En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 3e journée

Les Citizens en patron, Bournemouth avec passion

Encore un beau week-end de Premier League, et quelques enseignements à en tirer : City est solide, United laborieux. Chelsea a repris un peu de confiance, à l'inverse de son capitaine. Le promu Bournemouth a encore une fois assuré le spectacle, mais a gagné !

Modififié

L'équipe de la journée

Si un certain scepticisme entourait Manchester City avant le début de la saison, les mauvaises langues se font de plus en plus rares autour des Sky Blues. Et pour cause : en patrons, les dauphins de Chelsea ont imposé leur loi à West Brom, écrasé le champion sortant, et viennent de chercher 3 points en costauds à Goodison Park. Everton n'a rien pu faire face au jeu collectif léché des Citizens, bien plus abouti que celui des autres grosses cylindrées. Yaya Touré et David Silva sont les deux chefs d'orchestre d'un système dynamisé par Sergio Agüero et le petit nouveau Raheem Sterling. Et dire qu'Otamendi n'est pas là. Et dire que City attend encore De Bruyne...

Le joueur de la journée



On l'oublie souvent, mais l'un des joueurs les plus techniques de la Premier League évolue à Leicester. Quand l'agilité de ses pieds ne sert pas d'excuse à garder sa tête pointée vers son ballon, Riyad Mahrez est l'un des milieux offensifs les plus talentueux de Premier League. Samedi dernier, il a tout fait à Tottenham : dribbles chaloupés, accélérations soudaines, frappes dangereuses... Après avoir provoqué une faute (non sifflée) dans la surface des Spurs et frappé le poteau, l'Algérien a délivré les Foxes d'une frappe du gauche enveloppée dans le petit filet. Claudio Ranieri devra beaucoup compter sur Ryad Mahrez, presque son unique facteur déséquilibrant, pour assurer le maintien en Premier League.

Le but de la journée

Si la Premier League accueille chaque année plus de techniciens subtils venus des contrées latines, les Anglais sont souvent catalogués comme des bourrins limités misant tout sur l'intensité et la puissance physique. Marc Pugh a prouvé que l'habit ne faisait pas le moine samedi après-midi. Cet ailier typiquement british, évoluant à Bournemouth depuis cinq ans, a été de tous les exploits des Cherries : il était donc logique qu'il participe à la première victoire de l'histoire du club du Sud de l'Angleterre face à West Ham, en inscrivant un fort joli but : contrôle sur la gauche de la surface de réparation, magnifique crochet pour effacer le défenseur, et frappe enroulée du droit qui donne l'avantage (3-2) à Bournemouth. Petit bonus : Pugh a désormais marqué dans toutes les divisions professionnelles (il y en a quatre) du football anglais.

La déclaration de la journée



« Il est fantastique. Je savais qu'il aurait un impact sur l'équipe, car c'est un profil qui nous manquait. C'est un joueur rapide qui peut plonger dans le dos des défenseurs, dribbler, provoquer et étirer les équipes. Je savais qu'il avait une mentalité fantastique, je suis très content pour lui. » Cesc Fàbregas à propos de Pedro Rodríguez, son nouveau coéquipier à Chelsea.

Pedro Rodríguez, chipé au nez et à la barbe de Manchester United par Chelsea, a déjà eu un gros impact sur Chelsea : première victoire pour les Blues, et un bilan comptable déjà bien fourni pour l'ailier espagnol : un but, une passe décisive. Le dynamisme, la qualité technique et l'intelligence de jeu de Pedro ont fait énormément de bien au secteuf offensif londonien. Et ça, Fàbregas l'a bien compris.

L'analyse définitive : les choix de Van Gaal sont douteux

Si l'on considère uniquement l'aspect comptable, Manchester United réussit plutôt bien son début de saison, avec deux victoires et un match nul. Néanmoins, quiconque regarde les matchs des Red Devils s'aperçoit que quelque chose ne va pas : possession importante mais léthargique, production offensive famélique, obligation de compter sur des exploits individuels... Cela ne suffit pas, et certaines décisions de l'entraîneur néerlandais ont de quoi étonner. Le cas De Gea est géré de manière bien curieuse, et se fâcher avec son meilleur joueur n'est peut-être pas la meilleure idée du monde. Depay a été aligné plusieurs fois dans un poste de numéro 10 peu adapté à ses qualités, alors que Mata était exilé sur un côté. Enfin, l'absence d'Ander Herrera a vraiment de quoi étonner, tant l'Espagnol est convaincant dès qu'il grapille un peu de temps de jeu. Bref, il y a du boulot de ce côté-là de Manchester.

