1. //
  2. // 8es
  3. // FC Barcelone-PSG

Les clés de FC Barcelone-PSG

Beaucoup pensent que c'est plié, que Paris est qualifié, et que ça ne sert à rien de jouer ce match. D'autres ont passé les derniers jours à rabâcher qu'une remontée était possible, et que le PSG allait se faire dévorer au Camp Nou. Tour d'horizon des différentes composantes de l'équation, en attendant la réponse ce soir.

Modififié

Calmer les fantasmes


Le champ lexical de ce Barcelone-PSG tourne légèrement en rond. Remontada, exploit, revanche, et autres appellations qui fleurissent un peu partout dans les médias français et espagnols. L'idée de base est simple, il suffit de partir du postulat que « remonter quatre buts en Ligue des champions, il n'y a que Barcelone qui peut le faire » , puis de dérouler la pelote de laine en tentant d'expliquer par A+B que le PSG n'est pas à l'abri. Les déclarations des superstars du Barça, Neymar et Suárez en tête, qui ont passé les derniers jours à crier sur tous les toits qu'il y croyaient dur comme fer et qu'ils comptaient bien mettre une rouste à Paname ont continué à faire tourner la machine à chimères, et même Thomas Meunier a fini par critiquer L'Équipe pour sa une de mardi montrant Messi et ses potes, avec comme titre : « Gonflés à bloc. » Sans se poser de questions, directement dans la section des commentaires sur le post Intagram du quotidien, le Belge a commenté : « Un peu de chauvinisme ne ferait pas de mal... » Allez Thomas, va chercher la qualification et un 8 dans L'Équipe de jeudi matin, et tout sera vite oublié.



Marquer à l'extérieur


En planter quatre au Parc des Princes, c'est bien. Mais la vraie bonne nouvelle du match aller, c'est surtout que Paris n'a pas encaissé de but. En avril 2014, quelques milliers de supporters parisiens ont dû prendre des séances chez le marabout pour oublier le quart de finale perdu contre Chelsea, alors que le PSG avait gagné 3-1 à l'aller au Parc. Encore grisés par le but fantastique de Pastore dans les arrêts de jeu, les Parisiens s'étaient envolés à Londres l'esprit léger, peut-être un peu trop. Un 2-0 plus tard, et les hommes de Laurent Blanc rentraient à la maison la tête basse. La faute, en partie, à ce satané but à l'extérieur concédé à l'aller. Ce soir, Paris a évidemment toutes les raisons de ne pas s'inquiéter, mais marquer un petit but histoire de ne peut pas faire de mal. Histoire d'assurer définitivement la qualif, mais aussi pour faire flipper les futurs adversaires, et pour clouer le bec à ceux qui ne voyaient dans le 4-0 du 14 février dernier qu'un coup de chance dû au mauvais match des Catalans.


Ne pas se faire bouffer par la réorganisation du Barça


La composition de Barcelone ce soir sera différente de celle du match aller, ça semble certain à 99%. Depuis trois matchs, Luis Enrique fait démarrer sa team en 3-5-2 avec des résultats plutôt concluants dont un 6-1 envoyé à Gijón, et un 5-0 collé au Celta Vigo samedi dernier. Mais Paris s'en frotte les mains. Le vrai souci des Parisiens ces derniers temps – et les matchs de Ligue 1 contre Toulouse et Nancy l'ont montré –, c'est de trouver des solutions contre les équipes qui jouent en 8-1-1. Ce ne sont donc pas Piqué, Umtiti et Alba qui vont effrayer Cavani et consorts. En revanche, Emery va tout de même devoir faire gaffe au milieu de terrain à Busquets, qui revenait d'une blessure à l'aller, et à Rakitić qui reviendra probablement dans le onze de départ. Quant au trio offensif barcelonais, constitué d'un petit Argentin, d'un Uruguayen nerveux et d'un Brésilien tricoteur, rien à signaler. Après les avoir bien observés il y a trois semaines au Parc des Princes, on ne voit vraiment pas comment ils pourraient emmerder Kevin Trapp.



