En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG champion de France 2015

Les cinq recettes du titre du PSG

Et de trois à la suite qui font cinq. Voilà le PSG qui conserve son titre pour la deuxième fois de suite. Au fond, c'est presque logique de voir une équipe à 500 millions d'euros sacrée championne de France. Pourtant, ce PSG-là aura beaucoup plus souffert que les autres pour conserver son bien. Pis, en décembre, le titre semblait perdu. Mais l'équipe a su puiser dans certaines recettes pour s'assurer l'Hexagoal.

Modififié
  • Les prises de pouvoir de Javier Pastore et Marco Verratti


    Marco Verratti, 22 ans. Particularité : feinte de corps. Javier Pastore, 25 ans. Particularité : extérieur du pied. Ces deux-là auront grandement contribué au titre du PSG. Dans les stats, déjà, puisque les joueurs affichent 7 buts et 17 passes décisives à eux deux. Dans le jeu, ensuite. Surtout dans le jeu en fait, puisque Marco Verratti ne peut pas être compris avec de simples statistiques. Ce garçon n'est pas fait comme vous. Comme nous. On parle d'un garçon qui se sort d'une situation de pressing dans sa propre surface par une simple feinte de corps. Un geste qui tourne ensuite en boucle sur Vine et Twitter. Prometteur à son arrivée en 2012, sexy l'an dernier, l'Italien a clairement franchi un cap cette saison, s'affirmant comme le patron de cette équipe même en l'absence de son tuteur Thiago Motta ou de Zlatan Ibrahimović. Quand Verratti va, tout va. L'Italien est un joueur rare. Beau. Unique. Cher. Précieux. Cette saison, il a même marqué des buts en plus de bien faire jouer les autres. Son apport est inestimable.

    Javier Pastore, même s'il donne toujours l'impression d'en avoir sous le capot, a lui aussi franchi un cap cette année. Après une vraie préparation physique et l'obligation de regarder son copain Ezequiel Lavezzi aller en finale de Coupe du monde depuis son canapé, l'Argentin a commencé la saison avec le turbo (deux caviars pour Ibra à Reims). Avec lui, on est habitués aux plaisirs éphémères. C'est sur la distance qu'on l'attendait. On voulait voir, on a vu. Constant, collectif, physique, El Flaco a pris du poids cette saison, arrachant des mains d'Ibrahimović la manette PS4 du « Player 1 » . Véritable meneur de jeu de l'équipe, l'Argentin a enfin confirmé qu'il pouvait être un winner. Pour preuve, il a constamment mis Laurent Blanc dans la merde pour ses compositions d'équipe. Comment sortir le mec au départ de tous tes buts ? Avec ce duo, Paris a pu voyager en première classe. Entre insolence et romantisme.

  • Le Parc des Princes imprenable


    46 points, 14 victoires, 4 nuls, 49 buts marqués. Voilà les chiffres du Parc des Princes cette saison avant la réception de Reims. Et encore, sur les quatre matchs nuls, trois ont été concédé dans les derniers instants du match (Lyon, Monaco et Caen). C'est simple, sur le billard de la porte de Saint-Cloud, le PSG a broyé toutes les équipes. Saint-Étienne en a pris 5, Lille et Guingamp sont repartis avec un set de tennis, Pascal Dupraz en a pris 4 dans les gencives, comme Antoine Kombouaré. Bref, ça allait vite et fort. Avec cette citadelle imprenable, il est plus facile de prendre des points et de faire passer des messages. Le 6-0 enfilé à Guingamp la veille du déplacement lyonnais à Caen a été perçu comme une démonstration de force. Dans la dernière ligne droite, le PSG a clairement passé la vitesse supérieure à la maison. Le genre de détail qui fait la différence. Cela fait maintenant plus d'un an que le PSG n'a plus perdu un match de championnat sur sa pelouse.


