1. //
  2. // Finale
  3. // France-Portugal

Les chiffres de Portugal-France

Ce soir au stade de France, ça sera joie, pleurs, cris, sourires, larmes, chants, corps enlacés, bras levés au ciel... Bref, des émotions comme seul le football sait nous en donner. Mais en attendant, place à l'analyse froide de la finale avec ces vingt chiffres à faire rougir d'envie l'INSEE.

Modififié
1k 20
76,3cm : Soit 1mm de plus que Ronaldo sur sa tête contre le pays de Galles. La hauteur à laquelle il faudra sauter pour battre Cricri sur un duel aérien.

7 : C'est la septième compétition internationale que Ronaldo dispute avec le Portugal (4 Euros et 3 Coupes du monde). L'occasion de vérifier si le chiffre 7 porte réellement bonheur à CR.

5 : Antoine Griezmann est le joueur le plus prolifique des matchs à élimination directe de l'histoire de l'Euro, avec 5 buts.


94 000 : Le code postal de Créteil, pour aller faire la fête avec les Portugais s'ils gagnent, ou les chambrer s'ils perdent.

Samuel Umtiti, the fast and the furious

0 : Cristiano Ronaldo n'a jamais marqué de sa vie face à un membre du Big Five européen (Allemagne, Angleterre, France, Italie, Espagne).


Environ 45 000 : On parle beaucoup des Portugais qui habitent en France, mais, d'après les chiffres de l'ambassade, ce sont près de 45 000 Français qui sont installés au Portugal.

3 : Les Portugais sont eux la troisième communauté immigrée de France, derrière les Algériens et les Marocains.

2 : Adil Rami n'aura que ses deux yeux pour pleurer quand il apprendra qu'Umtiti est titulaire, et qu'il lui a définitivement pris sa place en charnière.

1975 : La dernière victoire du Portugal face à la France, c'était un 26 avril. Une sale défaite 2-0 à Colombes pour les Bleus. La veille, la toute dernière DS sortait des usines Citroën. Des heures sombres pour la France.


100% : de réussite pour les Français en finale de l'Euro (1984-2000), ou d'échec pour les Portugais au même stade (2004).


5/7 : En sept participations à l'Euro, les Portugais ont atteint cinq fois les demi-finales.

13 : Le nombre de buts marqués par l'équipe de France depuis le début de l'Euro. Meilleure attaque, et meilleure efficacité avec 12% de tirs convertis.

½ : Lors des sacres de 1984 et de 2000, la France avait à chaque fois éliminé le Portugal en demi-finales.

?? : L'âge de Renato Sanches.


0 : Le nombre de défaites de la France et du Portugal depuis le début du tournoi.

270 000 : Le prix en euros de 30 secondes de publicité à la mi-temps du match, sur M6.

22,2 millions : Le nombre de téléspectateurs sur TF1 lors de la demi-finale France-Portugal à la Coupe du monde 2006. Soit le record absolu dans l'histoire des audiences de la télévision française.

0 : En 12 matchs en compétition officielle sous Fernando Santos, le Portugal n'a jamais perdu.

71% : D'après les algorithmes prédictifs de Microsoft, censés calculer des probabilités en prenant en compte un nombre impressionnant de données et de variables, la France aurait 71% de chances de remporter la finale de ce dimanche soir. Si même les robots y croient...

1% : La réussite des Bleus à l'Euro était censée être la solution miracle aux problèmes de popularité de François Hollande. La France est en finale, et d'après plusieurs instituts, sa cote de confiance est passée de 11% à 12% entre juin et juillet. Remontada.



Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

patolardons Niveau : Loisir
Ces Bleus sont très beaux, mais leurs supporters méritent-ils une victoire? Une partie du peuple qui les supporte depuis 3 jours, dans la victoire seulement, après avoir tellement craché dessus.. Comparé au Portugal où le peuple fait bloc derrière son EN à chaque instant avec une ferveur incomparable.
Message posté par patolardons
Ces Bleus sont très beaux, mais leurs supporters méritent-ils une victoire? Une partie du peuple qui les supporte depuis 3 jours, dans la victoire seulement, après avoir tellement craché dessus.. Comparé au Portugal où le peuple fait bloc derrière son EN à chaque instant avec une ferveur incomparable.


ouha, reveille dificile ? c ce soir la fete (ou pas)

la seule stat qui fait peur, c qu'on soit leur bete noire. Pourvu que DD nous les remette en guerriers rapidement !
19 millions devant la télé pour regarder la nation France battre la nation Allemagne ! Il y en a donc 47 millions (soit 71%) que cela laisse apparemment indifférent ...et on n'en parle pas ? Sans doute un coup de notre "belle" démocratie ....70% (d'après un sondage certes) sont aussi contre la loi travail et pourtant, elle est passée ....cherchez l'erreur !
Pragmatique Niveau : CFA2
"Bref, des émotions comme seul le football sait nous en donner."

