Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Quarts
  3. // France-Islande

Les clés de France-Islande

La serrure islandaise n'a toujours pas sauté, et les Français vont peut-être devoir y mettre la pince monseigneur. Une mission difficile mais pas impossible, à condition d'identifier les vrais points vitaux de cette rencontre. Tour d'horizon, avec cet état des lieux qui nous emmène du banc de touche aux tribunes, en passant par la poche à cartons de l'arbitre.

Modififié

Éteindre le volcan islandais



Les blagues les meilleures sont les plus courtes. Plus jeunes, quand nos parents organisaient un dîner, on aimait tous veiller un peu plus tard que d'habitude. Rester à la table des grands, et se prendre pour l'un des leurs. On devient la mascotte, attachante et touchante, on amuse la galerie, mais arrive le moment où il faut aller au lit et laisser les adultes entre eux. Aujourd'hui, la France entière prie pour que la cloche sonne enfin pour les Islandais. Car si la cote de popularité des Vikings est au plus haut, elle risque de prendre un sacré coup s'ils dégagent les Bleus de leur propre Euro. Si battre les Anglais aurait été beau, noble, prestigieux, jouissif, vaincre sèchement les Islandais permettrait de montrer que les Français ne plaisantent pas, et qu'ils ne sont plus là pour les belles histoires, mais pour la gagne. Deschamps style.


Le repositionnement de Griezmann en 9 et demi



Dans le 4-3-3 de Deschamps, Griezmann n'occupe pas le même poste que dans le système de l'Atlético. La ligne d'attaque française reste malgré tout performante, mais se priver de l'efficacité diabolique de Griezmann quand il est plus dans l'axe, c'est tout de même dommage. « L'axe, c'est là où j'ai joué toute l'année et où j'ai mes repères » , confiait-il d'ailleurs après son doublé face à l'Irlande. Un exploit en grande partie rendu possible par son repositionnement en deuxième période, quand il avait épaulé Olivier Giroud, en ayant le droit de jouer les électrons libres et de rendre fou les défenseurs irlandais. Ce dimanche soir, Didier Deschamps pourrait bien se laisser tenter dès le début du match. « Je sais qu'il est très bon à ce poste, je ne suis pas tombé de l'arbre » , avait indiqué le sélectionneur, qui aura besoin d'une efficacité offensive maximale pour venir à bout de la défense oppressante des Islandais.



Les remplaçants de Kanté et de Rami



Coupables de trop aimer les biscottes, N'Golo Kanté et Adil Rami vont observer le match au premier rang, depuis le banc de touche. Alors qui pour les remplacer ? Contre l'Irlande, Deschamps avait rangé son Kanté au placard dès la fin de la première mi-temps pour faire entrer Coman. Derrière, un grand ménage de printemps avait suivi avec un chamboulement tactique salvateur. Deschamps est-il parti pour proposer le même format au milieu et en attaque ce dimanche soir ? Concernant la défense, le sélectionneur a parfaitement joué son rôle de coffre-fort en ne révélant rien en conférence de presse. À cette question en forme d'introduction au débat « Quelles sont les qualités d'Umtiti et comment se sent-il dans le groupe ? » , DD s'est amusé à répondre « Je te donne celles de Mangala aussi ou tu t'en fous ? » Secret et imperturbable.



Profiter de la rugosité des Islandais



L'Islande a énormément de qualités, mais pas celle d'être imprévisible. Son organisation et son système de jeu sont peu complexes à déchiffrer, et surtout elle a présenté le même 11 de départ à chaque match depuis le début de l'Euro. Un effectif fiable et qui a fait ses preuves, mais le jeu rugueux et viril des Islandais commence à avoir des conséquences. Face à l'Angleterre, c'étaient sept Islandais qui jouaient avec un carton jaune au-dessus de la tête. Avec leur baraka, ils avaient réussi à s'en sortir face aux Anglais en chopant deux nouveaux jaunes, mais récoltés par Aron Gunnarsson et Gylfi Sigurðsson, qui ne risquaient rien. Leur bonne étoile les a aussi aidés à n'encaisser qu'un seul des trois penaltys qu'ils ont provoqués jusqu'à maintenant. L'Islande est donc passée entre les mailles du filet, mais s'il est un moment où elle craque et où son trop plein d'ardeur doit lui être fatal, autant que ça soit contre la France.



Contrer ce « hou ! » qui fait peur en tribunes



Au diable les chants travaillés des Anglais, les fumigènes des Croates, les remix de Gala, les chorégraphies de supporters trop compliquées. Les Islandais arrivent à se faire remarquer avec un bruit simple comme bonjour, un simple « HOU ! » hurlé en tapant dans les mains. Multipliez la scène par quelques milliers d'Islandais déchaînés, et le Stade de France pourrait vite ressembler à un gros drakkar. Et au milieu de cette horde, un invité de luxe, le tout nouveau président de l'Islande en personne, Guðni Jóhannesson, qui a déclaré : « Pourquoi j'irai dans un salon VIP pour boire du champagne quand on peut faire ça partout dans le monde ? Je serai dans la tribune au milieu des supporters et je porterai mon maillot de l'Islande. » Élu il y a tout juste une semaine, il s'agira de son premier voyage en tant que chef d'État. La diplomatie, l'accueil républicain, tout ça, c'est bien beau, mais, ce dimanche soir, les supporters des Bleus seraient bien inspirés de bizuter ce président-hooligan en couvrant le son de son « Hou ! »

Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE