1. //
  2. // Finale
  3. // France-Portugal

Les clés de France-Portugal

Ça y est, c’est la dernière marche. Mais si elle peut être fière d’avoir sorti l’Allemagne, la France n’a pas encore fait le plus dur. Il va désormais falloir se farcir les Portugais.

Modififié
629 11

Le duel entre Ronaldo et Griezmann


L’un est l'une des deux superstars du football moderne, l’autre est véritablement en train d’éclore au très très haut niveau cette saison. L’un porte son pays à bout de bras depuis près de 10 ans, l’autre en est devenu le leader incontesté depuis six matchs. L’un a déjà trois Ballons d’or, l’autre est en course pour son premier. L’un n’a jamais marqué contre le top 5 européen (Allemagne, Italie, France, Espagne, Angleterre), l’autre sort tout juste d’un doublé contre les Allemands. Même si le match ne se résumera pas au duel en CR7 et Grizou, les deux hommes font clairement partis des footballeurs qui peuvent faire basculer un match à eux seuls. Et sur cette compétition, c’est avantage Griezmann pour l’instant.




La solidité défensive



Les deux équipes ont pour point commun d’avoir deux défenses qui étaient inquiétantes en début de compétition et qui se sont révélées finalement plutôt efficaces. Côté français, la charnière centrale était censée être l’immense point faible. Face à des équipes modestes offensivement, il était difficile de juger de sa santé, mais le test contre l’armada allemande a été très concluant. Umtiti-Koscielny, c’est du costaud, tandis qu'Évra et Sagna se révèlent tout aussi solides. En face, la défense a complètement pris l’eau contre la Hongrie, mais depuis, c’est totalement imperméable. Notamment grâce à Pepe, impressionnant tout au long de la compétition. D’ailleurs, sa présence ou non dans le onze de départ pourrait être essentielle. Laquelle des deux défenses va craquer en premier ?`



La possession de balle



Bien souvent, les deux équipes ont eu à charge de garder le ballon. Les Portugais et les Français ont souvent affronté des équipes qui leur laissaient délibérément la balle. Presque un handicap, surtout que les deux formations semblent finalement beaucoup plus à l’aise lorsqu’il faut évoluer vite en contre. Pas sûr donc qu’une des deux équipes aient forcément envie de prendre le jeu à son compte, surtout que la Belgique, la Croatie, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne se sont fait éliminer en ayant la balle. Peut-être va-t-il falloir jouer au plus malin et ne pas s’embarrasser de cette tâche.


L’état de forme de Dimitri Payet



Le meilleur Français de la phase de poules a été le seul à passer au travers de son match contre l’Allemagne. Visiblement émoussée, la star de West Ham n’a pas réussi grand-chose. Pourtant, il est normalement le leader technique des Bleus. Dans un match qui risque d’être très fermé, son habileté balle au pied, et sa précision aussi bien dans la frappe que dans le dribble ou la passe pourrait faire la différence. Les Bleus ont donc plutôt intérêt à retrouver le « Dimi qu’on aime » . Et pourquoi pas le premier coup franc direct de la compétition au meilleur des moments ? Tout le monde l’attend.



Les remplacements



Les deux équipes ont la chance d’avoir un banc plutôt bien fourni. Sachant que le match risque d’être fermé, un changement bien senti au bon moment pourrait faire la différence. Côté français, il serait temps que Coman et Martial jouent pleinement leur rôle de supersub, grâce à leur fraîcheur et leur vitesse. Même APG a une carte à jouer. Sa spéciale va bien rentrer un jour. Côté portugais, Ricardo Quaresma a déjà prouvé qu’il pouvait enfiler le costume de héros à tout moment. Et enfin, les deux équipes sont également capables de verrouiller s’il le faut, avec Kante et Cabaye d’un côté pour harceler, et Moutinho de l’autre pour conserver le ballon. Bref, les remplaçants risquent d’avoir un rôle important.


Le facteur chance



Depuis le début de la compétition, les deux nations semblent pouvoir compter sur leur bonne étoile. Les Portugais se sont hissés en finale en menant au score à peine plus d’une heure au total dans la compétition et en ne remportant qu’un match dans le temps réglementaire, le tout en finissant troisièmes de leur groupe et sans rencontrer une grosse nation. Les Français, quant à eux, ont également été vernis niveau tirage au sort et tableau ouvert jusqu’au demies. Et même quand elle s’est tapée l’Allemagne, elle a pu compter sur les absences de Hummels, Khedira et Gómez, et sur la blessure de Boateng en plein match. Mais en tout cas, côté bonne étoile, la France peut compter sur Deschamps.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Retrouver le Dimi qu'on aime ? Dimi on l'aime tout le temps, point. Sans lui on est pas là.
Comme autre clé du match, il y a aussi le public. Contre l'Allemagne le Vélodrome a été juste génial. C'était le feu et nul doute que les français se sont sentis pousser des ailes. Il n'y a qu'à voir la perf des joueurs défensivement (même Payet qui a tout donné quitte à se brider offensivement).

