En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Atlético Madrid/Real Madrid

Les clés tactiques de la finale madrilène

Ce derby final est déjà plein d'histoires. La Primera contre la Décima, Diego Costa le parvenu contre Cristiano le prédestiné, « Cholo » l'intériste et laziale contre « Carletto » le milaniste et romaniste, le duel des héros entre Godín et Ramos, la possible passation de pouvoir entre Casillas et Courtois, les blessés, la suspension dramatique de Xabi Alonso... Un tas d'histoires, donc. Et quelle histoire tactique ?

Modififié
D'un côté, Simeone n'est pas spécialement attiré par la possession de balle. Ce n'est pas qu'il n'aime pas que son équipe ait la balle et construise le jeu depuis son propre camp, mais c'est plutôt qu'il aime bien quand l'adversaire a le ballon. Pour mieux le lui voler. En face, Ancelotti aime la possession, mais il aime surtout attaquer. Et il se trouve qu'il a entre ses mains des attaquants à l'aise en contre-attaque. Donc finalement, lui non plus n'est pas non plus spécialement attiré par la possession. Alors ? Que peut être une finale où la possession ne dicte pas les règles du jeu ?

Les trente premières minutes du pressing de l'Atlético

Hier en conférence de presse, Cholo a annoncé la couleur : « C'est un match différent de tous ceux qu'on a joués cette saison. Les trente premières minutes seront importantes. Il y a beaucoup en jeu. » Évidemment, cette déclaration nous rappelle les deux derbys de Liga joués cette saison. Au Bernabéu, en l'absence de Xabi Alonso, Simeone avait mis en place un large 4-4-2 annulant celui du Real, en particulier à l'aide du pressing de ses deux attaquants Costa et Villa sur les centraux de Carletto. Contraint à jouer long et sans maîtrise du milieu de terrain avec la paire Khedira-Illarramendi, le Real avait sombré. Au Vicente-Calderón, Simeone avait choisi un 4-4-1-1 en faisant confiance à Raúl García pour gêner la relance d'Alonso. Après un but marqué par Benzema dès la troisième minute, l'Atlético avait enclenché une pression folle sur le milieu du Real. Les Colchoneros, menant 2-1, avaient finalement craqué physiquement sur la fin, et avaient à leur tour lâché prise.

Les paroles de Gabi vont aussi dans le sens d'un tel pressing en début de match : « El Mister nous a dit de courir comme jamais auparavant. » La présence d'Arda Turan sur un côté est alors indispensable. Une autre option est un 4-1-4-1 plus conservateur, avec un joueur devant la défense – certainement Mario Suárez –, mais puisque Xabi Alonso est suspendu, Simeone fera certainement jouer seulement deux milieux centraux, pour avoir le luxe de lâcher deux attaquants sauvages dans les chevilles de Ramos et l'autre central merengue. D'où le besoin d'Ancelotti de récupérer « le caractère et l'envie » de Pepe.

« Plus on a de possession, plus on donne du temps à l'adversaire pour se mettre à l'aise »

Mais alors, pas de logique de possession de balle alors que les deux entraîneurs étaient d'illustres milieux de terrain ? Non, parce que la bataille ne se gagne pas là. En janvier 2013, Simeone avait avancé sa théorie à la radio ABC Punto Radio : « C'est juste que je ne suis pas d'accord quand les gens veulent copier les systèmes que l'on voit à la télé. Vous savez, j'ai eu un grand entraîneur, Eriksson, à la Lazio. Nous avions une grande équipe : Mihajlović derrière, Veron au milieu, Salas, Ravanelli, Mancini, Bokšić... Mais Sven-Goran disait toujours : "Plus on a de possession, plus on donne du temps à l'adversaire pour se mettre à l'aise." C'est resté dans ma tête. » L'Atlético est une équipe qui aime déranger son adversaire, le pousser vers des territoires inconnus, car l'Atlético sait qu'il peut survivre à tous les plans de jeu. À l'abord de la demi-finale retour à l'Allianz Arena, Carlo Ancelotti avait aussi annoncé l'importance du début de match : « Le 4-4-2 ou le 4-3-3 ne changent pas beaucoup la dynamique du match. Le plus important, c'est comment on commence le match. » Doublé de Ramos et mission accomplie. Mais le fait est qu'à l'aller comme au retour, le système se reposait sur Xabi Alonso.