Donner la balle à Pastore et attendre


Unai Emery est réputé pour être un dingue de tactique, de stratégie, et de tout ce qui va avec. Les heures passées à s'enfiler des analyses vidéo, les plans de jeu dessinés, redessinés, les combinaisons sur coup de pied arrêté, l'Espagnol est un monomaniaque. On l'imagine se réveillant en pleine nuit, en sueur, après avoir rêvé d'une nouvelle façon d'utiliser son latéral droit, ou encore jeter sa feuille dans une poubelle qui déborde déjà de papiers chiffonnés après avoir crayonné un schéma tactique qui ne lui plaisait pas. Tout ça, alors que le pauvre homme pourrait se simplifier la vie en laissant Javier Pastore s'occuper de tout. L'Argentin est de retour, et s'est amusé contre Nancy à multiplier les gestes de cour de récré comme à ses grandes heures. Et si le match contre Barcelone était l'occasion de le faire démarrer et de lui donner carte blanche ?



Soigner la forme


La qualification est acquise à 99,9%, c'est un fait. Mais jouer petit bras, c'est moche. Ce soir, si le PSG est mené 2-0 à la mi-temps et donne des sueurs froides à ses supporters en ne se qualifiant qu'au bout du bout d'un effort long et laborieux, il aura perdu l'aura née du 4-0 à l'aller. Équipe surpuissante et destructrice, Paris deviendra un château de cartes susceptible de s'envoler à la moindre secousse, qui a connu un moment d'état de grâce le soir de la Saint-Valentin. Pas top, pour aborder les quarts de finale de la Ligue des champions, où une belle meute de loups attendra les Parisiens. Pour convaincre, Paris doit bien jouer au Camp Nou. Personne ne leur en voudra de ne pas flanquer un nouveau 4-0 au Barça, mais une performance médiocre serait mal vue, même avec une qualification au bout. Ni épiciers qui gèrent petitement leur avance, ni poltrons qui évitent le combat en attendant que les 90 minutes défilent, les Parisiens devront simplement être de bons footballeurs avec un peu d'orgueil.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Barça-PSG

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Après les fleurs unanimes et exagérées des médias pour Émery sur le match aller du PSG contre Barcelone, imaginons leurs crachats unanimes et exagérés des mêmes en cas de remontada :
    Évidemment comme chante France Gall, ce qui devait arriver arriva. Beaucoup de signes avant-coureurs aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Déjà cette victoire étriquée contre Nancy, sur un pénalty qui plus est. Et puis la démonstration de force de Barcelone face au Celta, un cinq-zéro lâché comme un rôt après quelques gorgées de bière. Sur le match aller, Émery et son équipe avaient réussi à créer l’illusion parfaite. À la limite, l’entraîneur précédent, Laurent Blanc, nous avait donné une copie réaliste de ce qu’était capable de produire ses joueurs. Émery, lui, est coupable de nous avoir vendu du rêve, un rêve acheté à crédit par un type surendetté et menteur. Avait-il compris qu’une qualification en ligue des champions se joue sur deux matchs, un aller, un retour. Rien n’est moins sûr. D’ailleurs, a-t-il compris quelque chose au foot tout court ? Au vu de la prestation de son équipe et de son comportement au Camp Nou, il apparait clairement qu’il a plus de talent pour gagner le concours 2017 de Senlis de « que de la gueule ». À le voir s’agiter le long de la ligne de touche, faire de grands gestes, hurler comme un putois doublement pénétré par un âne et un boa (n’oublions pas qu’un boa opère une pénétration avec son corps en entier, ne laissant que sa tête dépasser de l’orifice comblé), on ressentait à la fois de la colère et de la pitié. Colère parce que ses attitudes de mongolio sous coke perturbait ses joueurs, notamment Matuidi et Lucas qui ne comprenaient plus s’ils devaient monter ou descendre, d’où leur choc spectaculaire et dramatique dans le rond central à la quarantième minute de jeu (à cette heure, Lucas est encore dans le coma). Pitié parce que cette pantomime affreuse s’enrayait au fur et à mesure que le score s’aggravait. Comme si les articulations et les muscles de l’homme le faisaient horriblement souffrir. Heureusement, au septième but de Barcelone, un chef d’œuvre collectif, puisqu’après une quarantaine de passes traversant quatre fois le terrain, Suarez, Messi et Neymar ont tiré de concert dans la lucarne déchirant les filets comme dans un épisode d’Olive et Tom, prouvant ainsi que la réalité est au-dessus du Manga, que la MSN est stratosphérique et que les règles du football devraient changer, un but aussi beau devant compter triple (vu que leurs auteurs étaient trois), l’homme s’est immobilisé, touché, coulé, pulvérisé, prenant conscience de son incompétence cradingue, de sa nullité abyssale et de sa folie de vivre.
    Évidemment, l’unique but du PSG mené alors de cinq pions était une erreur dans cette atroce déculottée. D’ailleurs, personne ne s’y trompait. Même les joueurs de la capitale s’en étonnèrent, Cavani se signant cinq fois à la place de le fêter comme pour implorer le Seigneur d’arrêter le tsunami blaugranas.
    Évidemment, quand tout était encore possible, Émery n’a pas eu le courage de faire entrer Hatem Ben Arfa.
    Évidemment
    Évidemment
    On rit encore
    Pour des bêtises
    Comme des enfants
    Mais pas comme avant
    La vache, c'est fort ce que tu prends...dès potron-minet en plus...
    papapav24 Niveau : DHR
    J'ai perdu 2min de ma vie avec ce commentaire. Je suis triste.

    (en plus je lis lentement, je suis doublement triste).
    Georginho23 Niveau : DHR
    C'est un appel à l'embauche pour bosser chez SoFoot.
    javier4ever Niveau : DHR
    J'ai zappé après imaginons... ouf !
    4 réponses à ce commentaire.
    Bolek03
    Bien dit <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5aalg2_ustawienie-anteny-tv_people?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
    "Le champ lexical de ce Barcelone-PSG tourne légèrement en rond. Remontada, exploit, revanche, et autres appellations qui fleurissent un peu partout dans les médias français et espagnols. L'idée de base est simple, il suffit de partir du postulat que « remonter quatre buts en Ligue des champions, il n'y a que Barcelone qui peut le faire » , puis de dérouler la pelote de laine en tentant d'expliquer par A+B que le PSG n'est pas à l'abri. Les déclarations des superstars du Barça, Neymar et Suarez en tête, qui ont passé les derniers jours à crier sur tous les toits qu'il y croyaient dur comme fer et qu'ils comptaient bien mettre une rouste à Paname ont continué à faire tourner la machine à chimères..."

    C'est quoi cet intro franchement ? Vous êtes les premiers à relayer la moindre info là-dessus pour faire monter la sauce d'un match déjà jouer d'avance, à nous pondre des articles sur les remontées du Barça et vous venez ensuite nous expliquer que tout ça est ridicule et que les médias français feraient bien d'arrêter de s'auto flageller ?

    Quant à la partie sur les prétendues déclarations de Neymar et Suarez... "qui ont passé les derniers jours à crier sur tous les toits..." non mais vous avez le sens de la mesure. Entre Suarez qui dit que ça sera "quasi-impossible" et Neymar qui SELON UNE RADIO, AURAIT PARIÉ (donc en gros on en sait rien), on est assez loin de mecs qui se voient déjà en 1/4.

    Bref je veux pas jouer aux frustrés, mais j'ai l'impression que c'est bien les médias qui prêtent au Barça une certaine arrogance qui ne se reflète absolument pas dans les déclarations.
    Et faut pas rêver, 4-0 à l'aller, c'est bon. Le PSG sera en 1/4.
    J'arrive pas à comprendre cette rhétorique.

    On peut mettre 4 buts dans un match, non ?

    Si c'est théoriquement faisable, c'est pratiquement faisable ; reste juste à voir si ce sera fait
    Je me suis peut-être mal exprimé. Disons que ce que reproche à cette intro, c'est de faire passer les catalans pour des monstres d'arrogance qui se voient déjà en 1/4 alors que Sofoot a été un des premiers médias à en faire des caisses sur les remontées du Barça, le renouveau tactique depuis le 4-0, etc.

    Les déclarations de la presse catalane sont peut-être excessives (on connait Mundo et Sport, c'est pas réputé pour leur objectivité) mais la presse française n'est pas vraiment en reste.

    Quant aux joueurs, il y a eu des rumeurs, certains déclarations plutôt mesurées et des propos logiques au final quant on leur pose la question : ils sont obligés de dire qu'ils y croient et qu'ils vont tout donner.

    Bref, rien de bien méchant au final, mais les termes utilisés ("crier sur tous les toits") sont quand même passablement exagérés.
    A partir du moment où on parle d'une des meilleures équipes du monde et surtout d'une équipe qui a l'habitude de mettre des scores de tennis quand elle commence à dominer, pourquoi pas ?

    3 réponses à ce commentaire.
    Je pense qu'on peut assister à un beau match de foot, avec le PSG qui va attendre le Barca et partir en contre.
    Le match peut être passionnant si le Barca en met un ou deux sans en prendre en première mi-temps !
    Allez, comme mon pronostic sur Napoli Real était le bon (quoi pas sur la bonne équipe, on s'en fout de ça non?), je vois bien un 4/0 pour le Barça, jusqu'à la 94e et une faute de main de Piqué, péno et élimination du Barca.

    Sinon pour être sérieux 10 secondes, la principale clé du match à mon sens pour Barcelone, ça va être de réussir à jouer de manière directe et verticale (comme contre Gijon et Vigo) contre un bloc équipe de la qualité de celui du PSG.
    Pour le PSG, la principale donnée va être de maîtriser son ardeur à aller de l'avant, gérer les efforts, calmer le jeu et savoir contre-attaquer aux moments opportuns. Evidemment les données physiques de joueurs comme Rabiot et Verratti qui avaient fait des matchs de cochon à l'aller seront à prendre en compte aussi.
    Contrairement à toi je pense qu'attendre le Barca serait une erreur, laisser le ballon à des joueurs comme Messi, Iniesta ou Rakitic si il joue, c'est tendre le bâton pour se faire battre.
    Ce serait mieux de les prendre à la gorge comme au match aller et de ne pas les laisser respirer. De plus la défense du PSG risque d'être un peu plus difficile à passer que celle de Gijon.

    Vu la qualité de tes pronostics je miserais bien un billet sur une victoire 4-1 du PSG au Camp Nou. Peut-être qu'à nous deux on parviendra à avoir l'équipe victorieuse ET le bon score. ;)
    The Buccaneer Niveau : CFA2
    Perso, le Barca peut faire le match du siècle, je ne vois pas le PSG en prendre 5 sans moufter
    2 réponses à ce commentaire.
    Pour le PSG, l'objectif est clairement de marqué un but en contre, histoire de tuer le suspense.
    Note : 2
    En contre, ou pas d'ailleurs.
    Le PSG va, à mon avis, jouer exactement de la même manière qu'au match aller, du coup, ça sera probablement un pressing très bien organisé, et plutôt tout terrain.
    C'est juste une norme pour ce psg en Europe, quand tu possèdes de tels joueurs, aussi vaillant et batailleur que l'est Cavani.

    Le PSG n'a pas intérêt à attendre le Barça, sinon ça risque d'être long, pénible et contre-productif...
    1 réponse à ce commentaire.
    Cafu crème Niveau : Ligue 2
    Note : 10
    Déjà dit hier mais je le redis:

    Les remontada, les titres de l'équipe, les déclas des joueurs, les teasers, c'est du vent. Le seul but de tout ça c'est de vendre des pubs, des paris en ligne et du placement de produit.

    Paris est qualifié, aux joueurs de finir le boulot et les dix prochaines unes/ teasers ce sera pour nous expliquer qu'Emery est un génie.
    "Les remontada, les titres de l'équipe, les déclas des joueurs, les teasers, c'est du vent. Le seul but de tout ça c'est de vendre des pubs, des paris en ligne et du placement de produit."

