1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Manchester United

Les clés de Liverpool-Manchester United

C’est le match de foot le plus suivi du monde, de Hong Kong à Boston. Un Liverpool-Manchester United aura toujours une place à part, c’est comme ça. Lundi soir, à Anfield, la troupe de José Mourinho jouera pourtant un peu plus gros que celle de Jürgen Klopp. Quelques questions autour d’un honneur à défendre.

Modififié
733 20
  • Pourquoi MU joue plus gros que Liverpool


    C’est une bascule et il suffit de jeter un œil au tableau pour s’en rendre compte. Oui, on n'est qu’à la huitième journée, mais le moment est déjà important pour le Manchester United de José Mourinho. Gagner à Anfield lundi soir n’est pas une obligation, mais perdre ferait l'effet d'une patate dans la mâchoire. En cas de victoire de Liverpool, MU se retrouverait déjà lâché par l’échappée menée par Manchester City et Arsenal (19 points contre 13 pour United). Cette saison, les Red Devils cherchent encore à envoyer un uppercut significatif là où Tottenham a battu City, Arsenal a giflé Chelsea et Guardiola s’est imposé à Old Trafford. Plus que ça, les hommes de Mourinho restent sur un nul difficile à avaler contre Stoke (1-1) et quelques partitions poussives à l’exception de l’excellente première mi-temps contre Leicester (4-1). Liverpool, de son côté, affiche un rythme de patron, reste sur cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues et n’a perdu qu’une seule fois cette saison lors d’un déplacement à Burnley (0-2) qui n’est progressivement devenu qu’un accident. Tout le monde veut maintenant savoir si United peut tarter un Liverpool imprévisible, capable de battre n’importe qui, mais aussi de s’écraser lorsque le moindre boulon saute. C’est là qu’Anfield aura un rôle massif, auquel Mourinho s’est préparé : « J’ai toujours aimé jouer à Anfield. J’y ai gagné des gros matchs, mais j’en ai aussi perdu, donc je ne peux pas dire que je suis toujours performant là-bas. »

  • Pourquoi Liverpool doit tuer la rencontre rapidement


    Sur le papier, deux styles et deux écoles : un Liverpool vif, rapide, tranchant contre un Manchester United costaud, pragmatique et un peu plus prévisible. Un poids moyen contre un poids lourd. L’instinct contre le cynisme. L’histoire de la Premier League a souvent prouvé qu’être champion nécessite avant tout de la solidité défensive et de la puissance. Manchester United est comme ça, Liverpool moins et le voir gratter le titre en fin de saison avec un tel back four serait une révolution. Les Reds ont dessiné leur style avec Klopp autour d’une énergie de tous les instants, agitée par Wijnaldum, Lallana, Mané, Firmino, Coutinho et Henderson. Sans ça, le jeu est mort. Face à United lundi soir, la question va être de voir comment Liverpool va traduire cet esprit et voir où on en sera après une grosse heure de jeu. L’an passé, Wayne Rooney avait planté Anfield comme ça en janvier (1-0) sur la seule frappe cadrée des Red Devils à dix minutes de la fin. En mars, Klopp avait compris le truc et claqué MU en Ligue Europa. L’art de convertir.

  • Pourquoi le duel Henderson-Pogba est le plus important


    La clé du débat est principalement là. On sait qu’un match de foot se gagne souvent au cœur de la « bataille du milieu » . United s’est rééquilibré comme ça, lorsque Mourinho a décidé de dégager Fellaini et d’associer Herrera et Pogba. Liverpool n’est, lui, rien sans son cœur dirigé par son capitaine : Jordan Henderson. Pogba-Henderson, Henderson-Pogba. Voilà où beaucoup va se jouer. C’est simple : depuis le début de la saison, le brassard des Reds est sur le biceps du mec qui a touché le plus de ballons du championnat (102 par match en moyenne), avec un boulot de faucheuse efficace. Chelsea est tombé en grande partie de cette façon. Avec cette base solide et tirée autour d’un pressing haut, Liverpool peut exploser et marquer beaucoup (dix-huit buts en sept matchs cette saison) tout en étant l’équipe qui tire le plus au but, celle qui cadre le plus ou encore celle qui cavale le plus. Henderson est probablement au sommet de ses vingt-six ans, et le brassard qu’on vient de lui enfiler en sélection le prouve. Pogba, lui, a un rôle finalement assez similaire, et les chiffres le racontent : à United, le Français est le joueur qui touche le plus le ballon et fait le plus de passes. Plus encore, il n’hésite pas à tenter même si jusqu’ici il n’a que très peu cadré. L’idée sera donc de faire taire l’autre, de toutes les manières possibles. La saison dernière, United avait bien réussi à le faire avec Marouane Fellaini.

