1. //
  2. // Bayern champion

Les cinq hommes du titre du Bayern Munich

En battant Ingolstadt samedi, le Bayern Munich est devenu le premier club allemand à réussir la passe de quatre depuis l’instauration de la Bundesliga en 1963. Voici les cinq artisans de ce titre historique.

Modififié
265 14

Jérôme Boateng

Il n'a joué que la première partie de la saison, la faute à une vilaine blessure aux adducteurs survenue en janvier, et pourtant, sans lui, le Bayern ne serait sans doute pas champion. Car pendant les cinq premiers mois, Boateng a été de tous les bons coups. Défensifs évidemment, mais aussi offensifs. S'il y a quelque chose dont Pep Guardiola peut être extrêmement fier, c'est d'avoir complètement transformé le jeu du Berlinois. « Guardiola est le premier coach à m'avoir vraiment appris qu'un défenseur était aussi important pour placer une attaque  » , avait avoué Boateng à la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Son chef-d’œuvre ? Le match aller contre le Borussia Dortmund où il aura écœuré Thomas Tuchel avec ses passes millimétrées au-dessus de la défense et ses transversales de forain. On soupçonne Mats Hummels et les autres d'en faire encore des cauchemars.

Robert Lewandowski

Il y a évidemment eu ces 5 pions en 9 minutes face à Wolfsburg. Et s'il n'y avait eu que ça, Lewandowski aurait quand même marqué cette saison de Bundesliga de son empreinte. Mais comme le Polonais a empilé une vingtaine de buts en plus, on peut sans exagérer dire que le beau Robert a été le meilleur joueur du championnat cette saison. Même lorsqu'il a semblé en dedans, comme en cette fin de saison, Lewa n'a jamais rien lâché. Cette année, il a gagné en tout et surtout en régularité. Grâce à une hygiène de vie irréprochable, le natif de Varsovie peut aussi se targuer d'être un des rares joueurs du Bayern à n'avoir quasiment pas visité l'infirmerie de la saison. D'année en année, Lewandowski devient de plus en plus parfait. Philipp Lahm et Manuel Neuer seraient d'ailleurs prêts à l’accueillir dans leur bande de cyborgs.


Youtube

Thomas Müller

Toujours plus fort, toujours plus populaire, toujours plus dingue, Thomas Müller n'a clairement pas levé le pied cette saison. Pour preuve, il signe sa première année à 20 buts en Bundesliga. Et s'il s'est fait encore plus buteur qu'à l'accoutumée, Toto n'a pas oublié pour autant de régaler ses copains de petites remises dont lui seul a le secret. Et quand on sait qu'il a réussi tout ça avec un entraîneur qu'il ne peut pas vraiment saquer... Ce samedi, il était évidemment le premier avec le mégaphone dans les mains à haranguer les supporters munichois venus à Ingolsdadt pour fêter le titre. Depuis le départ de Bastian Schweinsteiger, Thomas Müller est devenu une espèce de valeur refuge. La personne sur qui on peut compter pour incarner les valeurs bavaroises. Le Bayern Munich ne peut, tout simplement, plus se passer de lui.


Youtube

Franck Ribéry

Il y a un an de ça, Franck Ribéry était soi-disant perdu pour le football, cramé, proche de la retraite, tout ça tout ça. Et puis contre toute attente, Francky est revenu. En courant comme un fou, évidemment, au moment où le Bayern, talonné par le BvB, en avait grandement besoin. Et alors que la concurrence à son poste était devenue folle ces dernières saisons, le Français a petit à petit repris sa place sans forcément être de nouveau un titulaire indiscutable. Chacune de ses entrées a fait office de feu d'artifice. Avec 6 passes décisives et 2 buts en seulement 591 minutes disputées, Ribéry a prouvé qu'il était encore et toujours Kaiser Franck et qu'il ne comptait pas laisser sa place aux petits jeunes de sitôt.

Youtube

Arturo Vidal

Au Bayern, depuis la fin du FC Hollywood, on aime bien ce qui est carré. Bien lisse. Bien propre. Un peu nerveux, mais pas trop. Arturo Vidal, avec son caractère bien trempé, son taux d’alcoolémie souvent élevé, ses chevaux de course et son look excentrique, ne semblait pas forcément convenir à Rummenigge et sa clique. Du reste, son penchant pour les bonnes choses de la vie a été pointé du doigt à plusieurs reprises, surtout lors de la trêve hivernale. Mais sur le terrain, Vidal a fait le taff. Et bien. Sans être exceptionnel, le Chilien a apporté une certaine ténacité à une équipe qui en manquait cruellement. Alors que toute la défense s'est retrouvée sur la touche quasiment au même moment, l’ancien Turinois a permis au Bayern de rester solide. Et puis il n'aura pris que trois cartons jaunes dans la saison. Ce qui en soi est déjà un énorme exploit.

En bonus : Jupp Heynckes

«  Je veux partager ce titre avec Jupp Heynckes  » , a déclaré Pep Guardiola hier. Respectueux, l'entraîneur catalan sait tout ce qu'il doit au travail de son prédécesseur.

Par Sophie Serbini
Modifié

Dans cet article

Ribery c'est parce qu'il fallait absolument mettre un francais?
Sinon ce record en plus des 3 demies d'affilée (meme si je prefererais n'en jouer qu'une et aller au bout et je pense que les joueurs aussi) et de son passage au Barca montre a quel point Guardiola excelle quand il s'agit de maintenir au top et de garder motiver des joueurs qui ont tout gagné! Au moins aussi compliqué que de jouer le maintien avec Troyes à mon avis!
Hate de voir son City!
Avec seulement ces cinq-là, le Bayern n'aurait rien gagné ni même rien joué. Pourquoi toujours vouloir mettre en avant des individualités dans un sport collectif?
Note : 1
Ribery n'a rien à faire là, Douglas Costa oui
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par soswiss
Avec seulement ces cinq-là, le Bayern n'aurait rien gagné ni même rien joué. Pourquoi toujours vouloir mettre en avant des individualités dans un sport collectif?


Parce que tu es sur Sofoot.Mais oui tu sais bien, le site de foot pas comme les autres sites de foot mais qui en réalité est comme les autres.Le site qui a sa propre personnalité mais qui en réalité est totalement conformiste, aliéné qu'il est aux plus immondes futilités telles que le trophée du Ballon d'or, les trophées UNFP, le meilleur joueur de ceci, le meilleur joueur de cela,le joueur du mois, l'homme du match.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par Skel
Ribery n'a rien à faire là, Douglas Costa oui


Même ça ils ne savent pas faire.Ils réussissent à se tromper dans les grandes largeurs alors qu'ils ont une marge de manœuvre de cinq joueurs.

Douglas Costa est effectivement bien plus prépondérant que Ribéry qui est revenu sur les terrains lorsque plus de 80 % du travail avait été effectué.

Et si des personnes suivent le Bayern toute l'année, je suis curieux de savoir s'ils sont d'accord avec la présence de Vidal, car je suis sceptique.
Thomas Muller > tout le reste des joueurs tous championnats et toutes nations confondues. Ballon d'or pour lui put*in !
Du Racing et des Ailes Niveau : District
Vidal a été très convaincant sur la 2e moitié de saison, enchaînant (voir élevant) son niveau de jeu quand certains baissaient un peu le pied. Et il a marqué quelques buts très importants.

Il est compliqué de ressortir des individualités de cette équipe très homogène. Mais Vidal est une nouveauté réussie de la saison. Sa présence ne me choque pas.
wallotexas Niveau : CFA
J'apprécie ces personnes, mais je suis ok avec ceux qui écrivent que sans le collectif, pas de résultats.
Message posté par Cheric Zghemmfour
Même ça ils ne savent pas faire.Ils réussissent à se tromper dans les grandes largeurs alors qu'ils ont une marge de manœuvre de cinq joueurs.

Douglas Costa est effectivement bien plus prépondérant que Ribéry qui est revenu sur les terrains lorsque plus de 80 % du travail avait été effectué.

Et si des personnes suivent le Bayern toute l'année, je suis curieux de savoir s'ils sont d'accord avec la présence de Vidal, car je suis sceptique.




Vidal a porté le Bayern en fin de saison, c'est lui sonne la révolte contre la juve, c'est lui qui marque des buts qui nous maintiennent en vie.

Même si j'adore Franck, Ribery ne doit en effet pas être dans le 5.
(et plutot d'accord pour dire que la victoire c'est toute l'équipe)

Si tu veux faire du sofoot et pas mettre Costa (très bon début de saison puis un peu plus discret) tu peux mettre Coman (francais oblige) ou alors Kimmich. Le mec a 20 piges, ne joue pas à son poste et participe à ces matchs cruciaux en BL et CL...
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par Cheric Zghemmfour
Même ça ils ne savent pas faire.Ils réussissent à se tromper dans les grandes largeurs alors qu'ils ont une marge de manœuvre de cinq joueurs.

Douglas Costa est effectivement bien plus prépondérant que Ribéry qui est revenu sur les terrains lorsque plus de 80 % du travail avait été effectué.

Et si des personnes suivent le Bayern toute l'année, je suis curieux de savoir s'ils sont d'accord avec la présence de Vidal, car je suis sceptique.


Vidal a été excellent sur la 2e partie de saison, surtout à partir de février, en Buli comme en LDC où il a été l'un des meilleurs Munichois - si ce n'est le meilleur - en 8e face à la Juve et en quart contre Benfica.

Sinon surpris aussi de retrouver Ribéry ici, alors qu'il a loupé une grande partie de la saison et que d'autres ont été bien plus déterminants dans la conquête du titre...
L'intrus???
.........
Ribéry

L'oublié???
.........
Douglas COsta


...Ah j'oubliais, on fait la promotion à la française
Tullius Detritus Niveau : Loisir
Douglas Costa est un des artisans du titre mais une des raisons de l'échec en C1.
Manyathela Niveau : DHR
drole d'article. C'est le 2 ème après Arsenal...
Message posté par Cheric Zghemmfour
Parce que tu es sur Sofoot.Mais oui tu sais bien, le site de foot pas comme les autres sites de foot mais qui en réalité est comme les autres.Le site qui a sa propre personnalité mais qui en réalité est totalement conformiste, aliéné qu'il est aux plus immondes futilités telles que le trophée du Ballon d'or, les trophées UNFP, le meilleur joueur de ceci, le meilleur joueur de cela,le joueur du mois, l'homme du match.


C'est non pour toi.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
265 14