    >>>> Clairement

    "Paris est qualifié"

    >>>> Clairement pas.
    Paris n'est clairement pas qualifié à 4 0 ?
    En voilà un bon commentaire
    En voilà un bon commentaire
    3 réponses à ce commentaire.
    Ce commentaire a été modifié.
    Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
    Meme si les stats tendent à dire que le PSG est "à 99%" qualifié, ce n'est pas fini et il faut finir le travail comme on dit.

    Je suis entièrement d'accord avec le dernier point de l'article, se qualifier en perdant 3-0 laisserait un gout amer et de fragilité même si le principal sera là.

    Paris avait fait cette erreur contre Chelsea après le 3-1 au parc. On avait complètement laissé jouer (en se reposant sur l'avantage acquis à l'aller), avec la peur au ventre.

    Ce serait la pire des choses à faire ce soir. Mais je fais confiance à Unai pour motiver comme il se doit les troupes.
    Note : 1
    Certes, pour l'exemple Chelsea. La différence, et elle est de taille, c'est qu'un 3-1 n'a rien à voir avec un 4-0 quand même. C'est très lourd un 4-0!
    Champion-mon-frère Niveau : Ligue 1
    Entièrement d'accord mon brave.

    Ne pas prendre de but au parc est une très très belle opération. J'ai tremblé sur le poteau d'Umtiti mais le karma était avec nous, et tant mieux !
    2 réponses à ce commentaire.
    Note : 1
    Les supporters de Barcelone essayent de se motiver et c'est normal. Ne pas croire en la qualif ou la victoire c'est un coup à ne pas aller au stade.A Paris on c'est pris des remarques au match aller mais on y a tous cru et ça a marché.

    Après il y a des trucs drôle lié à leur méconnaissance du foot. Penser que l'ambiance de remuntada va impressionner les parisiens alors qu'il y a 10 jours on était à Marseille dans une ambiance de guerre civile... C'est limite triste.

    Puis venir dire que si on leur en a mis 4, ils peuvent en mettre 6 c'est très arrogant mais bon.

    Allez Paris pour une victoire de confirmation !
    Note : 1
    Surtout que l'ambiance du Camp Nou, c'est plutôt faiblard. On est loin d'être au niveau d'un premier tour de C3 en Turquie !
    Georginho23 Niveau : DHR
    Grave à les entendre le Camp Nou c'est un club serbe en plein derby alors que ya aucune ambiance dans ce stade. J'espère que les visiteurs parisiens feront un max de bruit !
    2 réponses à ce commentaire.
    Andrès escobar Niveau : District
    Pour simplement Parler football je n'ai vu aucune autre équipe dernièrement jouer comme Paris l'a fait à l'aller.
    C'est exactement ça. Il ont su hausser leur niveau de jeu. Et cela a fait déjouer le Barça, qui n'a jamais donné de "réponse" à cela. Probablement car le Barça et ses joueurs sont (étaient?) pas habitués à sortir de leur confort, et à faire des efforts.
    1 réponse à ce commentaire.
    Allah Babar Niveau : Loisir
    Vu l'attente ici en catalogne Paris aura un contre des les 10 premieres minutes vu qu'ils vont se ruer comme des cons à l'attaque.

    Il faudra le mettre au fond et fin de l'histoire.

    D'autant qu'avec son 3-5-2 il y aura des boulevards pour Draxler et Lucas.
    Lost in translation Niveau : CFA
    J'attends avec impatience le match de ce soir et je n'ai personne avec qui parler foot sous la main donc ca tombre sur vous chere communaute so foot!

    Le 343 ou 352 d'Enrique ne change finalement que tres peu les fameuses clefs du match.

    D'abord parceque le systeme du barca en phase defensive reste le meme. A ce niveau la il va falloir que Suarez et Messi se bougent nettement plus pour presser la relance courte parisienne. Ils avaient ete completement amorphes au Parc et ca laissait Marco dans un fauteuil devant Iniesta et Busquets.