L'absence cruelle et cruciale de Xabi Alonso

De toutes les absences en finale de C1 ces dernières saisons, de Ribéry à Thiago Motta en passant par John Terry, celle-ci est la plus lourde de conséquences tactiques. En trois dimensions. D'une, le Real va jouer dans un univers inconnu, alors que l'Atlético a les idées claires. Simeone, en conférence de presse hier : « Des attaquants au gardien, tout le monde a clairement en tête le concept de jeu dont l'équipe a besoin. » De deux, Ancelotti perd non seulement la technique et l'intelligence de jeu de son meilleur milieu de terrain, mais aussi son homme fort, son lien avec l'équipe. Simeone, toujours, en janvier 2013 : « Pour me rassurer, je m'appuie toujours sur deux ou trois joueurs. Je ne vais pas donner les noms évidemment, mais quand eux vont bien, je suis tranquille. Car ce sont eux qui conduisent l'équipe et qui transmettent aux autres un peu de ce que l'entraîneur souhaite voir. » Aujourd'hui, Tiago et Gabi. Ancelotti, lui, devra donc faire confiance à Ramos. Le cœur y est, mais l'Andalou n'a ni l'expérience ni le discernement du numéro 14.

Enfin, le Real perd son meilleur outil face à deux problèmes tactiques récurrents : la couverture défensive et la sortie du ballon sous pression. Pour ce qui est de la première, où Alonso avait sauvé le Real en soutenant les tentatives de pressing madrilène à lui tout seul contre le Bayern, Ancelotti pourrait choisir Khedira. Mais avec l'expert allemand, il perdrait dangereusement en qualité technique. Modrić devrait alors réaliser un match d'anthologie pour faire survivre le Real face aux tempêtes du pressing du voisin. Un vrai casse-tête pour Carletto. Et pourtant, l'été dernier, le Real avait enfin trouvé un successeur au barbu ! Problème : Illarramendi n'a pas convaincu (58% des internautes de Marca estiment qu'il ne devrait pas jouer), et pire, après avoir été remplacé à la mi-temps contre Dortmund, le Basque est à nouveau tombé dans une crise de confiance. Dans ce contexte, le risque est immense.

Karim Benzema, sauveur du milieu ?

Et Ancelotti a d'autres options. L'une d'entre elles est d'opter pour un pivot Ramos-Modrić, mais la justesse physique de Pepe est contraignante. Une autre est de faire jouer Isco d'entrée. Pour conserver son quatuor BBC + Di María, Ancelotti devrait alors renoncer à un profil défensif au milieu : jouer plus pour subir moins. Et perdre des cartouches sur le banc… En 2003 et 2005, Ancelotti avait fait confiance à son système habituel en finale, conservant un milieu à trois, avec devant Rui Costa contre la Juve, et Kaká contre Liverpool. Mais en 2007, l'Italien a abandonné son système, laissant Gilardino sur le banc (alors qu'il avait disputé toutes les rencontres jusque-là) pour un 4-4-1-1 avec Kaká-Inzaghi seuls devant. Carletto pourrait entreprendre une démarche conservatrice similaire, avec Di María ou Bale sur le banc. Enfin, dans un tel contexte, les mouvements de Benzema seront plus que jamais salutaires pour le Real : Ancelotti pourrait bien insister encore un peu plus sur les replacements intérieurs du Français, au contact de ses milieux, pour ressortir plus facilement le ballon. Un rôle qui demanderait plus d'efforts, et qui offrirait enfin à Karim un costume de numéro 10.

Une finale, deux préparations opposées

Diego Simeone reste sur trois finales gagnées sur trois à la tête de l'Atlético Madrid. En face, Carlo Ancelotti a participé à sept finales de Ligue des champions. Les deux savent. Et pourtant, chacun a ses façons. L'Argentin, d'abord, laisse place à l'émotion. En janvier 2013, il racontait sa préparation particulière en vue des finales. « Les jours de finale, cela ne m'intéresse pas de parler avec les joueurs. Si l'entraîneur te parle à ce moment-là, cela peut être lourd. "Descends, monte, double le côté droit, etc." Quand un joueur arrive en finale, c'est son jour, c'est son moment. L'entraîneur doit comprendre qu'il doit simplement accompagner les joueurs. Du coup, avec German (Burgos, ndlr), nous avions décidé de faire une discussion collective vers onze heures du soir, la veille, avant de dormir, quand tout le monde est tranquille et que tout le monde écoute. Nous avons surtout évoqué leur état émotionnel. »

En face, l'adjoint d'Ancelotti, Paul Clement, a livré à Marca une toute autre méthode : « Nous faisons toujours trois discussions techniques avec les joueurs avant chaque match, et nous ferons la même chose pour la finale. Une le vendredi, et deux autres le samedi, une le matin à l'heure du déjeuner, et l'autre le soir, avant le match. Nous verrons tout et nous montrerons des vidéos de l'adversaire et de nos propres joueurs. » Verdict cette nuit à Lisbonne. Une chose est sûre, comme dit le sage Gento : « Celui qui gagne fera la fête, celui qui perd ira pleurer. »

Par Markus Kaufmann À visiter :
Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 21:22 Le très joli but d'Olivier Giroud 22
Hier à 11:57 Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 26
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:59 Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 29 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport)