1. //
  2. // Juventus championne d'Italie

Les cinq recettes de la Juventus

Malgré une intersaison agitée, la Juventus a encore démontré, cette saison, qu'elle avait de la marge sur ses concurrents. Son quatrième Scudetto consécutif ne souffre ainsi aucune contestation, même si la Roma a bien cru pouvoir titiller la Vieille Dame en première partie de saison. Il faudra toutefois se lever de bonne heure pour stopper l'hégémonie bianconera.

Modififié
842 10
  • L'intégration réussie de Massimiliano Allegri


    Lorsqu'Antonio Conte quitte la Vieille Dame, sans prévenir, cet été, beaucoup prédisent une grosse dépression et de nombreuses visites chez le psy pour la dominatrice bianconera. Heureusement, un nouveau gourou est rapidement trouvé en la personne de Massimiliano Allegri. Un homme dont la Juve ne peut certes pas vanter la jolie chevelure auprès de ses copines mais qu'importe. Puisque le Toscan prend parfaitement la relève, au point de s'affirmer comme le parfait père de substitution, moins strict et plus fantaisiste. Des nouvelles règles de maison ont ainsi permis de relâcher la pression, de temps à autre, en accordant notamment du repos aux enfants modèles. L'immuabilité du système « 3-5-2 » a, elle, intelligemment été rangée au placard afin de permettre à la petite famille turinoise de franchir un cap. Avec succès. Une famille qui compte certes 11 points de moins qu'au même stade la saison dernière, mais qui reste formidable pour la quatrième année consécutive.

  • Un (nouveau) mercato très réussi


    Quand Fabio Paratici et Giuseppe Marotta ont rejoint la Juventus à l'intersaison 2010 en provenance de la Sampdoria, les Bianconeri restaient alors sur une triste septième place de Serie A. Depuis, le directeur sportif et l'administrateur délégué de la Vieille Dame ont multiplié les bonnes pioches mercato après mercato. Un constat qui s'est vérifié cette saison, avec des recrues qui ont fait plus que répondre aux attentes. Patrice Évra a ainsi pallié à merveille la longue d'absence d'Asamoah. Roberto Pereyra en a fait de même au milieu de terrain où les blessures se sont multipliées (Pirlo, Vidal, Pogba). Quant à Morata, il s'est affirmé comme une arme de choix dans un profil complètement différent de son compatriote Fernando Llorente. Même les jeunes Sturaro et Coman ont apporté leur contribution et s'affichent déjà comme de belles promesses d'avenir. Et dire que la Roma pensait avoir tiré le gros lot en chipant Iturbe à la Vieille Dame…


  • Une vingtaine de flèches d'Apache


    On le sait, pour gagner le championnat, avoir un grand buteur en son sein est quasiment indispensable. La Juventus a beau avoir remporté le premier de ses quatre Scudetti avec Alessandro Matri comme meilleur buteur, cela reste une exception. Les tifosi bianconeri ne diront sans doute pas le contraire, au vu de la formidable saison réalisée par Carlos Tévez. Après 19 buts l'année dernière, l'Apache n'a pas perdu la mire et a déjà décoché 20 flèches décisives cette saison. Dont une symbolique, sur un coup franc que ne renierait pas son coéquipier Pirlo, face au rival romain. Abdeslam Ouaddou l'assure : « Avec Tévez, la Vieille Dame a plus d'une corde à son violon » . Rudi Garcia, lui aussi adepte du violon, n'a pu que le constater.



  • Une forteresse imprenable


    Si la Vieille Dame a pu perdre la tête, en de rares occasions, loin de ses terres (défaites au Genoa, à Parme et au Torino), elle reste toujours aussi sereine dans son antre. Certes, la mante religieuse turinoise a montré moins d'appétit que la saison dernière (19 matchs, 19 victoires), mais elle a tout de même bouffé la quasi-totalité des partenaires d'un soir qui se sont risqués au Juventus Stadium (15 victoires, 2 nuls jusqu'ici). Avec un tel bilan à domicile, la chaîne alimentaire de la Serie A ne risque pas d'être bousculée. C'est simple, depuis la Sampdoria, le 6 janvier 2013, personne n'a plus réussi à planter son dard à Turin, en championnat. Ce soir-là, Mauro Icardi avait inscrit un doublé décisif. Wanda Nara n'était donc pas la première cougar sous son charme.

  • Une défense de fer


    Oui, la Juventus possède la meilleure attaque de Serie A, en attendant la rencontre de la Lazio contre l'Atalanta (64 buts contre 63). Mais comme le disait si bien Michael Jordan, « l'attaque fait lever les foules, tandis que la défense fait gagner les titres » . Ça tombe bien puisque la Vieille Dame possède également la meilleure défense d'Italie avec seulement 19 buts encaissés. Soit la deuxième défense d'Europe, derrière le Bayern (13), à égalité avec Barcelone (19), mais devant Monaco (23) et Chelsea (27). La solidité de l'ensemble du bloc turinois mérite d'être soulignée, mais comment ne pas parler de l'immense saison réalisée par Gianluigi Buffon, qui remporte son huitième Scudetto (sur le terrain), à 37 ans. La progression de Leonardo Bonucci est, elle, aussi remarquable, surtout qu'Andrea Barzagli a passé de longs mois à l'infirmerie. Reste maintenant à réaffirmer cette solidité face à Cristiano Ronaldo et ses potes.



    Par Eric Marinelli
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    La Juve pourrait viser le record de titres consécutifs en série A qui est de 6 si ça me semble.... Vu son avance sur les autres clubs de série A.
    clement6628 Niveau : CFA2
    La Juve, le Bayern, le PSG certainement, la LDC avec au moins trois équipes déjà présentes l'année d'avant... Ca commence à devenir usant.
    Le pire c'est que tout est parti pour durer :
    - en Italie : la Juve a le meilleur effectif, plus des jeunes qui risquent de pointer le bout de leur nez. Les Milan sont à la rue. Le Napoli, ça sent la saison de tradition. La Roma, je pense qu'ils ont laissé passer leur chance cette année. Des équipes comme la Lazio ou la Fio, je ne les vois pas rivaliser sur le long terme.
    - en Angleterre : Chelsea a une équipe hyper solide. Man City si on regarde les rumeurs, ça risque d'être une année de transition. Man U, je sens gros comme une maison que ça va faire pareil que cette année en recrutant de tous les côtés avant de mettre 6 mois à trouver le bon équilibre. Y a bien Arsenal mais il faudrait qu'il n'y ait pas de blessés et recruter un ou deux top players...
    - en Allemagne : le Borussia ça risque d'être cuit pour l'an prochain. Wolfsburg et le Bayer ont de très bons joueurs mais face au Bayern...
    - en France : à moins que l'ASM ressorte la planche à billets et à la limite que l'OL en plus de garder tous ses jeunes arrivait à recruter au-moins deux très bons joueurs, je ne vois pas ce qui empêchera Paris, certainement renforcé, de gagner à nouveau.
    - en Espagne : le Barca ou le Real comme (pratiquement) chaque saison.
    georgesleserpent Niveau : Loisir
    Oui, très traditionnel ce Napoli, une vraie équipe à l'ancienne !
    Message posté par clement6628
    La Juve, le Bayern, le PSG certainement, la LDC avec au moins trois équipes déjà présentes l'année d'avant... Ca commence à devenir usant.
    Le pire c'est que tout est parti pour durer :
    - en Italie : la Juve a le meilleur effectif, plus des jeunes qui risquent de pointer le bout de leur nez. Les Milan sont à la rue. Le Napoli, ça sent la saison de tradition. La Roma, je pense qu'ils ont laissé passer leur chance cette année. Des équipes comme la Lazio ou la Fio, je ne les vois pas rivaliser sur le long terme.
    - en Angleterre : Chelsea a une équipe hyper solide. Man City si on regarde les rumeurs, ça risque d'être une année de transition. Man U, je sens gros comme une maison que ça va faire pareil que cette année en recrutant de tous les côtés avant de mettre 6 mois à trouver le bon équilibre. Y a bien Arsenal mais il faudrait qu'il n'y ait pas de blessés et recruter un ou deux top players...
    - en Allemagne : le Borussia ça risque d'être cuit pour l'an prochain. Wolfsburg et le Bayer ont de très bons joueurs mais face au Bayern...
    - en France : à moins que l'ASM ressorte la planche à billets et à la limite que l'OL en plus de garder tous ses jeunes arrivait à recruter au-moins deux très bons joueurs, je ne vois pas ce qui empêchera Paris, certainement renforcé, de gagner à nouveau.
    - en Espagne : le Barca ou le Real comme (pratiquement) chaque saison.


    En même temps le fairplay financier ne fera que renforcer ça.
    Les grosses équipes qui claquaient a tour de bras de l'argent Russe qatari n'ont pas vraiment le choix.
    Pour rester fort, il leur faut un modèle économique ou le merchandising est toujours plus développé et comme stratégie de gestion de joueur, le principe est d'en mettre une énorme pelleté sous contrat. Certains sont des paris pour l'avenir, d'autres des monnaies d'échange.

