1. //
  2. // Bilan
  3. // Chiffres du mois

Les chiffres d’octobre

Un long mois d'octobre qui a commencé par le week-end de classicos, qui s'est poursuivi par les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et qui s'est terminé par la Coupe de la Ligue. Entre-temps, des buts de Falcao, de Messi, de Zlatan, de CR7, d'El Shaarawy. Et un beau plongeon de Luis Suárez.

Modififié
0 1
11. Le nombre de matchs consécutifs au cours desquels Falcao a marqué au moins un but. Huit matchs avec l’Atlético Madrid et trois avec la Colombie. Le tout pour un total de 17 buts marqués. En gros, hormis le tout premier match de la saison contre Levante (1-1), Falcao a marqué à tous les matchs qu’il a disputé. Et alors ?

4. Le nombre d’années de prison que vient de prendre Silvio Berlusconi dans l’affaire Mediaset. « Avec une remise de peine de trois ans.  » Comprenez : Silvio va se la couler douce encore longtemps.

58,3. En pourcentage, le nombre de buts du Milan AC inscrits en championnat par le seul El Shaarawy. Les Milanais n’ont planté que 12 buts en 10 journées, dont 7 inscrits par le petit Pharaon. Dépendant d'un mec qui a fêté ses 20 ans il y a quelques jours. Bah quoi ?

9. Le nombre de matchs nuls consécutifs de la Juventus en Coupe d’Europe. Les Turinois ont enchaîné six matchs nuls en Europa League (2010-11) et trois en Ligue des champions (2012-13). Le dernier succès remonte au 26 août 2010, 1-0 en tour préliminaire de la C3 contre Sturm Graz. Avec un but de Del Piero. Nostalgie, nostalgie.

3. Le nombre de buts déjà inscrits par le même Del Piero dans le championnat d’Australie, en quatre matchs. Un coup franc et deux pénaltys. Il ne manque plus qu’une frappe enveloppée lucarne opposée. La classe éternelle du mec.

1. Le plongeon de Luis Suárez. Encore plus magique que celui de Felix Baumgartner.

50. Le nombre de matchs disputés par Sir Alex Ferguson en Premier League contre Chelsea. Un bilan incroyablement équilibré : 16 victoires, 16 défaites et 18 nuls. Le dernier succès de Man U à Stamford Bridge (en championnat) remontait au 20 avril 2002. Il aura quel âge, en 2022, M. Clattenburg ?

33. Le nombre de matchs au cours desquels Carlos Tévez a marqué en Premier League avec Manchester City. Devinez quoi ? Lors de ces 33 matchs, les Citizens n’ont jamais perdu (30 victoires et 3 nuls). Comment dit-on « porte-bonheur » en Argentine ?

32. En restant à la maison pour le match de Coupe du Roi contre le Deportivo Alavès (remporté 3-0 par le Barça), Lionel Messi a mis fin à une série de 32 matchs consécutifs en étant toujours aligné. La dernière fois où il n’avait pas joué un match du Barça, c’était le 3 mars 2012, face à Gijón. Depuis, il a été titulaire à tous les matchs, sauf contre Getafe le 15 septembre, où il est entré en jeu à la 59e minute. Et a planté un doublé.

13. Le nombre de victoires consécutives, toutes compétitions confondues, de l’Atlético Madrid. Huit en Liga, trois en Europa League, une en Coupe du Roi et une en Supercoupe d’Europe. Il s’agit là, évidemment, de la plus belle série en cours en Europe. Costaud, le Simeone.

4. Le nombre de championnats européens dans lesquels Adrian Mutu a marqué au moins un but. En Roumanie (33), en Italie (103), en Angleterre (6) et en France (1). Et en discothèque, combien ?

57. Cela faisait 57 ans que Kilmarnock ne s’était pas imposé sur la pelouse du Celtic (victoire 2-0). 57 années au cours desquelles le club écossais a collectionné 50 défaites et 14 nuls. Ce qui, en soi, n’est pas terrible.

1. Le nombre de matchs nuls concédés par le Shakhtar Donetsk, cette saison, toutes compétitions confondues. C’est la Juve qui a réussi l’exploit d’arrêter l’armada ukrainienne, capable d’aligner 18 victoires lors de ses 18 autres matchs. Ahurissant.

24. En égalisant à la toute dernière minute contre l’Espagne, Olivier Giroud a mis fin à une série de 24 victoires consécutives de la Roja en éliminatoires. 4 victoires lors des 4 derniers matchs des éliminatoires de l’Euro 2008, puis, avec Del Bosque, la sélection espagnole a enchaîné 10 victoires sur 10 matchs lors des qualifs du Mondial 2010, puis 8 sur 8 lors de ceux de l’Euro 2012, et enfin 2 succès lors des 2 premiers matchs de qualification au Mondial 2014. Puis Olivier a pointé le bout de son nez (pointu).

10. Le nombre de buts encaissés par Fabien Audard lors des deux derniers matchs de Ligue 1. Et à chaque fois, il a bien plongé, hein.

17. Le nombre de joueurs exclus lors du match de première division uruguayenne entre les Montevideo Wanderers et la Juventud de Las Piedras. Une rixe a explosé en fin de rencontre, après que l’arbitre n’a pas concédé un pénalty aux Wanderers. Résultat, 16 joueurs exclus, 8 par équipe pour ne pas faire de jaloux. Ah, oui, Diego De Souza, milieu de terrain des Wanderers, avait déjà été exclu pendant la rencontre.

12. Le nombre de minutes disputées par Edin Džeko sur l’ensemble du mois d’octobre en Premier League. Bilan : deux buts marqués. On peut difficilement faire mieux, niveau ratio.

11. Cela faisait 11 ans qu’un joueur de Manchester United ne réussissait pas l’exploit de marquer contre son camp et contre l’adversaire au cours du même match. Avant Rooney contre Stoke City, le dernier en date était Beckham, lors d’un 2-2 contre Blackburn. Pas les joueurs les plus mauvais de l’histoire du club, en gros.

20. Chelsea a rompu la série de Tottenham. Les Spurs étaient invaincus lors des derbys londoniens depuis 20 matchs à White Hart Lane. Les derniers Londoniens à s’être imposés dans la tanière de Tottenham, c’était Arsenal, en 2007, un succès 3-1. Voilà voilà.

610. Le nombre de minutes sans le moindre but en Ligue 1 pour Nancy. Entre le but de Bakar contre Lille (1-1) et celui de Puygrenier contre Sochaux (1-1), l’ASNL a disputé six rencontres (Toulouse, Lorient, OM, Reims, Montpellier, Saint-Étienne) sans planter le moindre pion. Et visiblement, cela ne risque pas de s’arranger tout de suite.

10. Voilà 10 ans que Troyes ne battait plus l’OM. 1-0 en 2002, 1-0 en 2012. Entre-temps, trois défaites et trois nuls. Sauf qu’à l’époque, Troyes n’était pas dernier de Ligue 1. Et l’OM n’était pas premier.

17. Le nombre d’heures de bus qu’ont dû effectuer les joueurs de Veria pour aller jouer à Tripoli (Grèce), contre l’Asteras Tripolis. À cause de la crise, le club a décidé de faire tous ses déplacements en bus, et non en avion, et de repartir juste après le match pour ne pas payer d’hôtel. Une politique qui ne paye pas forcément sur le plan sportif : Veria s’est incliné 3-0. Mais a fait de belles économies.

2. Le nombre de poules se baladant sur la pelouse avec le maillot de River Plate avant le match entre Quilmes et River. Il s’agissait d’une petite blague des supporters de Quilmes, qui surnomment River « les Poules » , depuis un match de 1966 perdu 4-2 contre Penarol. Seront-ils capables de faire la même chose si jamais l’équipe de Côte d’Ivoire vient disputer un match à l’Estadio Centenario Dr. José Luis Meiszner ?

139. Le nombre de buts inscrits par Frank Lampard en championnat d’Angleterre avec Chelsea. Le capitaine des Blues rejoint ainsi Bobby Tambling à la première place des meilleurs buteurs de l’histoire du club. Allez, un petit pénalty tiré en force sous la barre, et on n’en parle plus.

22. Hanovre n’a pas perdu de matchs à domicile pendant 22 rencontres. La série s’est finalement interrompue contre le Borussia Mönchengladbach, revers 3-2. Ce qui est bon, c’est que la dernière défaite, qui remontait au 30 avril 2011, avait été concédée contre… Gladbach. On peut appeler ça une bête noire.

46. Tiens, bah en parlant de Gladbach, cela faisait 46 ans que le Werder Brême n’avait pas battu le club de Nordrhein-Westfalen par quatre buts d’écart (4-0 le 20 octobre). Le dernier succès fleuve datait de 1966, un sévère 7-0. On peut appeler ça une raclée.

7829. En mètres, la taille de la plus longue banderole au monde, déployée par les supporters de River Plate. Il a tout de même fallu 50 000 personnes pour la porter. La folie des types.

12. Le nombre de buts inscrits lors de la rencontre entre Reading et Arsenal. Depuis l’intronisation d’Arsène Wenger sur le banc des Gunners, cela n’était jamais arrivé que 12 buts soient inscrits lors d’un match officiel des Londoniens. Encore heureux.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

JeChausseDesPatrick Niveau : District
11: le nombre de buts qu'aurait pu marquer Olivier Giroud avec Arsène-All
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1