1. //
  2. //
  3. // Dinamo Zagreb-Lyon

Les clés de Dinamo Zagreb - Lyon

Requinqués par leur match nul à Turin et par leur troisième victoire d’affilée en championnat face à Lille, les Lyonnais peuvent encore espérer se qualifier pour la suite de la Ligue des champions. La qualification en huitièmes passe par une victoire sur la pelouse du Dinamo Zagreb. Mais face à un club déjà éliminé qui espère sauver l’honneur devant son public, le gain des trois points n’est pas assuré.

Modififié
341 14

L’attaque lyonnaise va-t-elle être enfin plus réaliste ?


« On a fait une bonne première période, mais malheureusement on ne concrétise pas assez notre domination » , expliquait Bruno Génésio vendredi, après la victoire à Lille (0-1). Si les Lyonnais vont mieux et ont enchaîné face aux Nordistes leur quatrième match sans défaite (trois victoires en L1, un nul en Ligue des champions), ils sont toujours en phase de rémission offensivement. L’attaque des Gones, comme les joueurs qui la composent, se remet lentement de blessure. Les dix buts inscrits par Alexandre Lacazette en Ligue 1 sont l’arbre qui cache la forêt. La moitié de ces réalisations ont été inscrites sur penalty.


En Ligue des champions, le meilleur buteur de l’OL ne sait toujours pas utiliser son GPS pour trouver le chemin des filets. De retour le 14 octobre après un mois d’absence, l’international français n’a été buteur que lors de trois rencontres sur les sept dernières. De son côté, Nabil Fekir, l’autre titulaire en attaque, n’a pas encore retrouvé le niveau qui était le sien avant sa grave blessure la saison dernière. Associés, les deux joueurs peinent à retrouver leur complicité d’antan. Sur ses deux derniers matchs de championnat face à Bastia (2-1) et Lille, Lyon n’a pas dépassé les 27% de précision des tirs. Les Rhodaniens tirent au but, mais ne cadrent pas : « Il nous manque encore de l’efficacité pour nous mettre à l’abri » , poursuivait d’ailleurs Bruno Génésio vendredi dernier. Conclusion : faut marquer, bordel !


Ferri s’incruste ?


Vendredi soir, Bruno Génésio avait réservé une petite surprise dans sa composition pour affronter Lille. Sergi Darder, décevant depuis le début de la saison, se retrouve sur le banc et Jordan Ferri prend sa place dans une équipe lyonnaise alignée en 4-3-3. Et le choix tactique s’est montré payant, puisque c’est le Français qui accélère dans les premières minutes et offre l’ouverture du score à Maxwell Cornet. Si Jordan a fini par lever le pied en fin de match, il se sera montré très remuant face à des Lillois dépassés. De quoi pousser son entraîneur à réfléchir à nouveau à sa compo pour ce soir ? Si Nabil Fekir, suspendu vendredi, devrait être aligné en pointe pour accompagner Lacazette, le numéro 18 lyonnais n’est pas non plus très brillant cette saison. Alors, Jordan Ferri, qui a marqué des points vendredi, peut-il venir taper l’incruste et obliger Bruno Génésio à conserver un 4-3-3 qui a porté ses fruits ?



Rêver d’une qualif


Les Lyonnais n’ont plus vraiment leur destin entre les mains. Actuellement troisièmes de leur groupe, les hommes de Génésio sont à quatre points de la Juve et à six de Séville, leader du groupe H. Les Italiens seront sans doute difficilement rattrapables, tellement on les voit peu se faire piéger par le Dinamo Zagreb à domicile pour leur dernier match. Alors les Lyonnais peuvent-ils aller chercher le Séville de Sampaoli ?


Pour cela, il faut espérer un mauvais résultat des Andalous ce soir, puis les faire tomber au Parc OL, tout en s’intéressant à la différence de buts particulière. Mission compliquée donc. Alors avant de rêver d’une qualification en huitièmes de finale de C1, peut-être vaut-il mieux s’assurer de finir parmi les meilleurs troisièmes. Car si les Lyonnais sont à peu près sûrs de se retrouver, au minimum, en seizièmes de la Ligue Europa, être dans les meilleurs repêchés de la Ligue des champions permettrait de faire partie des têtes de série. Histoire d’éviter les cadors de l’échelon inférieur.


Le Dinamo va-t-il en reprendre sept ?


Tout le monde a en mémoire ce 7 décembre 2011. Le Dinamo Zagreb reçoit Lyon. Les Français sont quasiment éliminés et il faudrait un vrai miracle pour que les Gones s’en sortent, surtout après l'ouverture du score des Croates à la 40e minute. La suite : des buts à la pelle, un quadruplé de Bafétimbi Gomis et un clin d’œil d’un défenseur croate qui nourrit les suspicions. Lyon assure sa qualification en écrasant les locaux 7-1. Les hommes de Bruno Génésio peuvent-ils donc autant s’amuser à nouveau dans la défense du Dinamo ? Le club croate en a bien pris quatre chez elle contre la Juve et a pris le même tarif à Séville. Alors, avec deux penaltys transformés par Alexandre Lacazette et un carton rouge dès la 15e minute pour les locaux, ça peut le faire. Entre-temps, Séville perd face à la Juve et tout est relancé.