  • La digestion de la Ligue des champions


    L'élimination face à Chelsea, l'an dernier, avait complètement plombé la fin de saison parisienne. Pas cette fois. Conscient d'être tombé face à beaucoup plus fort que soi, le PSG s'est servi de cette élimination en C1 comme d'un nouveau départ. Pas question de refaire deux fois la même connerie. Depuis le match aller face au Barça, les Parisiens ont fait le deuil de l'Europe pour se concentrer sur le titre : Nice, Lille, Guingamp, Nantes, Metz. Les cinq équipes ont pris des buts et aucun point contre Paris depuis que la C1 s'est envolée. Cette remise en question aussi immédiate qu'efficace a donné une certaine force aux Parisiens. Dans le money time, les hommes de Laurent Blanc ont fait le boulot avec sérieux. Et collectivement.

  • Le talisman Marquinhos


    Le Brésilien de 21 ans au sourire ultra bright n'a pas connu la défaite en 24 matchs de championnat cette saison. C'est le Juan-Pablo Sorín 2.0. En l'absence de Thiago Silva en début de saison, puis de David Luiz souvent blessé, l'ancien de la Roma est monté en grade. Sûr de lui, vif, précis, l'international brésilien a même évolué latéral droit au cœur de l'hiver, quand le navire prenait un peu l'eau et qu'il fallait assurer ses arrières. Marquinhos, comme Verratti, incarne l'avenir du PSG. Il a d'ailleurs prolongé l'aventure dans la capitale, ce qui n'est pas un hasard. Même si ses buts se font rares, ils sont souvent précieux. Comme celui qu'il claque au Vélodrome pour l'égalisation à deux buts partout. Impressionnant physiquement, lui aussi a passé un cap cette saison. Initialement numéro 3 dans la hiérarchie des défenseurs centraux, sa mentalité irréprochable et son talent ont fait de lui un numéro 2 bis. Voire un numéro 2 tout court quand David Luiz se retrouve – volontairement ou pas – sentinelle. Marqui, c'est solide. Très solide.


  • L'habitude de (bien) jouer ensemble


    Trois ans que certains sont là, à gagner des titres ensemble. Trois ans que les uns invitent les autres pour les anniversaires. Dernièrement, Marco Verratti et sa petite famille sont partis quelques jours en vacances en Espagne avec Salvatore Sirigu et madame. Pour son anniversaire, Pocho Lavezzi a régalé pour tout le monde. Pour le sien, Papus Camara a eu le droit à se faire entarter par tout le monde. Bref, tout le monde s'aime. Vraiment. Dernier arrivé, David Luiz s'est pris d'affection pour les petits jeunes du club à qui il prodigue conseils et attention. Que ce soit Kimpembe ou Moby Diaw. À l'entraînement, dès que Laurent Blanc a le dos tourné, ça se charrie, ça se vanne. En fait, l'équipe n'a jamais paniqué. Même quand le club a passé Noël à la troisième place. Sûrs de leurs forces et de leur collectif, les Parisiens ont tout fait ensemble. Dans un autre environnement, les retards de Lavezzi et Cavani après les fêtes de Noël auraient pu tout foutre à plat. Pas ici. Pas avec ces mecs. Là, le vestiaire a sanctionné les deux Sud-Américains à leur manière. Le linge sale se lave en famille. Impossible de gagner des titres avec une équipe où personne ne s'aime. Ce groupe de joueurs a quasiment trois ans de vécu commun. Trois ans de titres. C'est énorme. On a tendance à sous-estimer l'habitude de gagner ensemble. On appelle ça le collectif. Intéressant pour une équipe souvent présentée comme un ramassis de mercenaires.

    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 18:47 334€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus il y a 11 minutes A Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham
    lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 Hier à 14:36 Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 6 Hier à 14:22 Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 2 Hier à 12:48 Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Hier à 11:48 Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 10 Hier à 10:44 Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 31 Hier à 10:21 Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 4 lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 15 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2
    À lire ensuite
    Pep, plus que jamais