Ferme-la, je ne suis pas d'humeur à lire des poncifs d'une incommensurable idiotie.
On peut savoir ce que fait la photo,avec la séléction Espagnole ,pour illustrer l'article?
Bah alors,pas encore digéré l'élimination?
Pragmatique Niveau : CFA2
Message posté par patolardons
Ces Bleus sont très beaux, mais leurs supporters méritent-ils une victoire? Une partie du peuple qui les supporte depuis 3 jours, dans la victoire seulement, après avoir tellement craché dessus.. Comparé au Portugal où le peuple fait bloc derrière son EN à chaque instant avec une ferveur incomparable.


Qu'en sais-tu ? Tu as acheté un cahier de 1000 pages en collant la photo de ceux qui critiquaient et tu t'es caché sous leur lit pour les prendre en flagrant délit de veste retournée jeudi dernier vers 23 heures ?
Message posté par patolardons
Ces Bleus sont très beaux, mais leurs supporters méritent-ils une victoire? Une partie du peuple qui les supporte depuis 3 jours, dans la victoire seulement, après avoir tellement craché dessus.. Comparé au Portugal où le peuple fait bloc derrière son EN à chaque instant avec une ferveur incomparable.


Faut arrêter d'idéaliser les supporters d'autres nations, j'ai énormément de potes portugais et je peux te dire que Ronaldo s'en est pris plein la gueule en particulier contre l'Autriche.
Beaucoup de gens aiment bien énoncer des fausses vérités générales mais c'est partout pareil, il y a une diversité d'opinions dans les différents publics, des degrés différents d'investissement et de passion, des critiques, etc.
Pragmatique Niveau : CFA2
Message posté par Iceman
Faut arrêter d'idéaliser les supporters d'autres nations, j'ai énormément de potes portugais et je peux te dire que Ronaldo s'en est pris plein la gueule en particulier contre l'Autriche.
Beaucoup de gens aiment bien énoncer des fausses vérités générales mais c'est partout pareil, il y a une diversité d'opinions dans les différents publics, des degrés différents d'investissement et de passion, des critiques, etc.


Mais il était la pour surveiller qui critiquait et qui a retourné sa veste.Il a le don d’ubiquité cet abruti.
Message posté par lindo
France v. Portugal

Grâce à un tirage au sort conçu sur mesure par le corrompu italo-français Platini, l'équipe de France atteint les 1/2 finales après 5 matches d'entraînement contre des formations de 3e zone. Désigné pour arbitrer la 2e demi-finale, le macaroni Rizzoli, encore sous le choc de l'élimination de sa chérie Italia par la Mannschaft et probablement soudoyé par une promesse de 3 semaines all inclusive dans le Var par les officiels de l'UEFA, réalise un festival d'erreurs d'appréciation et d'approximations. Ses décisions iniques offrent une place inespérée en finale à une EDF dominée et malmenée durant 90 minutes par les allemands. Le peuple français jubile, un couronnement européen semble de plus en plus envisageable. Hélas, une énorme déception se profile à l'horizon...

Dans le camp portugais, CR7 pour brouiller les pistes décide de se laisser pousser la barbe. Il change également la marque de Gomina et le jour du match, commande des steaks d'antilopes en provenance du Mozambique. L'effet est immédiat, les défenseurs français ne le reconnaissent pas et passent le temps à courir dans vide.

Cette fois-ci, l'adresse au tir est au rendez-vous : Ronaldo inscrit deux superbes coups francs et un penalty. Évra furieux balance un coup de boule à Kocielny auquel il reproche un mauvais placement. L'EDF finit à 9 et se fait crucifier par un 4e but de Quaresma.
Dans les tribunes en pleurs, on sait que c'est fini : la France ne sera pas championne d'Europe.

Dans les gradins populaires de H à J, des unités wesh wesh du 9-3 curieusement appuyés par des skins d'obédience néonazie s'attaquent aux pauvres supporters portugais venus en famille, et qui fêtent un peu trop bruyamment le premier sacre européen.

Juste avant de s'écrouler, victime d'un AVC foudroyant, le président de la République a eu le temps de déclarer qu' "être champion d'Europe de football ne faisait pas partie de ses promesses électorales".

L'Équipe, dans son style inimitable, titre : "les Portugais ont construit un mur".

Réactions :

Marine le Pen : "cette équipe négro-africaine ne représente pas la France".

Cohn-Bendit : "Fallait pas éliminer L'Allemagne".

Laurent Blanc : "Faudra rétablir le quota de joueurs de couleur, Il y en a trop en EDF".

Serge Aurier : " Didier Deschamps est une fiotte".