  • Pourquoi aligner Martial serait se tirer une balle dans le pied


    L’histoire retiendra qu’Anthony Martial s’est fait un nom à Manchester United en marquant dès sa première sortie contre Liverpool. C’était en septembre 2015 (3-1), avec une action signature. Plus d’un an a glissé depuis le début de la hype Martial et la voilà déjà retombée après, notamment, un Euro pourri de l’ancien Monégasque. L’une des grandes questions du début de saison de MU est donc celle-ci : que faut-il faire de Martial, qui s’est également fait bouger par Didier Deschamps lors du dernier rassemblement des Bleus ? La saison dernière, il était l’un des seuls à sourire dans la tristesse Van Gaal. Aujourd’hui, il ne joue quasiment plus et son but contre Stoke avant la trêve n’a pas changé grand-chose. Le voir débuter contre Liverpool semble assez compliqué, d’autant que Mourinho ne peut pas prendre le risque d’aligner Rashford, Ibrahimović et Martial. Une défense n’a pas trop envie de se retrouver face à un tel trident offensif, ok. Mais jouer avec revient à devoir bosser deux fois plus défensivement. Bordel annoncé.

  • Pourquoi Klopp bricole encore derrière


    Oui, c’est le point noir de l’histoire. Comment Liverpool peut encore présenter une telle défense ? Klopp a bricolé, renversé le tout et commence seulement à tout ranger avec un Milner excellent en position d’arrière gauche, Clyne à droite, Matip et Lovren devant une guerre ouverte des gardiens entre Mignolet et Karius. Pas très sexy mais aussi pas hyper solide : cette saison, Liverpool n’a jamais réussi à poser une clean sheet. Résultat, dix buts encaissés en sept matchs, soit le plus mauvais total du top 8. La victoire à Arsenal (4-3) avait prévenu qu’il y aurait cette saison du spectacle. Mais un spectacle dangereux. Et les gardiens alors ? Loris Karius, acheté cet été à Mayence, devrait une nouvelle fois débuter contre Manchester United. Sans grande explication, mais en balançant souvent que ce n’est pas une sanction. « Je n’ai jamais été gardien, mais mon père l’a été. Je sais qu’il est difficile de commencer un match et de ne pas le faire pour le suivant » , détaillait récemment Klopp. Travaux perpétuels.

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Aligner Martial au poste d'ailier gauche est vraiment criminel... quelle hérésie ! Martial est une merveille de numéro 9.
    Lui et Griez feraient d'ailleurs un incroyable duo.

    Quelle idée de faire venir Zlat quand tu as Martial et Rash. Vraiment des idiots.
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Bah Martial à FIFA 17 est mis milieu gauche de base et plafonne à 82 de moyenne quand Rashford attend péniblement les 76. Zlatan lui, frôle les 90, ce qui aide bien l'équipe !
    Pour jouer 9 ,il faut être capable de trouver d'autres directions que tout droit ....
    2 réponses à ce commentaire.
    Effectivement le duel Hendo-Pogba va focaliser pas mal d'attention.
    Merci à So Foot pour l'analyse assez juste de l'importance d'Henderson dans le coeur de la machine des Reds, il semble petit à petit se libérer de l'ombre oppressante de Stevie G. Hendo ne sera jamais notre mythique 8 (le temps qu'il a fallu pour que les gens comprennent ça !), il fera du Hendo et actuellement il le fait merveilleusement bien pour équilibrer l'équipe. Pour moi, dans sa forme actuelle, il est le meilleur milieu déf/relayeur de PL avec Fernandinho.
    Pogba sort d'une prestation XXL avec les Bleus face à de faibles Néerlandais mais il fallait le faire dégoupiller et sortir de son match, le Strootman. Pour reprendre l'analogie sur la boxe, Henderson serait un bon boxeur complet sans véritable point fort ni faible si ce n'est une exceptionnelle endurance. Pogba, c'est le puncheur capable de t'expédier au tapis sur un crochet ou un uppercut. Balboa contre Drago. Le Soviet n'a pas réussir à plier le "morceau de fer" après l'avoir tabassé pendant 11 rounds et demi et on connaît la suite. J'espère le même dénouement ce soir.
    YNWA!
    Concernant la défense de Pool (son seul point faible à mon avis), il ne manque qu'un bon défenseur dur sur l'homme pour former une paire efficace avec Matip qui a plus un profil d'anticipation/relance propre, dommage que Sakho ait été trop gras!
    Pour ce qui est de United, je me demande si Mourinho va privilégier le jeu et le bon sens en titularisant Herrera aux cotés de Pogba ou si il va préférer détruire le milieu adverse en lui préférant Fellaini!
    Hate d'etre à ce soir, le Liverpool de Klopp me rappelle un peu le Marseille de Bielsa (et un peu le Séville de Sampaoli), capable de battre n'importe qui ou de prendre l'eau de partout contre une vieille équipe mais on en a toujours pour son argent!
    @dayinho mais ouai c'est completement débile de ne pas se lancer à la conquete de la PL contre le City de Aguero, le Chelsea de Costa et le Tottenham de Kane avec 2 gamins qui a eux 2 ont à peine 150 matchs et 50 buts en pro, de vraies breles à United!
    Liv - ManU, c'est plus regardé que le classico ? Au début des années 2010, c'était le cas, mais en 2016 ?
    Quelqu'un a des sources fiables ?
    crabunjourcrabtoujours Niveau : CFA2
    Difficile à dire, Pool et United sont les clubs les plus populaires en Asie dans des pays comme l’Indonésie.
    Mais après, est-ce plus regardé qu'un classico... ça doit dépendre du contexte.
    1 réponse à ce commentaire.
    Je ne vois pas trop contre qui Liverpool a pris l'eau cette saison. Leur seule defaite est a Burnley ils me semblent et ils encaissent deux buts sur les deux seuls tirs cadres de Burnley consecutifs a des pertes de balle dans leurs 30m. Ils ont ensuite pillone Heaton sans succes.
    Je pense que maintenant que Martin Skrtel est parti, on ne verra plus les Reds prendre l'eau... oui je m'acharne un peu mais les matchs cataclysmiques des Reds en défense ont très (trop) souvent coïncidé avec le Slovaque à la rue.
    Bon après la défense reste toujours aussi friable sur coups de pieds arrêtés et les deux gardiens ne sont pas rassurants.