Le Stade de France n'est pas réputé pour son ambiance. J'espère que ceux qui y seront en sortiront avec la voix cassée. C'est le minimum à faire.
Message posté par Cocoreus
Comme autre clé du match, il y a aussi le public. Contre l'Allemagne le Vélodrome a été juste génial. C'était le feu et nul doute que les français se sont sentis pousser des ailes. Il n'y a qu'à voir la perf des joueurs défensivement (même Payet qui a tout donné quitte à se brider offensivement).

Le Stade de France n'est pas réputé pour son ambiance. J'espère que ceux qui y seront en sortiront avec la voix cassée. C'est le minimum à faire.


Ouais 'fin le SDF risque surtout d'être rouge et vert...
Article assez ckiché au demeurant. Le match dans le match Cristiano/griezmann, une belle connerie. Les 2 équipes jouent en contre, le banc qui peut faire la diff', que des poncifs.
Une des clés pour moi va être le duel Pépé/Giroud. Ça risque de donner. J'espère que Giroud ne se fera pas bouffer par le cannibale et va pouvoir maintenir son jeu en pivot qui avait fait mal aux Allemands...
La clé la plus importante reste quand meme le niveau de l'arbitre ce soir je sens qu'on va bien rire qui supporter je hais les 2 équipes mais si le choix devait se faire j'irais vers le Portugal mais on le sait tous que la France a déjà gagné allez a ce soir pour une belle petite soirée de merde !!!
Les gens s'étonnent de retrouver le Portugal en finale mais l'Histoire nous l'a montré : c'est une fois les allemands partis de France que l'on retrouve les Poilus.

(merci)
J'annonce prestation (encore plus) insipide de Cristiano à cause d'un "mysterieux malaise" juste avant de quitter le camp de base portugais!
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Message posté par Point-Gey
La clé la plus importante reste quand meme le niveau de l'arbitre ce soir je sens qu'on va bien rire qui supporter je hais les 2 équipes mais si le choix devait se faire j'irais vers le Portugal mais on le sait tous que la France a déjà gagné allez a ce soir pour une belle petite soirée de merde !!!


Cest dommage davoir autant damertume a deverser et ne pas etre heureux de cette belle finale que le foot nous offre - quon soit pr lune ou lautre equipe
Cet euro est la pire blague qu'un euro a pu nous donner ces 30 dernières années, je n'arrive pas a apprécier il manquait quelque chose quoi ? je ne sais pas mais attention je ne dis pas que l'Allemagne devait rouler sur tout le monde ou que l'Espagne devait confisquer le ballon 75% du temps non non ca manquait d'un soupçons de suspens un peu plus de spectacle (la demi heure de fou Portugal Hongrie est peut etre ma seule satisfaction) qu'aurait du nous offrir un Euro a 24 ..

Ouais cet euro ne restera pas dans les mémoires a part dans celles des vainqueurs !
Etic Cartonna Niveau : District
Et personne pour prendre la clé Deschamps ? (ou des Saints).

Je pense qu'on va probablement se faire chier niveau spectacle, mais que ce sera intéressant de voir lequel des deux sélectionneurs arrive le mieux à plomber les plans de l'autre, lequel sera le plus pragmatique des deux.

D'un coté je donnerais bien l'avantage aux Portugais pour ce qu'ils ont montré contre les croates, ou plutot ce qu'ils ont empéché aux croates de montrer, la manière dont ils ont annihilé leur maitrise collective, leurs débordements meurtriers alimentés par leur milieu très technique. Alors que parallèlement, la France s'est fait globalement bouffer par le milieu allemand (avec Schweini en fautueil roulant).

Cependant, d'un autre coté, Deschamps me semble avoir plus fait évoluer son équipe et l'avoir plus adaptée à son adversaire que ne l'a fait Santos. Car contre l'Allemagne, on n'a pas revu le pressing dégueu auquel on a pu assister contre la Roumanie ou l'Albanie (3-4 joueurs qui montent, personne qui suit au milieu), toute l'équipe a défendu bas.

Ca c'était pour l'animation défensive, parce que niveau offensif, sauf exploits individuels et CPA, je m'attends pas à un festival. Sur ce qu'a proposé cette EdF, je vois pas trop ce qui pourrait dérègler la machine portugaise. De mémoire elle s'est rarement retrouvée à devoir négocier des contres adverses ou attaques rapides avec beaucoup d'espaces pour l'adversaire, qui me semblent pourtant etre l'arme première des bleus.
Idem pour les lusitaniens, sauf peut-etre avec une petite faille à exploiter du coté gauche français, vu la complémentarité négative d'Evra/Payet.

Quant à réver qu'un des deux ou les deux décide d'aller prendre l'autre à la gorge...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Je ne sais pas; moi jai vu des ambiances de fou, des stades superbes (de lavis meme des supporters exterieurs), des retournements de situation en veux tu en voila, des favoris battus par des "petites" equipes, des nations "mineures" en quart et demi finale, de superbes buts, des matchs dantesques (Italie - Espagne par ex), des emotions, des cris, des pleurs.

Bref-un bel Euro, jespere avec une fin en apotheose
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L’Euro en chiffres
629 11