faire systématiquement piller par l’ogre OL. Il n’a d’ailleurs pas reçu un seul euro pour Bouna Sarr, aujourd’hui à l’OM, qu’il a cajolé jusqu’à ses douze ans avant de le voir partir chez Jean-Michel Aulas.

« L’exemple de Bouna, c’est un classique, bouillonne-t-il. Le schéma typique, c’est ça : vous prenez des gosses de cinq, six ou sept ans, vous les amener à un niveau correct, et on vous les embarque à dix ou onze ans. Donc on ne reçoit jamais d’argent. » À cet âge-là, difficile de convaincre un môme, ou ses parents, de rester un an de plus alors que la famille entière a des rêves plein la tête. « Cette situation est inadmissible. Nous, on se fait chier pour construire un mec, lui apprendre le foot et on nous donne rien du tout. Alors que le plus dur, dans la formation, c’est quand ils sont petits. Les gars, ils n’ont encore jamais tapé dans un ballon, s’emporte encore Giovannone Joseph. Il nous offrirait une dizaine de ballons, on se dirait « Ok, ils ont fait un geste. » On ne demande pas le paradis, hein ! Mais là, rien. Alors que les joueurs pro rapportent de l’argent au club et à l’état. »

Un an au Havre et six ans à Roissy


Même Sambou Tati, qui ne crache pas non plus dans la soupe haute gamme offerte par le transfert de Pogba, ne comprend pas le principe. L’international ayant intégré à sept ans l’US Roissy, le club aurait vu sa dotation multipliée si le règlement estimait qu’un joueur de foot se construit en partie avant ses douze ans. « C’est vrai, c’est dommage que ça fonctionne comme ça. La formation, elle débute dès l’école de foot. Ça donne des choses un peu aberrantes. On a eu Paul six ou sept ans, et on va percevoir moins que Le Havre, qui ne l’a eu qu’un an  » , corrobore le président. Qui ajoute que l’argent ne sert qu’à l’achat de matériel ou de moyens de transports. Les autres clubs amateurs, eux, repartiront avec les mêmes chasubles troués cette saison.



Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

J'avais déjà lu un article sur ce sujet sur SoFoot mais il y avait plus de détails si je m'en rappelle bien si quelqu'un pouvait retrouver l'article ce serait cool !
C'est compliqué...

Si tu commences à légiférer sur la formation des gosses de moins de 11 ans, tu ouvres la porte au recrutement dès 4-5 ans, voire plus tôt (dans l'éprouvette, bientôt?).

D'un autre coté, c'est déjà le cas pour certains, alors autant encadrer le truc, car effectivement si un joueur passe 5-6 ans dans un club, puis 1 an dans un second club, puis lors du transfert, seul le second touche le pactole, c'est légèrement dégueulasse. Surtout qu'à ce niveau, de tous petits chiffres peuvent rendre d'immenses services à ces tous petits clubs.

Sinon, on peut aussi faire appel au joueur lui même, que je sache, il doit bien savoir ce qu'il doit à ses clubs formateurs non? Plutôt que de payer l'autre gros déchet 25M€ pour quelques coups de fils, il peut pas lâcher 1/100e de cette somme pour les clubs qui l'ont entrainé, emmené aux matches et formé pendant 5 ans?

Au final, c'est comme d'habitude, on va pondre des règlements et des lois uniquement parce que la mentalité de certains mal éduqués se barre en couille, alors que ces comportements devraient être la norme.
Mouais, je ne pense pas que ce soit une si bonne chose de rétribuer les clubs amateurs pour des gamins qu'ils ont eu quelques années. Certes une grande partie du mérite leur revient, mais donner 200 000€ dans un club de PH, c'est le meilleur moyen pour qu'il se découvre des ambitions, file des primes énormes pour ce niveau pour faire venir des mecs d'à côté, et finisse en dépot de bilan.

