Les Chinois contre-attaquent

0 0
Les étudiants « Erasmus » y sont déjà habitués. Des grappes par dizaine de Chinois déboulent depuis 5 ans sur les campus européens.

Le football ne va naturellement pas échapper à la règle. D'après le New York Times, la Fédération chinoise de foot, via son nouveau chef, Wei Di, a monté un plan de développement sur 5 ans pour ses jeunes footballeurs. La procédure est simple et, forcément, Chine oblige, à grande échelle. Dong Hua, un porte-parole prévient : «  Nous sommes en train de travailler sur les détails de notre projet. Il y aura 80 à 100 jeunes joueurs dispatchés en Europe chaque année, cette année comprise. Nous coopérons de belle manière avec beaucoup de fédérations et de club européens. Nous voulons que nos jeunes joueurs à fort potentiel apprennent dans les championnats espagnols, anglais, allemands, italiens et hollandais, ces championnats qui ont les meilleurs caractéristiques pour le développement de la jeunesse » .

Les médias chinois rapportent même que le boss Wei Di a une préférence pour la destination espagnole, en raison des similarités de taille et de puissance entre leurs joueurs chinois et les profils ibériques, théorie qui n'engage que lui.

La fédération chinoise avait déjà testé cette méthode - envoi d'un contingent de jeunes en Hongrie dans les années 50 et plus récemment en Allemagne et au Brésil – mais précise, qu'en cas d'échec, elle ne réitérerait pas l'expérience.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Nouvelle fronde anti-Glazer
0 0