Rizzoli (le bouffon italien en vacances payées par l'UEFA à Porquerolles pour services rendus) : "si on m'avait désigné pour cette finale, j'aurais donné un nouveau coup de pouce à la France : j'aime arbitrer les pays organisateurs".

KDB (en vacances à Miami) : "le résultat de cette finale, je m'en bats les couilles !".

Zlatan Ibrahimovic. : "le niveau du football en France, c'est de la merde".


En Afrique, les réactions sont unanimes :

L'Éclair (Sénégal) : "la Françafrique est une supercherie".

Le Réveil (Algérie) : "Sans arabes, la France ne gagne pas". Benzema et Ben Arfa like this !

Le Cafard Libéré (Congo Brazzaville) : "le coq n'a pas digéré la morue".

L'Indépendant (Côte d'Ivoire) : "les babtous gaulois sont trop fragiles".

Sofoot profite de l'événement pour relancer les "summer sessions" football et culture.

3 débats :

"Le retour du Catenaccio est-il une bonne chose pour le football ?".
Invité : Stefano Rossi, Université de Bologne.
Modérateur : László Bölöni, ex coach itinérant de Ligue 1

"Éthique et esthétique dans le football moderne".
Invités : Thomas Steiner, Humboldt-Universität zu Berlin. Max Meyer, Université Libre du Louvain.

"La "défaire rassurante", vers nouvelle rupture épistémologique dans l'analyse sportive ?"
Invité : Maurice Klein, École normale supérieure, Paris


Je suis pas d'accord, l'université à Louvain est catholique, pas libre. L'homme invité est sans doute une imposteur.
Message posté par Pragmatique
Qu'en sais-tu ? Tu as acheté un cahier de 1000 pages en collant la photo de ceux qui critiquaient et tu t'es caché sous leur lit pour les prendre en flagrant délit de veste retournée jeudi dernier vers 23 heures ?


On ne peut pas lui donner totalement tort à @patolardons. Pas sûr que tous ces gens qu'on a vus fêter la victoire contre l'Allemagne comme si on avait déjà gagné l'Euro et qui sont déjà en train de klaxonner (et ça pour le coup c'est véridique, j'entends déjà des klaxons à l'heure où j'écris ce commentaire), sachent te dire qui est Marc Planus ou Alou Diarra et au moins à quel poste ils jouaient, alors qu'il y a 6 ans ils étaient dans les 23 du Mondial 2010. Je ne peux m'empêcher de penser qu'une partie des gens qu'on entend fanfaronner maintenant ne suivait pas (plus) l'EDF pendant sa période sombre entre 2006 et 2010, et t'expliquait à l'époque que c'étaient tous des types surpayés et débiles, mais vont aujourd'hui faire la fête si on gagne.
C est la toute la beauté du foot en particulier et du sport en général: unir des passionnés et des gens qui n y connaissent rien le temps du match.

Et ceux que certains traiteront de footix ce soir seront peut être les supporters, licenciés ou parents d enfants mis dans un club de foot à la rentrée.
On va gagner ce soir et avec panache. Préparez les drapeaux messieurs et RDV sur les champs pour célébrer cette belle soirée.
patolardons Niveau : Loisir
Message posté par Pragmatique
Mais il était la pour surveiller qui critiquait et qui a retourné sa veste.Il a le don d’ubiquité cet abruti.


Tu dois avoir raison l'asticot, pour ce soutien indéfectible de toute une nation qui vibre pour son équipe nationale qu'elle n'a cessé d'encourager depuis tant d'années, allez les Bleus!
J'annonce premiere (et derniere) crise d'epilepsie de Cristiano de son existence juste avant de quitter le camp portugais!
Griezmann c'est 6 buts.
Merci de corriger
Vite.
pourGrèce2004en2016 Niveau : District
Message posté par antifoot
19 millions devant la télé pour regarder la nation France battre la nation Allemagne ! Il y en a donc 47 millions (soit 71%) que cela laisse apparemment indifférent ...et on n'en parle pas ? Sans doute un coup de notre "belle" démocratie ....70% (d'après un sondage certes) sont aussi contre la loi travail et pourtant, elle est passée ....cherchez l'erreur !


Il y avait 19millions de "téléspectateurs" mais a ton avis il y avait combien de postes ou ils étaient plusieurs devant leur télés ?? genre au moins 5 ou 6?? tu pourrais doubler ce nombre logiquement..
Message posté par lindo
France v. Portugal

Grâce à un tirage au sort conçu sur mesure par le corrompu italo-français Platini, l'équipe de France atteint les 1/2 finales après 5 matches d'entraînement contre des formations de 3e zone. Désigné pour arbitrer la 2e demi-finale, le macaroni Rizzoli, encore sous le choc de l'élimination de sa chérie Italia par la Mannschaft et probablement soudoyé par une promesse de 3 semaines all inclusive dans le Var par les officiels de l'UEFA, réalise un festival d'erreurs d'appréciation et d'approximations. Ses décisions iniques offrent une place inespérée en finale à une EDF dominée et malmenée durant 90 minutes par les allemands. Le peuple français jubile, un couronnement européen semble de plus en plus envisageable. Hélas, une énorme déception se profile à l'horizon...