Le fric en milieu amateur, c'est une plaie.
Overdose de pogba.
Shaolinsoul Niveau : Loisir
Issus du famille de Milan, deux frères milanistes et moi Interiste, peiné quand même par le départ des 3 monstres. Morrati en premier et maintenant Berlusconi et Galiani.
Ces 3 là ont énormément apportés à la série A. Milan perd son Italianità, c'est net, la fracture est officielle, reste à digérer et espérer que les nouveaux investisseurs respecteront le Milan et ses supporters.
L'Inter à 3 ans d'avance, balbutie, c'est cette année qu'on peut enfin s'appuyer sur un très bon effectif.
La série A, la nazionale a besoin de 2 grands Milan.
Dieux que cette ville est vilaine mais qu'elle passion pour le foot.
J'espère vraiment que nos meilleurs ennemis se remettront vite en scelle.
Shaolinsoul Niveau : Loisir
Message posté par Shaolinsoul
Issus du famille de Milan, deux frères milanistes et moi Interiste, peiné quand même par le départ des 3 monstres. Morrati en premier et maintenant Berlusconi et Galiani.
Ces 3 là ont énormément apportés à la série A. Milan perd son Italianità, c'est net, la fracture est officielle, reste à digérer et espérer que les nouveaux investisseurs respecteront le Milan et ses supporters.
L'Inter à 3 ans d'avance, balbutie, c'est cette année qu'on peut enfin s'appuyer sur un très bon effectif.
La série A, la nazionale a besoin de 2 grands Milan.
Dieux que cette ville est vilaine mais qu'elle passion pour le foot.
J'espère vraiment que nos meilleurs ennemis se remettront vite en scelle.


Oops trompé de sujet dsl
Note : -4
Message posté par toof11
C'est compliqué...

Si tu commences à légiférer sur la formation des gosses de moins de 11 ans, tu ouvres la porte au recrutement dès 4-5 ans, voire plus tôt (dans l'éprouvette, bientôt?).

D'un autre coté, c'est déjà le cas pour certains, alors autant encadrer le truc, car effectivement si un joueur passe 5-6 ans dans un club, puis 1 an dans un second club, puis lors du transfert, seul le second touche le pactole, c'est légèrement dégueulasse. Surtout qu'à ce niveau, de tous petits chiffres peuvent rendre d'immenses services à ces tous petits clubs.

Sinon, on peut aussi faire appel au joueur lui même, que je sache, il doit bien savoir ce qu'il doit à ses clubs formateurs non? Plutôt que de payer l'autre gros déchet 25M€ pour quelques coups de fils, il peut pas lâcher 1/100e de cette somme pour les clubs qui l'ont entrainé, emmené aux matches et formé pendant 5 ans?

Au final, c'est comme d'habitude, on va pondre des règlements et des lois uniquement parce que la mentalité de certains mal éduqués se barre en couille, alors que ces comportements devraient être la norme.


C'est incroyable de lire des trucs de ce genre. Tu vas filer des sous à tes anciennes écoles toi quand tu as trouvé un taff? Tu te sens redevable? Avec ta bien pensance à deux balles, c'est pitoyable de penser comme cela pour les autres mais pas pour toi...
Bref comme d'hab c'est facile de faire ton nazi avec ta vie pourrie et tes frustrations mais à sa place tu n'aurais pas fait mieux..
Message posté par GoSu
C'est incroyable de lire des trucs de ce genre. Tu vas filer des sous à tes anciennes écoles toi quand tu as trouvé un taff? Tu te sens redevable? Avec ta bien pensance à deux balles, c'est pitoyable de penser comme cela pour les autres mais pas pour toi...
Bref comme d'hab c'est facile de faire ton nazi avec ta vie pourrie et tes frustrations mais à sa place tu n'aurais pas fait mieux..


Donner un peu de son temps ou de ses réseaux quand tu as été bien formé par ton école/ université n'est pas si rare que ça dans le civil.

De même que chez les footballeurs beaucoup oeuvrent en silence et régulièrement pour filer un coup de main aux clubs qui les ont vus grandir.

Et ils n'attendent pas les transferts pour aider.
Message posté par GoSu
C'est incroyable de lire des trucs de ce genre. Tu vas filer des sous à tes anciennes écoles toi quand tu as trouvé un taff? Tu te sens redevable? Avec ta bien pensance à deux balles, c'est pitoyable de penser comme cela pour les autres mais pas pour toi...
Bref comme d'hab c'est facile de faire ton nazi avec ta vie pourrie et tes frustrations mais à sa place tu n'aurais pas fait mieux..


Oui cela s'appelle les impôts.
Il faut bien faire la part des choses entre monde pro et apprentissage/loisir.

La formation, c'est quand une personne qui a déjà les bases d'un sport, fait la démarche pour accéder à un niveau qui lui ouvre les portes du professionalisme.
Il est aidé dans cette démarche par un club qui met à sa disposition des professionnels et des infrastructures. C'est donc normal qu'une fois l'objectif atteint, les futurs employeurs rémunèrent les clubs formateurs.

Maintenant l'apprentissage/loisir, çà n'a rien à voir, apprendre à quelqu'un les bases d'un sport, ce n'est pas le former vers le niveau professionnel...
Et plus loin, toutes les personnes qui apprennent un sport, n'ont pas forcément envie d'en faire un métier, elles peuvent tout simplement vouloir en faire un loisir.
Les chasubles troués c'est rien...c'est l'odeur le problème!!! Révolution!!!
Note : 1
Message posté par GoSu
C'est incroyable de lire des trucs de ce genre. Tu vas filer des sous à tes anciennes écoles toi quand tu as trouvé un taff? Tu te sens redevable? Avec ta bien pensance à deux balles, c'est pitoyable de penser comme cela pour les autres mais pas pour toi...
Bref comme d'hab c'est facile de faire ton nazi avec ta vie pourrie et tes frustrations mais à sa place tu n'aurais pas fait mieux..


L'école, tu la payes via tes impôts et/ou ton inscription. Et sur le concept de formation, la comparaison école/club de foot est mal foutue. L'école te donne surtout un papier, des connaissances et un réseau, mais ne te "forme" pas au monde du travail, en tout cas très différemment d'un club de foot. Tu le saurais si tu y avais été.

Quand tu es capable de donner 25M à ton agent, tu n'es pas capable de filer 5000 ou 10000 à ton club formateur? C'est nazi de penser ça?

Ma vie, pourrie? Je ne sais pas, mais te lire est tout de suite très rassurant. Un peu dégoutant aussi, parce que j'ai l'impression d'avoir marché dans une merde, mais rassurant quand même.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Message posté par GoSu
C'est incroyable de lire des trucs de ce genre. Tu vas filer des sous à tes anciennes écoles toi quand tu as trouvé un taff? Tu te sens redevable? Avec ta bien pensance à deux balles, c'est pitoyable de penser comme cela pour les autres mais pas pour toi...
Bref comme d'hab c'est facile de faire ton nazi avec ta vie pourrie et tes frustrations mais à sa place tu n'aurais pas fait mieux..


L'agression...
un mec derrière son PC Niveau : National
Vrai que c'est compliqué de déterminer à partir de quel age le jeune passe d'apprendre le foot pour le plaisir de jouer à apprend le foot pour en faire son futur métier. Compter les années de formation à partir de 11ans, à défaut d'être la meilleure solution, ça ressemble à un des moins mauvaises.
Personnellement, c'est à peu près à cet age là que mon club m'a dit de me trouver une autre équipe, car il ne gardait que les meilleur pour gagner le championnat etc. j'avais pris de plein fouet le changement entre plaisir et compétition
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Un compromis sympa serait de décider que si tu as eu un gosse au moins 3 ans avant ses 11 ans on te donnerai un pourcentage qui équivaudrait à 1 ans passé après les 11 ans.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La fiche du FC Nantes
652 16