    Ensuite il va falloir que les deux milieux centraux apprennent a defendre face a Marco Rabiot qui leur arrive dessus comme ca. A l'aller ils montaient sur le porteur du ballon en laissant de beaux espaces entre les lignes que Di Maria et Matuidi ont adore.
    La titularisation de Rakitic pourrait aider pour le coup.

    Enfin, la grande modif du 343 c'est qu'ils sont maintenant 4 au lieu de 3 a la relance courte. Les 3 centraux plus Busquets. J'ai du mal a imaginer que Emery ne trouve pas le pressing adapte a cette relance. Le blog chroniques tactiques en parle d'ailleurs dans le preview que j mentionnais plus bas.
    Et cette relance a 4 laisse des boulevards sur les cotes. Le cote gauche par exemple peut etre tenu par Neymar et Iniesta en couverture. Apres eux, la surface de reparation.

    Bref je pense que ce 343 est un suicide face a nous!
    chlacoste
    un régal ce chroniques tactiques, merci du tuyau

    une des problématiques majeures pour Barcelone est comment renverser l´intensité physique que le PÜSG a mise à l´aller et qu´ils remettront forcement au retour. Comment etouffer physiquement un effectif 3 ou 4 ans plus jeune que le tien? Comment demandé á des divas de presser specialement Messi et Suarez... ca doit cogiter dur... ou pas...
    Allah Babar Niveau : Loisir
    D'autant plus que Emery est bien capable de nous sortir un Pastore du chapeau et de jouer en 4-2-3-1.

    ainsi si tu la joues bien tu peux te retrouver avec pastore-draxler-lucas et cavani face aux 3 centraux en phase offensive!

    Je crois que les Barcelonais ne sont pas au bout de leur surprise
    Merci pour la découverte de Chroniques Tactiques, c'est un pur joyau.
    4 réponses à ce commentaire.
    Théo Ribblébette Niveau : District
    Moi j'ai ce La Corogne PSG qui me reste en tête et je serai soulagé quand tout cela commencera...
    touchefresh Niveau : Ligue 1
    chuuuuuuut :'(
    1 réponse à ce commentaire.
    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Celui où l'on gagne 1-0 au Riazor dans les dernières minutes sur une frappe limpide et soudaine de Djorka ? Ok je signe...

    Belle plume Barzou !!! Heureusement que tout ceci n'est que fiction !
    Théo Ribblébette Niveau : District
    eheh bien vu, mais malheureusement pas celui ci
    1 réponse à ce commentaire.
    Après la une de l'équipe d'hier, les propos de la presse espagnol, ceux tenus en "on"ou en "off" par le Barca, notamment les vraies ou fausses déclarations de Neymar sur son pari de marquer au moins deux buts, j'espère que les joueurs parisiens seront gonflés à bloc et se donneront à fond !
    Le vrai problème les mecs c'est qu'il y a trois semaines (trois putains de semaines !!) entre le match aller et match retour.
    Ça n'a aucun sens et ça fait que tout le monde se met à fantasmer des choses débiles sur le match.
    Le Barça à envie d'y croire et c'est normal. Paris à aussi envie de confirmer le match aller et c'est normal aussi.
    Allez Paris !
    chlacoste
    Ce soir c´est l´occasion encore plus qu´à l´aller de confirmer que le PSG est un grand d´Europe. Sur un match, faire un exploit est possible pour quasiment toutes les équipes, le Barsa perd régulièrement des matches en Liga. Mais la force mentale, la maturité de ce "nouveau" PSG seront scrutés par les Réal et Bayern qui eux n´ont pas doutés une seconde hier soir. C´est la dernière inconnue de ce PSG, la force morale. Sous le reigne partagés de LB et Ibra le PSG martyrisait les forts et se soumettait aux forts, nous verrons le visage de ce PSG d´Emery.
    Quelques détails utiles pour appréhender ce match: TM Rabiot et Marqui seront suspendus s´ils sont avertis ce soir. la taille du terrain de barcelone supprime toute vélléité de mettre le bus (il me semble qu´il fait 70*120 ce qui fait 68% de plus de surface qu´un stade "normal" de 100*50). Bien sur dans notre situation c´est un danger parce que les barcelonais auront plus de places pour se défaire du pressing, mauis c´est également un risque mortel en cas de contre attaque parisienne. Dans ce contexte aligner Lucas devoreur d´espaces pourrait s´avérer judicieux!
    Note : 2
    Cette histoire de terrain plus grand, c'est faux. Tous les stades UEFA de catégorie 3 ou 4 ont un terrain de 105x68. Le terrain à Barcelone fait la même taille que celui du Vélodrome ou de l'Allianz Arena.
    Lost in translation Niveau : CFA
    1,68 fois un stade normal! Et ca ne te choque pas d'ecrire un truc pareil ?
    L'UEFA laisse bien une certaine liberte pour les dimensions de stade mais quelques metres seulement: 100-105 pour la longueur 64-68 pour la largeur. Ce qui fait deja 11% de difference entre le minimum et le maximum.

    Par contre, seuls les stades qui font exactement 105x68 beneficient au ranking "categorie 3" et 4 qui sont necessaires pour acceuillir un match de phase eliminatoire de LDC.

    En gros, a ce stade de la competition, tous les terrain sont le memes.
    5 réponses à ce commentaire.
    La motivation pour le PSG ne doit pas être seulement de planter en contre.
    Avec l'avance qu'ils ont les parisiens doivent avoir envie de rivaliser en terme de jeu et même de possession.
    Si j'étais coach, mais je ne le suis pas, c'est ce que j'essayerai de faire. Quoi de mieux pour progresser, et se forger le caractère, d'aller chercher une équipe sur ses points forts ? C'est le genre de truc qui doit te donner une assurance à tout épreuve et sur du moyen/long terme.
    Lost in translation Niveau : CFA
    Pour ceux que ça intéresse il y a un "preview tactique" du match sur chroniques tactiques.

    Ça commence à avoir de la gueule ce blog.

    Perso j'espère une victoire de Paris, rien de moins :)
    Il y a un autre truc qui m'a choqué, c'est dans l'interview de Miguel Nadal hier, le mec était incapable de nommer Rabiot et il semblait l'avoir découvert au match aller. Je veux bien que ce soit un jeune espoir français, mais même en étant pas un supporteur parisien, je le connais bien et je m'émerveille du jeu de ce grand gamin. Cependant, le mec a été directeur sportif de Majorque et reste proche du foot... Or Rabiot est déjà international M. Nadal!

    Pour moi ça traduit bien le manque de considération qu'ont les espagnols à l'égard du foot français (cf le 1/4 de WC contre la France en 2006...) en ne s'y intéressant que trop peu et en le dédaignant largement.

    Et le fait qu'ils parlent de remontada, au delà de l'aspect marketing/communication, c'est aussi un manque de respect du PSG qui les as défoncé à l'aller et qui risque de leur infliger une bien plus sévère ce soir s'ils ne considèrent pas un peu plus cette équipe et ces joueurs.
     //  09:38  //  Supporter des Pays-Bas
    Pourquoi l'anglais ne sait il trop souvent parler que sa langue? Parce que c'est la plus connue, et qu'il a moins besoin d'apprendre une langue étrangère qui est moins parlée que la sienne.

    C'est pareil en foot. Le meilleur championnat du monde c'est l'Espagne. On peut excuser facilement qu'ils s'y connaissent moins en foot français que nous en foot espagnol, que l'on suit surtout parce que la L1 toute seule c'est un peu chiant.