Dans le camp portugais, CR7 pour brouiller les pistes décide de se laisser pousser la barbe. Il change également la marque de Gomina et le jour du match, commande des steaks d'antilopes en provenance du Mozambique. L'effet est immédiat, les défenseurs français ne le reconnaissent pas et passent le temps à courir dans vide.

Cette fois-ci, l'adresse au tir est au rendez-vous : Ronaldo inscrit deux superbes coups francs et un penalty. Évra furieux balance un coup de boule à Kocielny auquel il reproche un mauvais placement. L'EDF finit à 9 et se fait crucifier par un 4e but de Quaresma.
Dans les tribunes en pleurs, on sait que c'est fini : la France ne sera pas championne d'Europe.

Dans les gradins populaires de H à J, des unités wesh wesh du 9-3 curieusement appuyés par des skins d'obédience néonazie s'attaquent aux pauvres supporters portugais venus en famille, et qui fêtent un peu trop bruyamment le premier sacre européen.

Juste avant de s'écrouler, victime d'un AVC foudroyant, le président de la République a eu le temps de déclarer qu' "être champion d'Europe de football ne faisait pas partie de ses promesses électorales".

L'Équipe, dans son style inimitable, titre : "les Portugais ont construit un mur".

Réactions :

Marine le Pen : "cette équipe négro-africaine ne représente pas la France".

Cohn-Bendit : "Fallait pas éliminer L'Allemagne".

Laurent Blanc : "Faudra rétablir le quota de joueurs de couleur, Il y en a trop en EDF".

Serge Aurier : " Didier Deschamps est une fiotte".

Rizzoli (le bouffon italien en vacances payées par l'UEFA à Porquerolles pour services rendus) : "si on m'avait désigné pour cette finale, j'aurais donné un nouveau coup de pouce à la France : j'aime arbitrer les pays organisateurs".

KDB (en vacances à Miami) : "le résultat de cette finale, je m'en bats les couilles !".

Zlatan Ibrahimovic. : "le niveau du football en France, c'est de la merde".


En Afrique, les réactions sont unanimes :

L'Éclair (Sénégal) : "la Françafrique est une supercherie".

Le Réveil (Algérie) : "Sans arabes, la France ne gagne pas". Benzema et Ben Arfa like this !

Le Cafard Libéré (Congo Brazzaville) : "le coq n'a pas digéré la morue".

L'Indépendant (Côte d'Ivoire) : "les babtous gaulois sont trop fragiles".

Sofoot profite de l'événement pour relancer les "summer sessions" football et culture.

3 débats :

"Le retour du Catenaccio est-il une bonne chose pour le football ?".
Invité : Stefano Rossi, Université de Bologne.
Modérateur : László Bölöni, ex coach itinérant de Ligue 1

"Éthique et esthétique dans le football moderne".
Invités : Thomas Steiner, Humboldt-Universität zu Berlin. Max Meyer, Université Libre du Louvain.

"La "défaire rassurante", vers nouvelle rupture épistémologique dans l'analyse sportive ?"
Invité : Maurice Klein, École normale supérieure, Paris


Tu as quand même oublié le fait majeur du match, l'attentat de Rui Patricio sur Bakary Sagna, lancé seul à pleine vitesse et même pas signalé par l'arbitre, dont on parlera encore autour des barbeuq's dans 30 ans quand le Portugal sera notre nouvelle bête noire
Message posté par alex59300
Je ne peux m'empêcher de penser qu'une partie des gens qu'on entend fanfaronner maintenant ne suivait pas (plus) l'EDF pendant sa période sombre entre 2006 et 2010, et t'expliquait à l'époque que c'étaient tous des types surpayés et débiles, mais vont aujourd'hui faire la fête si on gagne.

Mais c'est justement tout ce qui fait l'importance d'une sélection ou d'une compétition internationale.

Tout le monde suit son équipe nationale, d'autant plus quand elle assure.

En France, généralement on commence à s'y intéresser qu'à partir des 1/4.

Même sur ce site qui réunit généralement des passionnés, là il y a plus de monde qui vient donner son avis.

L'équipe nationale c'est le top, en club c'est pas la même chose.

Ce soir il y va y avoir la moitié du pays pleinement concernée même s'ils n'y connaissent rien.

J'aime çà.
Jack Facial Niveau : CFA
L'Angleterre dans le "Big Five" européen ? J'ai dû arrêter de lire là tellement je pleurais de rire.

Jack Facial, en direct du Brésil
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 20