    Contre Burnley, il me semble que Liverpool finit le match avec près de 80% de possession. La défaite fut immonde mais effectivement, il n'ont pas pris l'eau ce jour là.
    Cette saison ? Personne effectivement…pour l’instant mais vu que c’était leur principal défaut la saison dernière et qu’on n’est encore qu’au début de la saison, pas sur qu’il ait été définitivement corrigé, surtout quand tu vois Lovren titulaire ou le bricolage Milner à gauche ! D’ailleurs Can titulaire ce soir ?
    2 réponses à ce commentaire.
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Note : -1
    Je pense que le résultat va aussi beaucoup dépendre de l'arbitrage avec deux équipes qui ont pour habitude de jouer avec.. J'ai vu que y'avait polémique sur le choix de l'homme en noir.

    En même temps, ça aurait pu être pire.. La FA aurait pu prendre Clattenfoutre, Dean, Atkinson, Oliver...
    Par contre si Mourinho plante son bon vieux bus et ferme le match à double tour, ca pourrait être compliqué pour les Reds. J'espère cependant une démonstration des Reds ce soir, ils font vraiment plaisir à voir jouer cette saison.
    Méléagant Niveau : DHR
    Pour info, le match est diffusé sur la chaîne 23 de la TNT (qui s'appelle "23").
    AyoubKiraa Niveau : DHR
    Si c'est vrai t'es mon héros.
    AyoubKiraa Niveau : DHR
    Je viens de vérifier. T'es mon héros.
    2 réponses à ce commentaire.
    Maxime Brigand aurait pu aussi parler de la défense de M.U qui au premier abord parait solide mais qui manque cruellement de concentration, par exemple Valencia qui on ne peut pas le nier est un joueur discipliné il fera exactement ce qu'un coach lui demande, mais qu'est-ce qu'il est naïf ... Bailly est pas trop mal mais il se jette beaucoup trop. les sauts de concentration de la défense peuvent clairement jouer en leurs défaveur et on peut faire le même constat concernant l'animation offensive.

    Sous Van Gaal, Liverpool nous réussissait bien, espérons qu'il en soit de même sous Mourinho.
    Silence zinc zinc c chelski en plus de manure qui est habitué a avoir les arbitres pour eux!Tu oses revenir aprés la dérouillée qu'on vous a mise?LOSSSSSERRRRRRRRRRRR
    La Crampe Niveau : DHR
    Le vrai danger du côté de Liverpool seront les corners de United. Ils ont dû les bosser comme des malades à l'entrainement parce que l'on sent qu'ils sont hyper-travaillés.

    Tout va dépendre de la manière dont United va entamer le match: s'ils défendent et refusent le jeu, Liverpool va souffrir. S'ils s'ouvrent et avancent leurs lignes, le système de Klopp pourra progresser au fil de la rencontre.

    Sinon concernant l'audience, le match United - Liverpool de mars 2015 a été vu par 700 millions de personnes dans le monde. Amusant que vous citiez Hong Kong, j'y suis allé il y a deux semaines et j'ai pu voir le match de 'pool contre Swansea dans un excellent pub, The Champs, qui était acquis à la cause des Reds. Près de 60 personnes avec les maillots floqués et tout le toutim, c'était magnifique.

    Bon match aux supporters des Reds.
    PAS BESOIN DE STREAM, LE MATCH PASSE EN CLAIR SUR LA 23
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    733 20