Vous avez raté West Ham – Bournemouth , et vous n'auriez pas dû



L'affiche entre les Hammers et le petit poucet de la Premier League n'était peut-être pas la plus alléchante sur le papier, mais elle a livré un spectacle époustouflant, offrant finalement à Bournemouth la première victoire de son histoire dans l'élite. Pourtant, le scénario de la rencontre présageait sans doute une nouvelle désillusion pour l'enthousiasmant promu. Après avoir pris un avantage de deux buts grâce à l'attaquant Callum Wilson, les Cherries se sont fait rejoindre en dix minutes à la reprise, sur un penalty de Mark Noble, puis un but en deux temps marqué par Kouyaté. Les hommes d'Eddie Howe ne se sont pas démontés et sont repartis de l'avant : grâce à un but splendide de Pugh, servi par Gradel, puis un penalty de l'intenable Callum Wilson. La réduction du score de Modibo Maïga n'y changera rien, West Ham enchaîne une nouvelle défaite à domicile et Bournemouth est enfin récompensé pour son style de jeu flamboyant.

La polémique autour de la théière : les jours de Terry à Chelsea sont-ils comptés ?

Alors que la maison Chelsea semblait plus que jamais bien protégée par son chien de garde John Terry, la panique règne à Stamford Bridge. À l'issue d'un début de saison très compliqué défensivement, les certitudes volent en éclat : la charnière centrale Cahill – Terry est pointée du doigt pour sa lenteur, et le capitaine des Blues est remplacé dès la mi-temps du match à Manchester City, pour la première fois de l'histoire de l'ère Mourinho ! Ce dimanche, Terry avait un nouveau partenaire dans l'axe, Kurt Zouma, censé protéger ses arrières grâce à sa vitesse. C'est raté : pris dans la profondeur par Rondón, Terry commet une faute à l'entrée de la surface. La sanction, assez sévère, tombe : carton rouge, et des doutes encore plus grand pour Captain JT. Alors que Chelsea fait le forcing pour ramener le jeune John Stones d'Everton, Terry a des raisons de flipper, non ? Pas d'après Mourinho : « Après le match, on a mis de la musique à fond dans le vestiaire, et Terry dansait. »

La stat inutile : 0.

Pour la première fois dans l'histoire de la Premier League, les deux clubs de Manchester – City et United – ont préservé leurs buts inviolés durant les trois premières journées du championnat. Soit 6 clean sheets à eux deux, comme disent les Anglais. Bon, les Citizens ont mis 6 buts de plus que les Red Devils, en revanche.

What else ?

- - Arsenal et Liverpool se sont séparés sur le score de 0-0 à l'issue d'un excellent match, lundi soir à l'Emirates. Coutinho a touché les montants deux fois.

- Le petit prodige venu du FC Barcelone n'a joué que 20 minutes pour Aston Villa à Crystal Palace, mais sa monstrueuse accélération a entraîné le but des Villans.
- Florian Thauvin a fait ses grands débuts avec Newcastle, avec une seule séance d'entraînement dans les jambes. Résultat : 20 minutes très intéressantes, et un 0-0 ramené d'Old Trafford.
- Xherdan Shaqiri, le Suisse ramené pour 17 millions d'euros par Stoke, s'est déjà montré efficace, avec une prestation solide et une passe décisive sur coup franc contre Norwich.
- Bafé Gomis continue sur sa forme étincelante : un troisième but en trois matchs pour Swansea – cette fois-ci à Sunderland – et une troisième célébration panthère, évidemment.
- Sunderland n'a toujours pas gagné, sinon. Sympa avec ses joueurs, Dick Advocaat a demandé deux ou trois renforts.
- Watford et sa douzaine de recrues enchaînent un deuxième résultat nul 0-0 à domicile, contre Southampton. Les spectateurs de Vicarage Road n'ont toujours pas vu de but des Hornets, mais leur équipe n'a pas non plus perdu après trois journées.
- Lors des 6 dernières défaites de Mourinho en Premier League, le nom de famille de l'entraîneur de l'équipe adverse commençait par un P. Tony Pulis n'a pas réussi à battre Chelsea, mais le Crystal Palace d'Alan Pardew s'avance le week-end prochain à Stamford Bridge.

Par Hadrien Mathoux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 65 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8
mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12