    Pas certain que le Fairplay améliore la concurrence... vraiment pas.
    Juventine7 Niveau : CFA2
    On l'oublie souvent mais quand ont repense d'où on vient, ou on était il y a 5 ans.
    Êt la Juve qui a débuté son projet en 2010 et espérait des résultats sur le moyen terme.
    Certes la dynamique actuel du calcio a favorisé ce succès mais sur la scène européenne aussi il ya des progrès. Le succès des cette année me semble hors de portée (quoique il a 3 matchs pour être champion) mais dici un an ou deux, lorsqu'on sait que c'est la première fois depuis longtemps ou on aura les moyens (la possibilité êt l'envie en fait) de faire un gros achat. Quand on voit ce que marotta fait avec quelques millions, j ose a peine imaginer avec bcp d'argents.
    Note : 1
    Message posté par Juventine7
    On l'oublie souvent mais quand ont repense d'où on vient, ou on était il y a 5 ans.
    Êt la Juve qui a débuté son projet en 2010 et espérait des résultats sur le moyen terme.
    Certes la dynamique actuel du calcio a favorisé ce succès mais sur la scène européenne aussi il ya des progrès. Le succès des cette année me semble hors de portée (quoique il a 3 matchs pour être champion) mais dici un an ou deux, lorsqu'on sait que c'est la première fois depuis longtemps ou on aura les moyens (la possibilité êt l'envie en fait) de faire un gros achat. Quand on voit ce que marotta fait avec quelques millions, j ose a peine imaginer avec bcp d'argents.



    Mouais, c'est maintenant ou dans très longtemps à mon avis pour la Juve. On a pas encore l'argent pour acheter du lourd et l'équipe vieillit. Buffon, Chiellini, Barzagli, Pirlo, ils ont plus 20 ans. Dans deux, trois ans max c'est la quille. C'est pas pour rien que Pirlo a pleuré comme un junior au moment du titre, il sait que la fin est proche.
    Massimo69 Niveau : DHR
    Je voulais quand même noter la valeur d'achat (en millions d'€uros) des 14 principaux joueurs de la Juve lors de cette saison 2014/2015:

    Buffon (46)
    Lichtsteiner (10)
    Barzagli (0,6)
    Bonucci (15,5)
    Chiellini (6,5)
    Evra (1,9)
    Vidal (10,5)
    Pirlo (0)
    Marchisio (0: formé au club)
    Pogba (0)
    Roberto Pereyra (15,5 avec l'option d'achat)
    Tevez (12)
    Morata (20)
    Llorente (0)

    C'est tout simplement admirable comme exemple de gestion et de construction d'un effectif pas à pas avec des moyens "limités" (en rapport à des équipes comme le Barça, le Real, Paris, Manchester City etc...).
    Jed mosly Niveau : CFA2
    J'vais juste faire chier par principe (même si au fond la gestion est en effet exemplaire), Mettre 20 millions sur Morata ça n'a rien d'admirable.
    Message posté par Jed mosly
    J'vais juste faire chier par principe (même si au fond la gestion est en effet exemplaire), Mettre 20 millions sur Morata ça n'a rien d'admirable.


    Quand on voit les prix récents sur le marché des transferts, je vois pas en quoi Morata valait pas ses 20 millions. On parle d'un jeune attaquant de 21 ans (à l'époque) très prometteur, doublure plutôt convaincante de Benzema au Real et titulaire de l'équipe d'Espagne espoir qui a survolé le dernier Euro.

    Si on se place presque un an plus tard, ses performances en deuxième partie de saison ont clairement justifié son prix. La double confrontation avec Dortmund permet de réaliser que c'était un très joli coup: il y a un an, la Juve pouvait "rapatrier" Immobile, meilleur buteur de Serie A à 23 ans. Finalement elle préfère Morata et Immobile est acheté par Dortmund sensiblement le même prix... Qui aurait pensé que c'était la meilleure solution à l'époque ?
    MacchiaGobbo Niveau : CFA2
    Message posté par bofbof2004


    Mouais, c'est maintenant ou dans très longtemps à mon avis pour la Juve. On a pas encore l'argent pour acheter du lourd et l'équipe vieillit. Buffon, Chiellini, Barzagli, Pirlo, ils ont plus 20 ans. Dans deux, trois ans max c'est la quille. C'est pas pour rien que Pirlo a pleuré comme un junior au moment du titre, il sait que la fin est proche.


    Je ne comprends pas!
    Pirlo et Buffon ok
    Chiellini à 29 ans...
    Barzagli vieilli, comme tout le monde, mais n'a jamais été aussi bon.
    quand on sait que la juive a déjà une main sur la jeunesse d'orée du pays,
    et un modéle economique admirable
    C'est vraiment critiquer pour critiquer
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    842 10