Zagreb pour sauver l’honneur ?


Déjà condamné, le Dinamo Zagreb n’a rien à perdre face à Lyon. Soudani et ses coéquipiers sont en passe, à deux matchs de la clôture des comptes, de rendre la plus mauvaise copie de cette phase de poules. Les Croates ont perdu leurs quatre matchs, mais pas seulement. L’attaque zagréboise est pour l’instant restée désespérément muette face aux défenses sévillane, turinoise et lyonnaise.


Le Dinamo est la seule équipe à n’avoir inscrit aucun but en C1 cette saison, et présente la plus mauvaise différence de buts. La saison dernière, le club de la capitale croate avait certes terminé bon dernier de son groupe, mais avait au moins fait l’effort de remporter une victoire et d’inscrire trois buts. Ce match face aux Lyonnais est donc l’occasion d’offrir aux supporters une victoire pour l’honneur, et de quitter la Ligue de Champions la tête un peu moins basse que d'habitude.

Par Maeva Alliche et Robin Richardot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Autant ils sont décevants, autant gagner ce soir, conjuguer à un résultat de la Juve, nous donnerait un dernier match à enjeu totalement dingue.

Du style devoir gagner par 2 buts d'écarts, c'est le genre de challenge à relever qu'on attend tous.

C'est quand même frustrant tout çà. Chaque année on se dit que, et puis non en fait. C'est une arnaque.
TheGoatKeeper Niveau : National
Ce serait vraiment cool, mais je n'y crois pas trop: On a fait douter la juve sans etre exceptionnels...le FC Seville est tres solide en ce moment.

Je les vois mal baisser pavillon sur ce match - ils vont faire leur max pour etre tranquilles avant de se deplacer chez nous.
1 réponse à ce commentaire.
Séville est en forme... une victoire de la Juve n'est pas du tout garantie mais bon, l'espoir fait vivre ! Et puis comme dit Jean-Mich', la C3 c'est peut etre mieux que d'en prendre 5 au Camp Nou en 8e...
TheGoatKeeper Niveau : National
Puis, surtout, ca pourrait nous offrir une belle Europa League, et un potentiel affrontement avec les Verts, ce qui ne serait pas vilain du tout!
1 réponse à ce commentaire.
La logique veut que la Juve gagne mm si le milieu du fc Séville peut être flippant de qualité. Le 1er adversaire de l'OL ce sont ses joueurs!
Rien a voir mais cette pub Winamax est insupportable avec la tete de Domenech en gros, c'est le meilleur moyen d'avoir personne sur votre site les gars...

Et puis on en parle de sa cravate? C'est une echarpe?
Ce commentaire a été modifié.
TheGoatKeeper Niveau : National
Sans parler des soi-disant 5 secondes avant fermeture des maudits pop-ups.

Je ne sais pas qui manie le chrono ou alors si c'est un fan de Ross qui nous fait un "un mississippi, deux mississippi,...", mais Usain Bolt pourrait courrir sous ces 5 secondes-la
1 réponse à ce commentaire.
4-3-3 sans Fékir, l'affaire est pliée.
Reviendra pas le pépère, mauvais dosage pour les tendons.
Y'a pas de marche arrière.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Eh bien moi je te dis qu'il reviendra proche de son niveau. Sûr. A force de travail de muscu et de travail mental. Ca tombe bien, le physique et le mental c'est pas exactement ses points faibles.

Juste, je sais pas quand. Ca peut être dans un bon moment.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Et ce sera aussi sans doute loin de l'OL parce que je nous vois bien le bazarder à West Ham comme de vulgaires marseillais.
Possible pour West Ham.
Mais je crains qu'il ne revienne pas, il n'aura fait qu'une demie saison fulgurante, après plusieurs apparitions moyennes étalées sur 2 ou 3 saisons....je ne crois pas trop a ce genre d’éclosion soudaine et en conséquence un retour au plus haut niveau semble improbable. J’espère me tromper des ce soir !
3 réponses à ce commentaire.
Dennis_Bergkamp Niveau : District
Concernant le match Juve-Seville, un nul arrange les deux parties. Ils ne vont sûrement pas se livrer beaucoup. Lyon est en mesure de battre Zagreb (attention tout de même...) mais c'est pas encore dit que le match contre Seville soit une finale.
J'hésite entre regarder Séville-Juve ou Monaco-Spurs... Vous choisiriez lequel vous ?
TheGoatKeeper Niveau : National
Monaco - Tottenham. Derniere chance de Tottenham pour se racheter

Et j'adhere assez a l'argument comme quoi Seville et Turin ont tous les deux interet a faire nul, et du coup ne vont pas trop se livrer.
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'équipe type du week-end
341 14