    Après, il y a peut-être un peu d'arrogance aussi, mais ça me semble plus minime, et puis on est pas les derniers là dessus. D'ailleurs, trouver scandaleux qu'un espagnol qui suit le foot ne connaisse pas Rabiot, c'est pas être un tantinet arrogant aussi?
    Je parle pas d'arrogance... je dis juste que c'est un peu prendre les autres par dessus la jambe quand un professionnel du foot qui a travaillé en tant que directeur sportif ne connaisse pas un des plus grands espoirs à son poste, international de surcroît, qui joue dans un des clubs les plus médiatisé du moment.
    Georginho23 Niveau : DHR
    Faut être sérieux 2s.
    Un DS qui ne connait pas Rabiot soit il est incompétent soit abruti. Le mec c'est son boulot de connaître les espoirs du football, alors quand en plus le mec est international, presque titulaire au PSG (Top 8 européen depuis 4 ans), qu'il a gagné un tournoi avec l'équipe de France U20 (mondial ou euro je sais plus) et qu'il a faillit partir à la Roma ou Tottenham c'est juste que tu connais pas ton taff. C'est comme si la un DS ne connaissait pas Marco Asensio, ce serait grave sur sa connaissance du milieu du football.
     //  14:13  //  Supporter des Pays-Bas
    C'est une vision des choses. Nombriliste, mais une vision.
    Sinon jusqu'à la saison dernière, Rabiot c'était le 3e choix d'un duo du milieu de terrain d'un club qui a été éliminé en quarts de CL la saison dernière et n'était sûrement pas international.

    Bref...
    Georginho23 Niveau : DHR
    Ça change quoi ?
    Quand tu es directeur sportif d'un club tu te dois de connaître les meilleurs espoirs au poste. C'est pas mon boulot ni le tien mais c'est le leur. Être nombriliste c'est de penser que tout le monde devrait connaître Rabiot. Mais un DS, lui, doit connaître les championnats des autres pays pour recruter (à part le DS de Bilbao qui a un travail à part), les meilleurs espoirs, avoir un réseau de recrutement ...
    Donc non c'est n'est pas être nombriliste, c'est juste faire son taff. Le DS de Chelsea a fait son travail quand il a recruté Kurt Zouma, il l'avait supervisé et n'était pas nombriliste pour autant.
    Pour être précis, c'était en 1/8 de finale en 2006.
    6 réponses à ce commentaire.
    touchefresh Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    "Quant au trio offensif barcelonais, constitué d'un petit Argentin, d'un Uruguayen nerveux et d'un Brésilien tricoteur, rien à signaler. Après les avoir bien observés il y a trois semaines au Parc des Princes, on ne voit vraiment pas comment ils pourraient emmerder Kevin Trapp."

    Sérieusement ? C'est de l'ironie?
    Tout à fait d'accord. Même à 3-0 au parc je flippait toujours que Barcelone mette un but et c'est un miracle qu'ils n l'aient pas mis car ils en ont eu l'occasion.
    C'est la grande victoire de Paris sur ce coup là.
    Alors que les fans des blaugranas fassent comme les marseillais avant ce match retour à parler et tenter de se convaincre qu'ils peuvent le faire ne fait que démontrer leur arrogance et leur honte à venir à la fois. Car Paris est largement au dessus à la lecture du terrain.
    À Paris nous on s'en fout, c'est notre équipe et on a confiance en elle, qu'elle réalise ce qu'elle sait faire. On ne rêve pas on ne sous estime pas Barcelone, on a 4 buts d'avance et on a des champions, un entraîneur qui croit en ce qu'il fait et on ne craint personne. C'est nous qui décidrons du résultat parce que on s'est mis en position de le faire.
    Euh, tu vas un peu vite en besogne je trouve. Le Barca a eu deux occases dans le match, le foirage d'André Gomes (il faut aussi saluer la très bonne sortie de Kévin Trapp) et la tête d'Umtiti sur le poteau dans les arrêts de jeu ou presque.
    Le Barca s'est fait dévorer et aurait surtout pu prendre une bien plus grosse valoche que ça.

    Je ne cautionne pas non plus le passage sur "les marseillais", étant donné que c'était écrit qu'un match contre un PSG en pleine bourre nous serait fatal. Les supporters de l'OM qui regardent assidûment les matchs savent pertinemment que tu ne peux pas faire de miracle contre une équipe de haut niveau avec une défense comme la nôtre.

    Vous ne serez pas seuls à décider du résultat ce soir, mais il est évident que le PSG a toutes les cartes en main pour sortir le Barca, et il ne faut pas se leurrer, ce serait une faute professionnelle de se faire éliminer ce soir au vu du match aller.
    1 réponse à ce commentaire.
    Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
    vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8